Catégorie Archives : Argent (et économie)

Des SOUS!!!!
$$$$$$$$$$

Documentaire choc pétrolier : la fin du pétrole!

Choc pétrolier : la fin du pétrole!

La voiture du futur !
black-carriage petrol peak strategicalblog

Les gisements pétroliers ne sont pas éternels, outre les conflicts terribles et la pollution ahurissante, leurs exploitations massives est une absurdité.

A quand la remise en question vis-à-vis de notre surconsommation?

Le défi d’aujourd’hui consiste à concilier notre mode de vie et la préservation de la planète.

Nous voulons des carburants propres respectueux de l’environnement et des populations!

Liens :

Qu’est-ce que le pic pétrolier?
Yann Arthus Bertrand: Vu du ciel: la fin du pétrole

Aéroport Lyon Saint Exupéry – l’Arnaque du Rhônexpress

Etant originaire de Lyon, je retourne dans cette ville dès que possible, afin d’y retrouver ma famille, mes amis.

Cependant, aller à Lyon depuis l’aéroport St Exupéry et vice et versa, est une véritable plaie.
lyon blog
Le trajet est plutôt simple et pas trop long depuis la Gare de la Part Dieu.
Le problème qui ulcère les voyageurs vient du prix abusifs, astronomiques et injustifiables!

Les machines ne fonctionnent jamais, les voyageurs sont donc taxé de 1€ de plus sur des billets déjà hors de prix :
16,80 € (!!!) Aller simple
28,40 € (!!!) Billet Aller-Retour (valable trois semaines)

Des tarifs scandaleux qui font s’étrangler les lyonnais/es et fuir les touristes.

Et un monopole hargneusement conservé par Rhonexpress, à grands renforts de coups bas et de méthodes mafieuses.

Ca fait un moment que je cherchais le fin mot de l’histoire, à savoir pourquoi une ville comme Lyon était infoutue de se doter d’un réseau pratique et digne.

Et surtout: pourquoi le trajet vers l’aéroport est aussi coûteux , alors que les autres villes vous comptent le prix d’un billet de bus (soit environ 2€ !) ou à peine plus si l’aéroport est très éloigné.

Pour le rappel : c’est 5€ depuis Barcelone, voire 0€ si on a une correspondance avec les trains, en passant par la gare de Sants!
Même depuis Sydney (l’une des villes les plus chère au monde) ce n’est pas aussi cher, et Lyon, ce n’est pas Sydney !

Ca n’incite pas non plus à venir sur Lyon, n’en déplaise à l’office du tourisme; mais voilà: notre région adore gaspiller scandaleusement l’argent des contribuables.

Le Racket du Rhônexpress

Prise d’otage et arnaque des clients, destruction des concurrents via des coups fourbes afin de conserver un monopole sur la ville.
Voir quelques avis témoignant de la colère de utilisateurs sur Yelp.

Comment aller à l’aéroport de Lyon sans se ruiner? La ligne 46 (maintenant 30) et le tram T3

En prenant le T3 à la Part-dieu puis la ligne 46 (remplacée par la ligne 30 qui se prend au mêm endroit) depuis Mézieu ZI.
Comment s’y rendre en détail c’est facile!

1/ Métro ligne A jusqu’au terminus Vaux-en-Velin-la-Soie. (moins de 20 min)
2/ Tram T3 jusqu’à Meyzieu ZI (zone industrielle). (20 min de trajet + temps d’attente de tram)
3/ Ligne 30 (anciennement 46) jusqu’à l’aéroport – attention il y a un ou deux bus par heure!

——

Voici ce qu’il est advenu de la société concurrente (et moitié moins chère) :
goairport vs mafia rhonexpress lyon
Source: page Facebook de feu GoAirport.

Je boycott donc Rhonexpress qui se croit tout permis et dont les méthodes me dégoutent !

Je pense que les voyageurs devraient se regrouper pour faire pression et (au moins) obtenir des tarifs décents

Bravo Rhônexpress, vous coulez vos concurrents de façon mafieuse, vous arnaquez et prenez les voyageurs en otages, vous me dégoutez de prendre l’avion depuis Lyon à chaque déplacement.

Une société en plus polluante, car elle oblige bon nombre de voyageurs à partir en voiture.

Solutions:

• Utilisez Blablacar pour vous rendre à l’aéroport de LYS.
• Ou bien les taxis depuis Meyzieux ZI (zone industrielle) qui peuvent vous y emmener en 10 minutes!

NB: La ligne des bus Rhône Alpes 46 est remplacée par la ligne 30 TCL qui se prend au même endroit.
EDIT Février 2016: La ligne 30 a supprimer son arrêt à l’aéroport de Lyon.

Consommez local !

On n’y pense pas forcément, on est avec des amis, on va prendre un café, et on pousse la porte d’un Starbuck (ou pire MacDo).

On contribue à la déforestation et à disparition des cafés de proximité.

Pratiquement sans s’en rendre compte.
Une mauvaise habitude. Aux conséquences désastreuses.
local businesses
Traduction :

Le saviez-vous? Si chacun dépensait 100$ dans les commerces de proximités au lieu d’aller dans les chaînes de restauration, nous injecterions 3 millions de $ par an, dans notre économie et en plus, cela contribuerait à créer des emplois.

save trees strategicalblog

Achetez et consommez local!

6,59 millions d’arbres seraient sauvés chaque année, si chaque personne aux USA arrêtaient de boire dans des gobelets en plastiques!

Le gobelets en plastique jetables sont très polluants. Cela engendre un gaspillage incroyable.
Et oui, dans les cafés locaux, on ne vous sert pas dans des gobelets, mais dans des tasses en céramiques!

vintage-coffee-sign-best-drink-of-all-distressed-tin-plaque
Juste un réflexe à prendre.

Les Ondes Nocives : Danger Téléphonie

Cela fait un certains temps que l’on sait que les ondes sont nocives.
Face à ces risques encore trop dissimulés, le marketing insidieux vante en continu l’accès aux nouvelles technologies toujours plus rapides, puissantes, performantes…

Ci-dessous: l’utilisation de seulement 15 minutes d’un portable peut déjà avoir des conséquences nocives pour la santé.
cellphone-radiation7
Cela fait trop longtemps que l’on sait et occulte que les ondes sont nocives.

Et, je ne pensais pas que c’était à ce point; que le mensonges durait depuis 1994, que tant d’informations capitales avaient été enterrées, que les chercheurs « indépendants » aux attitudes mafieuses, de fourbes sous -fifres des comppagnies de téléphonie – faisaient pression sur les chercheurs honnêtes et éthiques pour que ceux-ci ne publient jamais les véritables résultats des expériences.

Le gouvernement, de mèche avec la téléphonie, se complait à les satisfaire en tout et aux détriments de notre santé.
Les normes d’émission des ondes, sont jusqu’à dix fois plus fortes que dans d’autres pays, sans que ce problème soit sérieusement traité.

Bref, je suis écoeurée. S’il vous plait, regardez ce documentaire, et faites attention.

« Mauvaises ondes » – Documentaire France 3

Autres Liens:

Etes-vous électro-sensible? Liste des symptômes.
Robins de toits: Association Nationale pour la sécurité sanitaire des technologies sans fils.
Localiser les antennes près de chez soi: Cartoradio.
Criirem: Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements ElectroMagnétiques.
Stop Mensonges + documentaire: wifi combien de temps avant que votre organisme soit malade?

Les Enfants De La Surconsommation

Comment les publicitaires transforment les enfants en monstres de la surconsommation pratiquement dès la naissance : lavage de cerveau, violence omniprésente, espionnage, manipulation, utilisation du neuro-marketing.

Une génération où aucune place n’est laissée à la créativité , la sérénité, l’importance des relations, et à l’imaginaire.

La publicité devient de plus en plus perverse et invasive. Elle manipule jusque dans les école et au delà de toute éthique.
Elle espionne via le web et les téléphones portables, mais aussi parfois via d’autres enfants eux-même manipulés par les pro du marketing…
marketing violent entertainement
Jusqu’où cela ira-t-il et comment s’en protéger ?

A voir:

Tenir un blog : Méfiance et Contrefaçons

Vous vous souvenez de l’article : Tenir un blog : Arnaques et Trahisons ?

Parce que si certaines personnes continuent à se surpasser et s’obstinent à vouloir repousser les limites des demandes les plus tordues, la rubrique « Tenir en blog » va devenir récurrente.

(Et je ne mentionnerai même pas ce message)

Après un teasing de fou sur Twitter, je vais vous parler d’une certaine Mélanie D******, autoproclamée étudiante en Chine et qui contacte plusieurs blogs en ce moment !

J’ai récemment reçu un mail de Mélanie D. qui se présente comment étudiante en master 2, à l’ESSEC et actuellement en échange avec l’université de Pékin.

Jusque là, rien de trop bizarre, je reçois souvent des mails d’étudiants.
Mélanie donc (puisque tel est son pseudo) veut être consultante en Chine et veut obtenir de l’expérience en rédaction d’article sur le net.
Elle propose donc gratuitement des articles insipides aux webmasters de sites/blogs : Marketing/Business/Asie/Chine.

Ses mails :

Je m’appelle Mélanie, je suis actuellement étudiante en Chine et je recherche des blogs où je pourrais poster certains des mes articles. Je recherche notamment des blogs en relation plus ou moins étroite avec des sujets d’actualité (les sujets peuvent être très variés et toucher à tout) à partir desquels je crée des articles tout en restant bien entendu dans les thèmes de votre blog. Je peux également rédiger un article sur votre demande. J’aimerais donc savoir si vous seriez potentiellement intéressé(e) à publier l’un de mes articles via votre blog, que je trouve très plaisant.

Mon blog est en effet « très plaisant ». Bien que louable, je trouve la demande un peu étrange : pourquoi n’ouvre-t-elle pas un blog elle-même ou bien un compte sur un magazine collaboratif ?

C’est plus simple que de se fatiguer à envoyer des mails sur le net (surtout pour la seconde option avec un magazine collaboratif).
Mais Mélanie qui prétend être très intéressée par mon merveilleux site, répond de façon évasive à mes (nombreuses) questions :

(…) Je souhaite simplement acquérir de l’expérience pour apporter une plus value à mon projet professionnel. Je souhaite devenir Consultante spécialisée sur la Chine et je sais qu’avoir de l’expérience dans la rédaction d’articles est essentielle.

Bon, bah, ça m’a l’air captivant, tout ça…


Je ne suis pas contre le fait de publier un article venant d’une autre personne (le ‘guest-post’ étant courant sur les blogs, you know what I mean), mais j’aimerai connaitre au mieux la personne avant de publier quoi que ce soit.

Comme elle dit être en échange à Pékin, je lui demande un article sur sa vie là-bas, ses impressions, les difficultés pour rechercher un logement, l’intégration, etc. C’est toujours intéressant et utile pour les étudiants ou les voyageurs.

Je googlise quand même son nom.

A partir de là plusieurs points sont suspect :

• La demoiselle est presque inconnue sur le net ;
• Son profil LinkedIn est d’une imprécision déroutante (qui s’avérera être totalement faux avec une photo et un parcours volé à une autre étudiante de l’IAE de Poitier qui se prénomme Eloïse).
• Je trouve un de ses articles sur un autre blog ; article que je trouve d’une niaiserie incroyable par rapport à son prétendu niveau (pour rappel : deuxième année de master, dans l’une des meilleures et plus sélectives écoles supérieures de commerce de France).
• Pour une future consultante, elle est complètement à coté de la plaque sur l’actualité entrepreneuriale en Chine.

• NB : les deux seuls articles publiés trouvés sur le net comportent des back-links étranges et non-pertinents ou sont un éloge d’entreprises plus que douteuses.

Bref, j’ai déjà comme qui dirait, un doute …

Toujours écouter son intuition.

J’attends la suite, pressentant le climax des demandes les plus pourries par mails.

Quand je reçois l’article, j’ai l’impression d’être passée dans la quatrième dimension …

C’est. . . une . . . abomination . . .

Il y a des problèmes tant sur la forme que aussi le fond:
Déjà, l’article est bourré de fautes, et ce, dès le premier mot… !

Je suis la première à laisser passer des fautes dans mes articles, mais là ont atteint les sommets de l’humainement tolérable !

Non seulement l’orthographe lamentable, mais aussi des confusions de mots, des mélanges « ce » et « se », « c’est » et « s’est » et aussi des coquilles comme « carte » au lieu de la conjonction « car », elle écrit « attendez-vous à quelques contradictions » au lieu de « attendez-vous à quelques contrariétés » …!

Des fautes même dans le titre ! Au premier mot.
AU PREMIER MOT !!!! (et à beaucoup d’autres aussi)

L’original et la contrefaçon.


Sur le fond, c’est la quintessence de la balourdise ; un article d’une platitude, d’un ennui et d’un vide intersidéral…

C’est bourré de poncifs crétins, du style : « Si vous avez les moyens, vous pourrez vous louer un appart mieux, que si vous n’avez pas trop de moyens » (en corrigeant les fautes)

Hînhînhîn, merci, « Mélanie » ! On n’aurait pas deviné tous seuls !

Ca ne fait pas « vécu » : on a l’impression de lire un mélange entre une liste de courses et des extraits de faits divers recopiés sur des sites de presse racoleur (elle a même oublié d’enlever la mention « Chinese News » sur son prétendu vécu, la crétinette !).

Pire, les explications sur les chocs culturels sont inexactes. Avec des omissions surprenantes pour une étudiante en Chine…
Pour avoir discuté avec des étudiants partis au même endroit qu’elle, son article indigent et indigeste me laisse perplexe.

Il y a également des liens abscons : vers une entreprise de peignoir (véridique) ainsi que vers un tour operateur chinois… Des liens commerciaux qui n’ont rien à faire dans ce type d’article.

Des fautes, des poncifs, des niaiseries, encore des fautes, de la pub, des trucs glauques et racoleurs, WTF!!! Exactement le genre de torchon qu’auraient pu pondre des candidats de téléréalité… S’ils savaient écrire !

Hum.


Il apparait clairement qu’elle n’a pas le vocabulaire spécifique employé par les étudiants de cette filière (marketing, commerce, finance, etc – je pense être bien placée pour en juger), ni le niveau pour un master. Ni de vocabulaire tout court.

J’essaye de lui dire avec un maximum de tact (vous savez que ça me demande un effort surhumain), mais assez clairement, que bon c’est bien gentil, mais l’article n’est pas d’un niveau publiable.

Je tente de lui expliquer que je ne suis plus intéressée par sa proposition, que je n’ai pas le temps de corriger ses fautes et lui envoie un lien de magazine collaboratif.

Là, Mélanie (qui tardait pendants des jours à répondre à mes questions) m’envoie un mail le lendemain, avec l’article corrigé – du moins qu’elle croit. Elle a l’air très pressée de savoir QUAND je pourrai publier son article!
(euh, jamais!)

Plutôt agaçant cette espèce de forcing.
Apparemment, j’ai été trop sympa dans la critique de son article.

Puis, c’est bien joli de suspecter, mais moi j’aime les preuves.
Et donc le plus simple est de… ?

Des fois, on embête la mauvaise personne.

Je téléphone donc à l’ESSEC, qui m’affirme que cette personne n’est pas dans leurs fichiers – ce qui ne m’étonne absolument pas. Franchement, à ce stade là, ça surprend qui?

Je retourne sur son profil Linkedin et vérifie sa photo… qui apparait alors sur la page d’une autre étudiante, qui elle, a un profil beaucoup plus détaillé. Elle a non seulement volé sa photo, mais à largement pompé son parcours professionnel et universitaire… !

Le nom est faux, l’école ne la connait pas, la photo est volée, et le parcours est largement inspiré d’un profil Viadeo (mais on va dire que c’est un « hommage », hein !)…

Elle n’est peut-être ni étudiante, ni Française, ni à Pékin, ni une fille…
*Super.*
Et c’est moi qu’elle vient emmârder.

Je vais lire son article « revu et corrigé »… Qui est toujours aussi nul, avec quelques fautes en moins… Et lui renvoie un mail.

Vous noterez ma subtilité quant à lui suggérer que je sais que c’est un fake.

NB: Mon mail est en vert, et le sien en violet, par ordre déchronologique.

Mélanie a donc oublié le français depuis qu’elle est à Pékin. Trop d’émotions, tout ça.


Conclusions : la prétendue Mélanie envoie des articles contenants des liens vers des sites commerciaux très louches pour en faire leur propagande et ceci à votre insu, des sites qui ne payeront pas pour de la pub sur vos blogs, car elle a encaissé les sous avant.

Dans le genre arnaques tordues…

Il est super ton « projet professionnel » Mélanie ! Mentir. Usurper une identité. S’inventer une vie. Arnaquer les blogueur/euses en leur refourguant des articles pourris. Mettre des liens douteux dans les articles. Avoir des méthodes mafieuses. etc
Je suis sidérée par tant de WTF dans la tête de certaines personnes…

Tiens, j’ai une nouvelle problématique pour ton mémoire c’est :
« Comment se faire démonter sur le net, en quelques mails ? » !


Sur un autre blog, elle est quand même allée jusqu’à vanter le KFC de Chine, comme si c’était la chaîne de restauration la plus éthique, impeccable et responsable du monde et de tout l’univers!
Alors que KFC, c’est plutôt ça : KFC : des vers vivants retrouvés dans le poulet !
(normal, ils sont périmés depuis des mois !)

Je n’ose même pas imaginer ce que ça doit être en Chine.

L’intégrité, tout ça…
Mélanie n’a, visiblement, pas seulement oublié son français à Pékin.

Mon dernier mail, et sans surprise, pas de réponse de l’intéressée.


On associe souvent la Chine avec les contrefaçons. Bravo Mélanie, grâce à toi, on associe la Chine avec contrefaçons, arnaques et foutages de gueule!

Ce post, c’est pour inciter les autres blogueur/euses à la méfiance, c’est aussi un avertissement : je vérifie tout ce qu’on me dit et j’aimerais assez ne pas être prise pour la dernière des débiles (l’égo, vous savez ce que c’est).

Pour ceux qui veulent quand même tenter, il ne faudra pas venir pleurer, si je vous consacre un petit article sur le blog. De rien. C’est gratuit!

EDIT Février 2014: Attention plusieurs blogueuses ont été contactées par une certaine « Marine » qui tente de leur faire le même coup!

Voir d’autres emails bizarres: Tenir un Blog.

Ah oui, pendant que j’y suis: quand vous mentez sur votre parcours:
assurez-vous d’avoir un minimum de culture!

Pourquoi les Pauvres sont Pauvres ? Introduction Cynique au Capitalisme

Bienvenue en 2013 où les avancées technologiques tendent à prouver que l’espèce humaine n’est pas si débile que ça.

Toutefois, vous êtes vous déjà demandé pourquoi ne pas mettre notre intelligence au service de l’économie pour créer un état où l’humain standard aurait un niveau de vie suffisant pour vivre dignement ?

Est-ce que ce serait vraiment utopique de vouloir améliorer les conditions de travail et les salaires au 21ième siècle ?

Oui.
A cause du capitalisme.

Ce n’est pas seulement la privatisation des moyens de production, c’est la recherche du profit, l’accumulation du capital, et ce par tous les moyens.

Le Capitalisme : c’est « l’exploitation de l’homme par l’homme ».
Karl Marx (1818-1883)

Le système capitaliste met donc en relation deux classes, la bourgeoisie et le prolétariat. La bourgeoisie est propriétaire des moyens de production et elle va se servir de son capital pour exploiter le prolétariat.

Les prolétaires n’ont que leur force de travail à vendre et doivent se nourrir tous les jours, les bourgeois, eux, peuvent décider de différer leurs embauches.

NB: il n’y a pas que deux systèmes économiques (pour ceux qui pensent que c’est soit le capitalisme, soit le communisme… Voir article sur le Salaire Universel ou Salaire à vie).

L’accumulation de la « richesse »…


Le contrat de travail n’est donc pas juste, il se fait en faveur des bourgeois.
A la base les prolétaires sont déjà exploités, mais le fonctionnement du capitalisme va accentuer cette situation.

Ils seront de moins en moins payés parce que dans une logique de marché, le travail devient un produit commun.

La concurrence entre les travailleurs va donc entraîner une diminution des salaires jusqu’au minimum possible (j’en profite pour passer le bonjour à tous nos amis stagiaires, payés à 30% du salaire minimum – quand ils sont payés).
Jusqu’à la limite leur permettant de pouvoir survivre (et accessoirement se reproduire)… Sauf que… même pas.

Ainsi, le stagiaire, en plus de ne pas gagner de l’argent, en perd. En quelque sorte, on finit par payer pour être exploité!

Toute ressemblance avec une marque très connue est purement non-fortuite.


Grâce à la mondialisation, les entreprises peuvent choisir les pays où le coût de la main d’œuvre est le plus bas de toute la planète.

C’est l’extrême paupérisation du prolétariat.

Ceci étant aggravé par les entreprises nationales et multinationales en situation de monopole et de « monopole d’Etat » ou de «monopole public» (SNCF, RATP, etc).
On peut aussi parler de cartel (ententes illicites), comme pour les mafias.

La mondialisation fabrique les monopoles.

Et les monopoles sont à l’économie ce que les dictatures sont à la politique.

Le vrai visage du stagiaire : l’esclave du XXI ième siècle.


Si certains sont privilégiés par l’État et les politiciens, il faut bien qu’il y en ait d’autres qui payent pour ces privilèges (devinez quiiiiii ?).

Le surtravail : Surtravail, c’est travailler plus que ce que vos efforts valent.

Exemple, du temps des chasseurs-cueilleurs, l’humain standard travaillait 3H/jour pour avoir de quoi manger.

Au 21ième siècle, dans le monde plein d’éclats du capitalisme, l’humain standard travaille plus entre 10H et 16H (voire plus) pour avoir à peine de quoi subvenir à ses besoins (je ne parle pas d’Ipad, mais de nourriture et d’un logement décent).

Dans la logique marxiste, les prolétaires doivent réaliser un surtravail, (différence entre la valeur de leur travail et le prix que leur paye le capitaliste), le prix de vente du produit moins le salaire s’appelle la plus-value (différence entre le prix de vente et ce qui est payé au prolétaire).

Le capitaliste rafle une plus-value titanesque, sur le dos, la sueur, le sang et les larmes de ses esclaves modernes.


Le capitalisme ne peut générer de profits qu’à condition de maintenir le prolétariat dans la misère.

« Quel que soit le taux des salaires, la condition du travailleur doit empirer, à mesure que le capital s’accumule.
Les privilégiés sont incapables d’assurer l’existence de son esclave, même au sein de son esclavage. »
Karl Marx

Pour imposer des salaires bas, le capitalisme à besoin de maintenir une masse de prolétaires sans emplois, qui obligent ceux qui en ont à accepter un salaire de subsistance.

Le capitalisme crée et maintient une misère, nécessaire à son fonctionnement.

Voilà, maintenant, vous savez pourquoi 3% de la population mondiale possède 97% de sa richesse.

Le monde va maaaaaal.


C’est article s’appuie sur des théories datant de deux siècles. Vous avez remarqué qu’on est en 2013?
Pour le rappel.

Strategical t’explique la crise des Subprimes !

Aujourd’hui Strategical t’explique la crise des Subprimes !
On va parler de Sou$^^, de banques, de faillites et même de pétrole !!


Business Cours 5 : Finance et Eco la crise des subprimes :

J’ai regroupé les deux matières car elles sont intrinsèquement liées : si vous spéculez sur les marchés financiers, vous devrez forcément tenir compte de la conjoncture.

Notions et Définitions : Economie

• « Ensemble des faits relatifs à la production, à la répartition et à la consommation des richesses dans une société »
• « Science qui a pour objet la connaissance des phénomènes concernant la production, la répartition et la consommation des ressources (biens et services) dans la société humaine »

Petit récapitulatif Finance

• Taux de refinancement : c’est le coût auquel les banques commerciales peuvent se refinancer auprès de la banque centrale, coût/taux auquel elles peuvent obtenir, emprunter des liquidités.

-> Chaque fois que les banques commerciales accordent des crédits supplémentaire aux consommateurs ou industriels, elles doivent faire face à la contrainte de liquidité (besoin supplémentaire en monnaie banque centrale).

Vous vous rappelez : on avait vu cette notion dans La très sérieuse analyse financière du Pokédollar !

• Taux directeurs : sont les taux d’intérêt au jour le jour, fixés par la banque centrale d’un pays ou d’une union monétaire, et qui permettent à celle-ci de réguler l’activité économique.

Il y a des trucs, on ne peut pas l’expliquer, mais ça sent l’arnaque…

La crise des Subprimes : pourquoi on est tous dans la panade ?

*Précédemment aux USA : Priviously on di Younitèd Stètsssss*

Début 2000, le marché immobilier des USA est florissant, en effet les présidents Clinton et Bush (celui qui s’étrangle avec un bretzel) ont fondé leur politique sur « un logement pour tous les citoyens américains quelques soient leurs revenus » et aussi du « travail pour tous ».

Profitant de cette vague kikoolol du marché immobilier, des sociétés de crédits louches et non-contrôlées par l’état prolifèrent. Elles accordent des prêts bancaires à tour de bras, à tout le monde – Officiellement : Les crédits « subprime » sont des prêts immobiliers accordés à des ménages américains aux revenus modestes complètement fauchés.

Pourquoi à « tout le monde » ? Car ces sociétés louches les refourguaient directement aux banques. Ces dernières, les banques commerciales, ne se sont pas fait ch… à vérifier la solvabilité des clients, car les sociétés de crédits louches étaient censées l’avoir fait (mais non, car elles n’étaient pas contrôlées et donc, s’en foutaient), mais surtout l’état (les Stètsssss) les refinançaient en cas de méga-conneries (le fameux « Too big to fail » pour les grosses banques), donc bon…voilà.

Du coup en 2006, tout le monde aux USA ouvrait des dizaines (centaines) de crédits, avait 50 CB dans le portefeuille et s’achetait des villas à 10 millions de dollar à Miami pour les louer pas trop cher. Un monde merveilleux, vous dis-je.

Tetris t’aide à comprendre: les succès s’effacent, les échecs s’accumulent!


Le plus rigolo, c’est que le système fonctionnait plutôt pas mal. Mais si et UNIQUEMENT si deux conditions étaient réunies :

• Des taux directeurs très bas (c’est quoi les taux directeurs ? Voir plus haut !)
• Inflation sur les prix des actifs immobilier = une hausse constante du prix de l’immobilier, parce que ça paye les taux d’intérêt des crédits.

En 2006, les crédits « subprime » ont représenté 24% des nouveaux crédits immobiliers octroyés aux Etats-Unis. En fin d’année, leur encours atteignait près de 13% du total des crédits hypothécaires aux Etats-Unis (10.200 milliards de dollars), contre 8,5% en 2001.

Et ça aurait pu durer longtemps si…

…Un beau jour de 2007, la FED (réserve fédérale de $ous des Stètsssss) augmente les taux directeurs.

Et pourquoi donc? me direz-vous. Justement à cause de la politique kikoolol : cette forte demande immobilière a provoqué des tensions inflationnistes. La FED a alors durci sa politique monétaire : la hausse des taux !
Prenant alors au piège les ménages endettés essentiellement à taux variables.
(oui, c’est balot)

Et là, c’est le drame : tout le marché s’écroule :

Confrontées à un coût de l’argent plus élevé pour financer leurs besoins, les banques répercutent ces conditions plus austères sur leurs débiteurs/emprunteurs (ça veut dire, leur demander plus d’argent) … Débiteurs qui n’étaient pas solvables : vous vous souvenez ?

Les coûts des crédits revolving ont donc augmenté en flèche -> impossibilité de les rembourser -> gens mis à la porte de leur/s maison/s -> la bulle immobilière s’éffondre -> gros bordel sur les marchés financiers.

    Et là vous me direz : « On s’en fout, c’est aux US. »
    Et là je vous dirai : « Hé, vous ne saviez pas que l’Europe finançait 50% des crédits des US ? Bin, ça alors !»

Quoooooooooouaaaaaaaaa ?


Du coup, alors qu’aux USA, l’état devait sauver les fesses des banques en faillites (parce qu’il n’y a plus de liquidité), en France, on a préféré la bonne vielle et fourbe technique du bouc émissaire : en accusant un certain Jérôme K., on cache la poussière sous le tapis et tout rentre dans l’ordre, voilà, voilà.
❤ ♪♫ ♬ ♪ ♩ ☀

Vous n’oublierez pas de remercier la France, pour ses décisions sages et avisées.

D’ailleurs, aux USA, l’état n’a pas été capable de sauver les méga tétra-conneries des banques, entrainant ainsi la faillite de banques historiques comme : Lehman Brothers (613 milliards $ de dettes, quand même). Le fameux « too big to fail » n’aura pas fait long feu.

D’autres se font racheter afin de sauver leur activité : Bear Stearns, Merrill Lynch, Washington Mutual et Wachovia.
Au début de l’année 2008, c’est plus de 130 banques américaines qui font faillite !

J’ai comme qui dirait un mauvais préssentiment…


SUBPRIMES LOANS CRISIS : comment va-t-elle affecter la croissance dans les pays émergeants.. ?

Les pays émergent producteurs de pétrole, comme la Russie premier producteur mondial de pétrole brut, influent sur la conjoncture mondiale, car la crise entraine une hausse du coût des matières premières liées à sa production, et donc se répercutant sur le court du pétrole, et donc ….de la SPECULATION :

Le prix des Matières premières liée à la production du pétrole : 20$ fin 2000, fin 2008 160$, 70$ 2010, et 90$ en 2012.

Prévisions méteo 2013 : Le baril subira une forte Hausse courant 2013, >100$.

Et puis vous vous doutez bien que pour amener vos futurs achats dans en boutique, le prix du pétrole va se répercuter directement sur le prix à la vente.

Hausse du prix de pétrole -> hausse des coûts de production-> spéculation-> les banques centrales interviennent pour limiter et prévenir les risques d’inflation en augmentant leur principaux taux directeurs-> ralentissement de la consommation et ralentissement de la croissance…etc

Vous n’avez pas une impression de déjà-vu ?

Faisons comme si rien de tout ça n’était arrivé, d’accord?


Conclusions : cette crise a touché l’ensemble de la planète, les pertes sont estimées à 500 milliards de dollars.

Sans compter les familles ruinées, les pertes d’emplois, la hausse des impôts (car c’est vous qui allez payer pour cette crise dont vous n’êtes pas responsable), l’inflation et les dommages collatéraux.

Plus tard, dans les livres d’histoire, cette crise sera connue sous le nom de :
Crise EPIC FAIL.

Tenir un blog : Arnaques et Trahisons

J’ai découvert il y a peu « Ça te fera de la pub », un site qui recense les arnaques et autres « offres d’emplois » douteuses envers les freelancers. Comme je sais que certains d’entre vous ont leur entreprise ou compte se lancer, je trouve le site très utile, histoire de ne pas vous faire avoir.

Dallas ton univers impitoyaaaaaable !!! ❤♫ ♬ ♪ ♩ ♭ ♪☀


Par ailleurs, beaucoup d’entre vous ayant un blog (voire plusieurs), vous avez sûrement reçu ce type de « demandes » via mail ou les réseaux sociaux.

Vous savez ; ce genre de requêtes venant de personnes qui ne lisent jamais votre blog, qui vous envoient des mails groupés et/ou en se trompant sur l’url et le nom quand ils tentent de personnaliser…

Je ne suis pas contre l’idée de rédiger une annonce pour aider quelqu’un, je l’ai déjà fait, ce qui me gêne ce sont les tentatives minables et irrespectueuses de nous faire vendre un produit, d’obtenir la gratuité d’un service ou d’exécuter leur travail sans contrepartie.

Pour les déjà-blogueurs, pour les pas-encore blogueurs et/ou les curieux/ses de savoir quels genres de mails on peut bien recevoir :
Voyons donc à quoi vous devez vous attendre !

NB : oui, j’ai corrigé les fautes des mails. Non, je n’ai pas mis tous les mails que je reçois.

Consigne à suivre lorsque vous recevez ce genre de mails.

• Catégorie « journalistes-téléshopping » pour casting sur “une grande chaine” = grâce à moi, passez à la télé dans une émission qui vous ridiculise !!!!

Bonjour,

Je suis journaliste pour une nouvelle émission TV sur une grande chaîne et je suis à la recherche de personnes qui sont sur le point de prendre une décision importante. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions? Pouvez-vous mettre mon annonce sur votre Blog?

Merci beaucoup de votre aide.

ÊTES VOUS A UN CARREFOUR DÉTERMINANT DE VOTRE VIE ? ÊTES VOUS SUR LE POINT DE PRENDRE UNE DÉCISION QUI VA CHANGER VOTRE VIE ?

Nous réalisons un programme TV qui tente d’aider les gens à trouver des solutions à leurs problèmes personnels. Dans ce but, nous recherchons des individus ou des couples sur le point de prendre une décision clef sur un aspect précis de leur vie: domaine professionnel, vie amoureuse ou familiale,…
Durant une semaine, une équipe de coachs va essayer de vous aider à travailler sur votre dilemme et vous offrir des conseils.

Si vous avez besoin d’une aide extérieure, n’hésitez pas à me contacter au 01 46 21 XX XX ou xxxxxxxxcasting@yahoo.fr

Merci pour votre email.
Je suis en effet sur le point de prendre une grande décision:

OUI JE SUIS A UN CARREFOUR© déterminant et même un DILEMME CLEF qui risque de BOULEVERSER ma vie.

(vous avez vu, je peux écrire en gros moi aussi)

J’hésite entre un Granini pèche et un Granini Abricot (en vrai, je préfère les Granini framboise mais il n’y en a jamais en stock), je suis désespérée !!!

AIDEZ MOI !

• PS : Journaliste pour une « grande chaine » qui a un mail @yahoo.fr, ça le fait moyen en crédibilité.
• PPS : Si je parle de vous dans cet article, ça vous va, comme aide ? De rien. C’est gratuit !
• PPPS : où puis-je postuler pour « coach en dilemme » ?

Merci.

Fais de la pub pour ce magnifique pull que tu recevras peut-être en cadeau !


• Catégorie “Fais de la pub gratos, pour mon produit, histoire que je m’en mette plein les poches, hihihi ”

Bonjour,

Je me présente, Kalinda Pxxxxx, chargée aux communications chez Z-XXX games/Fxxxxxxxx Éditions, un éditeur francophone de jeu de société. Le 25 juin prochain, nous sortirons Walking Dead le jeu de plateau, un jeu tiré de ce célèbre comic book. Comme vous avez parlé dans vos pages de l’univers de Walking Dead, j’aimerais vous proposer de vous fournir un dossier de presse pour que vous puissiez parler de la sortie du jeu de plateau. De plus, je pourrai dans quelques semaines vous fournir une copie de presse afin que vous puissiez en faire la critique.

Ci-joint un visuel de la boite de jeu.

Nous ne cherchons pas à faire de publicité, nous sommes à la recherche de blogs et de sites internet qui seraient intéressés à parler du jeu pour le faire découvrir aux fans de la série.

Pourriez-vous me mettre en contact avec la personne qui pourrait m’aider dans ce dossier?

Au plaisir d’avoir de vos nouvelles bientôt.

Cordialement,
Kalinda Pxxxxx
Chargée aux communications

*NB : vous noterez qu’on ne vous propose même pas le jeu gratuitement, et que je serais censée faire une critique avec un « dossier de presse » !*

Chère Kalinda,

Merci pour votre email et merci aussi de me prendre pour une demeurée. En effet, vous avez sûrement constaté, aux vues du niveau rhétorique et du contenu des articles que j’étais une imbécile finie tenant un blog d’une ignorance crasse.

Et puis c’est bien connu : les blogueurs adorent servir de panneaux publicitaires, surtout par des entreprises qui se servent de notre audience pour s’essuyer les pieds dessus.

Mais vous avez quand même vu, grâce à google, que j’ai effectivement rédigé un article sur The Walking Dead (que vous n’avez sûrement pas lu, mais est-ce bien grave ?).

Je regrette toutefois de ne pouvoir accéder à votre requête ; ma formation en école supérieure de commerce m’ayant rendu cynique et cupide (et radine et fourbe aussi).

Je préfère donc provoquer une crise financière mondiale en spéculant massivement sur les marchés.

Par contre, nous n’avons sûrement pas le même dictionnaire, car mon « petit Robert » me définit ceci :

Publicité : Activité dont le but est d’inciter les consommateurs à consommer les produits ou les services d’une entreprise.

Oui, clairement, ce n’est pas du tout ce que vous faites.

Bisous.

Bien que fort alléchante, je me vois dans l’obligation de décliner votre proposition.


• Catégorie « chef d’entreprise marketing start-up-dynamique » cherche jeune diplômé/e esclave pour travail non rémunéré.

Je vous invite à réaliser un article sur XX XXXXX afin d’évaluer vos compétences.
Consigne minimum 1500 caractères et optimisation des H1 et H2
Voir notre site www.XXXXXXXXX.com

Si l’article nous plait, vous serez contactée pour en rédiger d’autres, éventuellement de façon rémunérée.

*NB : Venant d’un dirigeant « Star-up Marketing Online » ayant besoin de web content gratuit pour l’un de ses clients.*

Très honorée par votre « invitation » j’aimerai signaler au passage qu’il y a plus de 200 articles sur mon blog.

Si cela ne vous suffit pas pour « évaluer mes compétences », je mets sérieusement en doute le sérieux et la fiabilité de votre entreprise.

Je vous suggère d’aller faire un tour sur les Skyblog, vous y trouverez sûrement un blogueur aimable et ravi de vous rédiger un petit contenu « wesh-wesh » pour votre client.

Quant à moi, je vais de ce pas téléphoner à un architecte, me faire faire une maison, m’installerai dedans, puis je dirai qu’elle ne me plait pas, et comme ça :
JE N’AURAI RIEN A PAYER !!!!!

MOUAHAHAHAHHA !!!

• Catégorie: je suis un génie incompris, mais faites-moi de la pub quand même !

Bonjour,
J’ai créée mon logiciel il y a 48h, je le mets maintenant en vente sur le web, est-ce que vous pouvez me faire une annonce sur votre site. Je n’ai rien pour vous payer, mais comme on dit je tente au culot.

Heu… alors attends, laisse-moi réfléchir…

Non.

Srsly?


Heureusement, je reçois quand même des mails sympas.