Catégorie Archives : Zombies et autres Horreurs!

C’est là où je parle des trucs qui font peur:
Zombie, théorie sur une épidémie zombie, mais aussi de candidats de téléréalité.

Meme Game of Thrones

La saison 4 du trône de fer est bien entamée, et je regarde la série comme presque tout le monde.

J’avais écris un article sur la saison 1 et 2 où que les fans ont peu apprécié (alala, je m’étais encore moqué).

Bref, ci dessous les memes/photos drôles qui m’on fait marrer (ce qui est le but) :

/!\ Attention il y a un spoiler en bas avec Oberyn /!\ Si vous avez vu l’épisode 08, c’est bon.
game of thrones funny memes books

Pour les geeks:

game of thrones funny memes team rocket

game of thrones memes phoenix wright

sansa badass

DarkSansa

game of thrones funny memes lannister debts

game of thrones funny memes not today
game of thrones funny memes (3)

Avec les Lolcats:
game of thrones funny memes (1)

Autumn is coming:

game of thrones funny memes ned stark

danearys memes got

game of thrones funny memes (2)

game of thrones funny memes (6)

game of thrones funny memes (4)

game of thrones funny memes (4)

game of thrones funny memes (5)

game of thrones funny memes (7)

game of thrones funny memes (8)

game of thrones funny memes (9)

game of thrones funny memes (11)

arya nothing

game of thrones funny memes (12)

game of thrones funny memes (13)

game of thrones funny memes (14)
game of thrones funny memes hodor

game of thrones funny memes catelyn stark

STARK ENDANGERED SPECIES

game of thrones funny memes death

game of thrones funny memes die all

game of thrones funny memes dragon lost

game of thrones funny memes dragon

game of thrones funny memes gandalf

game of thrones funny memes george r r martin

game of thrones funny memes jaime jailed

game of thrones funny memes jorah
game of thrones funny memes jorah zoned

game of thrones funny memes red book

game of thrones funny memes grumpy cat

game of thrones funny memes snow coffee

game of thrones funny memes snow simpson

game of thrones funny memes snow

game of thrones funny memes joffrey wedding

game of thrones funny memes tyrion lannister

game of thrones funny memes

got meme jaime

GOT meme john snow joffrey

GOT meme khaleesi

got meme tyrion death

tyrion I demand trial by combat

game of thrones funny memes oberyn

got meme tyrion

game of thrones soap

game of thrones funny memes quote

Terra Nova : une série débile qui aurait pu être bien… mais non

Dans la catégorie série qui aurait pu être bien… mais non ; je vais vous parler de Terra Nova.
En 2149, une famille décide de quitter son monde agonisant pour retourner sur une nouvelle terre dans un univers parallèle à l’époque du crétacé.

La série arrêtée après une seule saison à cause des audiences décevantes (par rapport à l’argent investi) avait pourtant, des arguments pour plaire :

• Un monde du futur dystopique (j’aime),
• Des décors sympas, la jungle tout ça (cool à regarder quand il pleut tout le temps chez vous),
• Des dinosaures (qui courent vite et qui mangent les gens; c’est rigolo),
• La trame : des personnes qui quittent tout, pour un monde inconnu et sauvage (c’est beau, c’est émouvant),
• Un réalisateur pas trop nul,
• Accessoirement un budget astronomique et des (rares) effets spéciaux, ça ne sauve pas une série, mais c’est toujours mieux avec, que sans.

Le héros a une tête de constipé; c’est normal.

Scènes clichées, déjà vu, mou, répétifif et hyper-prévisible (toujours attaqués « par surprise » ^^ par les dinosaures, avec des armes qui ne blessent pas et tombent en panne toutes les 5 minutes), réchauffé mais tiède, dialogues crétins, scénario bâclé, incohérences monumentales, quand ce n’est pas complètement ridicule.

Et à l’inverse, des parties peu développées – en dépit de thèmes porteurs de messages forts comme le camembert (le monde agonisant de 2149 : la pollution, l’écologie, la dégradation de la santé des habitants, la corruption, le chantage, la lutte pour le pouvoir, etc).
Pourtant le pire et l’impardonnable dans cette série: des personnages vraiment trop débiles.

Mais bitchonsdonc dans l’allégresse.

La diffusion de la série retardée plusieurs fois pour finaliser ce genre « d’effets spéciaux »… que nous aurions tous pu faire sous Paint.


Présentation des persos vraiment très débiles :

Dr Elisabeth Shannon

Est une docteure qui se vante bécassement faire de la médecine néo-médiévale sur le camp (bah, oui, elle est trop forte pour un petit camp de clodos hippies du XXII siècle !)
Sur la présentation de la série on peut lire :

« Constamment en danger dans le monde de 2149, la famille Shannon doit son salut dans le recrutement d’Elisabeth pour Terra Nova. Là-bas, elle pratique la médecine avec les moyens du bord et devient vite un élément essentiel pour la colonie. »

Oui, tout à fait.

Il y a d’ailleurs une scène hilarante dans le pilote, où la docteur Shannon retire une sangsue géante, comme une grosse bourrine … en tirant dessus …comme une grosse bourrine … (oui, je me répète).

Pour le rappel, Wikipédia vient toujours au secours des plus grands médecins du monde (et des autres des mondes parallèles)… et aussi des autres gens (d’ici ou d’ailleurs), bref.

Moi qui pensais qu’à peu près n’importe qui savait ce qu’il ne fallait surtout pas faire avec ce genre de parasites, c’est encore une cruelle désillusion… Comment retirer une sangsue sans danger :


(D’ailleurs la méthode donnée par wiki n’est pas la mieux, il faut endormir le parasite pour le retirer facilement.)

Et elle fait le tout, sans mettre gants siouplé !
(parce que l’hygiène, c’est trop néo-médiéval)
De toute façon quand elle en met, elle ne les change pas entre patients!

Elle utilise aussi des scalpels pour la chirurgie alors qu’on utilise des bistouris parce qu’un scalpel ça ne peut PAS SE STERILISER !!!!!!

Ce qui est marrant c’est que le commandant Nathaniel Taylor vante ses mérites en disant :
« Vous êtes spécialiste [il cite plein de truc] et en plein de maladies qui se terminent en –ologie, dont je ne pourrais pas prononcer les noms »

Bin, je vais t’aider mon petit Nat, attends :

La Dr Shannon est spécialise en débilologie, connologie, crétinologie, stupidologie, niaisologie, et pour finir, pas la moindre : tuerconnementsonpatientlogie.

De rien, c’est gratuit.

Un Mangeurdedébilosaure dans son habitat naturel.


Commandant Nathaniel Taylor

Le premier gars arrive sur Terra Nova, donc c’est lui qui commande (chut, tout le monde, c’est comme ça, c’est tout). (J’ignore pourquoi mais le commandant me fait penser au Captain Iglo, en plus maigre).

Il a un passé louche où il a fait des trucs louches. (hum, captivant)

Son fils s’est barré, et le commandant connait des trucs louches sur son fils qui connait aussi des trucs louches. En manque d’ados à la con, il a adopté Skye (voir plus bas) et lui dit des phrases du genre :

« Ne va pas vers la cascade, hein !!! … Parce que… euh, bin, les eaux… elles sont mouillées et tout, et euh, c’est dangereux, tu vois. »

Ouéééé.

James « Jim » Shannon

Stéréotype de l’ex-Flic d’élite crétin et perdant son sang froid toutes les deux secondes (oui, vous aussi vous trouvez ça, paaaaaas très compatible ?). En fait, c’est carrément une copie au rabais de Rick Grimes de Walking Dead.

Il passe deux ans en taule pour avoir frappé ses confrères lors d’un contrôle de surpopulation (que les Shannon avaient enfreints, bien évidemment).

Ensuite, il s’évade en deux secondes pour aller sur Terra Nova (dont la destination très prisée est l’objet d’une surveillance constante, rigoureuse et accrue, hînhînhînhînhîn) en passant tous les contrôles de sécurité sans problème ou presque (à coup de billets cachés dans un sac, et de mandales).

Il amène aussi sa troisième mioche confiée à n’importe qui, à moitié étouffée cachée dans son sac à dos (ça n’a choquée que moi ?).

Ayant le charisme d’un bocal vide, il est cependant considéré comme un héros par ses pairs…
Et vous savez quoi? Il devient Shérif de Terra Nova!

Oui, donc, un membre des forces de l’ordre exemplaire : coups et blessures, enfant maltraitée, corruptions, lois bafouées, faux et usage de faux, évasion, passager et immigré clandestin, port et transport illégal d’armes (entre autres, j’ai sûrement oublié deux ou trois trucs).

Des commentaires ?

Mira

Femme chef d’un groupe de rebelles (aussi appelés les « Six », et ne faites pas vos petits malins, ça s’écrit avec un ‘i’ au milieu) qui trouve très malin de brailler qu’ils ont des espions dans la base (maaaais qui cela peut-il bien être ????).
Donc, facepalm…

Leur affrontement avec les paysans de Terra Nova sont plutôt ridicules : on a l’impression que les Sixs leur mettent à chaque fois des fessées… genre, ils veulent s’entretuer, mais sans se faire trop mal…
(Ca c’est pour conserver une audience familiale, avec les mioches qui regardent et tout… Audiences qui ont justement mis la série à l’arrêt: en voulant faire de la démagogie, on ne plait à personne!).

Par contre, étant donné que les voyages Terre à Terra Nova, sont (théoriquement) à sens uniques, personne ne s’étonne que le commandant puisse envoyer des infos, des poissons pannés et la petite brochure, en 2149 ?

Grrrrr, miaou!

Les sales gosses :

Là encore, pas grand-chose à dire, les persos sont d’une platitude outrecuidante et d’une profondeur psychologique nanométrique.

Josh Shannon : caricature de l’ado rebelle (en carton) en pleine crise d’ado (sans l’acné of course). Petit con mal embouché doublé d’une tête à claque, comme vous le voyez; il a su prendre le meilleur de ses deux parents.

Maddy Shannon : caricature de l’intello maladroite au sourire de niaiseuse, inintéressante au possible et véritable allégorie de l’Ennui.

Zoé Shannon : caricature de la petite mioche décorative made in Spielberg, sert à faire des trucs supposément mignons, mais on a plus envie de la baffer (et du coup, on comprendrait presque que son père ait essayé de l’étouffer dans un vieux sac).

Skye : caricature de l’ado rebelle (en carton, oui et sans l’acné), dindonne de la forêt, elle connait des trucs louches et sort fréquemment de la base pour faire des trucs louches et non, non, elle n’est pas du tout louche.
(Quel suspens !)

Et puis, dans l’épisode pilote, il y a une scène où les ados se barrent hors de la base pour aller picoler et se font courser par les dinosaures, donc l’équipe va les chercher à la nuit tombée – en risquant les vies de tout l’équipage, soit dit en passant.

Et une fois retrouvés, est-ce qu’ils se font engueuler, même un tout petit peu ?
Nooooooooooon.

Je ne mentionnerai même pas les dinosaures qui les ont attaqués sans les achever, pour le swag, c’est plus fun.
Trop crédible.

J’ignore pourquoi, mais quand j’ai vu cette photo; j’ai ricanné. #posesdemerdes


Ca plus les armes d’une technologie supposément très avancée qui ne blessent qu’à peine (quand tout ne tombe pas en panne à chaque fois), l’équipe de sécurité qui n’a jamais de casque (et ont toujours des bobos à la figure, mais juste pendant 5 minutes).

La série devient vite un ramassis de poncifs sur l’amitié, les valeurs familiales (sauver sa fille, son fils, sa maman, son papa, etc), des amourettes ridicules et l’entraide dans le camp (hé je t’échange une roue pourrie contre la seule source d’énergie du camp, ça marche?).

La série a donc été stoppée au bout d’une saison, alors que son potentiel était potentiellement prometteur et c’est d’autant plus dommage que la série aurait pu être vraiment bien.

Le budget alloué était ridiculement trop élevé par rapport au rendu, et aux audiences attendues et exigées (cf les standards de la Fox qui du coup, crache un peu à la gueule des fans de la série).

Et sinon, vous savez tous comment s’est terminée l’ère du crétacé? Hînhînhînhîn ! Indice.


Et puis d’abord, le logo n’est même pas exact ; il représente la terre à la fin du Trias (- 220 Ma) et non la terre au Crétacé. En -85 Ma (époque dans la série), les continents étaient déjà séparés. Hînhînhînhînhîn.

Plus de séries débiles :

Gossip Girl.
Game of Thrones.

Médiatisation et Troubles de la personnalité : les effets pervers de la téléréalité

Je me pose de plus en plus de questions sur les effets pervers de la téléréalité et ses dommages collatéraux.
Je sais que se moquer de ce genre d’émission, c’est un peu facile, ceci dit, je pense que le manque de recul d’un certain type de personnes, est de plus en plus préoccupant.

(Oui, je me soucie du bien-être de mon prochain)

Des gens « pas comme nous ».


Car passé une bonne rigolade; l’importance accordée à la médiatisation n’est-elle pas synonyme d’un mal-être profond?

On voit par exemple l’apparition d’émissions où le niveau d’exigences augmente; histoire de ridiculiser encore plus les candidats (Cf Splash avec certaines candidates).

Parallèlement, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante, permettant une médiatisation tout aussi fulgurante. On y retrouve principalement trois catégories:

• Des has-been de précédents télé-crochets ou autres real TV, désespérés de retourner dans l’anonymat.

• Des anonymes sortis de nulle part et misant sur le buzz internet pour faire de l’argent facilement et sans talent.

• Des blogueurs/ses jetant les moindres details de leur vie privée sur le net et adoptant une attitude belliqueuse pour lancer/prolonger un buzz.

Les reines et rois de France ont toujours mal fini…

Autant de catégorie regroupant divers degrés (et pas des moindres) d’égocentrisme, de mégalomanie et troubles narcissiques et histrioniques, adeptes à leur insu de Léon Zitrone :

« Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi ! »

I/ Trouble de la personnalité narcissique

DSM-IV : Le trouble de la personnalité narcissique se manifeste par le besoin excessif d’être admiré et par un manque d’empathie. Cette condition affecte 1% de la population ; Twitter et Facebook sont des mannes pour trouver ce type d’individus.

Le/a patient/e présente au moins cinq des symptômes suivants :

• le sujet a un sens grandiose de sa propre importance (surestime ses réalisations et ses capacités, s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport).
Particulièrement réputé pour poster un millier de fois par jour, des tweets d’un prosaïsme des plus consternant et prendre 15 000 photos des ses tartines pour son Instagram.

• est absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir, de splendeur, de beauté, de perfection, ou d’amour idéal, cf : les niaiseries qu’on nous montre à la télé.

• pense être « spécial » et unique et ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens spéciaux et de haut niveau. En général, il s’agit, non pas d’organisme gouvernementaux, mais de producteurs d’émissions de téléréalité.

• montre un besoin excessif d’être admiré.

Besoin excessif d’être admiré

• pense que tout lui est dû : s’attend sans raison à bénéficier d’un traitement particulièrement favorable et à ce que ses désirs soient automatiquement satisfaits.

• exploite l’autre dans les relations interpersonnelles : utilise autrui (famille, amis, fans, s’il y en a) pour parvenir à ses propres fins (mensonges, chantages, violence verbale, menace de procès, etc).

• manque d’empathie : n’est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments, les besoins d’autrui – et encore moins un avis différent du leur.

• envie souvent les autres, et croit que les autres l’envient : cf le fameux « vous n’êtes que des jaloux ! », à la moindre critique.

• fait preuve d’attitudes et de comportements arrogants et hautains : cf le fameux « vous êtes trop bêtes pour (me) comprendre ! », à la moindre critique.

II/ Trouble de la personnalité histrionique

DSM-IV : Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’Association américaine de psychiatrie (AAP), le trouble de la personnalité histrionique est un mode généralisé de réponse émotionnelle excessive en quête d’attention.

Représenté par au moins cinq des huit manifestations suivantes :

Une façon de s’exprimer assez particulière…


• Le sujet est mal à l’aise dans des situations où il n’est pas le centre de l’attention d’autrui.

• L’interaction avec autrui est souvent caractérisée par un comportement de séduction inadapté, ou d’attitude provocante : cf ceux qui balancent sur twitter leurs « photos à poual ».

• L’expression émotionnelle est superficielle et l’affectivité labile : les horribles kikoolol.

• Le sujet utilise accorde une importance excessive de son apparence physique et utilise régulièrement son aspect physique pour attirer l’attention (ou du moins, certaines parties)…

• La manière de s’exprimer est trop subjective et pauvre en détails, sans parler d’une indigence sans fond, dans la maîtrise du français.

• Il y a une dramatisation (théâtralisme, exagération du pathos) et une exagération de l’expression émotionnelle – d’où les expressions : « beaucoup de bruits pour rien » et « tout ça pour ça ».

• Le sujet fait preuve de suggestibilité : il est facilement influencé par les autres ou par les circonstances : cf des tendances à suivre (buzz des marques) et leurs poncifs récurrents.

• Le sujet a tendance à considérer que ses relations sont plus intimes qu’elles ne le sont en réalité : cf « j’ai 240 K amis sur Fb ».

Un art difficile à comprendre…


Voyons maintenant l’interview d’un certain Dorian Rossini – qui lorsqu’il s’exprime sur Twitter, réussit l’exploit de faire des fautes à tous les mots. J’imagine, que ses propos ont été plutôt difficile à retranscrire…

Personnage CQFD de ce post. Je précise que ce n’est pas une parodie.
(Vous pouvez le googler si vous avez un peu de temps à perdre)

Phrases mémorables : (j’aurais pu tout citer, mais on ne va pas s’en sortir, sinon)

Du très lourd arrive, je deviens chanteur et mon nouveau single « je suis Dieu » sera bientôt disponible.

Je deviens psychiatre et je confirme ; du très lourd arrive…

certains sont choqués que j’aime me mettre nu mais bon ils ont oublié qu’on vient de l’époque des singes et pour moi cette époque est très importante

Bonjour, je voudrais un livre qui parle de « l’époque des singes », siouplé !

Dorian Rossini la réincarnation de Dieu à la bénédiction des fruits et des légumes et ça fait du bien à la peau de recevoir des légumes sur le corps.

Et la mardi, c’est ravioli !

j’ai la mentalité américaine, là bas aux Etats unis ils sont « trash » ils se mettent nus, ils montrent du sexe à la télé, ils ont « zéro limit » comme moi en fait.

Regarder Hollywood Girls, n ‘est pas vraiment une référence pour appréhender la culture américaine.

C’est ce que je suis en train d’apporter à la France.

Merci, mais, non, on préfère que tu t’abstiennes de nous « apporter » quoi que ce soit.

Dorian Rossini est une religion, une secte qui s’agrandit de jour en jour. Je suis Dieu et je suis aussi très intelligent j’ai 160 de QI donc je veux faire des émissions intelligentes pas des émissions où il y a que des cons sans cerveaux

Dixit, le gars qui passe à « Tellement vrai ».

Dorian Rossini est une religion, je suis encré dans la religion.

Tu veux un stylo peut-être.. ?

To be WTF or not to be. That is the question!

Ca y est, j’ai balancé mes vannes, ça va mieux. D’un coté, j’ai une irrépressible envie de me moquer, de l’autre, je trouve cela très triste :

Dans d’autres interview, Dorian Rossini explique qu’il est en froid avec ses parents, car ceux-ci ont honte de lui (dit par lui-même).

Je conçois que ses choix de vie laissent perplexe, par contre, pas besoin d’être bien malin pour savoir que s’il essaye constamment d’attirer l’attention c’est qu’il n’en a pas (assez) eu des ses parents.

Quand il balance sur Twitter des photos/vidéos de lui nu, je pense qu’on sait tous à quoi ça s’apparente. Qu’il se fasse humilier ou agresser, le buzz suis son cours.

J’ai du mal à comprendre comment on peu laisser quelqu’un d’aussi fragile psychologiquement, seul, ou alors, ses parents font partie des gens qui font des gosses pour « faire comme tout le monde » ..?

Que va-t-il se passer quand le buzz va retomber ?

L’OMS doit-elle intervenir ..?
Monde, qu’es-tu en train de devenir… ?

Pourquoi Idiocracy est un film prophétique ?

Je l’avais déjà mentionné dans ce sujet : Idiocracy (aka Planet Stupid), est un film prophétique.

Le film à l’air à première vue, d’être une comédie lourdingue, ce n’est pas un grand film, l’humour n’est pas des plus subtils.

Mais, quand on le regarde « en profondeur » on se pose des questions, car le film a deux lectures, dont une satire de la société américaine avec de nombreux clins d’oeil et ce petit truc en plus qui le classe au rang des films cultes.

Mesdames et Messieurs: le président! TADAAAA!!!

Après une expérience scientifique qui a mal tournée (comme toutes les expériences scientifiques, dans les films) Joe et Rita se retrouvent en 2500.

Ils découvrent une société totalement abêtie où le QI moyen de l’humanité a tragiquement baissé cours des siècles, à cause d’un « schéma de sélection naturelle inversée » ou effet dysgénique.

Dans le film, l’anti-intellectualisme a triomphé. Et je dois dire qu’on est très bien parti pour…

Nous vivons dans un monde où l’humain est de moins en moins capable de prévoir les conséquences de ses actes et se comporte de plus en plus comme un animal (sans vouloir insulter les animaux, s’ils me lisent – sait-on jamais).

Les piliers de la société…


Dès l’enfance, l’intelligence n’est pas valorisée : c’est à l’élève de s’adapter à un programme sclérosé, alors que cela devrait être l’inverse.

A moins de vivre en Finlande, le système académique est pourri.

• Tout d’abord, les élèves plus vifs ne peuvent que sauter des classes. Quand bien même, ça ne règle pas la question ; leur faudrait un enseignement personnalisé. Pareil pour les élèves qui ne suivent pas pour diverses raisons : faire redoubler n’est pas une solution, le problème peut venir d’un manque de pédagogie.

• Les matières enseignées sont rébarbatives, ternes et inutiles, on maintient l’humain dans un état de paresse intellectuelle, dès l’entrée en primaire.

Exemple, en philo : on doit recracher des raisonnements appris par cœur, et non pas « philosopher ». Si l’élève émet un raisonnement personnel, l’enseignant lui demande pour qui il/elle se prend (oui, c’est du vécu…).

• Une formation aux premier secours, au survivalisme, ou au droit civil n’est pas dispensée.
Des cours sur l’hygiène, et les bonnes manières, ça ne serait pas du luxe, non plus ! (dédicace à tous ceux qui prennent les transports en commun).

Un monde plein de finesse…

• A l’université en France, il est impossible de suivre des cours de filières différentes ; on fige les étudiants dans un secteur avec pratiquement aucune possibilité d’obtenir une double (triple) compétence.

-> On tue la polyvalence.

• Le coût des études crée une sélection filtrant les classes pauvres et moyennes.

• La compétence, le sérieux et les diplômes ne sont pas valorisés. De nombreux secteurs utiles et demandant un savoir-faire sont exterminés: exemple, les chercheurs sont payés un SMIC, tandis qu’on oblige les pharmaciens à vendre les médicaments génériques au lieux du princeps -> on tue la recherche.

• Dans le monde du travail et à l’école, les activités sont chronophages mais peu stimulantes intellectuellement. Toute créativité ou initiatives est rabaissée.

Une monnaie encore moins fiable que le Pokédollar…


• On privilégie la quantité sur le qualité : en incitant à la procréation, mais en dénigrant la qualité de l’éducation. A quoi sert d’avoir plusieurs enfants, si les parents ne peuvent les élever correctement? (pour les aides, je sais)

• On déprécie la réflexion; cf les remarques comme « se prendre la tête » = « moins on réfléchit plus on est cool ? » . Cf les slogans de Diesel : ‘Be Stupid’ (du soit disant second degré, moi je le trouve insultant pour les consommateurs, mais chacun son avis, hein).
Ca rejoint l’invasion de la publicité sur tous les médias possibles, j’ai besoin de développer..?

• Les personnes différentes sont forcée d’entrer « dans le moule », on déconsidère toute excentricité : il faut être normal et banal, comme « tout le monde ».

• On est gouverné par une bande de c*nnards (cumulant les mandats, soit dit en passant, tandis que la population voit son pouvoir d’achat constamment amoindri) et on trouve ça normal.

• On tire les capacités des gens vers le bas.

Et pour finir: 2081, je vous le conseille.


A voir également, plus sombre, plus triste, mais dans le genre « Si on continue comme ça, on va droit dans le mur… » : le film 2081 (Court de Chandler Tuttle sur une nouvelle de Kurt Vonnegut), durant 26 minutes et racontant ce qui se passera si l’on continue de tirer les capacités des gens vers le bas.

J’ai été sidérée par l’impact d’un film aussi court (surtout qu’avant de le regarder, je me suis dit : ouais, un film de 26 minutes, ils ne pouvaient pas développer un peu plus ? Hînhînhîn).

2081, je l’ai trouvé très pertinent et pas du tout exagéré par rapport à mon ressenti sur la façon dont les gens talentueux et différents sont bridés par la société.

Vous trouvez vraiment que le marketing d’aujourd’hui fait mieux?

Detroit Ville Zombie !

Détroit (Michigan) est une Shrinking City.
C’est-à-dire une ville qui rétrécit, pas en taille, mais en nombre d’habitants ; ce qui est peu banal, pour une telle superficie: 370,2 km² !

L’histoire commence pourtant de façon tout à fait classique :

Les villes fantômes, ça existe en vrai.


• Entre 1900 et 1930, la ville se développe énormément, sa population augmente de 265 000 à plus de 1,5 million d’habitants devenant un symbole de prospérité américaine.

La croissance explosive de la cité ne se fait pas sans dommages. L’air et l’eau de la région sont pollués, et les rives du lac sont outrancièrement industrialisés et interdits aux résidents. Les taudis se sont développés dans plusieurs quartiers, en particulier la partie est, de plus en plus peuplée par les Afro-Américains.

• Dès 1920. La tension raciale entre les résidents noirs et blancs mène à des émeutes, en 1943.

• En 1950, Détroit affiche une population de 1 850 000 habitants. Il s’agit du début du déclin de la ville. Tandis que la population blanche de la ville diminue, sa population noire continue à se développer. Les noirs pauvres du Sud ont émigré en ville. La population aisée part vivre ailleurs.

• Le 23 juillet 1967, des émeutes éclatèrent dans la partie est de la ville. Ce sont les émeutes les plus sanglantes et les plus destructrices de l’histoire des États-Unis, avec 43 morts, 467 blessés et plus de 2 000 bâtiments détruits.

Détroit.


• Au début des années 1970, la population blanche quitte massivement la ville, les Afro-Américains constituent désormais la majorité de la population et en 1973 le premier maire noir de la ville, Coleman Young, est élu. Young, membre de la gauche du parti démocrate, est un homme controversé. Tandis qu’il est apprécié d’une grande partie des habitants noirs de la ville, il est impopulaire parmi les blancs et les hommes d’affaires. La tendance démographique et le déclin économique de la ville continuent sous son mandat, qui s’achève en 1993.

• La crise de 2008 finit par donner le coup de grâce :

Les trois grands constructeurs automobiles implantés à Détroit (General Motors, Ford et Chrysler), connaissent une crise sans précédent : en tout, ce sont 400 000 emplois qui ont été perdus depuis 2008. Le taux de chômage à Détroit atteint ainsi les 50 %.

• En 2011, la ville de Détroit est dans une situation de faillite économique, doublée d’une désertification industrielle et d’une chute démographique.

Détroit.


Aujourd’hui la ville tente de conjurer ce déclin. Ainsi montre-t-elle certains signes de renaissance dans quelques quartiers (notamment dans le centre-ville et le long de la rivière), et les relations avec le milieu d’affaires sont rétablies.

Néanmoins, la population municipale continue sa chute, Détroit a perdu un quart de ses habitants entre 2000 et 2010.

De nombreux centre commerciaux, bibiliothèques, hotels et banques du centre ville sont désertés et laissé à l’abandon, laissant un paysage post-apocalyptique.

Infos retranscrites de wikipédia et Photos prises là.

Et encore Détroit.


Alors… Désespérée la situation de Détroit ?

Peut-être pas. Et c’est justement en tirant parti de ses faiblesses, que la ville pourrait prendre un nouvel essor.
Essor qui pourrait être, à l’instar de l’histoire de la ville, vraiment peu banal…

Vidéo en Anglais.

Mark Siwak, d’IndieGogo, a un projet un peu fou, mais génial:

Il compte justement utiliser les paysages post-apocalyptiques de Détroit pour un faire un « parc d’attraction zombie » aussi réaliste qu’inquiétant.

Il souhaite pour cela, acquérir un quartier entier, abandonné de la ville. Le parc proposerait aux visiteurs une immersion complète dans un monde post-apocalyptique où il faudrait chercher des ressources tout en survivant, une nuit complète, face aux zombies.

Pour l’instant en récolte de fonds, le projet est déjà plébiscité par les habitants – le parc leur permettant de trouver un emploi stable (et vraiment marrant).

Inutile de préciser que je suis carrément pour!

Game of Thrones : la série avec des persos pas très malins !

Game of Thrones est une série avec 150 000 persos crasseux et perfides, tous plus gogols les uns que les autres.

Ca serait d’ailleurs bien que le nom de perso soit affiché à chaque fois, au mois au début.

*Quand je pense que je me moquais du niveau intellectuel de Gossip Girl.*

Parlons bien, parlons marmotte!


Résumé :

La série à la particularité d’avoir des saisons qui durent 10 ans (et l’hiver arrive, c’est balot, hein?), de comporter des scènes olé-olé toutes les 6 minutes- n’apportant strictement rien à l’intrigue, si ce n’est son quota de donzelles nues (pour s’assurer une audience chez le male moyen), et raconte comment une bande de nobles abrutis cherchent à assoir leur flasque et peu honorable derrière sur un trône SM (car entièrement recouvert de lame d’épées sur le dossier et le siège) en magouillant plus ou moins et avec une moralité toute relative.

Oui ; ce trône a été créé lors d’une orgie SM.

L’intro, mes braves !

La série s’ouvre sur une scène dans la neige avec trois paysans-rodeurs qui se trouvent là pour… je ne sais pas pourquoi… Pour le plaisir de se geler, sans doute.

Bref, paysan-débilou (on l’appellera comme ça, à cause de son air pas très futé) rode à l’écart (les paysans doivent avoir un radar pour se retrouver ensemble aussi rapidement, par la suite) et tombe sur…

…Des bouts de gens dispersés dans la neige en formant un pentacle étrange et inquiétant !!!!!!

Il ya des troncs d’humain, des jambes, des bras, des têtes, bref, tout l’attirail du parfait petit bricoleur.

Paysan-débilou apeuré court donc en beuglant (et vous noterez que, bien qu’étant dans la neige jusqu’au cou, il retrouve ses deux comparses en trente secondes, sans problème), et informe les autres paysans de son horrible et flippante découverte, et que « ça sent le sapin » et qu’il « faut partir vite, vite, mais viiiiiiiiiiiite !!!!! ».

Malheureusement, paysan-débilou n’avait pas son Iphone sur lui, pour faire une petite photo.


Paysan-chef, sort un truc du style : « Roooooh, mais nooooooon, t’as craqué, c’est encore un coup tordu pour déserter parce que tu n’aime pas la neige et les températures à -20°C ! Alors tu restes où c’est moi qui te fait la peau, ok ? »

Paysan-débilou à donc très peur, mais n’ayant pas envie de finir en pulpe givré, il retourne malgré lui sur le lieu de la créature maléfique fan de meubles Ikea®.
Et là, que se passe-t-il ??????

Les bouts de gens on TOUS disparu !
* Oh, bin, hé ! *

Paysan-chef, sort donc un truc du style : « Creugneu !!!!! Mais t’es vraiment trop con ! Tu veux VRAIMENT t’en prendre une !».
Paysan-débilou est à deux doigts de pleurer de désespoir devant cette terrible, perfide et diabolique machination !

* Bon, dites, hé, les créatures sauvages, vous vous embêtez à tuer et découper des gens, à les trimbaler dans la neige et à les disposer méticuleusement selon une forme incongrue mais précise…pour… tout enlever 30 secondes après, faire genre « non, ce n’est pas nous, hihihi »!
ET réapparaitre ensuite, courser les culs-terreux-gélés… je ne sais pas mais c’est un peu con en plus d’être un brin inutile, non ?

Ca doit vous faire marrer de faire passer paysan-débilou, pour un gros débilou. C’est vraiment se donner du mal pour rien.
Surtout que vous le laisser filer ensuite…*

Mais, passons, mes braves, car voilà la suite.
Car, en effet, ce qu’il se passe ensuite est d’une rare inventivité et absolument pas banal du tout :

Attention spoiler, les enfants. Et si vous ne voulez pas attendre la suite, il y a les livres.


Les créatures maléfiques se pointent sournoisement et de façon TOTALEMENT imprévue et dégomme la mini-troupe !
Vous ne l’aviez pas vu venir ça, hein ?

Paysan-débilou réchappe par un miracle scénaristique et se fait exécuter plus tard, comme déserteur-affabulateur en rentrant chez lui (on ne sait comment) alors qu’il voulait juste avertir le monde que des créatures maléfiques découpent les gens dans la forêt pleine de neige! OWNED.

Du coup, pour avertir le bon peuple du danger qui guette ; c’est loupé !

Et puis d’abord ce n’est même pas possible, car si les créatures sont des zombies givrés, ils ne peuvent physiologiquement PAS courir, car ils sont des petits Mister Freeze®, et donc, ça ne ce peut pas !

On note donc immédiatement que le niveau va être un vrai challenge neuronal!

Mais passons maintenant aux descriptif des personnages, car là, c’est vraiment du lourd.

Ceci résume bien celà…

Les Stark

Ned Stark, Lord of Winterfell aurait mérité d’obtenir une médaille pour le roi le plus crétin du royaume.
C’est le même acteur qui joue Boromir (The Lord of the Rings/Le Seigneurs des Anneaux, l’acteur qui meurt dans tous ses films) et aussi incroyable que ça paraissent, il meurt d’une façon encore plus pourrie !

Quelques exemples du « Ned Stark Lifestyle », au quotidien !

    -Il ramène son bâtard à la maison, histoire de bien dégoûter sa femme et d’assurer à son fils illégitime une vie bien pourrie et remplie d’insultes du type : « Bââââââtttâââââârrrrrdddddddd !!!!!!!!!! ».
    *Et sinon, Ned, ça aurait été plus simple de… ne PAS tromper ta femme…?*
    -Il s’allie avec la pire maison possible.
    -Il refuse de s’interposer lorsque ses filles ont un différent avec le gosse de leur « allié »-ennemi.
    *Hé Ned, tu laisses un mioche de 13 ans embêter tes filles sans rien faire…? Quel cran…*
    -Et accepte de tuer le loup de Sansa (le loup étant l’emblème de leur maison) en obéissant à un caprice de Cersei. Pour info sa fille Arya à fait en sorte que son loup s’échappe.
    (Il ne dit rien non plus, lorsque Joffrey fait exécuter l’ami d’Arya.)
    -Ne fais strictement rien lorsque son fils de 10 ans est jeté de la tour, puis presque poignardé dans son coma.
    *Euuuuuh, Ned, les gardes, tu connais?*
    -Envoie son « bâtard » dans un endroit enneigé et tellement dangereux que seuls les criminels y sont envoyés.
    D’ailleurs, sans Tyrion (aka le nain, voir description plus bas), John Snow aurait passé un sale quart d’heure.
    *Non, parce que « faire ses preuves », je veux bien. Mourir bêtement pour rien: bof.*
    -Glousse/ne fait rien bêtement lorsque ça fille Arya lui rapporte avoir entendu comploter contre lui.
    -Entraine son peuple dans une guerre inutile et stupide (oui, pas directement, mais quand même!).
    -Amène ses deux filles chez leur « alliés »-ennemis, histoire qu’elles servent de prise de guerre et/ou qu’elles soient maltraitées/humiliées.
    -Va brailler à Cersei qu’il connait tous ses fourbes scandaleux secrets.
    -Se fait embobiner comme le dernier des bleus en avouant un crime qu’il n’a pas commis et en entachant la réputation de toute sa maison. ET en donnant une superbe raison pour se faire éxécuter comme un DEBILO.

Du coup, pour protéger sa famille et son royaume, c’est loupé !

Dialogues avec le traître Littlefinger (pour le fun !) :

    Scène 1 :
    – Le traître :
    Oh ouiiiii, tu sais, je suis un vil traître, j’adôôôre l’argent et le pouvoir !!! Et puis, j’ai toujours aimé ta femme, depuis des années et des années et des années !!! Quand je pense qu’elle s’est mariée avec toi, sale petit connard de bourge, ça me…hum, ah, oui, je suis un traître, tu sais, ne me fais JAMAIS confiance. JAMAIS, j’ai dis !!! Tu t’en souviendras ?
    Tu t’en souviendras, connard ?
    CONNARD.
    C-O-N-N-A-R-D.
    Ned Stark : euuuh, ouaiiiiis.

    Scène 2 :
    – Le traître :
    Naaaaaan, mais fais-moi confiance * clin d’œil* Je ne suis pas un traître, LOL !!!!!! MOUAHAHAHAHAHHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!! LMAFO !!!!!! Allez viens, d’accord.
    Ned Stark: euuuh, ouaiiiiis. D’accord.

‘ Il doit toujours y avoir un Stark à Winterfell. ‘


Catelyn Stark, Lady of Winterfell : ne sert pas à grand-chose…Ah si, attendez !!! Elle lance la guerre avec les Lannister basé sur une « preuve » stupide et influencée par le traître LittleFinger, puis libère un otage capital (Jaime Lannister), se brouille avec son fils Robb, laisse son autre fils estropié de 10 ans à la folle de la forêt qui a tenté de le tuer et le place seul à la tête du royaume !
Elle forme un beau couple avec l’autre débilo, tiens!

Robb Stark : est un ado de 16 ans qui gagne batailles sur batailles ce n’est pas du tout crédible, mais vu le niveau du QI des soldats ennemis dans cette série, ça se tient. Sauf que du coup, ça le rend très/trop prétentieux.

Sansa Stark: est une petite carpette soumise de 14 ans. Elle est jolie, gourde et gentille, mais va apprendre à ses dépends qu’être la « gentille de l’histoire » ne sert à rien.
Elle est d’abord promise à Joffrey. Toutefois celui-ci lui pourrissant la vie, elle finit par se rendre compte que c’est un abruti violent et lâche.
Ell est très antipathique au début (chougneries, dialogues superficiels: « est-ce que Joeffrey va me trouver jolie, hihihi? » ), elle fait pitié ensuite.

Elle à l’occasion de l’échapper de chez les Lannister 14000 fois par jour, mais ne fait jamais rien.
Elle est tellement gourde et naïve que parfois, même Cersei Lannister semble la prendre en pitié, et l’appelle « Little Dove » (oui, je regarde en VO), ce qui est marrant c’est qu’à cause de la marque, ça me fait à chaque fois penser à « petit savon » au lieu de « petite colombe ».

Bref, pour l’évasion du siècle, c’est loupé.

Winterfell: un monde plein d’abrutis bien kikinou!


Arya Stark est une gamine rebelle de 11 qui à elle seule a autant de neurones et de cran que le reste du royaume réuni (mais bon, ce n’est pas très difficile, non plus).
C’est l’un des seuls personnages lucide et perspicace. Les Lannister n’arrivent même pas à l’attraper.
(Ca aurait été bien qu’elle pense à lancer une vraie épée à son maître d’arme, le jour où elle devait être enlevée, mais bon).

A part ça, elle devient servante chez pépé Lannister : Tywin Lannister (qui est trop bête pour s’apercevoir qu’il a justement l’otage manquant sous le nez), et pactise ensuite avec Jaqen H’ghar – le tueur ninja sans visage (voir description plus bas).

Jon Snow aka « Bââââtaaaaard !! » : est timide et introverti (sans doute parce qu’il se fait copieusement insulter où qu’il aille). Il se trouve une copine très chiante dans la neige, ça rend sa vie moins insipide.

Bran Stark est un mioche qui grimpe aux tours (après avoir promis de ne plus grimper, soit dit en passant) et s’en fait jeter, par la même occasion. Du coup, il devient paraplégique. Il a aussi des pouvoirs. Et tel un dresseur de Pokémon, il va s’associer à la folle des bois qui a tenté de le tuer (pas de commentaires…), son loup très malin et un géant débile (pour de vrai, car il est handicapé mental. Mais vu le QI moyen des persos de la série, ce n’est pas un trèèèèèès grand handicap) et deux autres clampins un peu plus tard.
D’ailleurs, quand Theon Greyjoy (voir description plus bas) envahit le château, il peut s’échapper sans ses jambes et les doigts dans les nez.

Bran le guignard…

Jaqen H’ghar est un guerrier super fort qui peut changer de visage. Il peut faire des trucs de ninja comme tuer quelqu’un dans la seconde. Tuer quelqu’un dans la minute. Et tuer quelqu’un… un peu plus tard.

Il apparait dans la série, enfermé dans une cage avec deux clodos bourrés…

Hé Jaqen, tu n’aurais pas séché quelques cours dans ton école de ninja-médiéval-fantasy ? Une matière du style « Eviter de se faire prendre comme un gogol », par exemple ?

Parce que pouvoir changer de visage ET quand même se faire prendre : hînhînhînhîn !!!

Mesdames et messieurs, voici le plus redoutable tueur du royaume !
TADADAAAAA!!!!!

Les Targaryen

Viserys Targaryen : est un abruti égoïste qui vend sa sœur au chef des Dothraki (une tribu de guerriers sauvages et très cons de mal élevés qui ne connaissent même pas le mot « merci »). Son super plan tip-top trop intelligent est d’une rare cohérence: en échange de sa sœur les Dothraki vont larbinner pour lui rendre son royaume. Mais bien sûr…
Rapidement, sa sœur file un amour kikinou avec Khal Drogo, et donc, c’est logiquement son futur mioche sera l’héritier du royaume.

Du coup, Viserys, d’une subtilité rare, fait des caprices dignent de ‘Hanna Montana’.
Il insulte son monde et menace de tuer sa sœur enceinte; s’il n’a pas « SON royaume tout de suiiiiiiite » !!!

Khal Drogo finit par lui cramer la tête, car ça commence à bien faire.
Viserys devient donc une petite merguez doré avec une couronne toute fondue.

Et du coup, pour être roi: c’est loupé!


Jorah Mormont : vous voyez, dans les séries américaines, le bon gars timide et maladroit, amoureux de la fille populaire du lycée (celle qui sort avec le quarterback pas très malin mais trop musclé) ?
Bah, c’est lui.
Mais Jorah a aussi un passé trouble, alala que va-t-il arriver?

Daenerys Targaryen : a toujours été traité par son frère comme une brosse à chiotte.
Elle ne veut tout d’abord pas épouser l’autre grande gueule de Khal Drogo, mais 1/il est physiquement optimisé, 2/il peut être sympa si on sait le « chauffer ».
Malheureusement pour elle, de dernier meurt de façon incommensurablement stupide (et son presque bébé aussi).

Elle fait ensuite éclore ses œufs de dragons (qui auront une taille adulte de petite vache, vu leurs dimensions bébés).
Et finit par prendre en plus de la grosse tête, un sale caractère et se met à hurler sur tout le monde.

Elle sort des phrases vraiment débiles, du genre :
« Nan, mééé, laissez-nous entrer dans votre ville là, on va tous mourir sinon!
Oh, mais vas-y quoi, tu ne veux pas que je rentre ? On va te cramer alors, gros bourge !!!! »

Elle fini par se rebeller, ferme un peu sa gueule et pille la ville qui l’a accueillie.

Moi je dis ; il y’a du potentiel…

Khal Drogo: est la bonasse de la série le roi de Dothraki. Dans sa tribu de sauvages, si personne ne meurt dans la journée ; ce n’est pas intéressant…

C’est un guerrier avec de gros muscles, de longs cheveux et une très grande gueule, car il n’a pas assez perdu de bagarres pour avoir appris une once d’humilité et de bon sens.
Du coup, dès qu’il l’ouvre ; il la ramène constamment en braillant très fort et en montrant ses gros pectoraux poilus.

Il ferait presque passer Conan le Barbare pour un être raffiné et un prix nobel de littérature.
Exemple de la lifestyle ‘Khal Drogo’ au quotidien :
« GWAAAAAAAH, moi tout casser, moi tout taper, moi tout brûler, moi tout piller et sauter femelles bonnes avec gros nénés!!! ».

Il gagne à la fermer, mais c’est toujours impressionnant de l’entendre prononcer des phrases de plus de trois mots.

Mal élevé, va!


Accessoirement, il est maquillé comme un panda. Comme quoi, il a ses petites coqueteries, mais ça ne l’empêche pas d’être vraiment débilo-pépito.

Oui, doooooonc, Khal Drogo , te laisser ‘soigner’ par la sorcière de laquelle tu viens de massacrer la famille, les amis & village, sans te douter qu’elle cherchera sûrement à un peu se venger… Ce n’est paaaaaas être vraiment très très con sur les bords, c’est juste être exquisément téméraire et délicatement aventureux, hînhînhînhînhîn !

S’embêter la vie à faire plein de muscu pour être roi d’une tribu de sauvages et mourir aussi connement, pour le style, c’est loupé !

La Sorcière: a de supers pouvoirs trop balèzes et a de très bonnes raisons d’être très en colère : Khal Drago et son armée de queutards, l’ont vraiment fait chier. Du coup, elle l’empoisonne, divise son armée de branleurs, le tue, le ressuscite en légume (perso, je n’ai pas vu une grand différence entre le le Khal Drogo avant et celui d’après), fait mourir le bébé même pas né de Daenerys, transforme le reste de la troupe en clodos sales, meurt brûlée vive, les fait s’entretuer quand même post-mortem… Et c’est tout.

Bon ça aurait été plus simple de jeter un méga sort pour protéger son village AVANT, et éviter tous problèmes. Ca n’aurait pas été du luxe, non ?
Parce que là ; c’est loupé.

Les Lannister

Dans le genre tordus, certains remportent la palme…


Cersei Lannister: est l’épouse du roi plouc Robert Baratheon. C’est aussi la personne la plus aigrie de l’univers.
Elle a eut une incommensurable VDM, et de ce fait ; pourrir son entourage en étant la plus mesquine possible est tout ce qu’il lui reste comme idée du « bonheur ».
Accessoirement, elle est amoureuse de son frère Jaime Lannister (et réciproquement) et à eu trois mioches avec, qui sont officiellement ceux du roi plouc.

Mais ce n’est pas grave car Robert Baratheon (qui est alcoolique et un peu trop con) a fait faire plein de petits bâtards également. D’ailleurs, elle est plus ou moins responsable de la mort de son époux, ceci provoquant une guerre civile pour savoir qui mettra son gros derrière sur le trône (vu que Joeffrey n’est pas l’héritier légitime, si vous suivez).

Jaime Lannister : aime sa sœur, tuer des rois et jeter les mioches du haut des tours. A part cela, il se fait bêtement capturer et insulte tout le monde, réussit à tuer quelques gardes, et se fait finalement libérer par Brienne et Catelyn Stark dans l’espoir de servir de monnaie d’échange.

Tyrion Lannister Aka le nain : est avec Arya Stark (11 ans), le personnage le moins débile du lot.
Malheureusement, dès sa naissance tout le monde le détestait déjà, et il a bien du mal à faire valoir ses qualités (plus de deux neurones et un humour cynique) face à son entourage ramollis du bulbe.

Il est amoureux de Shae Pasdenomdefamille, qu’il fait passer pour une servante afin qu’elle ne s’attire pas d’ennuis à cause de lui (parce que tout le monde le déteste encore, vous voyez).

Dur, dur d’être un nain.

Petyr Baelish/Littlefinger/le traître : était à l’origine un sale pauvre, amoureux de Caetelyn (future Stark). Puis, celle-ci lui préférant un riche, il s’est dit qu’il allait faire fortune en ouvrant une méga maison close pleine de coquines, pour que les riches du royaume, puissent venir y faire plein de cochonnecetés.

Il passe sa vie à mentir, à comploter et trahir, à tel point qu’il est plus ou moins responsable de la guerre entre sud vs nord.

Varys : est un eunuque qui se ramène toujours en faisant des sous-entendus de vieux fourbe comploteur.

Joffrey Baratheon : est un sale gosse qui n’a que des défauts. Il a réussi à assoir son derrière flasque sur le trône grâce aux complots de sa môman Cersei. D’ailleurs, celle-ci à dit qu’il a toujours été con difficile, mais on ne choisit pas sa famille, voyez-vous.

Voilà ce qui arrive quand on gâte trop son mioche!

Les Greyjoy

Theon Greyjoy : a été élevé chez les Stark en gage de loyauté, car avant, on s’échangeait ses gosses comme maintenant on s’échange ses Pokémon à la récré.

Theon saute tout ce qui bouge et qui ressemble de près ou de loin à une fille – sûrement dans le but de devenir la plus grande encyclopédie vivante de maladies vénériennes.

Cependant il s’énerve quand son père et sa sœur le considère comme le sale-petit-con-branleur qu’il est. Du coup, trop vexé, il se met à cramer des mioches chétifs et sans défense pour prouver son « courage » et tenter d’obtenir en vain, un peu de respect de la part de l’armée de sa sœur Asha Greyjoy (qui elle a obtenu respect et loyauté de ceux-ci depuis moult années).

A la fin de la saison 2, il finit assommé par ses paysans-mercenaires qui ne peuvent plus l’encadrer tellement qu’il les gonfle.
Du coup, c’est loupé !

Les Persos secondaires (saisons 2)

Brienne of Tarth : est une guerrière grande et larbinne, qui se bat d’abord pour Renly Baratheon (parce qu’elle se meurt d’amour pour lui, alors qu’il est gay, bref).
Quand celui-ci meurt plus ou moins assassiné, elle larbinne auprès de Catelyn Stark, vu que larbinner est sa seule raison d’être.

Margaery Tyrell est une coquine est l’épouse de Renly Baratheon mais juste officiellement, car ce dernier préférant les hommes, il préfère se taper le frère de sa femme : Loras Tyrell aka « Knight of Flowers » (quoi, ça ne fait pas très viril comme pseudo ?).
Renly meurt comme une merde de façon tragique et déloyale par un sort de Mélissandre.
Du coup Margaery et son frère se débrouille pour que Joffrey l’épouse (Margaery, par le frère).

J’ai dis que Margaery était une coquine, vous vous demandez comment j’ai fais pour deviner, hein ?

Gendry: est un énième bâtard de Robert Baratheon. Alors qu’il est connu pour être forgeron et que les soldats de Joffrey veulent l’assassiner; il échappe de justesse à la mort grâce à la « ruse » d’Aria faisant passer un mioche de 10 ans déjà mort pour Gendry.
Oui, et personne n’a posé de questions…

Melisandre est une sorcière (et à donc des cheveux rouge, car elle est méchante ET sorcière, donc, c’est logique !). Elle veut être reine (elle aussi, comme c’est surprenant) et s’allie avec le gros boulet de Stannis Baratheon (un mec qui ne sert à rien).
On retiendra un dialogue magnifiquement épique et élaboré pour parvenir à ses fins:

    – Ca te dirait de prendre un verre avec moi et puis tu vois ce que je veux dire ?
    – Rho, bin, non, j’ai juré fidélité à ma femme, donc, bon.
    – Allez !
    – Bon, d’accord.

(Ce n’est pas exagéré, dans la série, son « vœu de fidélité » est oublié dès la deuxième phrase !)

La sorcière maléfique de la saison 2…Oh attendez …!


Elle jette donc un sort pour tuer le frère de Stannis Baratheon : Renly Baratheon (qui est gay) et qui ne la gênait pas plus que ça, vu que le roi officiel est Joeffrey…

Ah que j’aime quand les persos ont des pouvoirs magiques monumentaux !
Donc Mélissandre, au lieu de comploter bêtement avec ton allié débile, tu pouvais tuer tout le monde avec tes supers sorts qui marchent en vrai (c’est fou, hein !).

Mais non ! Tu préfères… Attendre que les autres complotent également de leur coté, histoire de te rendre la tâche plus compliquée.

Oh, bin sinon, tu aurais pu passer la saison 2 à manger des cookies au bon lait de chèvre, ça aurait été pareil !

ET DU COUP… C’est loupé!

Liens :
Liste de tous les persos.
Acheter le trône.

Que faire en cas d’apocalypse ou d’épidémie Zombies ??? 15 conseils pour survivre à la fin du Monde !

Ca y est. La fin du monde tant attendue redoutée est là.

Votre ville est envahie par les zombies (après avoir vu, que 1: on était mal barré et 2: les virus sont méchants) /les extra-terrestres/un nuage radioactif hautement toxique/une troisième guerre mondiale, etc

Comme Internet va encore fonctionner quelque temps, vous avez la bonne idée de faire les cons sur Twitter vous connecter sur StrategicalBlog pour savoir quoi faire et/ou lire deux ou trois articles marrants (on passe le temps comme on peut durant la fin du monde).

Tiens, c’est fou : votre ville est encore plus pourrie qu’avant !

Rappelez-vous que la catastrophe en elle-même n’est pas le seul danger: blessures, maladies, infections, manque de nourriture et survivants hostiles vont, en plus, vous compliquer la tâche.

Voici donc une petite check liste de 15 conseils pour maximiser vos chances de survie :

1/ Commencer par stocker l’eau. En cas d’apocalypse ou n’importe quelle autre catastrophe plus ou moins naturelle, l’eau finit toujours par être coupée. Donc, vous allez me chercher des bidons et autres bouteilles vides, et vous stockez.

2/ Préparez un stock de nourriture non périssables (riz, pâtes, boîtes de conserves, céréales, confitures, etc) et rationnées. Calculez combien de jours et par personnes, les rations vont exactement durer.

3/ Faites votre trousse à pharmacie : médicaments, kits de premier secours pour les blessures, désinfectants, produits d’hygiènes divers, etc

4/Préparez un stock de piles, lampes torches, briquets, radios, talkie-walkies et tout autre objets utiles lorsque le courant sera coupé.

5/Préparez-vous un stock d’armes. Tôt ou tard, vous aurez besoin de vous défendre.
Privilégiez les armes qui n’ont PAS besoin d’être rechargées, silencieuses et légères (armes blanches, batte de baseball, arme de ninja diverses).

Si vous avez des protections dans le coin, c’est encore mieux.

Et un joli tee-shirt aussi.


6/ Fermez vos gueules. Soyez silencieux. Ne vous faites pas remarquez bêtement.
Du style : en se grillant niaisement une clope sur votre balcon, en chantonnant avec son Mp4 en mode haut-parleur.

7/ Dans les situations catastrophiques les gens deviennent de plus en plus cons (oui, encore plus !).
Evitez le crétin moyen/la foule et gardez la tête froide.

8/ Sélectionner les membres de votre guilde avec soin.

Si vous voulez survivre – Attention, il va falloir être sans pitié ! – éliminez de votre abri/cachette/bunker :

    • Vivien qui ne fait que manger comme 12, en volant de la nourriture du stock rationné et dormir sans jamais aider.
    • Amélie qui va hurler pour un oui ou un non, et vous faire repérer à 4000 km à la ronde.
    • Moundir qui à part ouvrir sa grande gueule pour rabaisser les femmes, et chercher des problèmes à tout le monde, va se prendre pour le petit connard de chef incompétent du groupe.
    • Marie qui va pleurer 24H/24 en mettant de baffes pleines de morves à Goeffrey.

Un exemple de ce qui vous attend (la glace à la vanille en moins)

9/ Scellez les ouvertures de votre abri. Rendez-le difficile d’accès.

• En cas d’attaque nucléaire, les poussières sont hautement toxiques.
• En cas d’attaque zombie, réfugiez-vous dans les étages, et cassez l’escalier qui mène au rez-de-chaussé.

10/ Ayez toujours un plan B (vous pouvez utiliser aussi, toutes les autres lettres de l’alphabet, ça ne sera pas du luxe). En cas de fuite, ayez toujours une destination de secours vers où aller (plutôt que de errer bêtement sans but).

11/ Partir sur un bâteau n’est une bonne idée que si vous savez pécher (et avez le matériel pour) et êtes capable d’être entièrement autosuffisant sur l’eau (navigation, réparation de moteur, expérience en mer, etc).

Je vous ai dis qu'on était mal barré?

12/ Les systèmes de protections modernes ne valent plus rien dans ce type de situation : les caméras et alarmes préviennent la police qui sera de toute façon occupée ailleurs. Les cachettes comme : les banques, grandes surfaces (+ risques d’émeutes à cause de la nourriture), centres commerciaux, tous bâtiments en verres, sont donc ridicules.

Les abris de type : écoles/pensionnat (barreaux aux fenêtres), châteaux fort, maisons isolées anciennes (hauts plafonds, petites fenêtres et potager), sont déjà nettement plus intéressants.

13/En cas de fuite, ayez un moyen de locomotion rapide, sans essence (car vous pensez bien que les stations auront été vidées depuis longtemps, même avec la flambée de prix, gros malins !) et léger de type vélo ou tout autre véhicule à roue : trottinette (même si c’est ridicule), roller, skate etc.

14/ Ne faites JAMAIS confiance aux militaires.

Différencier un alcoolique d’un zombie va par exemple, poser problème….


15/N’espérez pas que quelqu’un vienne un jour vous sauver.

Lien :

• Bear grills : Worst Case Scenario
Construire son bunker !

Si vous avez d’autres conseils -> utilisez les commentaires.
Bonne chance à tous :mrgreen:

Gossip Girl : la série avec des persos pas très malins !

Gossip Girl est une série américaine tirée du livre de Cecily von Ziegesar – avec quelques modifications, qui suit la vie de petits-cons-riches censés constituer l’Elite, attention ! « Elite » car Papa&Maman™ sont tellement riches que tu vas pleurer.
Dans le monde de la série, il y a 10 personnes au physique optimisé, ce qui fait que tout le monde s’est tapé tout le monde.
Et du coup : c’est compliqué !

Les acteurs qui jouent les ados de 17 ans en ont 25, et les acteurs qui jouent les parents de 40 ans et plus, en ont 30.

La première saison débute au Lycée où seuls certains élèves sont obligés de mettre un uniforme : Blair, Serena et Chuck peuvent s’habiller comme ils veulent, parque –eux- ils sont méga trop riches !!
Et que l’uniforme, c’est pour les sales pauvres, qui ne peuvent pas s’acheter des habits à 3000$ le centimètre².

Vous l’avez deviné : la série va parler d’amours compliquées et de guéguerre sociale entre méga-riches et sales pauvres ! (Tous les ingrédients du succès !)
Tout en présentant des comportements déviants comme parfaitement normaux, dans un monde où il est trop cool de s’appeler par la première de son prénom et où il est impossible de rester célibataire plus de 2 minutes.

Petit descriptif des personnages principaux et principalement idiots, de la série en mode « fête du slip ».

Voilà: le ton de la série est donné! Et ne nous moquons pas de Vanessa, qui a la tête sur les fesses de Dan...

I/Les Gosses.

Serena van der Woodsen : Serena, c’est la tête de gondole à claque de la série. Elle est célèbre (une sorte de Paris Hilton geignarde), tout le monde la trouve trop cool, gentille, à constamment un encéphalogramme plat, mais gentille, parce qu’avant, elle passait ses soirées à se taper tout ce qui bouge entre alcool et substances illicites (oui, comme Paris Hilton, qu’elle belle référence).

MAIS, elle à changé ! C’est une gentille maintenant ! Elle va à son école de bourge à 10 000$ l’année, mais ne passe pas l’équivalent du Bac- le SAT (Chuck envoie une fille intelligente passer l’exam à sa place, ce qui est marrant, c’est que Serena étant célèbre, personne ne remarque rien, apparemment tout le monde est con dans cette série), car elle est trop défoncé de la mort qui tue.

Ca n’empêche pas cette conne d’intégrer une université hyper réputée, sans avoir rien glandé dans sa scolarité qui a coûté la peau du derrière.

A part ça, elle « s’habille » avec le goût, l’élégance et la distinction d’une call girl et sort avec Dan (un sale pauvre), mais c’est compliqué. Du coup, ils rompent environ 14 000 fois par épisodes, pour se remettre ensemble et s’envoyer en l’air dans des endroits incongrus et troooooop romantiques : les chiottes d’un car (véridique), placard à serpillères de l’école, etc.

Nate Archibald : Nate (dont la coiffure ressemble atrocement à celle de Justin Bieber) c’est « la bonnasse » de la série, celui qui a « serré » toutes les filles, même les vieilles !

Sa spécialité ultime, c’est de sortir en même temps avec deux filles qui sont amies (Serena et Blair, Vanessa et Jen). Comme ça, quand les filles cherchent à s’entretuer, Nate se ramène comme une petite fleur innocente, en expliquant qu’il n’a jamais voulu détruire leur belle amitié (oui, bah, fallait y penser avant, boulet !), quand les filles se font ensuite des coups tordus pour se venger de « l’autre salope » qui lui a piqué Nate, celui-ci se ramène la bouche en cœur tout rose, en disant que c’est vraiment méchant d’avoir été méchante, et qu’il ne regrette pas d’avoir largué la fille pour l’autre…

Marrant comme un physique excuse tout.

Je ne peux pas te parler, parce que là… c’est compliqué…


A part ça, il sort la belle-mère (Duchesse Catherine Beaton) du nouveau fiancé (Markus, qui se fait aussi belle-maman, mais qui ne comprend pas pourquoi cette dernière, n’aime pas ses copines…Il est futé le garçon…) de son ex Blair – en laissant croire à tout le monde qu’il ressortait avec Serena alors qu’en fait il fantasmait sur Vanessa, mais n’avait pas encore réglé les choses avec Jen.
Comme c’était compliqué, il s’est fait payer par belle-maman pour continuer à « l’honorer » et aussi parce qu’il est devenu, entre temps, pauvre (waaaaaaaaa un sale pauvre)!!!! Et gigolo, qui est le masculin de ‘pute’ au cas où vous n’auriez pas suivit.

Mais Nate, c’est quand même un gentil : il a balancé son drogué de père à la police pour être gentil, du coup, ses parents le déteste, donc : c’est compliqué, mais venez donc, que Nate vous roule la pelle de l’amitié.

Blair Waldorf: meilleure amie/ennemie de Serena (merci Nate), Blair passe sa vie à faire la pouffiasse avec tout le monde, le tout avec de gros bandeaux dans les cheveux pour avoir l’air vraiment tip top, bien distingué. Il semblerait d’ailleurs que Blair achète 90% de la production mondiale de serre-têtes.
Blair est une dinde pourrie-gâtée, mais vraiment trop aigrie car, sa maman ne l’aime pas et lui reproche toujours plein de choses… Sa spécialité, c’est d’humilier tous ceux qu’elle n’aime pas, surtout les sales pauvres. Elle entretient une relation maso et compliquée avec Chuck, parce que…c’est compliqué !

-Moi et mes 50 000 serre-têtes, on vous emmerde, d'accord?

Chuck Bass: Chuck s’appelle en vrai Charles, mais comme c’est un salopard, personne (même la police) ne veut l’appeler par son vrai prénom. Chuck aime l’alcool, la drogue, les amours tarifées, et être un gros lourd en serrant les filles de son école. Il semblerait d’ailleurs que Chuck achète 90% de la production mondiale des services d’escorts. Chuck est un dindon pourri-gâté, mais vraiment trop aigri car, son papa ne l’aime pas et lui reproche toujours plein de choses… Sa spécialité, c’est d’humilier tous ceux qu’il n’aime pas, surtout les sales pauvres. Il entretient une relation maso et compliquée avec Blair, parce que…c’est compliqué !
Il fait un gros caca nerveux quand son père meurt, alors que celui-ci n’a jamais pu le piffrer. Du coup, il devient encore plus méchant, parce que voilà, gna !

Chuck dans son expression par défaut : le méprit fielleux arrogant.


Jenny Humphrey : Jenny est une méga-garce en puissance de 15 ans au look de paysanne punk, qui veut être calife à la place du calife. Elle veut être méga-riche et son père fait tout pour lui pourrir la vie avec ses conseils de loser –qui a quand même dû faire des trucs louches pour payer la scolarité de ses deux mioches dans une école pour millionnaires…
A part ça, elle crée des robes très moches que tout le monde trouve superbes parce que tout le monde dans la série à des goûts merdiques, en plus d’être très bête.
Jen se brouille avec son associée Agnès (qui se prononce en VO : Agueunessss – un mannequin toujours soûle qui gerbe de partout, et fait des crises de nerf en négociation), pour se venger, celle-ci brûle les robes moches de Jen, qui fait un gros caca nerveux, en pleurant plein de larmes et de morves (perso, je trouve qu’Agnès, lui a rendu service).

Ce qui est super drôle avec Jenny (outre ses coiffures horribles et son look de toxico), c’est qu’elle pense en différé ; elle fait d’abord sa connerie, et après se met réfléchir très fort, en se disant, que finalement, non, elle n’aurait pas dû…Mais : trop tard ! Du coup… C’est compliqué.

Agnes crame les robes moches de Jen, pour moi, c’est un WIN !

Eric van der Woodsen – le jeune frère de Serena, à juste fait deux trucs intéressant dans sa vie : une tentative de suicide (loupée ; comme vous le déduisez si bien) et être gay. A part ça, il n’y a rien de palpitant à dire sur lui. Des fois, il l’ouvre pour donner un conseil de gentil du style : « ne fais pas ça, c’est méchant ».

Vanessa Abrams : Vanessa est une sale pauvre qui ne peut même pas se payer l’école et qui sert des frites à Brooklyn. C’est une gentille qui devient très vite méchante si on l’énerve. Elle parvient cependant à être admise dans une université qui coute la peau…des yeux, on ne sait par qu’elle miracle scénaristique. Nate l’inscrit au SAT (l’équivalent du Bac) deux jours avant, comme ça, free style ! Pouf, pouf ! Vous admirerez l’incroyable réactivité et serviabilité de l’administration étasunienne, c’est beau, c’est émouvant… Elle a aussi une relation compliquée avec Nate (comme toutes les filles de la série) et Dan (oui, aussi).

Dan Humphrey – frère de Jenny: Dan est un boulet, gentil mais qui n’aime pas ce qui est compliqué (ce qui est plutôt ballot pour lui, vous en conviendrez). Il sort avec Serena qu’il aime en vrai (et pas du tout parce qu’il trouve que c’est une bien riche bonnasse). C’est aussi l’ex de Vanessa, donc, c’est compliqué. Il hésite à publier une nouvelle sur Chuck Bass, parce que c’est méchant, mais vu qu’il n’a ni talent, ni imagination; c’est aussi le seul moyen pour que quelqu’un lise ses conneries de scribouillard d’ado à la con et lui fasse une lettre de recommandation pour l’université. Du coup : c’est compliqué.

Gossip Girl : c’est la blogueuse anonyme qui balance tous les travers et secrets honteux des élèves de l’école, pourrissant allègrement leur vie au passage. Bizarrement, il faudra attendre la fin de la saison 2, pour que quelqu’un cherche à savoir qui c’est pour lui péter sa gue*le !
Mais bien qu’ayant piraté son site (le mot de passe était: « GossipLOL!!!^^ »), la bande de boulets est incapable de savoir de qui il s’agit réellement…

Des looks ignobles vraiment...trop compliqués à comprendre.


Les Mean Girls : (les méchantes filles), est un groupe de trois pintades sans personnalité, plutôt laides et habillées en un mix de robes de fillettes en manque d’attention des années 30, avec les accessoires fluos d’un clown de Nicki Minaj : un look méga-pourri donc. Elles ne font rien d’autre que faire des coups tordus à tout le monde, et suivent comme des toutous celle qui prend le titre de « reine des pintades » : Blair, Serena et Jenny se battent pour assoir leur pouffiassissime derrière sur le trône.

Georgina Sparks : Georgina, en plus d’avoir un prénom immonde et ridicule, est la super-méchante de la série. Elle a une mauvaise influence sur Serena (elle met de la drogue dans son verre en espérant la rendre moins conne, la veille du SAT), est mythomane, manipulatrice, pouffiasse, bornée, mais – comme tout les persos- est également débile. Blair va tout balancer à ses parents (oui, parce que ça reste des petits branleurs de 16 ans), qui l’envoient en maison de redressement pour sales gosses de riches trop méchants. Elle intègre, elle aussi, une super université, alors qu’elle n’a appris, dans toute sa scolarité, que de quoi pouvoir signer ses chèques (ceux-ci étant remplis automatiquement par les machines).
Elle revient plus tard dans la série, mais pas en méchante, en gentille, « parce qu’elle a changé »…
Je pense que ça va être compliqué…

Roooooooo, ma vie, c’est compliquéééééé !!!

II/ Les parents :

Comme dans toutes les séries américaines, chaque famille est monoparentale, parce que : c’est trop compliqué ! Il est marrant de noter que les parents sont d’une, encore plus débiles que leur progéniture débile, de deux, qu’en plus ils leur font constamment la morale…
Voilà, voilà.

Le père de Jen et Dan, Rufus Humphrey: Rufus remporte la palme du personnage le plus pitoyable de la série. Il dit qu’il était une rock star, mais qu’il a laissé tomber son « incroyable carrière » pour élever ses deux gosses.

Rufus est en fait un gros loser frustré : dès que l’un de ses mioches tente un truc (histoire d’avoir gloire et fortune), il débarque comme un boulet, leur pourri leur projet en sortant des phrases débiles comme : « Le succès, c’est méchant et ça part vite, si tu as eu du succès en n’ayant pas fait des trucs gentils, tu vas être méchant, et ça …c’est vraiment trop méchant !!! ».

Rufus vient d'apprendre qu'il toucherait 10$ pour son prochain concert...


En fait, c’est un jaloux parce que sa « carrière de rock star » s’est juste déroulée dans sa tête.
Parce que, d’une Rufus, quand on t’entend chanter et jouer de la guitare, on a les oreilles qui saignent, de deux, tu as déjà vu une Rock Star qui s’appelait RUFUS ???? Hein ? Moi non plus !

Mais Rufus apprend un terrible secret, un jour de la saison 2 ! Lily a abandonné l’enfant qu’ils ont eu après avoir copulé comme des singes au cours d’une soirée arrosée d’alcool cheap – mélanges bièrre-champony dans des gobelets sales en plastique, 20 ans auparavant (du temps où il était « rock star », vous suivez ?), du coup, il s’énerve tout rouge et fait un caca nerveux hystérique à Lily qui aurait dû tout lui raconter non mais !!!
Euh, et sinon, Rufus ? La capote tu connais ? Ne pas larguer sa copine juste après, tu connais aussi ? Le téléphone ? Le courrier ? Une visite de temps en temps ? T’aurais peut-être été au courant avec ça, gros débile !
Parce que tu vois, une grossesse de 9 mois, sur ta copine de 45 kilos, c’est plutôt dur à cacher…
Boulet !

Lily van der Woodsen, mère de Serena et Eric : Lily à eut 1037 petits copains, et 40 mariages (mais pas autant de divorces, car certains de ses maris ont eu la politesse de mourir pendant qu’elle allait voir ailleurs).

Lily, en train d'essayer de se souvenir du prénom de son actuel mari...


Avec Lily, tout est compliqué ! Un jour, elle décide qu’elle veut être une bonne mère et contrôler la vie de ses mioches, parce qu’elle ne l’a jamais avant. Pouf, pouf, comme ça !
Un jour, elle décide qu’elle va être méchante avec Serena, pour qu’elle devienne gentille. Pouf, pouf, comme ça !
Un jour, elle décide qu’elle aime Rufus, mais se marie avec Bart. Pouf, pouf, comme ça !
Bref, je renonce à débusquer une quelconque logique chez le personnage.

Ceci dit, c’est une gentille, parce qu’elle est blonde et que dans la série, toute les méchantes sont brunes ! Ou châtain au moins (cf Blair, Vanessa, Geogina).

Catherine Rhodes (mémé van der Woodsen), mère de Lily : est une vielle garce à la logique instable, mais s’en tire toujours à bon compte, grâce à sa psychologie d’une finesse déconcertante…

Elle sort toujours des phrases du type :

    • Si j’ai menti… C’était pour ton bien !
    • Si j’ai dis la vérité… C’était pour ton bien !
    • Si j’ai menti, puis dit la vérité, puis re-menti… C’était pour ton bien !
    • Si j’ai pourri ton couple en disant la vérité, pour que vous soyez ensemble, puis menti, puis dit la vérité, puis… C’était pour ton bien !

Vu le niveau intellectuel des personnages, ça passe à tout les coups ! Epatant (comprendre: navrant).
D’ailleurs, pépé Vanderbilt (le grand père de Nate) à la même stratégie: « Je suis un salopard, mais c’est pour ton bien petit con! »

Bart Bass – père de Chuck, se marie avec Lily : Avait manifestement des parents particulièrement stupides, mais quand même pas au point de l’avoir nommé Bass Bass (ce qui aurait quand même fait plus rock star que Rufus, vous en convenez). Il est devenu milliardaire en faisant des coups tordus, c’est fou, hein ?

Il déteste son fils, mais lui écrit une lettre post-mortem (parce qu’il a le bon goût de mourir assez vite) dans laquelle il écrit que « s’il a été méchant, c’est en fait pour être gentil » et qui lègue tout l’empire à son fils (avec une clause de « moralité » rédigée en tout petit en bas, histoire de bien pourrir toutes les chances de Chuck, hahaha !). Par contre, en léguant une fortune colossale à son fils – ce dernier étant particulièrement con- à aucun moment il s’est dit que son rapace de frère tenterait de piquer quelques centaines de millions – voire tout le milliard, hop, comme ça, ni vu, ni connu.
Parce qu’autant d’argent, ça n’attire pas la convoitise, non, non.

Bart Bass en train d'essayer de se souvenir du numéro de son actuelle Platinum MasterCard®...


Et, alors qu’il a des dossiers sur tout le monde grâce à son super fouineur de détective personnel, Bart est infoutu de voir que sa femme fantasme à fond sur Rufus et lui roule des pelles baveuses d’ados de 13 ans et demi, dès qu’il a le dos tourné.

Encore plus fort, lorsque Dan Humphrey vient larbiner pour avoir des infos compromettantes pour son article dans un grand journal, avec une technique subtile d’une rare inventivité :

    • Et, heeeeeeu, sinon, Mr Bass, heeeu, quand votre immeuble invendable a pris feu, comme par hasard hihihihihi, alors que vous étiez, comme qui dirait, ruiné… Vous n’auriez pas essayé de, hum, comme ça lol, pigeonner les assurances… ????
    *Clin d’œil de Dan le lourdingue*
    Et Bart de répondre :
    • Ohlalala, mais si tu savais !! En plus ce gars qui est mort dans l’incendie, ça me fait culpabiliser, fiou ! Tu ne peux pas savoir !

Un génie donc…

Jack Bass – frère de Bart et oncle de Chuck : ce qui n’est pas banal, c’est que Bart et Jack ont inexplicablement 30 ans d’écart, bref, ça ne fait qu’une incohérence de plus, mais ça aurait été drôlement intéressant à expliquer.
Jack veut le milliard hérité par Chuck à la mort de son frère. Ce qui est drôle, c’est que Chuck et Blair ayant passé leur vie à manipuler et faire des coups tordus, sont incapables de voir que Jack les manipule et leur fait des coups tordus….Décidemment, les personnages ont vraiment un esprit trop subtil dans cette série.

Eleanor Waldorf, mère de Blair: Eleanor est une riche styliste sur le déclin qui à l’extraordinaire contre-talent pour faire des robes encore plus moches que celles de Jen Humphrey, du coup elle se venge en traitant celle-ci comme sa boniche, sa fille comme son chien, et sa boniche comme un meuble.

Son ex-mari (le père de Blair), s’est barré parce qu’il s’est dit, que finalement, il préférait les hommes…

Je peux aller dégueuler, maintenant?


Howard et Anne Archibald, parents de Nate : Nate est le seul personnage qui a, d’une : ses deux parents à la maison (mais pas pour longtemps), de deux : les parents les plus cons au monde (ce qui n’est pas peu dire, vu le niveau de la série).

Son père, décidément trop intelligent, cool et mature, l’accuse de se cocaïner le nez, vu qu’il laisse trainer sa poudre de partout, et Nate se fait copieusement engueuler par maman, alors qu’en fait… C’est son père le drogué ! Han ! Le vieux fourbe salopard !!! En plus, son père détourne des fonds pour ses petits extras perso qui commencent à coûter plus cher que les escort-girls des Bass; ce qui en fait officiellement un berserker du sniffage de coke.

Du coup Nate, se retrouve à balancer son père à la justice et à disputer ses parents, parce que hein, faut pas déconner, la crise d’ado, c’est à lui de la faire ! Avec, toutes ces niaiseries, il pourrit le contrat de son père avec les Waldorf – vu qu’on ne signe jamais de contrat avec un toxico, ça fait désordre dans le monde impitoyable des affaires.

Sur ce, sa mère se barre (elle trouve que Nate a abusé et que ce n’est pas si grave que son mari se drogue et euh…oh!), en laissant Nate se démmârder tout seul à New York et sans argent à cause des comptes bloqués par la justice… D’ailleurs, elle était furieuse en pensant que Nate se droguait, mais si c’est son mari, ce n’est pas grave: parce qu’il ramène de l’argent dans leur villa de 4000 pièces.

Euh, attendez, ce n’est pas la famille du coté de la mère de Nate qui est millionnaire??? Si. Bah. Voilà.
Chut, les neurones!

Howard qui s’en va peinard en cavale revient comme un débile (je m’interroge d’ailleurs au sujet des contrôles aux frontières, surtout concernant un individu recherché et localisé par le FBI), et finit donc par « accepter » ses responsabilités (grâce au très élaboré chantage affectif de Nate qui lui dit : « si tu fais ça, ce sera vraiment trop méchant et je ne t’aimerais plus, na ! »), aller en taule et ne pas prendre sa famille en otage (je n’ai toujours pas compris à qui il comptait demander sa rançon, d’ailleurs. Aux parents de sa femme – alors qu’ils ont laissé crever Nate, au FBI, au père Noël ?).
Sa mère chougne mais récupère leur argent bloqué par les bouffons du FBI, alors ça va.

Oui, je vous avais prévenu : les parents les plus cons au monde….

Mhhhh ! J’ai envie de faire un coup tordu..Là, tout de suite !


Liens:
Fiche Wikipédia
Liste épisodes
Photos de la série « trop fashion »

The Walking DEAD : la série pleine de ZOMBIES !!!


Etant fan de Zombies, je ne pouvais pas, ne pas parler de :
The Walking Dead !

The Walking Dead est série innovante, car jamais une histoire de zombies n’avait jamais été déclinée en fiction télévisuelle. Malheureusement, la série n’est pas à l’abri d’erreurs scénaristiques et autres problèmes techniques.
J’ai trouvé la saison 1 exceptionelle, mais je ne peux malheureusement pas en dire autant de la saison 2 (qui a vraiment gâché tout le concept, selon moi)…

Pour des raisons évidentes (et permettant une diffusion pour un plus grand publique), en la comparant à la BD, la série fait un peu « Club Med ». J’ai lu sur le net que certains fans de la BD trouvaient la série fade; cependant le concept inédit d’une série sur les zombies fais je serais plus indulgente.
Par ailleurs: inutile de rêver; la série ne sera jamais aussi sombre/trash que la BD (diffusion pour un plus large publique, j’ai dis!).

Le héros : ce boulet. Heureusement pour lui ; les zombies sont encore plus cons.


Tirée de la Bande-dessinée du même nom de Robert Kirkman (Attention le comic révèle des moments clés de la série-même si certains éléments diffèrent de l’original: lien ici).
Scénario? Rick Grimes, un officier de police, qui découvre après un coma de quelques mois, que la quasi-totalité de la population a été transformée en zombies (la même trame à été utilisée pour 28 days later). Un réveil plutôt hard, donc…
Il rejoint un bande de boulets et tentent de survivre tous ensemble.

Sur l’échelle du flippant, je place la série au même niveau que Tattoo Fail.

The Walking Dead diffusée sur AMC TV, a été nominée à plusieurs reprises lors de la cérémonie des Golden Globes et des Saturn Awards.
Elle est diffusée simultanément depuis le 31 octobre 2010 sur AMC aux États-Unis et au Canada. Pas d’infos pour la France.

Trailer: Saison 1 (6 épisodes), Trailer Saison 2 (13 épisodes).
Chaque épisode fait environ 45 minutes – 1 heure pour les pilotes.
La saison 2 se déroule en pleine canicule, contrairement à la BD (dans la neige).
Une saison 3 a été signée.

Pour passer inaperçus, rien de mieux que de s'aperger de tripes de zombies! Une astuce qui marche, mais jamais répétée...contrairement aux erreurs des héros.

Le cast : Acteurs principaux-> comprendre ceux qui ne meurent pas tout de suite.

• Le héros-gentil qui veut toujours bien faire – et qui m’énerve, c’est un shérif donc il a le sens du devoir, du bien, il sait que le mal c’est méchant et du coup il est très ennuyeux c’est d’ailleurs pour ça que sa femme le trompe : Rick Grimes (joué par Andrew Lincoln)
• Une fille intelligente et jolie, mais déprimée (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs, le monde post zombie est si choupinou), donc ça chougne : Andrea (Laurie Holden)
• La copine stréssée du héros et accessoirement la femme la plus conne de la terre : Lori Grimes (Sarah Wayne Callies, actrice très agaçante soit dit en passant) qui veut faire un bébé en pleine apocalypse parce qu’elle trouve ça « bien ».
A la télé, aucune femme n’avorte jamais, mais enfin là, compte tenu du contexte, les scénaristes auraient pu faire un effort, mais non…(puritanisme débile)
• Le mioche du héros qui veut faire son malin : Carl Grimes (Chandler Riggs), il a un truc que tous les autres mioches lui envient: un pistolet et la permission de s’en servir (sur les zombies)
• Le méchant « meilleur ami » du héros jaloux de sa copine (Ca ne vous rapelle rien? Voir là). C’est un peu le Boromir du groupe: un gars qui ne voit que ses intérêts mais qui risque de mal finir (karma): Shane Walsh (Jon Bernthal)

De gauche à droite: Amy (soeur d'Andrea), "Boromir", "Sacha", le mioche, Lori, le héros-boulet, Dale et Andrea.


• Un vieux sage du genre : le gars qui aurait pu gagner Koh-Lanta sans magouilles : Dale (Jeffrey DeMunn), il sait même que le méchant « meilleur ami » du héros jaloux de sa copine va faire un coup tordu!! C’est fou, hein? Il fantasme aussi sur Andrea.
• Un rebel associal: Daryl (Norman Reedus), la je ne comprends pas trop, c’est le genre de perso méchant au début, mais qui devient gentil (parce qu’être entouré de zombie c’est déjà hyper méchant en soi, alors), bref, il fanstasme ensuite sur Carol.
• Un asiat pas trop idiot, qui comme Sacha de pokémon, n’enlève jamais sa casquette : Glenn (Steven Yeun), pour le quota d’asiatiques dans la série.
• Un black gentil mais balot – il arrive a se couper l’artère radiale (du bras) avec la porte ouverte d’une voiture à l’arrêt. Je ne sais toujours pas comment il a réussit cet ‘exploit’ : T-dog (Iron E. Singleton), pour le quota de black dans la série. Il ne fantasme sur personne.
• Carol: la femme soumise et maltraitée du groupe. Elle chougne quand son abruti de mari violent meurt mangé par les zombies (elle chougne tout le temps d’ailleurs). Rien a voir avec la Carol de la BD, les scénaristes ont dû trouver ça trop cool de mettre une femme décérébrée dans le groupe.

Les nombreux flash-backs, nous en aprennent plus sur les persos et sur ce que Rick a loupé pendant son coma (notament le fricotage entre sa femme et son BestFriend) ici: le bombardement de la ville complètement débile et inefficace.

Les plus :

• La série peut s’attarder sur beaucoup de personnages secondaires, qui du coup prennent autant d’importance que les personnages principaux. Cela donne une profondeur rarement égalée dans les films de ce type avec les sentiments minutieusement détaillés et flash back avec révélations.
• La série prend le temps de décrire la survie de plusieurs groupes ayant différentes méthodes -plus ou moins foireuses, c’est toujours intéressant, et puis… ça pourrait servir.
• Le fait que l’hypothèse d’une fin du monde causée par les zombies soit déclinée sur autant d’épisodes, permet de montrer l’étendue des ravages causés par les assauts fulgurants et incessants des zombies et d’exposer le désarroi face à l’impuissance des personnages en infériorité numérique.
• Les décors sont impressionnants : vue de mégapoles désertes et invasion massive de zombies (plusieurs centaines, MOUHAHAHAHA).

• Les héros sont crasseux because fin du monde et trop de zombies qui leur courent après pour prendre une douche. C’est crédible et ça change des films où les filles sont ultra-maquillée et recollent leur faux-cils entre deux tueries (Resident Evil). D’ailleurs, ils feraient bien de se méfier; entre un zombie et un clodo, un mauvais tir peut arriver.
• Les zombies sont hyper bien faits, ce qui rajoute un réalisme très apprécié.
• Plusieurs hypothèses -scientifique ou non- sont lancées sur « l’épidémie Zombie » : virus, punition divine, autre, etc. Plus on en apprend, moins ça laisse d’espoir (à savoir que même les morts non mordus/non contaminés, deviennent zombies)
• Sans être intelligent (bien qu’il y ait plusieurs formes d’intelligence), les zombies ont des comportements inquiétants car malins.
• La série est apocalyptique, on ressent vraiment la lente agonie de l’espèce humaine étirée le temps de chaque épisode, celui-ci laissant les héros à un point encore plus bas et désespéré à chaque commencement.

*Trop génial !*

Bien qu'il n'ait plus rien à faire, le héros est toujours en train de courir...Je me demande bien pourquoi.

Les moins :

• Des héros incapables d’apprendre de leurs erreurs : rarement de guets efficaces, du bruit quand il ne faut pas en faire, peu ou pas de précautions, jamais de pare-balles, etc
• Encore une fois, les héros ne sont pas foutu de regarder une seule fois derrière eux.
• Des longueurs sur la saison 2 avec un suspense à la con : la survie du groupe encore mise en péril pour une seule personne… (décliné sur 6 épisode, il ne faut pas déconner non plus)
• Les situations exagérement dramatiques : la bande de boulets se débrouillent toujours pour être dans le pire cas de figure possible. A tel point qu’au lieu d’avoir peur pour eux, je pense : « Pfffffff, mais qu’ils sont bêtes ! » Oui, la bêtise m’émeut rarement…

• Les irrégularités des tournages, font que la série s’est retrouvée plusieurs fois en arrêt. Comme maintenant. Il faudra patienter jusqu’au 12 février 2012 pour découvrir la suite de la saison de The Walking Dead (Ep8 et +).
• Le personnage de Lori Grimes, que je trouve juste chiant et antipathique.
• Incohérences : Alors qu’ils suent comme des boeufs, les persos gardent leur veste. Pour enlever une flèche, on la tire du mauvais coté -avec les ailerons qui repassent dans le corps, au lien de faire l’inverse. La petite fille coursée par des zombies, pense quand même à prendre sa poupée. Un coup Maggie dégomme un zombie en mode ‘Killer’, un coup elle chougne comme une hystérique quand un autre lui attrape le bras…Dans les dialogues, on voit que les plan n’ont pas été tournés au même moment (ex: la boue sur le visage qui change entre deux phrases..), etc, etc
• Un peu trop de chougneries, mais bon, les héros sont un peu à fleur de peau: l’apocalypse tout ça, les morts qui reviennent, leurs proches mangés par les zombies, fini les bons cafés le matin – moi aussi ça me ferait pleurer.

Bref, je conseille quand même la série (surtout la saison 1, la 2 oubliez). 🙂

Parce que les zombies veulent aussi profiter des soldes.


Liens: Attention : Spoilers!

FredZone: The Walking Dead saison 2 épisode 8 : « Nebraska » Sneak Peek
http://www.walking-dead.fr/
http://walkingdead-fr.com/
http://thewalkingdead.0fees.net: extraits
Retour à la catégorie Zombies.