Strategical Blog

Strategical Blog

To be Stratège or not to be: That is the Question

Vivre en Australie : c’est bien ou c’est chiant ?

Je sais que l’Australie est une destination de rêves pour beaucoup. On s’imagine les plages immenses, les surfeurs, un mode de vie kikoolol, des fêtes sur les plages, que des gens sympas, etc…

australia sydney palm strategicalblog
L’Australiiiiiiiiiiiiie, c’est troop beaaaaaaaaau !!!!!

Perso, je pensais y vivre et passer toute ma vie en Australie. Mais ça c’était avant.
Après quelques temps dans cet immense pays, les points négatifs ressortent de façon criante.
Il n’y a pas d’Eldorado : l’Australie à ses avantages et ses défauts.

Vivre en Australie sans être dans une ville portuaire n’a pas beaucoup d’intérêt : j’ai trouvé Sydney et Brisbane sympas, Melbourne plutôt moche en dépit d’une nightlife animée (photos à venir), Gold Coast banale et Cairns (photos à venir) ne vaut que pour la barrière de corail et les excursions (chères) aux allentours, la ville en elle-même est moche et minuscule.

Je n’ai pas pu faire Uluru par manque de moyens. Ni Perth, j’ai d’ailleurs trouvé que les villes manquaient d’identité propre.

Budget :

Tout est hors de prix en Australie, que ce soit la nourriture- même basique, à l’instar des loyers –des transports merdiques (pourtant très chers), des excursions, ainsi que la plupart des musées, etc.

sydney view hills
Vue depuis chez ma famille d’accueil à Sydney.

Nourriture :

En Europe même fauché/es, vous pouvez toujours vous payer des tapas en Espagne, de la pâtisserie bonne et pas cher en France (notre nourriture est réputée mondialement pour quelque chose, il faut voir ce qu’on trouve ailleurs), et s’il fait chaud : un jus de fruit, une glace, etc.
Bah en Australie, tu peux oublier ça ! Le moindre truc : par exemple sandwich hyper basique (2 tranches de pain dégueu + un truc au milieu), coûte déjà 8$. Pareil pour la nourriture en super marché, les légumes, les fruits, les pâtes, etc, tout est hyper cher !

Loyer :

Une modeste minable piaule (les maisons ne sont pas solides, et sont facile à cambrioler, de plus il y a de nombreuses inondations à Brisbane, des risques d’incendie à Sydney, des crocodiles au nord, des araignées énormes de partout), coûte au minimum 200-300$/semaine, plus si vous êtes dans une grande ville.
1000$/mois, c’est vraiment le minimum et vous aurez un taudis + la faune en prime.

J’ai aussi lu sur un forum que même le camping sauvage est payant !

Bref, le moindre truc coûte une blinde, donc si vous passez par là, assurez-vous de ne pas arriver les poches complètement vides (ou que la banque Papa&Maman® puisse vous dépanner rapidement).

houses brisbane australia
Transports :

Les transports publics sont les plus merdiques que j’ai vu dans un pays développés. Plusieurs fois il m’a fallut 3h (trois heures en vrai) pour aller de l’aéroport d’une ville à sa banlieue, à cause de leur foutu trains toujours en panne, vous perdez un temps fou en déplacements, en plus tout est très mal indiqués. Ridicule.

Le gouvernement se garde bien de les améliorer, comme ça les australiens dépensent en achat de voitures, assurances, carburant.

Ne pas avoir de voiture est vraiment handicapant, car les villes sont incroyablement étendues où contrairement en Europe, il est possible de faire en ville, presque toutes les distances à pieds.
Cependant, avoir un véhicule vous expose à des frais astronomiques (carburant hors de prix + distances de folies, parkings payants, amendes abusives, etc).

Dans tous les cas vous êtes perdant.

Merci l’Australie !

australia departure
Le pays où tout ce fait en avion!

Jobs :

Contrairement aux récits utopiques sur les sites commerciaux (qui veulent vous vendre un pack à 6999€ pour un billet aller-retour), trouver un job n’est pas si simple en Australie, surtout dans les petites villes : pour les jobs non-qualifiés le visa WH est impératif, mais pour les jobs nécessitant un diplôme, un visa résident sera exigé.

Dans tout le cas la concurrence est rude et le marché n’est pas aussi bon qu’il y a quelques années.
Et en tant qu’immigré, vous êtes très désavantagé. Quant aux salaires apparemment alléchants, ils sont calqués sur le coût de la vie.

Ambiance :

Les Australiens sont très sympas mais le manque de culture flagrant, risque de vite vous taper sur les nerfs.
C’est un pays magnifique, mais il manque vraiment un truc : j’adore les monuments historiques, or il n’y a rien de tel là-bas : Même la cathédrale St Marie de Sydney a été artificiellement vieillie pour faire genre (la lose quoi).

cathedral sydney old

Les plages sont magnifiques, mais bon, si tu te baignes, tu meurs (en gros, c’est ça) !
Niveau mode : les Australiens sont très ploucs (mais bien sympas, hein). J’ai trouvé les vêtements moches, chers et un peu clownesques.

Ils ont aussi un gros accent de paysans –on dirait qu’ils font exprès de parler un peu comme des débiles. Même avec un très bon niveau d’anglais, c’est assez déstabilisant au début.

L’Australien moyen à très peu de culture générale, je ne sais pas si c’est à cause de la taille du pays, mais ils n’ont pas l’air de savoir grand-chose de ce qui se passe dans le monde…

Les Australiens te sortent des « No worries » tous les trois mots et sans raison.

C’est marrant au début, mais tu te rends compte qu’il est impossible d’avoir un renseignement précis : vouloir tout prendre « à la cool », les rend négligés et négligents. Avec eux, on est toujours dans le flou. Ca devient vite insupportable, lorsqu’on à besoin d’un tant soit peu de rigueur.
Ils me font un peu penser à des hippies alcooliques.

Les Australiens n’ont aucune notion de l’écologie, pas de tri, beaucoup de gaspillage, etc.
Bonus : Un groupe chimique australien veut envoyer ses déchets en France.

sydney by plane
C’est tout plat donc ça s’inonde facilement…

Climat :

Le climat change trop vite : à 11H tu crèves de chaud en tee-shirt, 1H après tu rajoutes un pull et encore deux heure après tu peux mettre ton manteau ! Comme ils disent : 4 saisons en une journée.
La nuit tombe tôt et vite, il n’y a pas de coucher de soleil, ça tombe d’un coup à 16H30/17H, déprimant.

Visa/Immigration :

Immigration est trop stricte et prolonger les visas est long, chiant et difficile.
Le visa étudiant est l’un des plus chers au monde ! Si vous êtes sur la liste des métiers demandés en Australie, votre visa résident coûte 3000€ ! Je trouve que c’est carrément de l’arnaque !

En plus du visa, il faut un billet de retour pour embarquer vers l’Australie. Faites attention si vous n’avez pas de dates fixes de retour, ça peut être compliqué ensuite pour changer votre foutu billet.

Sur le marché du travail et socialement, les immigrés sont très désavantagés : vous payez des taxes mais ne récupérez rien en avantages (cotisations diverses : chômage/retraite, sécurité sociale, etc).
Même les Néo-zélandais sont désavantagés, alors qu’il y a des accords entre les deux pays !

autumn australia
Universités/Etudes en Australie :

La plupart des universités – en plus d’avoir des frais qui coûtent plusieurs reins – sont incroyablement isolées. Quand j’écris « isolées », ce n’est pas un « peu loin ». C’est vraiment au milieu de la pampa, ça plus les transports merdiques ; avec l’éloignement votre séjour risque vite de devenir cauchemardesque !
Les Australiens peuvent faire des prêts très avantageux auprès de leur gouvernement, mais les autres doivent payer cash.

NB : les écoliers ont des uniformes jusqu’à la fin du lycée, souvent avec des chapeaux à cause du soleil.

australia sydney hills up

Faune et flore (surtout faune) :

Des araignées et des serpents gros comme des vaches, venimeux, fourbes et méchants aussi !
Des plages magnifiques où il est impossible de se baigner : des méduses tueuses perfides, de requins, des crocodiles au nord, des courants violents de partout…

Des sandflies (saloperie d’uber-moustique) aux poulpes venimeux : toutes les bestioles veulent votre peau !

Australia north

Bon, c’est joli l’Australie, mais ça ne fait pas tout.

PS : La végémite, c’est dégueulasse !

+ Australie : Aspects pratiques (Banque, Téléphone, Transports).

  

Vous aimerez peut-être:

Sydney By Night

Ce qui est marrant à Sydney, c’est qu’on peut rentrer chez soi par ferry au lieu de prendre le bus.

Il y en a seulement tôt le matin et le soir, horaires calqués sur les horaires de bureau, mais ça reste abordable pour un tour en bateau (env 2.50€).

Sydney by night (1)

Sydney by night (2)

Sydney by night (3)

Sydney by night (4)

Sydney by night (5)

Sydney by night (6)

  

Vous aimerez peut-être:

Portland Lipstick : les cosmétiques originaux et sans composants dangereux !

Je ne me transforme pas en blog beauté, mais je fais un petit aparté pour parler cosmétiques.

blue sea boat s agaro

Suite à cet article sur les cosmétiques cancérigènes, j’ai longtemps cherché des marques authentiquement et totalement sans produits nocifs dans les composants : pas une mince affaire ; car beaucoup de marques se voulant officiellement saines, contiennent quand même des produits dangereux.

Moins que les autres certes, mais pas complètement honnête non plus. Un vrai casse tête, car il faut alors vérifier tous les composants et ne pas s’arrêter aux fausses promesses, notamment avec les produits labellisés ‘Bio’ et ‘éthique’ qui n’en sont pas toujours.
Je voudrais préciser également que je ne suis pas payée/sponsorisée de quelques façons que ce soit pour rédiger cet article (oui parce que pour certaines blogueuses : avoir des produits gratos n’est pas une sponso ‘-_- … et la marmotte).

J’ai acheté mes produits avec mes sous, comme une grande, sans rien demander à Portland – qui ne sait même pas que j’écris sur eux. C’est donc un avis entièrement sincère qui n’est pas entaché de conflits d’intérêts et de sponsos cachées.

Je trouve ça dingue d’avoir à le préciser, mais les pubs scandaleusement dissimulées sur les blogs, deviennent de plus en plus courantes et ça me désole.

portland black lipsticks
Je suis tombée par hasard sur Portland Lipstick en faisant une recherche sur le net pour un rouge à lèvre bleu lagon (oui, je sais).
Après avoir vu des swatch (photo amateurs du produit que l’on trouve partout sur le net) et lu des avis très positifs de blogueuses aux US sur la qualité et la tenue (en plus du fait que les ingrédients soit naturels évidement), citant Portland comme la meilleure testée, je fis ma commande.

La livraison a été un peu lente, mais je pense que c’est parque que j’étais à Taiwan. Les produits sont arrivés sans erreur et j’ai eu des échantillons gratuits avec (d’ailleurs la marque fait aussi des poudres/ombres à paupière).

J’adore les produits, tout d’abord les teintes sont vraiment sympas :

Black : un Ral noir vinyle, très Métal/Rock voire Tim Burtonesque. Un must pour les soirées dark.
Indigo Bridge : un très beau bleu navy irisé, j’ai néanmoins trouvé qu’il m’allait moins bien que les autres, alors que c’est ma couleur préférée.
Difficult island : mon préféré, un magnifique bleu caraïbes, le nom gagnerait a être changé en « Utopic Island » ou quelqueschose de plus seyant! :D
Ca fait bizarre de porter ce type de couleurs qu’on ne voit jamais comme teinte de ral, mais une fois la surprise passée, je trouve la teinte vraiment magnifique et futuriste.
Artificial Améthyst : Très élégant prune intense irisé, pour un look mystérieux mais pas extrême non plus (on ne va pas vous regarder de travers, quoi).
Contrairement aux teintes sombres, il ne vous donne pas 10 ans de plus dans la figure. Je l’ai trouvé plus facile à porter qu’il en a l’air ; et vraiment superbe.
Bug Blood : mon 2nd préféré : un très beau rouge-framboise intense, effet lèvres (très) mordues, très facile à porter.
Lux et Voluptas : la teinte la plus discrète, très jolie néanmoins : un rose irisé mordoré avec un rendu lustré.

Strategicalblog Separator
Les plus :

• Pas de produits chimique dangereux : le plus astronomique quand même !
• Petit Indépendant (contrairement à ces multinationales comme l’Oreal qui possède toutes les marques et proposent des produits dangereux et sans originalité)
Je trouve aussi qu’il est important de soutenir les petits commerces face aux marques tentaculaires.
• Des couleurs fantaisistes et inimitables : bleu, vert or noir, blanc, argent, etc… Mais aussi de teintes plus classiques, avec cette touche insolite.
• Très pigmenté, une seule application suffit (sauf pour le discret Lux et Voluptas).
• Des teintes qui tiennent longtemps et ne filent pas.
• Fabriqué à Portland (d’où son nom haha) et non en Chine.

Les moins :

• Le tube se présente comme un stick, il peut être difficile à appliquer.
• Peut-être un petit peu cher, mais la qualité et la sécurité se paye.

Je conseille vraiment cette marque si vous chercher de l’authentique et de l’original, surtout le fait qu’il n’y ait aucun produit nocif, comme quoi : on peut proposer des cosmétiques très sympas, hyper qualitatif et sans composants dangereux !

Portland lipstick blue difficult island

  

Vous aimerez peut-être:

Central Sydney

Je n’ai pas trouvé le centre de Sydney très intéressant, contrairement aux quais de l’Opéra, au port ou aux jardins royaux de l’Opéra (photos à venir).

En Australie, j’ai l’impression que tous les centres-villes sont identiques : des gratte-ciels impersonnels, en verre, s’imposant de partout, et presque aucun monument ancien.

Comme d’habitude, les transports sont catastrophiques, lents, constamment en panne et …chers. Les bus passent une fois par heure, voire pas du tout le weekend.

Pas très glorieux pour la ville qui accueille des millions de visiteurs par an.

sydney australia streets (1)

Queen Victoria Building.

Sydney streets (6)
Sydney streets (7)

Sydney streets (5)

Sydney streets (4)

Sydney streets (8)

Sydney streets (1)

sydney australia streets (2)

Un des nombreux centres commerciaux.

Sydney streets (3)
Sydney streets (2)

Sydney streets (12)

Sydney streets (11)

Sydney streets (10)

central sydney streets australia (5)

central sydney streets australia (4)

central sydney streets australia (3)

central sydney strategocalblog (5)

central sydney streets australia (1)

central sydney streets australia (2)

central sydney

central sydney strategocalblog (2)

central sydney strategocalblog (1)

Sydney streets (15)

  

Vous aimerez peut-être:

Sydney Harbor

J’ai beaucoup aimé le port de Sydney, non loin de quartiers branchés et permattant une longue promenade au soleil près de yachts. Ca m’a rapellé Barcelone, et j’adore Barcelone!

J’ai par contre été déçue des prix affiché par le Musée Maritime National (compter environ 28€!) avec un tarif étudiants valable uniquement pour les australiens, complètement dissuasif du coup.

Sydney Harbor light house
Oui, j’ai été en haut du phare!

Sydney Harbor (1)

Sydney Harbor (2)

Sydney Harbor (3)

Sydney Harbor (4)

Sydney Harbor (6)

Sydney Harbor (7)

Sydney Harbor (8)

Sydney Harbor (9)

Sydney Harbor (10)

Sydney Harbor (11)

Oui, il s’agit bien d’un navirre Sea Shepherd, s’opposant à la chasse aux baleines et à la destruction du milieu naturel maritime! Et ils ont bien raison!
Plus d’infos sur eux ici.

Sydney Harbor (12)

Sydney Harbor (13)

Sydney Harbor (15)

Sydney Harbor (16)

Sydney Harbor (17)

Sydney Harbor (18)

Sydney Harbor (19)

Sydney Harbor (20)

Sydney Harbor (21)

Sydney Harbor (22)

Sydney Harbor Strategicalblog (2)

Sydney Harbor Strategicalblog

Sydney Harbor Strategicalblog funny house

  

Vous aimerez peut-être:

Sydney: Bondi Beach

Me voilà à Bondi Beach – qui se prononce Bondaïïï!! – la plage mythique de Sydney.

Il s’agit de l’une de grandes plages à voir avec Tamarama, Manly (accessible en Ferry depuis Opera Quays) et Coogee.

bondi beach sydney australia (3)

bondi beach sydney australia (1)

bondi beach sydney australia (14)

bondi beach australia (1)

bondi beach australia (2)

bondi beach australia (4)

bondi beach sydney australia (2)

bondi beach

bondi beach sydney australia (4)

bondi beach sydney australia (6)

bondi beach sydney australia (7)

bondi beach sydney australia (8)

bondi beach sydney australia (9)

bondi beach australia (3)

bondi beach sydney australia (10)

bondi beach sydney australia (11)

bondi beach sydney australia (12)

bondi beach sydney australia (13)

bondi beach sydney australia (15)

  

Vous aimerez peut-être:

Sydney – Opera Quays

Après Brisbane et Gold Coast, me voilà à Sydney!

Superbe ville, mais les transports sont catatrophiques: en quelques jours, c’est la troisièmes fois que je suis bloquée dans leur foutus trains pourris! Il n’y a pas de métro en Australie, juste des trains, trams et bus qui marchent une fois tous les 36 du mois. Il y a des ferrys aussi.

Le gouvernement refuse d’améliorer les transports en commun (qui en auraient vraiment besoin), comme ça tout le monde est obligé d’avoir une voiture, de payer l’essence, les assurances, etc. L’écologie, n’est pas très développée, et personne ne trie les ordures ici…

A part ça, la ville est magnifique, horriblement chère et très ensoleillée!
Sydney Opera Quays (1)

Sydney Opera Quays Australia (1)
Sydney Opera Quays (2)

Sydney Opera Quays (4)

Sydney Opera Quays (3)

Sydney Opera Quays (5)

L’Opéra: vous l’avez déjà vu de partout!
Sydney Opera Quays (7)

Sydney Opera Quays (8)

Sydney Opera Quays (9)

Sydney Opera Quays (11)
Sydney Opera Quays (10)

Sydney Opera Quays (12)

Sydney Opera Quays (13)

  

Vous aimerez peut-être:

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :