Et sinon, c’est bien de vivre à Taiwan ? Choc Culturel 2

Par   février 12, 2014

Partie 1: là.

Vivre à Taiwan: Manger et se trouver un Job
Taichung Sushi pas cher taiwan
Taichung Sushi taiwan
Barquettes de Sushi a 2€50 et 25 centimes à l’unité; c’est déjà « cher » pour Taiwan, mais bon c’est japonais, alors.

La nourriture:

J’ai trouvé la nourriture, est vraiment, vraiment, vraiment, dégueulasse, mais alors vraiment D E G U E U L A S S E !!!
J’avais lu quelques blogs avant de partir, ou les auteurs écrivaient que la nourriture était bonne et pas cher.
Alors pas cher, oui, on est d’accord, y’a plein de stands dans la rue.
Bonne, sûrement pas. On ne doit pas vivre dans la même dimension.

Oui, les repas sont à 1€ mais pour ce prix là, l’hygiène, la qualité, et le goût ne sont pas au menu.
C’est de la bouffe graisseuse, infecte, avec plein d’ail tout le temps pour rehausser parce que c’est très fade (sauf que moi, je n’aime pas l’ail!), impossible de savoir ce qu’il y a dedans (sauf pour l’ail, et le gras), la provenance des aliments, les produits chimiques, etc.
Et même dans les restaurants, il est impossible de faire adapter le plat à vos goûts…
(Et je précise que tous les étudiants internationaux le disent: Européens, comme Canadiens, comme Américains, les étudiants d’autres pays d’Asie, et même les étudiants d’Inde l’ont dit!!!! PS: oui, j’ai fait un sondage.)

Autour des universités, il n’y a rien, à part un ou deux fastfood (apparemment ici, un fastfood c’est trop la classe), d’ailleurs, il n’y a pas de café pour se poser, non plus – les seuls cafés que vous pourrez trouver sont au 7/11 et Starbuck -_-.

Le problème c’est qu’il n’y a pas de milieu de gamme: soit c’est la bouffe low cost, soit le restaurant de luxe, entre il n’y a presque rien.

EDIT (suite aux commentaires de rageux hystériques plus bas) :
Taiwan fait régulièrement la une dans la catégorie « Scandales Alimentaires » et j’ai le droit de trouver la nourriture infecte – on ne vit pas tous dans un quartier touristique de Taipei avec un budget de folie pour la nourriture :

Taiwan : Scandale du DEHP.
Huiles Frelatées: Taiwan à besoin de contrôles plus stricts.
Nouilles et huile frelaté.
Enfin un contrôle pour les vendeurs de rue (pas trop tôt : Singapour et la Malaisie ont banni au moins 11 produits de Taiwan!)
Taiwan: la partie continentale en alerte !

Donc, le conseil c’est de trouver quelqu’un qui est surplace depuis quelques années et qui peut vous donner des adresses de bons restaurants (et vrais restaurant, pas un endroit où l’on vous réchauffe un surgelé), pas trop chers et avec des portions correctes (et non minuscules!).

Photos du third market à Taichung.
Taichung Third Market (2)

Alors comment on fait ? On s’achète un four et on se cuisine ses trucs soi-même ! (j’ai payé mon four moins de 50€ et il marche!). Il est toutefois assez difficile de trouver des fruits et légumes frais.
Ou on va à Carrefour, qui profite visiblement de notre désespoir, s’acheter un morceau de fromage à 8€ et autres trucs français que vous payez plus cher que chez vous!!!

Dans les centres commerciaux (Chung Yo, Top City, Tiger Mall, etc), les prix sont exagérément élevés pour des plats à peine moins infects.

D’une façon générale, je vous déconseille d’acheter dans ces centres commerciaux, tout ce que vous auriez pu trouver ailleurs (surtout la nourriture et les vêtements : moches, de mauvaise qualité et hors de prix).
Ici, ils ont des uniformes jusqu’au lycée, ça explique peut-être le mauvais goût ambiant.

Il faut aussi frimer en Asie et montrer que l’on est riche pour ne pas perdre la face, donc ils achètent des trucs (moches) qui ont l’air chers, pas des trucs beaux…
Tout un concept…’-_-

Et pour celles et ceux que ça intéresse, les cosmétiques sont aux mêmes prix qu’en Europe voire plus chers ! #arnaaaaaaaaque

Les Night Market :

Je ne comprends pas l’engouement des Nights Market. Même Liuhue Market à Kaohsiung, que tout le monde trouve si bien, je n’ai pas spécialement accroché.

Alors oui, c’est sympa vite fait, mais ce sont juste des stands ambulants tout les soirs, et les toujours avec les mêmes babioles et bouffes graisseuses, et les scooters qui vous foncent dessus (niveau de stress au maximum) et ce, dans tous les Night Market de Taiwan.

Je précise qu’à Taiwan, n’importe qui peut ouvrir un restaurant ou un stand de nourriture, sans talent, sans formation, sans notion d’hygiène, ni contrôle.

Je vous déconseille d’y manger, après si vous êtes malade, faudra pas venir pleurer.
Vu de mes yeux vu:

• Des cafards gros comme des vaches (de petites vaches) vers un stand ;
• Des bestioles sur les aliments, étalés sur les stands, sans aucune protection avec la foule ;
• Des vendeurs avec les mains sales et qui touchent leur chien et touche ensuite la nourriture sans se laver les mains (pareil en touchant l’argent, et d’autres trucs auxquels je ne veux pas penser – ce n’est pas réservé évidement à ce pays, mais c’est ici que je l’ai vu le plus souvent).
• Des vendeurs qui fument au dessus des aliments. (et en bonus mon avis sur la clope).
• Des assiettes/bols/baguettes sales et présentée aux clients.
• Des ustensiles de cuisines crasseux.
• Un cheveu retiré d’un plat servit devant un client qui l’a vu et… qui n’a rien dit!

Taichung Third Market (3)

Taichung Third Market (4)

Taichung Third Market (5)_900x675

Taichung Third Market (1)

Taichung Third Market (6)
Photo Art Street Taichung: Un magasin qui fait des serviettes de bain en forme de glace (et pas cher env 2-3€)!
art street taichung strategicalblog cake towel (1)
art street taichung strategicalblog cake towel (2)

art street taichung strategicalblog cake towel
Jobs à Taiwan:

Vous avez été plusieurs à me demander, si trouver un job à Taiwan est kikoolol facile, donc je remets la réponse là :
Si vous êtes non-asiatiques, le plus simple, rapide est facile est de donner des cours d’anglais. C’est encore mieux si :

• 1/Vous avez l’ARC (comment l’obtenir : voir ici).
• 2/Vous avez des certifs pour enseigner, et de l’expérience.
• 3/Vous avez un bon niveau d’anglais (ou pas trop nul, parce que le niveau est vraiment bas).
• 4/Vous êtes vraiment anglophone, mais même sans ça, c’est possible de trouver un job dans l’enseignement (et sans certif, sans ARC, sans expérience, etc, c’est juste moins simple).

Les asiatiques ayant vécu en Angleterre, au Etat-Unis (ou n’importe quel autre pays anglophone) ont du mal à décrocher ces postes, car il faut que l’enseignant/e ait l’air « étranger/ère » (l’apparence, tout ça).

Salaires environ 600NTD l’heure, 400NTD est peu, et rarement plus de 800NTD pour ce type de postes. Les postes sont plus ou moins déclarés aussi (à vos risques et péril et je décline toutes responsabilités).

Le site le plus utile est Tealit (Teach English in Taiwan Teaching English and Living in Taiwan : site en anglais).

Vous pouvez enseigner le français ou autre, mais c’est moins demandé.
Pour les autres métiers, un très bon niveau mandarin (écrit et parlé) est indispensable.

PS : Non je n’ai pas de pistons.

85 commentaires sur “Et sinon, c’est bien de vivre à Taiwan ? Choc Culturel 2

  1. Melo Limparfaite

    Franchement rien que tes photos de bouffe m’ont coupé l’appétit pour 6 mois lol je ne sais pas comment tu fais. J ‘aurais pensé qu’on mangeait pas mal mais pour le coup je suis dissuadée ^^
    Le seul truc que j’aime bien là c’est les sucettes/glaces en serviettes, des bisous (et du courage )

    1. Strategical Auteur du billet

      Merci!!!
      Et encore, les sushis, ça va par rapport au reste.
      Je n’ai pas osé prendre en photo, les stand de bouffe tout sales… :p

      Le mieux, c’est de se cuisiner ses trucs où d’aller dans un restau de style européen..

    2. Pierre

      Wow Je suis relativement etonner par se deballage Sur Taiwan. En fait si j AI bien compris tu fais un blog a charge Sur Taiwan et Les Taiwanais. Si tu n aimais pas l ile pourquoi est tu la?. Il n y a quasiment aucun point positif Dans ton discours. Ah c est Sur Taiwan c est pas la france, il y a Des points Sur lesquels Je te rejoint mais Sur d autres faut pas deconner! Je Vis , travaille ici depuis un certains temps. Marier a Une Taiwanaise la vie ici me conviens et Les gens aussi. C est comme partout il y a Des gens qui cherche a s integrer et Les autres, CE qui denigre tout. Ce dont tu as l air de faire partie. Si tu est toujours Sur Kaohsiung dis moi a quoi tu ressembles parceque Des gens comme toi nous Les expats on Les fuis…

    1. Strategical Auteur du billet

      Il y a vraiment des gens qui doivent avoir une vie pitoyable pour écrire ça sur un blog…

      Ca me laisse perplexe.

    1. Strategical Auteur du billet

      Il y en a toujours qui se croient tout permis et tellement supérieurs aux autres qu’ils vont donner des ordres à tord et à travers (j’ai bien aimé le « rentrez chez vous! ») pour bien assoir le coté présomptueux.

      :mrgreen:

  2. DLM

    Et ben ! Tu restes encore sur place par défi ou par bravade ? Sympa les aventures de Monsieur Ronchon à Taiwan !
    Je suis loin de partager ton avis mais c’est bien aussi d’avoir des avis divers et tranchés.
    Tu y es toujours ?

    1. Strategical Auteur du billet

      Je ne suis plus à Taiwan (heureusement) j’y étais pour études, mais le niveau est tellement ridiculement bas, que ça ne sert à rien.
      Il y a quand même de gros problèmes à Taiwan, ça ne sert à rien de se voiler la face.

      Et je suis une fille. :mrgreen:

      1. Quirel

        Mouais… Je suis peut être d’accord pour les Night markets mais… Le reste est … Néfaste… Tu n’as pas besoin d’aller dans les Night markets pour trouver à manger quant au niveau  » ridiculement bas » je voudrais savoir dans quelle partie Taiwan est « ridiculement basse » sinon pour le fromage … C’est normal qu’on le paye plus cher qu’en France: c’est de l’import…

        1. Strategical Blog Auteur du billet

          Tu as mal lu le message du dessus, tu pourrais arrêter de répondre à coté de la plaque à chaque fois stp

          1. Quirel

            Je voulais juste t’exposer mes idées mais j’ai la regrettable manie de répondre aux commentaires déjà existants que d’en écrire un nouveau desole ?

  3. Tamibe

    On sent bien l’ouverture d’esprit sur ce blog quoi ! Genre les Taïwanais sont cons, ils ont rien compris, ils bouffent mal et vivent dans le crade ! Ils doivent être contents que vous et votre mauvais esprit soyez partis !!! Moi en tout cas je suis très content pour eux !
    Taïwan, c’est un pays où il fait bon vivre, la preuve : la grande majorité des Européens qui y partent ne rêvent que d’une chose, c’est de prolonger leur séjour, ou d’en refaire un autre plus tard ! 😉

  4. Tamibe

    Je dirais plutôt qu’il faut que tu sois sacrément aigrie pour prendre tant de ton temps pour écrire ce blog qui en fait consiste juste à cracher ton venin sur tout et tout le monde comme ça ! Tu n’as donc rien de mieux à faire de tes journées ?

  5. vincent

    j espere que les gens seront assez intelligent pour se faire leur propre opinion plutot que d ecouter les propos d une etudiante francaise pourrie gate et qui n est pas ouverte aux autres cultures. Tous les francais ne detestent pas la bouffe et la vie ici,oui j en suis un et la bouffe,la vie et les gens sont geniaux ici,et je ne suis pas le seul a le penser aux vues des pleurs de certains en partant d ici…apres tu es sans doute reste avec ton groupe de francais ronchons et pessimistes,forcement ca aide pas! Apres faut pas venir s etonner qu on ai une des plus mauvaise reputation a l etranger,juste derriere les russes! :O

    1. Strategical Auteur du billet

      Peut-être qu’ils pleurent de joie en partant, hein, tu ne sais pas?
      :mrgreen:

      Par contre, les français/es on une très bonne image en Asie et en Australie (ça m’a étonnée, même), donc tu dis carrément n’importe quoi.
      A chaque fois qu’on dit qu’on est français/e à Taiwan (et dans le reste de l’Asie), les locaux s’extasient.

      1. Quirel

        Une très bonne image qui se traduit par se qu’on appelle « le syndrome de Paris » ?? je te laisse chercher c’est véridique. Sinon le « pleurent de joie en partant » désigne-t-il plutôt les étudiants qui t’ont suivi? Car s’ils étaient aussi … Comment dire aigris que toi , je comprends. Cependant tous les étrangers que je connaise, et j’en connaît beaucoup crois moi, ne rêvent que de continuer à visiter l’île , ne serait-ce que pour la nourriture! Je suis désolé pour toi si tu es arrivé au mauvais endroit! Mais sache que si tu parle comme ça, on peut très bien aussi parler de la France dans ce sens là …. Je te laisse le choix d’en juger.

        1. Strategical Blog Auteur du billet

          Je sais ce qu’est les « syndrome de paris » et je te conseil de chercher ce qu’est un choc culturel…

          1. Quirel

            Sache que malgré mon âge (oui j’ai 14 ans ) j’ai lu de nombreux livres qui traitent des chocs culturels a des moments différents de l’histoire donc oui je comprends le terme de choc culturel mais tu semble avoir vraiment été énervé , déçu par ton passage à Taïwan et j’aimerais vraiment te parler d’une manière plus rapide … Peu être par messenger?

            1. Strategical Blog Auteur du billet

              Il y a un formulaire de contact par email (catégorie blog>contact)

  6. Pei

    hi, I am Taiwanese. I’ve translated about your article and read it. Truly sorry to make you feel that way about Taiwan. and yes we do need lots of improvements to make our country better. thanks for noticing us. But I love this island very much. maybe there are just some culture different or I don’t know. I still love the food and stuff here even thought you think it’s dirty. It’s my home. all Taiwanese are my family. and sorry again to let you had bad experiences here.

    1. Strategical Auteur du billet

      Pei have you travelled abroad?

      You say your country can be improved (like many other, France has its problems too) but in Taiwan, each time someone is trying to improve NOBODY wants to change anything.

      How can you evolve then?

  7. Jérôme

    Tu n’aimes pas. ≠ C’est dégueulasse.
    Moi j’aime pas le fromage mais je ne dirai jamais : C’EST DEGUEULASSE.
    Tu ne connais pas la bonne cuisine chinoise/taïwanaise.
    La cuisine chinoise/taïwanaise est tellement variée que tu n’arrives pas à découvrir en un an.
    Je suppose que tu ne t’es pas fait d’amis taïwanais qui pouvaient t’emmener dans de très bons coins.
    Reviens à Taïwan, que je t’emmène dans de très bons coins, si tu es une jolie fille.

    1. Strategical Auteur du billet

      Jerôme, la nourriture est fade, arrosée d’ail et les règles élémentaires d’hygiène ne sont pas respectées, donc oui, c’est dégueulasse. Je n’attends que des preuves du contraire.

      Si, j’ai bien un groupe d’amis Taiwanais.

      Merci de l’invit, si je reviens, je te fais signe.

      1. Quirel

        Heu… Non! Et puis si tu n’aime pas l’ail tu pouvais demander aux serveurs de ne pas en mettre! Je n’aime pas l’ail et les substances piquantes ou trop grasses non plus et je leur dis! Les chefs enlèveront ce que tu as demande d’enlever et s’ils ont oublié ! Fais le remarquer ! Ils t’offriront un nouveau plat avec tes … « Caractéristiques »

        1. Strategical Blog Auteur du billet

          Justement ils ne veulent pas changer leurs plats, je l’ai demandé plusieurs fois, ils font l’autruche, te disent oui et ne change rien, puis s’excusent 50 fois ensuite, parait que c’est « culturel »….

          1. Quirel

            Étrange je rentre à Taïwan tous les ans (j’ai de la famille la bas) et ce genre de choses de m’arrive …. Dans quelle ville était tu exactement? Si tu veux on peux toujours faire un débat pose sur le sujet !

  8. Strategical Auteur du billet

    Alors, comme par hasard, le même jour plusieurs personnes viennent gueuler ici.
    Evidement, ça n’a rien à voir avec mes posts censurés sur certains réseaux sociaux.

    D’ailleurs, tous les avis négatifs sur Taiwan sont censurés.

    Vous parlez « d’ouverture d’esprit » alors que vous ne tolérer pas qu’on puisse avoir un avis différent!

    J’ai aussi été sympa de ne mettre que des photos qui montre le meilleur de Taiwan, alors que j’aurais pu mettre tout ce que j’y ai vu, et là vous auriez moins fait les petits malins.

    La nourriture vendue dans la rue est dangeureuse à cause du manque incroyable d’hygiène, j’ai été sympa, je n’ai pas parlé des déjections d’animaux dans la bouffe sur les stands de rue.

    Taiwan est anormalement polluée et sale.
    Ca devait être magnifique il y a 50 ans, mais l’île à été saccagée. C’est dommage, car un minimum de bon sens aurait évité ce désastre.

    Si je suis si aigrie que ça, je ne vois pas en quoi mon avis gêne autant de monde, au point d’être censuré ailleurs que sur mon blog.

    Mais bon comme on dit, il n’y a que la vérité qui dérange.

  9. Melo Limparfaite

    Les gens qui parlent d’intolérance mais elle a quand même le droit de ne pas aimer Taiwan ! Vous pouvez aimer et même exposer tout ce que vous aimez dans vos commentaires, mais de là à traiter les gens de pourris gâtés (on a pas du lire les mêmes articles de l’auteur car ce n’est pas ce que je ressens, d’ailleurs il suffit de lire les articles sur l’Australie pour voir qu’elle n’est pas aigrie, justement !). Les goûts et les couleurs ne se discutent pas et même si je ne suis pas d’accord avec tous les articles de ce blog, je pense que vous employez les mêmes méthodes que celles que vous décriez (« t’es aigrie parce qu’on dit pas c’est dégueulasse… »). C’est dommage que seuls les gens énervés répondent de façon agressive au lieu de faire un débat posé sur les qualités et défauts du pays 🙁

    1. Strategical Auteur du billet

      Merci.

      Comme tu dis, quand je lis les commentaires « ton article est à chier/tu es aigrie/pourrie gâtée/tu n’as pas d’amis Taiwanais » etc, on note que « l’argumentation » va loin …
      Il y a plus de points positifs sur Taiwan dans mes articles, que dans les réponses ci-dessus.

      Moi tout ce que je vois, c’est une bande de susceptibles psychorigides, incapables d’accepter un avis différent du leur (et/ou d’argumenter posément) et qui vont ensuite balancer des floppée d’insultes au nom de la tolérance.

  10. Strategical Auteur du billet

    Donc d’après vous tout le monde devrait trouver la nourriture excellente, les endroits magnifiques, n’émettre aucune critique et s’extasier perpetuellement sur Taiwan…?

    Je n’ai jamais vu si peu d’étrangers qu’à Taiwan, au point que les taiwanais vous dévisagent, sans arrêt, bouche bée. Si c’est tellement bien, pourquoi ne sommes nous pas plus ?

    J’ai aussi écris un article sur Sun Moon Lake ou je dis que c’est surfait, ça m’étonne que vos ne soyez pas tous allé vous scandaliser dessus, je ne mets pas le lien car je suis aigrie, donc je vous laisse chercher le titre c’est « Sun Moon Lake : L’arnaque ! ».

    1. Quirel

      … Ils s’extasient? C’est vrai! Pourquoi? Car ils ont une ouverture d’esprit énorme! Ils veulent propager leur culture encore relativement méconnue à l’étranger! Sinon as tu un compte instagram ? Nous pourrions débattre tranquillement sur Taïwan?

      1. Strategical Blog Auteur du billet

        Non c’est juste parce qu’ils pensent qu’on est tous millionnaires quand on est « blanc ».

        Tu es vraiment allé à Taiwan??

  11. Strategical Auteur du billet

    Et je ferais remarquer, que je n’ai pas lâchement effacés les commentaires désagréables, alors que sur le groupe Facebook, tous mes posts (ainsi que ceux de Thomas) ont été bêtement, sournoisement et injustement virés, alors que je disais juste que Sun Moon Lake était surfait.

    Les admins n’ont même pas assumés (ahaha, quel courage, et dire qu’on parle de grands garçons).

    Restez dans votre monde hypocrite, les rageux.

  12. frederico

    J’ai vécu la bas pendant 3 ans. Je suis revenu il y’a 6 mots et je trouve honnêtement que tes commentaires sont inutiles et d’une stupidité sans nom. Ce pays me manque, les gens de la bas me manque, la nourriture me manque et tu ne trouve rien de mieux que de dénigrer tout ça avec ta vision d’enfant pourri gâté. Je t’en supplie reste en France contribue a la médiocrité de de pays et ne sort plus d’ici tu ne mérites pas mieux.

    1. Strategical Auteur du billet

      C’est balot comme commentaire. Si c’est si bien, pourquoi tu n’as pas pu rester?

      1. Extrawelt

        Ah bah ça c’est encore plus ballot comme réponse.

        Pour répondre au billet, je suis allé plusieurs fois à Taïwan et il faut être sacrément idiot(e) pour juger les choses comme tu fais.

        D’abord la street food de Taïwan est incroyablement riche et créative. Il faut tout de suite rétablir la vérité : je ne connais personne qui a été malade suite à un passage dans un night market. Evidemment abuser du piment peut avoir des conséquences désagréable mais rien de grave. Personnellement quand je rentre en France et que je cherche de quoi manger le soir, hormis les restos, je pleure : kebabs infâmes, épiceries hors de prix… Car il faut comparer avec ce qui est comparable : la street food n’est bien sûr pas de la grande gastronomie et ce n’est pas le but ni le budget. Le night market c’est vivant, ludique, on y vient entre amis ou seul.
        Mention spéciale aux gua bao (hamburger taïwanais à base de pain vapeur, porc braisé, chou mariné, coriandre et cacahuètes), l’omelette aux huîtres, les différents tofus, aux différentes brochettes (poulpe,..), au rouleau de printemps taïwanais (chou), et aux glaces (mangue fraîche et coulis sur shaved ice) ou jus de fruits (pastèque, goyave,…).

        Pour ce qui est des restaurants plus exigeants et pas forcément très chers, j’ai découvert des fondues incroyables et très saines (ici par ex http://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g293913-d3639659-Reviews-Elixir_Health_Pot_Taipei_XinSheng_Branch-Taipei.html) avec des effluves d’épices rares (à base de bois comme le camphre). Les fondues française vous paraîtrons vulgaires en goût et écoeurantes après ça.

        La liste est trop longue, d’autant que chaque région a ses spécialités. Pour avoir voyager pas mal, c’est l’un des pays les plus riches gastronomiquement que j’ai pu visiter. La nourriture est au coeur de la vie quotidienne, c’est un partage et il suffit de comparer comment mange une famille française et taïwanaise pour comprendre la différence.

        Outre la nourriture Taipei est une ville ouverte et dynamique, où la modernité côtoie le traditionnel, bourrée de quartiers où regorgent des boutiques de création (design, mode), côtoyant des salons de thé ou bars branchés. Il faut visiter aussi Tainan, ville ancienne sur la côte sud ouest.
        Quant aux paysages et découvertes, je conseille Taroko ou Yehliu, d’aller visiter les montagnes de thé et de déguster directement chez les producteurs, les montagnes de lys orange de Hualien,…

        J’oubliais la très agréable et sauvage île de Penghu.

        1. Strategical Auteur du billet

          Ca dépend où tu es à Taiwan, tu le monde ne vit pas à Taipei.

          J’ai été dans plusieurs famille taiwanaises, ils mangeaient pareil tous les soirs, donc, ça dépend où tu tombes, ton vécu à Taiwan a été satisfaisant tant mieux pour toi.

  13. Xavier

    Et ben après un message tu m’étonnes que la réputation de la France soit au plus bas dans le monde ! Tu ne fais que critiquer Taiwan sans en retirer aucun point positif et après tu t’étonnes de ne recevoir que des commentaires négatifs ! Taiwan n’est pas a ton gout mais il y a un million de chose dont la france ou bien d’autres pays pourrait tirer exemple, ne serait-ce que la civilité des gens, le confort de vie… Alors retourne en France vas honorer notre sale réputation de merde elle n’attend que des gens comme toi : fermé, aigri, intolérent…. Vive taiwan qui est pays agréable a vivre, avec une belle culture, et je ne conseillerais qu’aux amoureux de voyages et d’aventures d’aller découvrir ce pays magnifique !

    1. Strategical Auteur du billet

      « Alors retourne en France vas honorer notre sale réputation de merde elle n’attend que des gens comme toi : fermé, aigri, intolérAnt »

      Merci pour ce commentaire ouvert d’esprit, aimable, plein de sagesse, et surtout très tolérant (oui : tolérant s’écrit avec un ‘a’ à la fin).
      Ironiquement ceux qui ont parlé de tolérance sont incapable d’écrire le mot correctement.

      Les taiwanais sont plus sympas que le français, je l’ai écris plusieurs fois. Et je n’ai jamais prétendu que la France n’avait aucun problème. Encore un fois ça vient gueuler sans rien lire ou presque. Avec le coté théâtral: « la réputation de la France soit au plus bas dans le monde! », tu es vraiment allé en Asie pour écrire ça ou c’est juste pour troller? Parce que c’est justement en Asie qu’on a une super réputation.

      D’arpès ton IP tu n’es même pas à Taiwan, tu es en France, donc je me demande si tu es allé vivre là bas.

    1. Strategical Auteur du billet

      J’étais sur un groupe qui prône la liberté d’expression et la non-censure (ahaha, la bonne blague), or j’ai écris que Sun Moon Lake était surfait et ne valait pas le coup, plusieurs personne ont participé, certaines d’accord, d’autre non, l’échange est resté courtois.

      Ensuite mon post a été viré sans raison, et j’ai été bannie du groupe, je me suis réinscrite et j’ai demandé pour qu’elle raison le post avait été enlevé, certains membres ont dit qu’il n’y avait pas de censure (et la marmotte…), les admins n’ont pas voulu répondre et on censuré encore mon message, ainsi que d’autres demandant également la raison de cette censure injustifiée.

      Un membre qui connait les deux admins à Taichung (salut Mike et Léo, c’est très courageux d’envoyer vos sbires ici, en vous planquant derrière !) a demandé des explications face à face, et comme par hasard, depuis ce jour là, les rageux viennent gueuler sur ce post (et étonnement, pas sur celui de Sun Moon Lake).

      Ils n’ont même pas le cran d’assumer ce qu’ils font. Mais apparement le groupe sur Fb ne doit contenir que des commentaires positifs, car ils s’en serviraient pour attirer des potentiel investiseurs.

  14. Henri

    Pour être allé en Chine l’hygiène n’est vraiment pas le fort. C’est très sale là bas, ça peut choquer plus d’un. Les plats sont spéciaux je comprends qu’on puisse détester, par exemple la viande ils mangent tout, des pattes de poules jusqu’au tripes. Il y a peut-être un problème dans la formulation mais faut arrêter de nier les faits à un moment.

      1. Strategical Auteur du billet

        Henri a voulu faire une comparaison (ce n’est pas illogique de comparer Taiwan et la Chine). T’es pas obligé d’être odieux Extrawelt, ça ne te rend pas plus intelligent.

        Et pour Taiwan, ils mettent les pattes des poulets dans les plats aussi.

        1. Extrawelt

          Déjà tu ferais bien d’apprendre à écrire avant de tenir un blog. La magie du net fait qu’en quelques clics on se retrouve à lire des horreurs pareilles. La liberté d’expression, c’est bien, mais la qualité d’expression c’est encore mieux. D E G U E U L A S S E ! Je répète comme toi, au cas où ce ne serait pas clair : c’est dégueulasse !!!

          Et après ça, tu me qualifies d’odieux alors que le Henri en question assimilait bien Taïwan à la Chine, tu le sais très bien, à moins d’être mal informée. Ou alors c’est de la provocation.

          Par ailleurs, je n’ai rien compris à votre histoire de pattes de poulet et de tripes. C’est ça qui vous choque ? Tu es au courant qu’en France, par exemple, on mange des escargots, ce qui est répugnant dans certains pays ? Qu’on mange des tripes un peu partout dans le monde ? Va chez Subway manger du plastique, tu t’en porteras mieux.

          Bon allez, rideau, j’ai l’impression de faire les poubelles du net et c’est assez désagréable. Et je risque de finir comme toi, à ce que je vois sur ton profil : « J’aime pas les gens, en général ».

          Je pense qu’il était inutile de le préciser, la lecture de trois lignes de ta diarrhée verbale suffit amplement.

          1. Strategical Auteur du billet

            « Lire des horreurs pareilles » alors que toi, tu viens gratuitement insulter un lecteur qui donne un avis posé!

            Le monde à l’envers quoi.

            Et pour infos je suis contre les fast foods.

  15. Elena

    Coucou,
    J’ai découvert ton blog purement par hasard, en cherchant un centre commercial à Taichung dans les images. je suis française, et je suis actuellement à Taïwan pour les vacances. Certes, c’est assez pollué ici, il fait chaud, très chaud, mais ton avis concernant la nourriture est vraiment excessif. Ton goût doit être différent de la majorité des personnes. Je trouve ça ridicule que tu te justifies que ton avis est vrai en utilisant des « sondages ». Je connais beaucoup de personnes qui sont allées à Taïwan, et la première chose qu’ils m’ont dit était qu’ils adoraient la nourriture à Taiwan.
    Quelle dommage que ton blog soit rempli de tant de haine, je suppose que tu as du avoir des mésaventures. Je ne vois que du négatif, pas une seule bonne parole, au moins les gens ici sont extrêmement polis. Et non, ils ne te défigurent pas ici si tu as l’air étranger. (Ici châtain aux yeux verts)
    Je pense que tu es juste remplie de haine, ce qui justifie tes propos.

    Bref, bonne continuation.

    1. Strategical Auteur du billet

      Ca devient une mode la démagogie niaiseuse en se donnant le rôle du bon samaritain : genre « han t’es trop haineuse, regarde moi comme je suis gentille, j’accepte tout sans me poser de questions !! ».

      Tu as juste l’air d’une godiche (à moins que tu ne fasse exprès de déformer mes propos) qui vient poster son petit commentaire fourbe parce que j’ai parlé des points positifs dans les autres articles, que tu n’as évidement pas lu. Donc tes petites phrases « tout ton blog » hein, ça fait bien faux-cul.

      Je n’ai jamais dit que les gens n’étaient pas sympas, marrant par contre, que personne ne parle de la façon de conduire à Taiwan!
      C’est pourtant ce qui choque le plus!

      Taipei, c’est moins limité que les autres villes question nourriture – encore heureux vu la taille de la ville. Tu n’as donc pas les problèmes des étudiants dans des villes plus modestes.

      Pour le sondage, j’ai fait une enquête sur l’insatisfaction des étudiants étrangers et ça sert à mesurer scientifiquement les propos des autres étudiants, si tu trouves ça ridicule, je ne peux rien faire pour toi.

    1. Strategical Auteur du billet

      Merci, par contre, j’aurais préféré qu’on en parle avant.

  16. Reninle

    Bonjour,
    je suis francais, vis a Taiwan depuis 10 ans. Des francais qui n’aiment pas Taiwan j’en ai connus, meme si dans la majorite, ils apprecient d’y vivre.
    Je comprends que tu puisses ne pas aimer, je comprends aussi que tu puisses le raconter dans ton blog, toutes les experiences sont utiles.
    Ce qu’ils seraient en revanche interessant, c’est de savoir pourquoi les commentaires sont si agressifs a ton encontre? Il doit bien il y avoir une raison autre que « je dis que c’est pas bien et les gens ils aiment pas ca…. »?
    Peut-etre il y a-t’il une maniere de dire les choses plus respectueusement qui ne changerait rien a ton message mais qui engendrerait moins de reactions, tu ne crois pas?
    Apres tu as le droit d’ecrire tes articles comme bon te semble, c’est ton blog et comme tu y autorises les commentaires, ils sont a l’image du ton de tes articles, rien de plus.

    1. Strategical Auteur du billet

      Merci pour ton soutien, j’ai en effet le droit d’exprimer mon avis même si celui-ci est négatif, globalement, je n’ai pas aimé Taiwan (au cas où ça n’était pas clair). J’ai bien aimé le dépaysement et certains endroits (comme Kaohsiung), le fait que les gens soient plus sympas qu’en France, mais les points négatifs sont trop pénibles à gérer pour moi.

      L’acharnement de certains sur le blog, vient du fait qu’on a été plusieurs à s’être fait bannir d’un groupe sur Fb où nous avions juste dit que Sun Moon Lake c’était un peu nul, les admins du groupe ont tout censuré et ont fait un nouveau règlement digne d’une dictature.

      On vit dans un malheureusement dans un monde à pensée unique et à la censure omniprésente.
      Et je ne laisserais personne me dire ce que je dois penser et écrire sur mon blog.

  17. Lionel

    Salut à l’auteure,
    je vois que ton article à créer de l’émoi ce qui prouve bien qu’il y a effectivement un choc culturel.

    J’habite Taiwan depuis 4 ans et je peux assurer aussi avoir ressenti tout ce que tu décris comme plutôt de négatif sur tous les points mentionnés concernant donc l’alimentation, le travail, le scandaleux trafic routier et j’en passe. J’ai pu voir que tu te défendais d’avoir exprimer des points positifs mais la trame de ton texte, et ton expression, laissent un avis général qui vont plutôt vers le négatif. Tu ne pourras pas le nier. Ton article donc est intéressant pour exprimer ce que peut ressentir le français réputé râleur, mais honnête avec ce qu’il ressent, chose infaisable pour d’autres cultures même les cultures anglo-saxonne ou il faut toujours s’efforcer de vouloir cirer les pompes pour ne pas paraître trop rude.Cependant, là ou je porterai une critique, c’est de ne pas avoir essayé de comprendre ces points qui te paraisse négatifs pour ensuite les relativiser. Je pense que tu t’es braqué à un moment et ceci a du nuire à ta perception des choses. Je prends l’exemple de l’alimentation.

    A Taïwan c’est le concept de la libre entreprise et de la préférence nationale qui règne comme modèle économique. Ceci explique donc la multitude de petits restaurants ou comme tu as remarqué aucune qualification n’est requise. Mais ce que tu oublies de mentionner c’est que les endroits vraiment dégueux ne reste pas non plus longtemps en place. Les consommateurs taïwanais sont aussi très à cheval sur l’hygiène et si un commerçant fait n’importe quoi, il mettra la clé sous la porte très vite. En 4 ans à Taïwan, je n’ai jamais eu aucune intoxication alimentaire contrairement à des amis qui sont allé en Chine et qui ont pour certains failli y passer… Cette libre entreprise permet donc à la population de survivre et crée du lien social permettant à mon sens cette bonne humeur régnante sur l’ile, ce coté naturel perdu dans des civilisations soit disant développées. Dommage donc que tu n’es pas perçu que ces points négatifs sont en adéquation avec les qualités de l’ile, à savoir le naturel et la proximité entre les gens.

    Il m’a fallu du temps et la possibilité de parler un mandarin à peu près correcte pour pouvoir l’expérimenter. Je pourrai aussi prendre l’exemple de la mode. Oui, ils ont bcp de fringues moches, mais là encore, tout dépend ou tu vas, les gouts, les couleurs (qui ne sont pas sensé se discuter). Aussi, je n’ai jamais autant tiré la langue en voyant de superbes taïwanaises en mini jupe ultra sexy, choses infaisable en France pour des raisons de sécurité comme tu l’as très bien remarqué. Cet apprentissage du relativisme, je le dois aux taïwanais eux même grâce à leur tradition taoïste fondé sur le yin et le yang.

    Je parle de tradition car il faut faire attention donc de ne pas aussi rester focaliser sur des questions de mode de vie urbaine, moderne et chiant à souhait car identique partout dans le monde. Ce qui est ennuyant à Taïwan, c’est le fait qu’ils essaient de ressembler aux occidentaux. Je ne développe pas plus car pas le temps mais j’espère que ces quelques points te feront réfléchir et voir les choses plus en profondeur. Bon courage à toi dans notre beau pays, la France.

    Lio, patriote français et amoureux de la culture orientale.

    1. Strategical Auteur du billet

      Merci pour ton commentaire qui est l’un des rare qui prouve qu’on peut ne pas être d’accord et s’exprimer avec courtoisie.

      Les point positifs sont dans la partie 1, et dans les autres articles du blog sur Taiwan (sauf Sun Moon Lake que je n’ai pas aimé).

    2. Strategical Auteur du billet

      Merci Lio pour ton commentaire.

      J’ai aussi remarqué le problème d’identité culturelle, c’est dommage cette obsession pour les occidentaux (très idéalisé et sur l’aspect physique).

      Sinon, j’ai toujours été quelqu’un qui râle :mrgreen: , je vois les défauts avant les qualités.

  18. Patrick Jacquelin

    Bonjour… Quel dommage d’exposer Taïwan ainsi… Oui, on peut voir les choses ainsi. Cette méthode est utilisable pour tout et par tout le monde (je lis des commentaires définitifs et consternants sur la France et les français aussi). J’habite à Taïwan depuis dix ans, et je n’ai absolument pas la même vision… On peut y manger très bien, j’ai eu des problèmes qui m’ont amenés dans des hôpitaux où c’était vraiment correct, et la gentillesse des taïwanais m’est apparue unique… Si tu repasses par Taïwan, fais-moi signe, je te promets que je te ferais changer d’avis…

    1. Strategical Auteur du billet

      J’espère que tes problèmes n’ont pas été trop graves.

      Merci pour l’invitation en tout cas.
      😉

  19. chris

    Très extrêmes comme commentaires. Personnellement j’y vais tous les ans ma conjointe étant taïwanaise, et:

    Effectivement tous les stand de bouffe ne sont pas nickel et certains sont plus que douteux niveau hygiène mais je connais un paquet de brasseries ou sandwicherie parisiennes où vaut mieux ne pas aller voir en cuisine…. On repère vite quand c’est douteux, et à Taïwan plus qu’en France; moins de risques d’être surpris.

    Il existe de très bon resto pas Cher mais faut les connaitre, c’est tout! LA cuisine est très variée mais c’est vrai très (trop?) Huileuse a Mon goût. J’aime bien par contre le partage des plats (ha la fondue et les fruits de mer hyper frais!!!!); bouffer est une activité à plein temps là-bas!
    Je pense que tu dois impérativement éviter les nouveaux pays développés ou pauvres question bouffe, c’est juste pas LA même culture! Reste en Europe de l’ouest ou Amérique du nord (et encore…)

    Effectivement les grandes villes sont polluées (toujours moins que Bangkok) mais c’est pas mal dû à la chaleur aussi….par contre des que tu t’en eloignes , il y a de superbes paysages vierges et le littoral est quasi intact.

    Peu d’étrangers car les gens préfèrent aller dans des pays plus touristiques type Japon ou Thaïlande mais du coup on est bien accueilli, les gens veulent encore plus te faire découvrir leur pays et culture.

    Après ça reste l’Asie… le paraître riche est très important, beaucoup de codes moraux et à côté une absence totale de règles dans certains cas (ils conduisent vraiment très mal, surtout les scooters)mais tu sens qu’il y a beaucoup d’opportunités comme dans toute l’Asie.
    Bref, beau pays qui offre un contraste entre modernité de certaines villes et totale nature en mode tropical. Les gens sont assez ouverts car les jeunes voyagent beaucoup; par contre j’hésite à y habiter car j’ai peur de m’y ennuyer au bout d’un moment (je parle pas mandarin et puis c’est pas très grand non plus.)
    HK est plus ouvert sur le monde mais c’est la même bouffe donc n’y vas pas:)

    1. Strategical Auteur du billet

      Merci pour ton commentaire, oui Taiwan il faut aimer.

      Ce n’est pas un endroit où j’aurais pu/voulu rester.

      Et j’ai du mal avec les codes moraux. :mrgreen:

  20. clement

    Incroyable. Je ne pensais pas qu’il existait des gens comme vous, on apprend tous les jours.

  21. lestalkergeek

    les gens qui insultent parce que y’a écrit dégueulasse c’est bien brai ou non?

    vous êtes en mode c’est la guerre entre la France et Taiwan à cause d’un blog?

    le titre annonçait choc culturel en plus mais un dico n’est pas à la portée de tout le monde faut croire

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      Merci.

      Malheureusement l’anonymat que procure internet arrange beaucoup certains.

  22. Mélo Z

    Mon dieu, ton manque de maturité fait pitié. Je donnerais n’importe quoi pour retourner dans ce pays où les gens sont tellement plus ouverts d’esprit et chaleureux que les français dans ton genre. Oui, la nourriture est radicalement différente que la notre je te l’accorde mais c’est vraiment un manque de respect de ta part d’affirmer que c’est, je te cite » dégueulaaaassse « . Mais tu sais, ils ont des mcdos à Taïwan, tu peux retrouver tes frites et tes potatoes… D’ailleurs, je ne doute pas que tu aies fréquenté ce genre d’endroit souvent, comme beaucoup de touristes, pardon, étudiants en échange qui ne sont là uniquement pour se la jouer et offrir leur opinion à la noix sur les réseaux sociaux ou leur blog. 😉 Alors oui, il y a des scandales alimentaires à Taïwan et les taïwanais sont loins de ne pas s’en soucier. Mais en même temps, je t’invite à te cultiver un peu en regardant des documentaires ou ne serait ce que lire la presse pour réaliser que les scandales alimentaires, nous en connaissons des pas mal en Europe et aux USA. Je vois que tu prends des photos des night markets, ce sont des endroits propre à la culture chinoise, avec une ambiance particulière mais qui ne m’a pas dérangée du tout. Par contre, je ne vois aucune photo des petits restos que l’on trouve partout à Taïwan. Je ne sais pas si tu es au courant mais c’est là qu’on prend la plupart de ses repas à Taïwan, pas uniquement dans les night markets. Donc tes photos ne montrent que, aller même pas 1/10 de la nourriture que l’on trouve à Taïwan. Donc pour moi, elles ne représentent pas la gastronomie taïwanaise relativement bien appréciée par les amateurs de nourriture asiatique. A Taïwan, je n’ai rencontré aucun étranger (occidentaux ou autres) aussi négatif et critique que toi sur la nourriture locale. Les gens se plaignaient du tofu puant mais c’est tout. D’ailleurs ça m’étonne beaucoup que tu n’en parles pas, car on ne remarque que ca au début quand on est étranger à Taiwan. Donc tu n’as pas du trop experimenter, ou sortir de mcdo avant d’écrire cet article. Alors, désolé ma grande mais tu es vraiment une petite nature… Bref, je terminerais ce long commentaire par cette simple phrase: Si ça te plait pas, et bien casse toi. Merci 🙂 Cordialement Mélo ( lutte anti pouffe inculte.)

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      Alors d’une, je suis partie de Taiwan, et ce depuis plusieurs mois.

      De deux, je suis anti malbouffe et fast food.
      http://strategicalblog.com/alimentation-toxique-les-hamburgers-du-mc-donalds-ne-se-decomposent-pas/

      Et de trois, je ne pense pas que ce genre d’articles puisse être taxé d’inculture :
      http://strategicalblog.com/pourquoi-les-pauvres-sont-pauvres-introduction-cynique-au-capitalisme/
      http://strategicalblog.com/les-produits-de-luxes-lopium-du-peuple/
      http://strategicalblog.com/strategical-texplique-la-crise-des-subprimes/
      etc.
      Mais ce n’est peut-être pas à ta portée.

      Un commentateur comme Lionel inspire le respect, car bien qu’en désaccord, il est resté courtois et a pris la peine d’expliquer le contexte économico-socio-culturel, ainsi que ce qui fait qu’on ressent une grande frustration face à un choc culturel.

      Toi, tu fais juste de la peine avec ton charabia chichiteux et méprisant à base de « il n’y a pas de photos de tous les petits restaurants », « tu n’as pas parlé du tofu », «Il n’y a pas que le night market » , « casse-toi », « retourne au Macdo » rabâché 15 fois… Je suis anti-fastfood – je le répète hein, des fois que.

      Apparemment je ne serais pas la seule à faire des jugements à l’emporte pièce.
      L’hôpital, la charité, tout ça.

      Tu es en plus assez tordu/e pour te faire passer pour la brigade «anti pouffes incultes », hypocritement avec tes petits smileys et le tout avec une dose de misogynie au passage, j’espère donc que tu n’es pas une femme, ça ferait doublement de le peine.

      Si tu veux combattre l’inculture, commence par essayer d’écrire un avis posé au lieu de te jeter comme un/e sauvage sur un article de blog lu en diagonale.

      Venir faire la leçon sur un blog en cherchant à s’envoyer des fleurs, un jour si triste pour la France, c’est plutôt ça qui me fais pitié.

  23. Mélo z

    Merci d’avoir le cran de poster mon premier commentaire. Je tiens à préciser que je connais très bien Taïwan. Mais je n’ai pas envie de partager avec toi des billets que j’aurais ou n’aurais pas écrit sur ce pays. Oui, je suis une femme, ça me semblait évident et peut être que c’est triste…. Tant pis. Je suis vraiment très heureuse que tu ne sois plus à Taïwan et agréablement surprise que tu n’aimes pas les fast foods. Comme quoi. C’est à se demander ce que tu acceptes de bouffer. J’avoue que mon premier commentaire manquait de tacte… Mais c’était bien voulut. Celui-ci sera beaucoup plus courtois en ce jour de solidarité entre français. (Ah oui, mon premier commentaire a été rédigé avant l’attentat au fait). Mais je ne retire pas ce que j’ai dit et n’en pense pas moins. Même après ta faible réponse et la lecture « rapide » (c’est vrai) de tes pauvres articles. Neanmoins, je les ai trouvé un peu plus intéressants et un peu plus construit que celui-ci. (Désolé d’être dure mais je compare avec ce que j’ai l’habitude de lire. ) Durant mes voyages, j’ai rencontré beaucoup de rageux qui critiquaient sans rien connaitre juste pour se rendre intéressant sur les réseaux sociaux. Alors oui, tu peux et tu as le droit de dire ce que tu penses, mais tu peux aussi exprimer un avis respectueux et respectable. Ça t’évitera beaucoup de commentaires comme les miens, je vois d’ailleurs que tu n’en manques pas. Ça aussi, ça me fait très plaisir et ça me rassure. Si tu te demandes pourquoi cet acharnement, saches que j’ai traduit FIDELEMENT certains passages de ton article pour l’envoyer tôt ce matin à des amis taïwanais, qui comme moi, ont été blessés par la dureté de certains de tes propos (très mal choisis je pense). Mais peut-être que tu t’en fou. Dommage. Je ne te salut pas cette fois, je n’en ai vraiment pas envie. Je te fais grâce de mon style d’écriture provoquant de la dernière fois qui je vois et j’espère t’a bien énervée. (comme ton article l’a fait pour moi) On est donc quitte. Je quitte définitivement ton blog. Inutile de me répondre. Libre à toi de poster ce com, je m’en fou au moins tu l’auras lu.

  24. Manel Morocco

    Coucou, j’ai beaucoup aimé ton article, tu dis ce que tu penses tout simplement, je ne suis pas d’accord avec tout ce que tu as dit mais on s’en fout, c’est ton propre avis et tu es libre de t’exprimer comme tu veux, personnellement je déteste la bouffe a Taïwan, ça fait un an que je suis ici et je n’arrive pas à m’y habituer, mon mari par contre en rafolle…Après je ne peux pas passer de couscous et de tajines bien épicés à des trucs fades et qui puent l’ail (que je ne mange pas non plus d’ailleurs) … J’ai besoin de temps…Sinon pour le reste TOUT me plaît à Taïwan, je suis bien heureuse…
    Sinon pour les commentaires odieux, n’y prête pas attention, à ta place je n’y répondrais même pas, parxe qu’on cherche juste à te provoquer et non à créer le débat…Chacun sa perception des choses, il faut respecter tout les avis, bien qu’ils soient différents des nôtres…Et un avis négatif mais honnête est mille fois mieux et coûte moins cher qu’un pot de laque comme on dit chez moi (ça camoufle la réalité, ça fait briller, mais au fond la chose est pourrie)
    Bisous

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      Merci beaucoup Manel pour ton avis! 🙂

      Je devrais en effet ignorer les commenaires de rageux qui ne supporte pas un avis différent du leur et viennent piquer leur crise sur le blog! :mrgreen:

      C’est cool si tout te plait à Taiwan (à part la nourriture), pour la façon de conduire ça ne te choque pas trop?
      Parce qu’on échappe de justesse à se faire renverser 150 fois par jours tous les jours, même en traversant au feu vert :/

      En tout cas, ça m’a fait bien plaisir de lire ton commentaire, merci encore 🙂

  25. kristen

    (Et je précise que TOUS les étudiants internationaux le disent: Européens, comme Canadiens, comme Américains, les étudiants d’autres pays d’Asie, et même les étudiants d’Inde l’ont dit! PS: oui, j’ai fait un sondage.)

    Je me pose quand même la question si tu es sincère dans ton poste pcq des étudiants j’en ai rencontré un paquet et pas un seul ne m’a fait part de son « dégout » pour la nourriture à Taïwan… ça sent le parti pris. Et puis si la nourriture, le style des gens et le reste ne ta visiblement pas plus pas de prob, mais pas besoin de te servir des autres pour justifier ton poste

    Bisous

  26. Luigi LIU

    Bonjour à l’auteure,

    Je suis Taïwanais, les constats que vous avez fait sur Taïwan me semblent relativement juste (mais il y a de bon restaurants, il me faut le préciser) bien que la manière dont vous présentez les défauts de mon pays m’ait restée très forte.
    Vous, avec les commentateurs de vos textes, avez essayé d’établir la vérité sur un pays qui ne vous concerne que partiellement.
    Or, il serait très étonnant pour un Taïwanais de lire vos échanges car une profonde indifférence (face aux autres) nous empêche de faire un tel débat qui ne nous concerne pas, sur un pays étranger.
    Si les citoyens taïwanais avaient fait preuve d’une telle solidarité pour l’Autre, nous ne serons pas seulement là où nous sommes aujourd’hui.
    Je m’excuse de mon français qui reste, bien sûr, à améliorer. Et merci.

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      Bonjour Luigi Liu,

      Ton français est impeccable et merci de donner ton avis en tant que taiwanais.

      Mes amis natifs de Taiwan connaissent mon avis sur leur pays et ne m’en ont jamais tenu rigueur.
      Comme certains d’entre eux avaient voyagé hors Asie, ils comprenaient d’autant mieux le choc culturel.
      J’ai essayé de developper mes impressions sur Taiwan en anglais ici (pour ceux qui ne seraient pas franphone).

      Je pense que la façon de conduire est assez révelatrice, puis j’ai trouvé très étrange le manque de notion d’écologie, il y a beaucoup de gaspillage et de fatalisme.
      Bref, si tu veux discuter plus en détail, j’en serais ravie.

      PS: je dis justement qu’il faut demander à quelqu’un du coin, où se trouvent les bons restaurants.

  27. Luigi LIU

    Les dénonciations que vous avez faites dans la version anglaise me paraissent claires. Ce que vous avez réussi de faire dans le récit, c’est de montre au monde le visage d’une population taïwanaise de survie dont l’origine de l’habitude est autant historique que culturelle.

    Effectivement, certaines valeurs fondamentales de la France n’ont pas leur juste place à Taïwan si vous me permettez de distinguer le mode de vie française de celui de « survie » que les taïwanais ont à peine quitté. Il serait pour moi plus hypocoristique de me défendre de les dévoiler au monde.

    D’un autre côté, essayons peut-être de comprendre pourquoi vos concitoyens sont intervenus en masse dans les commentaires, vous portent des opinions plutôt négatives sur vos récits en français sur Taïwan. Si les phénomènes que vous avez découvertes à votre surprise, font corps avec leur destin, leur choix d’y faire le séjour à un moment donné ou à un autre, le fait de les critiquer touche indirectement leur dignité. C’est, à mon avis, ce qui a rendu vos compatriotes mal à aise, si on peut dire.

    Sinon, ce visage taïwanais que vous avez montré au monde couvre la population locale dont les français, les minoritaires (dont la résistance à l’idéologie véhiculée par cette majorité qui règne, le souhait profond de faire avec le moyens du bord afin de vivre dignement). C’est là où se justifie, à mon avis, l’importance de nuancer, ou relativiser tes arguments.

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      C’est vrai que je pourrais nuancer ou relativiser mes arguments. D’un autre coté, c’est un blog – c’est à dire une série d’articles personnels dont les avis n’engagent que moi, et non pas un article de journal (censé resté neutre) ou une publicité sur un site (censée vanter une destination).

      J’ai écris un article similaire sur l’Australie (ici) et les commentaires n’ont pas été aussi agressifs que certains ici, alors que j’ai gardé le même ton.

      Je pense que la différence de culture est énorme et que quelqu’un devraient justement expliquer ces différences au étrangers avant leur séjour.

      C’ets aussi ce que j’ai reproché à mon université; ils ont été nuls sur tous les points, on n’a eu aucune aide, aucun encadrement et que des problèmes (visa, banque, formalités diverses) car personne ne faisait son travail correctement.
      C’est dommage, car Taiwan manque d’étudiants mais ne veut pas écouter leurs requêtes.

  28. Luigi LIU

    Naturellement (en absence du contrôle) sur la route de Taïwan, se tient une hiérarchie de priorité dont les voitures de luxe, les poids lourds se placent incroyablement en tête, alors les piétons se rangent injustement à la queue, voilà une hiérarchie de la barbarie qui est à l’inverse de celle décrétée par la régulation de la circulation routière de l’État.

    La société taïwanaise aujourd’hui reste une société qui s’attache énormément aux valeurs matérielles, méconnaît cependant les valeurs non-monétisés, ce qui contribue, avec une manière de conduire très barbare que vous avez constatée, à cette grande insécurité routière aujourd’hui qui menacent les plus démunis des Taïwanais.

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      A propos de l’insécurité routière, justement, je connaissais une personne (d’origine anglaise) qui travaillait à un haut échelon dans l’industrie automobile et qui faisait pression depuis plus de 10 années sur le gouvernement pour qu’il y ait enfin une politique de sécurité routière.

      Aux dernières nouvelles, ce n’est toujours pas le cas. C’est dommage, car un spot sur les dangers au volant serait vraiment indispensable.

  29. Luigi LIU

    Bonjour à l’auteure,

    Je vous remercie pour votre générosité d’avoir publié mes commentaires tels qu’ils sont, c’est donc à moi de m’excuser ici de mes erreurs grammaticales (dont quelques-unes paraissent grossières).
    Depuis trente ans où j’ai vécu à Taïwan (où la qualité de l’enseignement supérieur varie d’une université à une autre, les étudiants ne pensent à entrer dans les établissements pour les élites auxquels la plupart de budget de l’éducation nationale sont consacrés, pour échapper à la vie dans des universités médiocres sans pour autant s’interroger sur le sort des personnes moins doués dans leurs études, où nous nous sommes habitués à pratiquer « une » langue chinoise qui autorise par nature plus d’ambiguïtés que le français, très contraint par sa grammaire rigoureuse, sans pour autant penser à compléter nos expressions par des précisions linguistiques, ni des précaution de langage (bien qu’une pratique de haute niveau demeure en parallèle), où comme vous l’avez bien constaté, rares sont les personnes capables de montrer leur esprit critique comme ceux qui osent à affronter les problèmes touchant eux-même l’image du pays ou d’une personne, sans se faire attaquer par des réponses infertiles, où bizarrement, la liberté d’expression se manifeste d’une manière extravagante alors que les débats et les vrais dialogues manquent énormément.
    J’apprécie votre publication du fait que ce que vous avez dit dans vos textes (qu’on lit en premier temps comme une attaque violente sur l’image de Taïwan), je n’ai jamais cessé de le dire dans les manières, y compris la vôtre, en chinois auparavant, en français aujourd’hui.
    Taïwan est une île offrant un environnement favorisant un conservatisme devant nos retards par rapport aux pays hautement développés dont la France, ces idéologies que de nombreux habitants défendent reviennent souvent à influencer les étrangers de Taïwan à l’aide également cette sympathie taïwanaise. Ce qui pourrait, j’esp1ere, expliquer pourquoi j’ai essayé de compléter vos constats au lieu de les nier (dans la mesure où vous autorisez les commentaires, bien sûr). Pour encourager les internautes, j’ai envie de dire qu’il y non seulement un Taïwan de la majorité forte, mais un Taïwan des minorités (qui soutiennent leur mode de vie, leur indépendance intellectuelle à leur compte justement).
    Encore une fois, ce manque général de responsabilité pour l’environnement chez la plupart des taïwanais habitants dans les villes, montre combien ils entretiennent un rapport plutôt problématique avec la nature, voire avec les autres, pourtant il existent des pensées chinoises (qui date de très longtemps) dont le Taoïsme, dans lesquelles nous retrouvons des solutions alternatives pour aborder l’environnement dans un esprit de développement durable. Vos critiques nous avons montré cette indifférence taïwanaise à la qualité de leur vie et à celle des générations à venir au regard d’une française que vous êtes : les emballages durables n’ont pas été adoptés, peu d’efforts pour réduire l’émission des gaz à effet de serre, aucun respect pour la tranquillité des autres, une haute dépendance des véhicules à moteur d’essence des habitants provinciale, les zones piétonnières soit n’existent pas dans certaines villes, soit très très marginalisés, la pollution sonore n’ont jamais été prise en considération de manière systématique, enfin la préférence des heures supplémentaires (parfois non-rémunérées) aux dépends de l’efficacité professionnelle.
    Malgré tout, comme Taïwan n’est qu’une des terres qui se veulent une représentation des cultures chinoises à côté de la Chine, de Singapour, des communautés chinoises (qui ont leur propres repères géographiques) présentes à l’étranger, je vous invite à garder encore un petit espoir pour la culture chinoise classique (qui trouve peut-être ses expressions modernes moins grossières ailleurs, dont toute humanité partage les héritages, que nous tous ont droit à critiquer, interpréter ou développer). L’académicien français, Monsieur François CHENG a publié plusieurs ouvrages pour les francophones qui s’y intéressent.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Cheng

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      C’est moi qui te remercie de prendre le temps de donner ton avis de façon claire et posée et d’expliquer en détail la culture de Taiwan.

      Je ne pense pas que ce soit « généreux » de publier et de répondre aux commentaires, pour moi c’est normal.

      Pour les erreurs grammaticales, tu as un très bon niveau de français, puis ne t’inquiète pas, tous les français en font, moi pareil.

      « Vos critiques nous avons montré cette indifférence taïwanaise à la qualité de leur vie et à celle des générations à venir au regard d’une française que vous êtes : les emballages durables n’ont pas été adoptés, peu d’efforts pour réduire l’émission des gaz à effet de serre, aucun respect pour la tranquillité des autres, une haute dépendance des véhicules à moteur d’essence des habitants provinciale, les zones piétonnières soit n’existent pas dans certaines villes, soit très très marginalisés, la pollution sonore n’ont jamais été prise en considération de manière systématique, enfin la préférence des heures supplémentaires (parfois non-rémunérées) aux dépends de l’efficacité professionnelle. »
      Ce sont les points qui choquent beaucoup les étrangers.

      Concernant les universités, certains professeurs ont un niveau scandaleusement bas, ils sont incapables de répondre aux questions des élèves (surtout étrangers, car les taiwanais ne posent pas de questions en cours).

      Il y a un vrai problème dans l’éducation en Asie, beaucoup de par coeurs, mais pas assez de réflexions personnelles.

      Les universités sont trop nombreuses par rapport au nombre d’étudiants, Taiwan a besoin d’étudiants étrangers, mais ne fait rien pour eux: admission très complexes et longues, personne sur place pour faire correctement le travail (ARC, etc) ou pour nous aider pour les formalités, programmes pas adaptés, mensonges sur les programmes, niveau des professeurs inacceptable, etc.
      Les étudiants étrangers sont complètement laissés à l’abandon!

      On prévoit qu’en 2018, 1/3 des unviversités devra fermer à cause du manque d’étudiants.

  30. Copperspring

    Aoush ! ça c’est un gros Skudd à tête thermonucléaire que t’as lancé la !
    Je suis Expat sur Taiwan depuis presque 8 ans maintenant. J’ai lu attentivement ton post… Que dire… Il y a des points ou je suis d’accord avec toi ( pas tout les points )… mais… Je pense que tu vas trop loin à vouloir généraliser le phénomène. Ce que tu dis ( pour certains points ) sont vrais mais pas dans sa globalité. Taiwan est avant tout une Île un peu protégé du temps qui passe. Il y a un mixage du vieux avec du moderne qui n’existe plus chez nous en France. Donc oui marcher dans la rue à Taiwan c’est comme si quelqu’un a téléporté des gens des années 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90, et 2000+ dans cette même rue. Le modernisme n’a pas chassé la vieille époque. Je suis le premier à dire à ma femme ( qui est Taïwanaise ) que j’en ai marre de voir les vieux se balader en culotte jaune fluo, en marcel relevé au dessus du bidon à l’air libre… Mais ça s’arrête la… Car je t’assure que j’ai des amis Taïwanais qui sont raffinés, cultivés, avec des goûts vestimentaires ton sur ton et qui savent mixer avec une simple touche de fioriture élégante donnant tout l’équilibre à l’art du outfiting. Sans aucun doute, t’as mis le doigt sur les mauvais coté de Taiwan. Je pense qu’avec du temps t’aurais pu aussi trouvé les bons cotés de Taiwan. Mais c’est à toi d’aller plus loin dans ta démarche… Je pense que le premier pas serait de ne plus avoir une vision manichéenne et le deuxième pas serait cette de la tolérance… ( bein nan je peux pas délocaliser tout les vieux en culottes fluo… ).

    Coté hygiène, c’est vrai qu’il y a beaucoup à dire… ( encore une fois il faut pas généraliser… je précise aussi qu’en 8 ans j’ai vu surtout les choses qui s’améliorent et pas le contraire ) mais sérieusement, ne pas trouver des coins sympa, propre, raffiné et délicieux sur Taiwan… Aouch, Aouch, Aouch… Mais que t’es t-il arrivé sur place ? Je pense qu’ils t’ont vendu un GPS qui ne te sort que des adresses de la malbouffe… (joke)

    Paix et Prospérité.

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      Merci pour ton commentaire, je parle des bons cotés dans la partie 1. 🙂

      Aaaah, oui, la « mode » de Taiwan, j’ai aussi croisé beaucoup de personnes avec des inscriptions en anglais hyper choquantes sur leur tee-shirt – je crois qu’ils ne comprenaient pas ce qu’elles voulaient dire. :mrgreen:

      Pour ce qu’il m’est arrivé, je dirais gros choc culturel (cf le titre, ahah), aussi par rapport à mes convictions (anti-capitalisme, anti-pollution, anti-hierarchie, anti-hypocrisie, etc), ça pouvait que ne pas coller.
      J’aurais aimé trouvé avant d’y aller, des blogs qui expliquent plus en détails les points négatifs, plutôt que des récits mielleux made in bisounours.
      L’université dans laquelle j’étais, à causé des problèmes sans fins à tous les étudiants internationaux (plus par incommensurable incompétence que par malveillance), tous les jours on devait régler les problèmes qu’ils provoquaient, c’était sans fin et ça n’a pas arrangé le truc.

      J’ai été étonnée que près des universités, il n’y aucun restau sympa (hors fastfood), dans le vieux centre pareil, dans les nouveaux centres, il n’y a que des chaînes, et même pour trouver de bonnes adresse, il faut vraiment avoir ses contacts sur place (et que ce soit assez facile d’accès).

  31. Carola

    Bonjour,
    Je ne connais pas Taiwan et suis sans a priori sur ce pays. J’ai lu avec attention votre article et tous les commentaires et je trouve hallucinant que l’on n’ait même plus le droit sur son propre site de donner une opinion sans déclencher une levée de boucliers de type « pensée unique » avec des propos encore plus insultants que l’article qu’ils sont censés critiquer. Que de haine chez ces personnes qui s’érigent en censeurs.

    Il serait bon qu’ils apprennent d’abord le français, par exemple la différence entre « j’ai trouvé la bouffe à Taiwan dégueulasse » (opinion personnelle comme vous l’exprimez au début, et votre opinion est tout aussi respectable que la leur) et « la bouffe à Taiwan est dégueulasse » (jugement généraliste à l’emporte-pièce qui, lui, serait critiquable).

    J’ai eu la chance de connaître la France des bons mots (pas toujours fins), de l’humour caustique, de la verve et du verbe haut et fort. Elle semble avoir disparu au profit de l’agressivité et des attaques personnelles. C’est triste.

    Sur la Toile, j’ai lu une flopée d’articles élogieux sur Taiwan et c’est avec satisfaction que j’ai trouvé le vôtre qui donne un autre ton. Vous critiquez sans fard mais vous n’insultez personne. La forme de vos propos vous appartient. A chacun de faire la part des choses sur le fond et à ceux qui le souhaitent le droit de contrecarrer vos dires avec leur propre expérience. Mais on peut s’enflammer avec courtoisie et/ou humour.
    Je préférerais des choses du style « dis donc t’exagère cocotte, regarde pas seulement par le petit bout de la lorgnette, il y a des choses super à Taiwan » ou  » comment ça dégueulasse ? Tu déconnes ou quoi, moi j’adore bouffer des trucs huileux à l’ail qui font roter et filent la chiasse » à ces déversement de fiel dans vos commentaires. Il semble que ce soit la mode de se mettre en bande pour écraser les gens sous des insultes pour étouffer leur parole. Lâcheté, quand tu nous tiens.

    Bon courage pour continuer à vous exprimer de la façon que vous souhaitez et que celles et ceux à qui cela déplaît aillent donc lire ailleurs. Il leur reste encore cette liberté, qu’ils en profitent.
    Bien à vous,

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      Merci Carola,

      Tu ne peux pas savoir comme un commentaire comme le tiens me fait plaisir : )

  32. Chana

    He ben..

    Je ne suis encore jamais allée à taiwan. Un ami m’invite à y aller car il y vit depuis 4 ans et donc je cherchais à en savoir un peu sur ce pays, rapidement, en feuilletant internet. Car je n’ai pas du tout suivi son voyage et n’avait vraiment aucune idee de ce qu’est taiwan. Et c’est le premier article que je lit sur le sujet…

    Hé ben c’est corsé !

    Ben je ne sais pas quoi penser du coup. Les avis sont assez mitigé et pas très clairs car très énervés. Allez je vais glaner d’autres informations ailleurs. Et demander plus d’informations à mon ami qui m’invite avant de me décider à y aller quelques mois ou non…

  33. V

    Je suis tombé sur ton article en cherchant des infos sur Taichung pensant être un des seuls à trouver cette ville nullissime. Ravi de voir quelqu’un qui partage mon point de vue !
    Pour info cela fait 10 ans que je voyage en Asie, j’en connais tous les pays et ma copine est filipina. Nous sommes orientés fitness, bien-être, nutrition et bio. Alors autant dire que l’on prend très très cher niveau bouffe. Tout est gras ! C’est simple, ils ont absolument besoin de tout tremper dans de l’huile dégueulasse. Il y a énormément de fast food et du sucre partout. Les night markets sont horribles. Celui qui ose me dire le contraire doit déjà être atteint du diabète.
    Côté hygiène ce n’est pas le pire et on peut même dire que c’est correct. Le paraître riche, l’agent blanchissant.. tout cela sonne fake comme société mais encore une fois c’est général à l’Asie. La gentillesse des gens et leur honnêteté, la sécurité, la nature et le calme font les qualités de Taiwan mais c’est la dernière fois que l’on met les pieds ici.
    Ce pays manque de simplicité..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <img src="" alt="" class="" width="" height="">