Catégorie Archives : Conseils et Divers

Conseils en voyages, évitez les arnaques, infos diverses, compagnies aériennes, etc

Escale à Singapour : Avis sur les compagnies aériennes Asie- Australie

Si vous allez dans l’hemisphère sud, le plus simple est de passer par Singapore.

singapore typical house
Ci-dessus photo du NY Times.

Au début je voulais absolument faire mon escale à Hong Kong depuis Taiwan pour aller en Australie. Mais deux problèmes se sont rapidement posés:
1/ Il y a très peu de vols et juste 2 compagnies en vol directe depuis HK pour Brisbane avec des prix assez élevés (parce que peu de concurrence).

De même qu’il y a très peu de direct pour l’Australie depuis Taipei : juste Eva air (avec qui j’ai eu une très mauvaise expérience en faisant mon vol directe Paris CDG-Taipei en 14H: léger exédent de bagages, scandale au comptoir 92€ pour deux kilos en trop, et une bouffe immonde qui m’a rendue malade pendant trois jours) et China Ailrine (jamais testé) Taipei Taoyuan -brisbane BNE se fait en 11h et quelques.

2/Hong Kong c’est plein de touristes chinois de Chine continetale et pour en avoir croisés certains à Taiwan, la dernière chose que je veux, est un hotel rempli de ce genre de personnes (élus les plus mal élevés du monde de façon uninimes et totalitaire).

Temps de merde au départ de Taipei Taoyuan, à Taiwan il y a toujours un climat pourri de toute façon : je suis juste partie le jour où la saison des pluie commençait!

taipei is lame

Ceci dit, ce n’est ni forcément moins cher, ni forcément un gain de temps de ne pas faire d’escale. Perso +8H de vols j’ai du mal à supporter, vu qu’il faut être 3H à l’avance à l’aéroport et qu’on ne par pas forcément de sa ville d’embarquement ; j’étais à Taichung et j’ai dû aller à Taipei-Taoyuan. Du coup, vous y gagner en repos et le voyage est moins fatiguant !

Donc j’ai fait mon escale à Singapore, j’ai trouvé un hotel plus que correct pour 50€ (avec Agoda et ça fait la deuxième fois que j’ai un problème avec eux, donc bookez directement avec l’hôtel si vous pouvez)et pas trop loin de l’aeroport – attention les chambres sont minuscules: laissez vos grosses valises à la consigne de Singapour, ce n’est pas cher en plus!

Je n’ai pas pu voir grand-chose car je suis descendue de l’avion à 21H30 pour repartir le matin à midi pour mon vol en Australie pour arriver à minuit à Brisbane (et deux heures de décalage à rajouter par rapport à Taiwan et Singapore).

Heureusement que je suispassée par Singapore car le jour de mon départ, tous les vols pour Hong Kong étaient annulé (dont celui d’Eva air hahaha). Si vous partez d’Europe, je conseillerais même de faire deux escales.

view from plane beautiful sky

Singapore c’est hyper propre – gros choc par rapport à taiwan ou tout est déguelasse, et le personnel est efficace (pareil, pas a taiwan qu’on a de l’efficacité) et sympa.

A l’aéroport de Taipei, je galérais avec mes valises lourdes et ces cons d’employés me regardaient bêtement sans rien faire ! Au bout d’un moment, il y en a un qui me demande si je veux de l’aide, je réponds que oui (franchement c’était évident!), ça serait bien un peu d’aide tu vois, et là il…. Hèle une voyageuse qui passait par là, pour quelle m’aide à mettre la valise sur le chariot!!!!!!!

Purée mais à quoi ils servent!!!!???? Il n’y a pas une seule personne d’efficace à Taiwan et dans cet aéroport!
C’est le seul pays où ça se passe comme ça! Ailleurs j’ai toujours été aidée sans avoir besoin de demander!

A Singapour, il fait hyper chaud (dès fin avril, c’est chaud à gérer), donc évitez d’y passer de fin mars à novembre si vous voulez visiter sans mourir de chaud.

L’immigration : super rapide à singapore, en Australie ça a été super simple et rapide aussi !
Alors qu’a Taipei, ça avait duré presque 2h ! Après un vol de nuit en plus, mais bon ils sont cons.
view plane stunning

Quelques avis sur les compagnie qui desservent l’Asie et l’Oceanie :

JetsTar **: Low cost bon prix, mais très inconfortable en classe éco, on est les uns sur les autres, sent le renfermé, sièges très durs et pas ergonomiques, prix de bases intéressant mais il y a une multitude de petits frais à rajouter mais ça reste correct comme prix. Ce n’est juste pas une bonne idée pour un vol de plus de trois heures. Embarquement très rapide, personnel sympa.

Emirate ******, J’avais eu des très bon écho et je confirme : personnels hyper souriants et disponibles, il ya des télés avec plein de film série, music, etc, classe éco super confortable ! je recommande ! (et vous savez que je signale le moindre défaut, mais là : rien à redire), embarquement très rapide, facile et efficace !
J’ai eu la chance d’avoir ma rangée pour moi (trop bien!), du coup les 7H35 de vol Singapore-Brisbane ont été plus confortable que le 4H30 Taipei-Singapore.

Eva air : Je déconseille ; en éco le maximum pour les bagages en soute est 20kg (!!!) soit rien du tout, et ils vous auront au tournant avec les frais. Ca à l’air de tarifs abordables, mais si vous avez plus de 26kg, ils vont vous souler comme pas possible, alors que toutes les compagnie proposes de pré-enregister en ligne le poids qu’on veut, en bagages ! Je n’ai jamais eu un embarquement aussi long et pénible avec une compagnie !
(plus de 2h pour embarquer au comptoir alors que j’étais en classe Elite !)

BONUS EVAAIR: (comme quoi, il n’y a pas que moi qui gueule)
evaair horrid company

Peach ailines * : Low cost japonais, pris deux fois, deux fois en retard, à peine correct sans plus. Embarquement long, pas assez de guichets.

TigerAir * : Low cost décevant, embarquement infiniment long: plusieurs vols se chevauchent à quelques minutes et on fait passer en priorité ceux du vol 5 minutes avant le votre. Ah.
Personnel sympa mais en sous-effectif. Vols débarquant sur des terminaux éloignés.

Valises littéralement jetées en soute (vus de mes yeux vus!) : après tant de vols/trains/bus, etc, c’est la seule compagnie qui a réussit à complètement abîmer ma valise pourtant hyper solide!
Chiant, pris une fois et je ne compte pas reprendre. Jamais!

Autres compagnies sur l’Australie: Virgin australia (qui a l’air plus cher) et Scoot.

Et sinon, c’est bien de vivre à Taiwan ? Choc Culturel 2

Partie 1: là.

Vivre à Taiwan: Manger et se trouver un Job
Taichung Sushi pas cher taiwan
Taichung Sushi taiwan
Barquettes de Sushi a 2€50 et 25 centimes à l’unité; c’est déjà « cher » pour Taiwan, mais bon c’est japonais, alors.

La nourriture:

J’ai trouvé la nourriture, est vraiment, vraiment, vraiment, dégueulasse, mais alors vraiment D E G U E U L A S S E !!!
J’avais lu quelques blogs avant de partir, ou les auteurs écrivaient que la nourriture était bonne et pas cher.
Alors pas cher, oui, on est d’accord, y’a plein de stands dans la rue.
Bonne, sûrement pas. On ne doit pas vivre dans la même dimension.

Oui, les repas sont à 1€ mais pour ce prix là, l’hygiène, la qualité, et le goût ne sont pas au menu.
C’est de la bouffe graisseuse, infecte, avec plein d’ail tout le temps pour rehausser parce que c’est très fade (sauf que moi, je n’aime pas l’ail!), impossible de savoir ce qu’il y a dedans (sauf pour l’ail, et le gras), la provenance des aliments, les produits chimiques, etc.
Et même dans les restaurants, il est impossible de faire adapter le plat à vos goûts…
(Et je précise que tous les étudiants internationaux le disent: Européens, comme Canadiens, comme Américains, les étudiants d’autres pays d’Asie, et même les étudiants d’Inde l’ont dit!!!! PS: oui, j’ai fait un sondage.)

Autour des universités, il n’y a rien, à part un ou deux fastfood (apparemment ici, un fastfood c’est trop la classe), d’ailleurs, il n’y a pas de café pour se poser, non plus – les seuls cafés que vous pourrez trouver sont au 7/11 et Starbuck -_-.

Le problème c’est qu’il n’y a pas de milieu de gamme: soit c’est la bouffe low cost, soit le restaurant de luxe, entre il n’y a presque rien.

EDIT (suite aux commentaires de rageux hystériques plus bas) :
Taiwan fait régulièrement la une dans la catégorie « Scandales Alimentaires » et j’ai le droit de trouver la nourriture infecte – on ne vit pas tous dans un quartier touristique de Taipei avec un budget de folie pour la nourriture :

Taiwan : Scandale du DEHP.
Huiles Frelatées: Taiwan à besoin de contrôles plus stricts.
Nouilles et huile frelaté.
Enfin un contrôle pour les vendeurs de rue (pas trop tôt : Singapour et la Malaisie ont banni au moins 11 produits de Taiwan!)
Taiwan: la partie continentale en alerte !

Donc, le conseil c’est de trouver quelqu’un qui est surplace depuis quelques années et qui peut vous donner des adresses de bons restaurants (et vrais restaurant, pas un endroit où l’on vous réchauffe un surgelé), pas trop chers et avec des portions correctes (et non minuscules!).

Photos du third market à Taichung.
Taichung Third Market (2)

Alors comment on fait ? On s’achète un four et on se cuisine ses trucs soi-même ! (j’ai payé mon four moins de 50€ et il marche!). Il est toutefois assez difficile de trouver des fruits et légumes frais.
Ou on va à Carrefour, qui profite visiblement de notre désespoir, s’acheter un morceau de fromage à 8€ et autres trucs français que vous payez plus cher que chez vous!!!

Dans les centres commerciaux (Chung Yo, Top City, Tiger Mall, etc), les prix sont exagérément élevés pour des plats à peine moins infects.

D’une façon générale, je vous déconseille d’acheter dans ces centres commerciaux, tout ce que vous auriez pu trouver ailleurs (surtout la nourriture et les vêtements : moches, de mauvaise qualité et hors de prix).
Ici, ils ont des uniformes jusqu’au lycée, ça explique peut-être le mauvais goût ambiant.

Il faut aussi frimer en Asie et montrer que l’on est riche pour ne pas perdre la face, donc ils achètent des trucs (moches) qui ont l’air chers, pas des trucs beaux…
Tout un concept…’-_-

Et pour celles et ceux que ça intéresse, les cosmétiques sont aux mêmes prix qu’en Europe voire plus chers ! #arnaaaaaaaaque

Les Night Market :

Je ne comprends pas l’engouement des Nights Market. Même Liuhue Market à Kaohsiung, que tout le monde trouve si bien, je n’ai pas spécialement accroché.

Alors oui, c’est sympa vite fait, mais ce sont juste des stands ambulants tout les soirs, et les toujours avec les mêmes babioles et bouffes graisseuses, et les scooters qui vous foncent dessus (niveau de stress au maximum) et ce, dans tous les Night Market de Taiwan.

Je précise qu’à Taiwan, n’importe qui peut ouvrir un restaurant ou un stand de nourriture, sans talent, sans formation, sans notion d’hygiène, ni contrôle.

Je vous déconseille d’y manger, après si vous êtes malade, faudra pas venir pleurer.
Vu de mes yeux vu:

• Des cafards gros comme des vaches (de petites vaches) vers un stand ;
• Des bestioles sur les aliments, étalés sur les stands, sans aucune protection avec la foule ;
• Des vendeurs avec les mains sales et qui touchent leur chien et touche ensuite la nourriture sans se laver les mains (pareil en touchant l’argent, et d’autres trucs auxquels je ne veux pas penser – ce n’est pas réservé évidement à ce pays, mais c’est ici que je l’ai vu le plus souvent).
• Des vendeurs qui fument au dessus des aliments. (et en bonus mon avis sur la clope).
• Des assiettes/bols/baguettes sales et présentée aux clients.
• Des ustensiles de cuisines crasseux.
• Un cheveu retiré d’un plat servit devant un client qui l’a vu et… qui n’a rien dit!

Taichung Third Market (3)

Taichung Third Market (4)

Taichung Third Market (5)_900x675

Taichung Third Market (1)

Taichung Third Market (6)
Photo Art Street Taichung: Un magasin qui fait des serviettes de bain en forme de glace (et pas cher env 2-3€)!
art street taichung strategicalblog cake towel (1)
art street taichung strategicalblog cake towel (2)

art street taichung strategicalblog cake towel
Jobs à Taiwan:

Vous avez été plusieurs à me demander, si trouver un job à Taiwan est kikoolol facile, donc je remets la réponse là :
Si vous êtes non-asiatiques, le plus simple, rapide est facile est de donner des cours d’anglais. C’est encore mieux si :

• 1/Vous avez l’ARC (comment l’obtenir : voir ici).
• 2/Vous avez des certifs pour enseigner, et de l’expérience.
• 3/Vous avez un bon niveau d’anglais (ou pas trop nul, parce que le niveau est vraiment bas).
• 4/Vous êtes vraiment anglophone, mais même sans ça, c’est possible de trouver un job dans l’enseignement (et sans certif, sans ARC, sans expérience, etc, c’est juste moins simple).

Les asiatiques ayant vécu en Angleterre, au Etat-Unis (ou n’importe quel autre pays anglophone) ont du mal à décrocher ces postes, car il faut que l’enseignant/e ait l’air « étranger/ère » (l’apparence, tout ça).

Salaires environ 600NTD l’heure, 400NTD est peu, et rarement plus de 800NTD pour ce type de postes. Les postes sont plus ou moins déclarés aussi (à vos risques et péril et je décline toutes responsabilités).

Le site le plus utile est Tealit (Teach English in Taiwan Teaching English and Living in Taiwan : site en anglais).

Vous pouvez enseigner le français ou autre, mais c’est moins demandé.
Pour les autres métiers, un très bon niveau mandarin (écrit et parlé) est indispensable.

PS : Non je n’ai pas de pistons.

Et sinon, c’est bien de vivre à Taiwan ? Choc Culturel

Je n’ai pas l’impression d’être en décembre, il y a des (faux) sapins et les décorations de noël un peu partout. C’est vraiment bizarre parce qu’en journée on peut encore être en tee-shirt…

J’ai l’impression d’être encore en septembre, bref.

Photos ModeMall à Taichung, c’est un centre commercial avec que des trucs moches et chers.
taichung mall
taichung modemall (1)
taichung modemall (2)

Climat/Habillement :

Ici, il fait très chaud pratiquement toute l’année, ça c’est plutôt cool. Sauf l’été où il fait facile 200°C (oui, hein) avec 6000% d’humidité.
Donc tout moisit, c’est chiant.

Vous pouvez aussi vous habiller de façon très excentrique (ou très moche), sans que personne ne vous regarde bizarrement ou rigole.

L’inconvénient est très difficile de trouver des vêtements bien coupé, stylé, sans imprimés ridicules et de bonne facture (exemple de trucs moches ici). En fait, je n’en ai pas encore trouvé de vêtements convenables.

Les filles on souvent des jupes/shorts ras les fesses. Peu de décolletés par contre.
Les gars mettent des shorts mi-genoux très larges, informes et très moches. Les tee-shirts et sacs ont presque toujours des imprimés de personnages de dessins-animés pour bébés (oui, sérieusement) ou des gros noeuds ridicules/grosses fleurs sur les pulls pour les filles.

J’ai trouvé les japonais infiniment plus raffinés et ayant moins une tête de cul plus beaux. A Taiwan, les gens sont très négligés question habillement, c’est vraiment déroutants.
Ce n’est même pas une question de prix, ils ont des gôuts merdiques, même les vêtements chers sont moches.
Les jeunes s’habillent comme des merdeux même passé la trentaine…
Après, il s’habillent comme des vieux…

taichung modemall streets
Personne ne sait s’habiller correctement ici. Sans rire. Pour de vrai.
Il y a un marché à prendre pour le relooking (pour le pain et le fromage aussi tant que j’y suis).
Il y a goût de chiotte avéré et officiel concernant la « mode ».

Pire, les tenues sont ridiculement inadéquates :
Dès que la température passe en dessous des 30°C (c’est à dire 29.5°C), les gens d’ici mettent des doudounes, des bonnets, des écharpes… Parfois même des pulls en grosse laine…
Et moi je pense: « Purée, mais chez nous il neige là !! ».

Alors qu’à Taiwan en décembre en journée, on peut encore rester en tee-shirt !
Il fait 25-28°C, et 15°C la nuit.
L’inconvénient est que votre appart est vraiment froid car il n’y pas de chauffage et c’est mal isolé, du coup, 15°C avec l’humidité, c’est vraiment froid.

taichung modemall (5)
La « conduite » :

Ca roule n’importe comment et de façon très imprudente. Il n’y a PAS de trottoir (sauf centres ville).
Il n’y a pas de signalisation, les feux ne sont pas respectés, le sens non plus : tout le monde fait demi-tour n’importe comment sur des rues étroites et mal éclairées, roule à contre sens, fonce dans le tas, etc. Très dangereux.
Le cerveau de taïwanais est complètement déconnecté. On vous fonce dessus à contre sens: c’est à vous de vous pousser!

Je vois constamment des familles à 4, voire 5 sur un seul scooter, sans casque, avec les mioches debout devant et/ou mal « accrochés » derrière comme des sacs à patates… Parfaitement éjectable en cas de choc ou même de freinage un peu brusque ! 0_0

Je suis consternée de tant d’imprudence et de négligence.
Il n’y aucune prévention routière et sans surprise, les accidents de la route sont la première cause de mortalité ici.

C’est d’autant plus bizarre qu’ils respectent tous les autres règlements à fond: aucun vol, aucune insécurité (autre que routière), file d’attentes toujours respectée pour les bus, etc
taichung modemall (3)
Ambiance/Sécurité/Femme :

Les gens ne sont PAS stressés, moroses, agressifs (coucou la France !) et cherchent toujours à vous aidez. Vous pouvez gueuler et être insupportables, ils seront toujours sympas (on n’a pas non plus l’habitude de ça chez nous ).

Quand vous n’arrivez pas à vous faire comprendre, ils s’excusent de si mal parler anglais (alors qu’à la base, ça serait à vous de mieux parler le mandarin^^), si un plat commandé est dégueulasse ne vous satisfait pas, on vous le change ou rembourse sans discuter et en s’excusant, et à la fin de chaque repas, le personnel vous demande si c’était bon, si vous êtes content/e et sinon pourquoi, etc.

Donc de ca coté là, c’est vraiment super.

Le principal avantage, est que c’est très sûr ici, femme seule ou pas, rien de vous arrivera jamais si vous sortez tard le soir, (faites juste attention en traversant, cf paragraphe au dessus), etc.
Les hommes n’harcèlent pas les femmes, ou ne font JAMAIS de commentaires déplacés, n’ont pas d’attitudes insultantes, de regards salaces, ne les suivent pas jusqu’à chez elle, etc, etc…

Il n’y a pas non plus d’affiches publicitaires sexistes et répugnantes représentant les femmes sous forme d’objets sexuels.
Et là, je me dis, que c’est triste de venir d’un pays développé, et d’être soulagée de ne pas être constamment emmerdée dans les rues en étant Taiwan…

Taichung streets
Partie 2.

Voyager et Etudier à Taïwan – aspects pratiques

plane view pictures evaair strategicalblog (1)
Photo au départ de Paris Charles de Gaulle.

Assurance Santé

Si vous êtes étudiants, votre mutuelle ne vous couvrira pas hors Europe (vous pouvez toutefois demander une extension, mais ça peut être assez long, donc pas pratique si comme moi, vous avez pris votre assurance l’avant-veille du départ).

J’ai pris Global Partners, car j’ai eu de très bon échos et ça reste très abordable pour tout couvrir (env 33€/mois, abonnements possible au mois par mois, frais médicaux, assistance médicale et juridique, assurance bagages et en cas de vols, responsabilité civile, etc.)

Le Visa

Je suis encore trop traumatisée pour en parler avec tous les détails, cependant, toutes les infos sont ici :site officiel.

Le blogueur Tête de Chat a aussi fait un très bon résumé d’à quel point c’est chiant d’obtenir son visa.
Je vous conseil de lire son blog, il y a plein d’infos utiles come le budget et les cours de mandarin à Taïwan.
-> Attention toutefois : si vous n’êtes pas exactement dans le même cas que lui, vous aurez d’autres documents à fournir.

Si vous aimez le camping, le blog de Pralinette est très bien aussi.
Ainsi qu’un autre blog anglophone sur Taïwan (un fan des Night Markets^^)

Pour mon Visa Résident, on m’a demandé une légalisation (ministère des affaires étrangère à Paris) et authentification (au bureau de représentation de Taipei, à Paris) de mon diplôme de master ainsi que les traductions du diplôme et des notes (sauf si master bilingue, si c’est en anglais, c’est ok pour les notes).

Il faut d’abord passer par la mairie la plus proche de chez vous, pour faire une copie certifiée conforme de toutes vos notes et dernier diplôme (qui serviront à la légalisation et à la traduction).

plane view pictures evaair strategicalblog (2)
Bref, c’est vraiment trop chiant, et ça c’est juste la partie concernant les diplômes !
Sans compter que si vous ne vivez pas sur Paris, s’ajoute à la traduction, les frais de trains et d’hôtel, plus 50% en plus des frais du visa et 50% en plus sur les authentifications (diplôme, traduction, notes) pour boucler le tout en 24H !
NB : Ne passez pas par une agence pour traduire ; ça sera plus long et plus cher !

Il faut impérativement un/e traducteur/trice assermenté/e qui ira faire authentifier sa signature à la chambre de commerce de Paris.
J’ai eu de la chance d’en trouver une très bien, très sérieuse et rapide (je peux vous passez le contact en privé si ça vous intéresse).

Une fois le Visa Résident tamponné, si vous êtes encore en vie, vous devez faire le ARC (comptez deux semaines). Ils demandent le passeport et sa photocopie, votre carte d’étudiant, 1000 NTD (25€), une copie de votre contrat de bail.
Sans le ARC, vous ne pouvez pas ouvrir un compte en banque.
Sauf si vous demandez un N° juste pour ouvrir un compte (comptez 10 minutes, s’ils se bougent un peu).

plane view pictures evaair strategicalblog (3)
Quelle compagnie choisir ?

Si vous partez de France, le plus simple et direct, c’est EvaAir : vol direct de Paris CDG à Taipei TPE (aéroport Taoyuan, il y a un bus qui vous amène en centre ville en 1H) -> 13H30.
C’est aussi la moins cher –par rapport à Cathay Pacific (2 escales environ 15H et 900€), le billet en clase Eco chez EvaAir coûte dans les 550€.

Bémols toutefois :

1/ Le personnel parle uniquement mandarin et anglais. Pas de problème, pour l’anglais because we are the champions. Sauf que dans la pratique, c’est un très mauvais anglais, pratiquement incompréhensible mélangé au mandarin.
2/ Au départ de Paris à 11H30, les hôtesses ferments les hublots et nous mettent en vol de nuit : le déjeuner est en fait votre dîner et le petit déjeuner vous sera servi à 4h du mat, heure locale…
2/ La nourriture, est vraiment vraiment vraiment dégueulasse, mais alors vraiment D E G U E U L A S S E !!!

Je n’ai presque rien pu manger tellement que c’était infect, du coup, j’ai crevé de faim pendant 13H30 et le peu de truc mangé m’a rendue malade pendant 2 jours.

plane view pictures evaair strategicalblog (5)
Heureusement d’ailleurs que j’avais des médicaments de France, car je suis passée par Taipei, New Taipei, et Taichung et je n’ai aperçu qu’une seule pharmacie depuis que je suis ici (sur la façade, il y a avait des dessins manga, c’est marrant, mais ça ne fait pas super sérieux).

Ca m’a d’autant plus étonnée que j’avais lu un avis très positif sur la nourriture dans cette compagnie.

Si vous choisissez EvaAir, prenez vos biscuits et achetez des sandwichs avant de monter !

Daxi old street temples strategicalblog Taoyuan Taipei
La nourriture

Suite à l’ingestion de la bouffe IMMONDE de l’avion, j’avais trop la gerbe j’étais un peu nauséeuse.

Mes amis m’ont emmené le premier soir dans un restaurant Taïwanais (en pensant bien faire) et prévenu que la nourriture était très épicée et du coup j’ai pensé : « Ouaiiiiiis, moi aussi je mets du poivre, et même qu’une fois j’ai mis du wasabi sur mes sushis, hînhînhînhînhîn, ça va quoi ! »

Sauf que, c’est vraiment épicé et qu’avoir la bouche en feu par 35°C (oui, même le soir, il fait très chaud) et après une seule bouchée, ce n’est pas une expérience culinaire kikoolol.
Il y avait aussi des légumes et d’autres plats chaud avec de la sauce bizarre et je n’ai pas trop aimé, ça avait un goût trop bizarre.

Du coup, le lendemain, on est allé dans un restaurant Italien (qui n’avait « d’Italien » que le fromage râpé sur les nouilles : ) avec un menu plus « Européen ».
Ca faisait presque trois jours que je n’avais rien pu manger.
Bref, je n’aurais jamais cru qu’un jour, je serais contente de voir une assiette pleine de feuilles de salade.

Par contre, une fois que je suis allée mieux, on peut vraiment bien manger pour 1€ ! En général compter 2-3 € ! La nourriture n’est vraiment pas chère et il y en a de partout.
Et les jus de fruits frais valent moins de 40 centimes d’€!

NB : les Taïwanais dînent à 18H heure locale (alors que moi c’est plutôt 21H et 23H 30 en été).

Daxi old street temples strategicalblog Taoyuan
Le Climat

On m’avait aussi prévenue qu’il faisait super chaud, et j’ai pensé : “Ouiiii, bah en Espagne, il fait chaud aussi, vamos a la playa, lol quoi, hînhînhînhînhîn… !!!! ».

Sauf que c’est chaud ET humide, et qu’au bout de 10 minutes, vous êtes tout suants et vous avez envie de pleurer, mais vous ne pouvez pas ; vous n’êtes plus assez hydraté pour ça.

Non, mais sans rire, il fait vraiment trop chaud de la mort qui tue.

zhongzheng memorial park Taipei Strategicalblog (3)
La sécurité

Rien à voir avec la France métropolitaine, ici à Taiwan on ne ressent pas l’agressivité qu’on peut ressentir ailleurs.
Plus d’info sur la sécurité sur ce blog.
L’ambiance : je confirme, les taïwanais sont très sympas, toujours prêts à vous aider, ça change la vie.
Vous pouvez laisser vos affaires n’importe où, personne ne les volera.
Les transports en commun sont très propres et vraiment pas chers.
Trop bien : les feux de signalisation qui décomptent en seconde le temps qui vous reste pour traverser/attendre votre tour.
Sauf qu’il n’y a pas de feu de partout, et que les taïwanais conduisent comme des dingues, faire attention car souvent, il n’y a même pas de trottoir pour les piétons…

Le Jetlag

Très hard les premiers jours, ça commence à aller beaucoup mieux après une semaine.
J’ai quand même eu des réveils très difficiles (je dois me lever avant l’heure à laquelle je me couche d’habitude).
zhongzheng memorial park Taipei Strategicalblog (1)
Divers :

Les gens qui ont leur parapluie en plein soleil (pour ne pas bronzer, ils préfèrent une peau blanche).
Taipei et New Taipei, bah c’est vraiment grand (6 millions d’habitants pour chaque), c’est un peu stressant tant de monde, du coup.
Ne buvez pas l’eau du robinet.
Pensez à acheter un adaptateur pour vos électroniques, ils sont trouvables facilement sur place. Cependant pour ma prise de pc, j’ai du combiner un adaptateur espagnol avec l’adaptateur taïwanais pour que ça marche (la prise de mon pc était trop épaisse), j’ai eu très peur car sans mon pc je meurs.

Il fait au moins 250°C en journée et les taïwanais mangent chaud, c’est vraiment surprenant.
A 7H du matin, il fait grand jour et la nuit tombe tôt, car on est proche de l’équateur.
On m’a aussi fait de compliments très marrants : par exemple, sur mon nez qui serait absolument magnifique (il est normal).
Quand vous dites que vous êtes française, les Taïwanais trouvent ça génial, c’est un peu comme si vous étiez une star, il y a plein de gens qui me disent bonjour où que j’aille : ).

zhongzheng memorial park Taipei Strategicalblog (2)

Ces 7 trucs à savoir lorsque vous voyagez avec une compagnie Low-Cost

Prendre l’avion avec une compagnie aérienne low-cost, c’est simple et pas cher (#radins). Cependant, il y a quelques petits détails à prendre en compte, afin d’éviter toutes mauvaises surprises.

Voyager malin, c’est bien.

• 1/ Le nom sur le billet : les low-costs comptent 60€ de suppléments pour chaque lettre à changer. C’est cher, mais d’un autre coté, si vous vous trompez dans l’orthographe de votre nom & prénom, moi aussi je vous collerais des suppléments hors de prix.

• 2/ Oui, il y un supplément pour les « frais de dossiers » (une dizaine d’€).

• 3/ Oui, il y a un supplément pour les valises. Pensez à prendre le minimum (sac en soute autorisé, aux dimensions convenues) + frais de 13€ par kilos qui dépassent le poids maximum (en général 20kg pour les valises à enregistrer).

• 4/ Non, on ne vous sert pas de petits fours dans l’avion.

• 5/ L’assurance annulation ne marche pas : si vous vous êtes réveillés trop tard, si vous avez la flemme de partir, si vous vous êtes trompé de jour/d’avion/de pays, etc

• 6/ Oui, il y a des frais pour toutes modifications.

• 7/ Pensez à imprimer le billet (Boarding Pass) obligatoire pour Ryan Air (sinon, ils vous chargent 40€!) et embarquement plus rapide pour EasyJet.

Pour les litiges de voyages voir: Conso.net.

Arnaques Voyages : Méfiez-vous des Promotions !

Lorsque vous planifiez votre prochain voyage, ne vous fiez surtout pas aux descriptifs dithyrambiques trouvé sur le net.
En effet, les promotions cachent souvent des séjours dont personne ne veut, et les photos « non contractuelles » (signifie qu’elles ne sont pas prises sur le lieux vanté) peuvent être utilisées pour masquer de véritables arnaques!
il faut avoir le réflexe de penser à tout vérifier afin que le rêve ne se transforme pas en cauchemar.

Miami - Floride


En cherchant des promotions je tombe sur un très célèbre Tour Operateur qui propose cette réduction (voir image plus bas dans l’encadré rouge).

Or en me renseignant, je trouve la liste des avis sur Trip Advisor [NB : Attention: les avis 100% positifs de Trip Advisor viennent souvent de l’hôtelier lui-même. C’est d’autant plus fragrant lorsqu’ils sont au milieu d’avis très négatifs – comme ici].

Certains avis font froid dans le dos : cancrelat-cafards, saletés repoussantes, draps crasseux, touristes malades de la bactérie E-coli, voyageuses harcelées en pleine nuit dans leur chambre, vols dans les valises des chambres et au restaurant, etc…

NB: j’ai lu tous les avis français et anglais et les photos de certains clients sont effarantes.

Les « promotions » suivantes ne sont que d’indigents clapier à touristes…Or une fois sur place, votre séjour est gâché et votre argent, très difficile à récupérer!

Double-cliquez sur l'image pour agrandir.

L’ « hôtel » à même été fermé un mois, pour non respect des normes sanitaires et car il présentait (c’est apparemment toujours le cas, car rien n’a changé) un danger réel pour les client.es !

Je suis choquée qu’un Tour Operateur connu ose le présenter cela comme une « affaire ». Parce qu’en tourisme la responsabilité de l’agent de voyage est très contraignante, alors ils vont faire quoi en cas de réel problème ?

Et je ne parle même pas d’éthique et de conscience professionnelle. Rechercher une promo ne veut pas dire accepter tout et n’importe quoi !

Donc…Le plan de ce « Tour Opérateur » consiste à 99% que vous serez suffisamment pauvre et ignorant en droit pour ne pas intenter de procès. Bah oui, puisque vous avez choisit une promotion!

Sinon, il y a plus simple et moins onéreux, au XXI siècle quand on est mécontent: On crie sa colère sur le web!

Apocalypse: TOUJOURS se renseigner avant de partir !

Liens et Infos Utiles :
Que faire en cas de problème pendant le voyage?

Le site officiel du gouvernement, à suivre régulièrement, surtout si votre destination connait quelques problèmes.
• Partez toujours avec le téléphone fixe et d’urgence de votre ambassade sur le territoire étranger.
• Prenez aussi le téléphone du voyagiste qui vous a vendu le forfait : en cas de problème il est responsable.
• Renseigner-vous auprès de votre assurances, signalez clairement la destination.
• Annulation de vol, hôtel non conforme, vols et divers: Bubble blog.
• Demander un contrat précis et des photos contractuelles (les catalogues et site web comportent des photos non contractuelles = pas celle de là où vous comptez aller).
Forum Voyage : pour les questions diverses
Holiday Claims Je n’ai pas trouvé d’équivalent en français
• Renseignement en droit et aide pour les procédures : Conso.net.
• Faire des photos est le bon réflexe + contacts des personnes dans la même situation que vous pour témoignages.

Je n’aime pas la Costa Brava, par contre, j’irais bien à la plage…(Part-2)

Part 2: Je n’aime pas la Costa Brava, par contre, j’irais bien à la plage…

Une des rares plage propre en semaine.

Accès Part-1 : Je n’aime pas la Costa Brava, c’est grave..?
[J’autorise l’utilisation uniquement à condition de mettre un lien vers ce blog ET de ne pas en faire un usage commercial. Je m’oppose à la diffusion de ces photos sur Facebook et autres réseaux sociaux. Pour les questions demandez dans les commentaires. Cliquez sur les photos pour agrandir.]

Quand l’Espagne passe à coté de son potentiel économico-touritisque.
Suite de la liste de ce qui peut vraiment être amélioré sur la Costa Brava.

Ce lieu magique où le shopping devient une plaie...

3/ Les commerces (et autres arnaques) : « Et la politesse vous pouvez vous la mettre ou je pense ! »

En tant que française (ça ne veut pas seulement dire que je ne fais que râler, mais aussi que j’aime l’esthétique et le bon goût pour les belles choses, le luxe, ce qui brille, tout ça ^^), je suis sidérée de l’impolitesse des commerçants : jamais de « bonjour » ou « au revoir » dans les boutiques (en castillan comme en catalan) même pour vous répondre.

Dans les boutiques de marques :

On vous « reçoit » évidemment sans ‘Hola (salut)’, en mâchouillant un chewing gum façon ruminant (la bouche grande ouverte pour que vous puissiez bien suivre le formidable trajet du chewing gum d’une dent à l’autre) et avec cet espèce de don pour vous faire clairement sentir que votre simple présence les fait profondément chier ; à grand renforts de soupirs aussi bruyants qu’un vieil aspirateur et de regards peu amènes car vous avez interrompu leur conversation.

Et que, même pour un catalan, ça fait désordre de raconter sa vie intime devant les clients (surtout que certains peuvent comprendre le catalan).

Un peu trop d'immeubles à mon goût...

Pas de bonjour : -> je ressors directement : je ne dépense PAS mon argent chez des mal-élevés. Même pour 2 euros.^^

L’incompétence incroyable des vendeurs dans tous les domaines, et disant n’importe quoi en essayant de masquer leur ignorance, exemple : [Entendu en vrai !!] «le téléphone ne marche pas à cause de la pluie » !

Nous avons vu certains employés complètement avachi sur le comptoir (guichet de billets d’autobus) et/ou mangeant salement un sandwich dégoulinant de sauce sur le comptoir pendant les heures d’ouverture.. !( boutique de vêtement) [vu en vrai !!]

Usant de méthodes illégales en montant les prix des produit pendant l’été (rajout d’étiquettes mal collées sur l’ancien prix: ça se voit vraiment en plus!), fausse promotions plus chère, un nombre effarant de produits périmés (alimentaire dans les rayons des grandes surfaces : toujours vérifier la date) ou produits défectueux/salis (vêtement abimés, tâchés, etc). Toujours examiner vos articles sous toutes les coutures avant d’acheter !

Heureusement qu'il y a la plage!

Dans les cafés : erreurs sur la commande, rajout de consommations sur la note (très très très fréquent), rajout de l’IVA (TVA espagnole, mais ce procédé est illégal : les prix affiché devant déjà contenir la TVA/IVA), verres sales, boissons low-cost vendues comme au prix fort (ex : les bouteilles de boissons de marque connue contiennent un autre produit bien moins cher et de qualité très médiocre, illégal : contrefaçons).

Je me doute bien qu’ils sont sous payés (l’équivalent d’un smic en Espagne est autour de 600 €, le salaire moyen est à 400-700€/ mois) et que les employés n’ont pas envie de se fatiguer, mais je suis étonnée que les managers ou les responsables de magasins ne les forment pas à la politesse de base- à croire que c’est vraiment une notion inconnue ici. C’est-à-dire : « Bonjour, Puis-je vous aider ?, Ca vous va super bien !, Au revoir, Merci de votre visite ». La politesse, ça ne coûte rien. Et ça peut booster vos ventes.
Pas besoin de faire HEC (ou l’ESDES) pour savoir ça… ‘-_-

Quand on est commerçant on vend aussi de la sympathie.

PS : En négociant poliment (je précise « poliment », car certains touristes sont aussi très mal-élevés et mettent le bazar dans les magasins) on peut avoir des rabais de dizaines d’euros en plus des produits soldés (je négocie régulièrement dans les boutiques où le personnel est sympa) – surtout si j’achète plusieurs articles dans la même boutique. L’avantage: c’est que vous n’allez plus que dans 2 ou 3 boutiques!

Boutique de rachat d’or (logo en haut à gauche), comme vous le voyez : la discrétion est à son maximum !

4/ Les Arnaques/Insécurité/Hygiène :

Je ne vais pas faire une liste de toutes les arnaques possibles que ce soit en Espagne ou ailleurs, certains on fait ça mieux que moi. Je veux juste revenir sur quelques points:

Même si vous avez acheté une résidence sur la Costa Brava, vous restez un touriste, et en tant que touriste, vous êtes un pigeon ! En plus vous n’êtes pas catalan, ce qui est l’abomination ultime sur la Costa Brava.

Les restaurants : fuyez comme la peste les « buffets libres à 10 € », composés de nourritures avariées et de restes des plats non terminés par les anciens clients –d’une manière générale, fuyez tous ce qui est trop bon marché, d’apparence suspecte ou la « nourriture » vendue à la sauvette. Votre survie en dépend.

Pareil pour les vendeurs de porte à porte, les vendeurs de contrefaçons sur la plage, les vendeurs de n’importe quel article suspect.
Dans les magasins d’habillement, j’ai vu plusieurs articles abimés, sales et/ou troués : toujours inspecter votre potentiel achat sous toute les coutures, surtout s’il est ‘soldé’, ou même s’il c’est un article de marque non-soldé!

Pour les conseils de mode, mieux vaut demander à Brendaaaaa!

5/ Les boites de nuit/pubs : « La qualité est une notion abstraite »

Quand on a envie de sortir, mais qu’on préfère faire autre chose parce qu’il n’y a rien de sympa, c’est qu’il y a vraiment un problème dans la gestion du parc de pubs et autres discothèques.

Tout d’abord un prix d’entrée sidérant pour des endroits misérables, sales et délabrés (mais fort heureusement sombres) : comptez 15/20€ – infâme boisson low-cost gracieusement comprise (ce qui doit représenter un total de 30 centimes sur la facture et encore).

Vous croyez vraiment que nous les jeunes (et les moins jeunes) nous avons les moyens de vous lâcher 15€, à chaque endroit visités (il faut en compter 3 à 5 par soir) et ce, TOUS les soirs ????

La Costa Brava: ce n'est plus ce que c'était.

Pratiques douteuses (qui font gagner 3 € tout de suite, mais perdre toute la clientèle à vie) :



Certains pubs prétendent avoir une entrée « libre et gratuite » et vous oblige à payer non plus l’entrée mais « la sortie » lorsque vous voudrez sortir-ce qui, évidemment, arrivera tôt ou tard- mais surtout ce qui encore une fois est illégal (vente forcée, séquestration : car on ne vous laisse par sortir même après la fermeture du pub, menace, dol).

D’autres pubs refuse l’entrée aux « moches, gros et aux vieux » (discrimination à l’entrée), comme un pub dont le videur m’a lui-même informé de cette pratique sur ordre de son supérieur, alors que je m’étonnais du motif refus d’entrée pour les personnes devant moi (qui se composait d’un groupe de séniors BCBG -> pas de bagarre et hauts revenus.

Et je vais vous dire qu’au vu de la valeur marchande de leurs vêtements et bijoux, ils venaient pour consommer les meilleures bouteilles pas un Coca).

Dans ce même pub, la piste de dance est filmée pour être diffusée sur Facebook SANS prévenir les clients (et encore moins leur demander la permission), ce qui est illégal également. Et souvenez-vous que tout ce qui est posté sur Facebook appartient à Facebook.

Bizarrement, les dépôts de plaintes (au cas où vous où ça vous intéresse) à l’encontre des pubs/boite/restaurants se font à la mairie (pas au commissariat) et celle-ci fait montre de fourbes mensonges et mauvaise volonté dans le but d’éviter de prendre votre requête en compte – et, quand elle est prise en compte, je pense qu’il y a de forte chance pour que l’employé/e la mette discrètement à la poubelle.

La technique qui consiste à mettre la (montagne de) poussière sous le tapis, ne marche qu’un temps.

C'est trop l'éclate..!

La musique se compose des trois derniers tubes de Lady Gaga (Lady Gaga, je n’ai rien contre toi, mais entendre tes chansons dans TOUTES les boites toute la soirée me soule grandement). Sans exagération : ce sont les mêmes airs commerciaux qui sont passé en boucle par un DJ qui de toute évidence, s’est trompé de métier. Alors que ce n’est quand même PAS compliqué de trouver des tubes de l’été corrects.

Boissons infectes et frelatées, mais ça je l’ai déjà dit. Il est presque impossible de trouver un vrai bon cocktail correctement préparé, même dans les endroits haut de gamme.

La mode étant au Binge (Binge Drinking : se souler rapidement), il est courant de voir : soit du vomi par terre un peu partout, soit des pré-ados-poivrots débiles vomir en boite ou dans la rue un peu partout. Mais ça, c’est aussi la faute d’une certaine catégorie de touriste.
Top Glamour…

En espérant sincèrement que ça s’arrange, mais j’en doute.

Je n’aime pas la Costa Brava, c’est grave..?

EDIT: pour le titre, je veux dire que je n’aime pas ce que devient la Costa Brava -> trop de tourisme de masse et plus assez d’espace préservés.

La côte espagnole, loin, à des années lumières, d’avoir tiré des leçons des dégâts dans les autres pays (comme en France avec le Languedoc-Rousillon) à défiguré toute sa côte en construisant des barres d’immeubles en béton gris de vingt-cinq étages, mélange subtil de boîtes à sardine et de cages à lapins, au ras des plages (ce qui est illégal, les premières constructions devant être à 200 m des plages minimum) mais surtout très moche (l’exemple de tout ce qui ne faut pas faire est la ville de Benidorm)

Bon, je n’;ai pas dis que c’était moche, non plus…



Bilan : toute la côte espagnole est saccagée avec des logements immondes vides toute l’année. Logement crasseux minuscules, moches et chers qui ne sont remplis qu’un seul mois par an…

2/ La mentalité « catalane »

Ne dites jamais à un catalan qu’il est espagnol. Faute de quoi vous subirez son courroux avec moult insultes criées et agression verbales en s’énervant tout rouge (le tout en catalan, ce qui est quand même assez drôle à entendre). Traumatisés par le franquisme qui interdisait entre autre, la langue catalane ainsi que tous les mots étrangers jusqu’aux prénoms, les catalans sont tombés aujourd’hui dans l’excès inverse : c’est-à-dire, qu’ils sont anti-non-catalan – et pas qu’un peu!

Très chiant à vivre (car le catalan est utilisé, écris, parlé et taggué de partout : d’ailleurs une grande partie des catalans ne savent même pas parler trois mots de castillan/espagnol), très chiant à vivre donc, pour le touriste comme pour l’individu espagnol venu d’une autre région, les catalans vous dédaigneront sans compassion et exultent dès qu’ils peuvent vous compliquer la vie (c’est-à-dire : tout le temps).

Juste une chose : si vous n’aimez pas les touristes, il fallait y penser avant de brader votre patrimoine naturel et faire respecter les lois sur la protection du littoral. On se réveille un peu tard, on dirait.
Et avec la gueule de bois.

Cages à Sardines /Boîtes à Lapins devant la plage.


L’autre problème est que les catalans payent d’énormes taxes par rapport aux autres région et n’en voient pas forcément la couleur, vu que Madrid redistribue l’argent aux autres régions (enfin du moins en théorie, en pratique les régions du sud restent très pauvres).
Argent qui est plus ou moins bien utilisé, voire carrément et scandaleusement gaspillé avec un gouvernement dont le seul but dans la vie semble être de construire le plus de logement vides au Monde.

Les catalans ne comprennent ni qu’on ne s’adresse pas à eux en catalan, et d’un point de vue perso, je trouve que ce n’est pas une jolie langue. Etant bilingue castellan/espagnol et comprends parfaitement le catalan qui ressemble à s’y méprendre aux patois des campagnes d’autrefois.

Bien qu’ayant été déclarée communauté autonome en 2006, le catalan ne s’est pas calmé: il veut pouvoir lui-même gaspiller inutilement son argent comme il l’entend et continue à clamer son indépendance vis-à-vis de l’Espagne.
Indépendance totale qui n’arrivera jamais, pour la bonne raison que cette région est quand même – en dépit de l’amateurisme flagrant dans le tourisme et le commerce- une vache à lait économico-touristique, et qu’on ne se sépare pas d’une vache à lait, pragmatisme, bon sens, et logique oblige.