Gossip Girl : la série avec des persos pas très malins !

Par   janvier 29, 2012

Gossip Girl est une série américaine tirée du livre de Cecily von Ziegesar – avec quelques modifications, qui suit la vie de petits-cons-riches censés constituer l’Elite, attention ! « Elite » car Papa&Maman™ sont tellement riches que tu vas pleurer.
Dans le monde de la série, il y a 10 personnes au physique optimisé, ce qui fait que tout le monde s’est tapé tout le monde.
Et du coup : c’est compliqué !

Les acteurs qui jouent les ados de 17 ans en ont 25, et les acteurs qui jouent les parents de 40 ans et plus, en ont 30.

La première saison débute au Lycée où seuls certains élèves sont obligés de mettre un uniforme : Blair, Serena et Chuck peuvent s’habiller comme ils veulent, parque –eux- ils sont méga trop riches !!
Et que l’uniforme, c’est pour les sales pauvres, qui ne peuvent pas s’acheter des habits à 3000$ le centimètre².

Vous l’avez deviné : la série va parler d’amours compliquées et de guéguerre sociale entre méga-riches et sales pauvres ! (Tous les ingrédients du succès !)
Tout en présentant des comportements déviants comme parfaitement normaux, dans un monde où il est trop cool de s’appeler par la première de son prénom et où il est impossible de rester célibataire plus de 2 minutes.

Petit descriptif des personnages principaux et principalement idiots, de la série en mode « fête du slip ».

Voilà: le ton de la série est donné! Et ne nous moquons pas de Vanessa, qui a la tête sur les fesses de Dan...

I/Les Gosses.

Serena van der Woodsen : Serena, c’est la tête de gondole à claque de la série. Elle est célèbre (une sorte de Paris Hilton geignarde), tout le monde la trouve trop cool, gentille, à constamment un encéphalogramme plat, mais gentille, parce qu’avant, elle passait ses soirées à se taper tout ce qui bouge entre alcool et substances illicites (oui, comme Paris Hilton, qu’elle belle référence).

MAIS, elle à changé ! C’est une gentille maintenant ! Elle va à son école de bourge à 10 000$ l’année, mais ne passe pas l’équivalent du Bac- le SAT (Chuck envoie une fille intelligente passer l’exam à sa place, ce qui est marrant, c’est que Serena étant célèbre, personne ne remarque rien, apparemment tout le monde est con dans cette série), car elle est trop défoncé de la mort qui tue.

Ca n’empêche pas cette conne d’intégrer une université hyper réputée, sans avoir rien glandé dans sa scolarité qui a coûté la peau du derrière.

A part ça, elle « s’habille » avec le goût, l’élégance et la distinction d’une call girl et sort avec Dan (un sale pauvre), mais c’est compliqué. Du coup, ils rompent environ 14 000 fois par épisodes, pour se remettre ensemble et s’envoyer en l’air dans des endroits incongrus et troooooop romantiques : les chiottes d’un car (véridique), placard à serpillères de l’école, etc.

Nate Archibald : Nate (dont la coiffure ressemble atrocement à celle de Justin Bieber) c’est « la bonnasse » de la série, celui qui a « serré » toutes les filles, même les vieilles !

Sa spécialité ultime, c’est de sortir en même temps avec deux filles qui sont amies (Serena et Blair, Vanessa et Jen). Comme ça, quand les filles cherchent à s’entretuer, Nate se ramène comme une petite fleur innocente, en expliquant qu’il n’a jamais voulu détruire leur belle amitié (oui, bah, fallait y penser avant, boulet !), quand les filles se font ensuite des coups tordus pour se venger de « l’autre salope » qui lui a piqué Nate, celui-ci se ramène la bouche en cœur tout rose, en disant que c’est vraiment méchant d’avoir été méchante, et qu’il ne regrette pas d’avoir largué la fille pour l’autre…

Marrant comme un physique excuse tout.

Je ne peux pas te parler, parce que là… c’est compliqué…


A part ça, il sort la belle-mère (Duchesse Catherine Beaton) du nouveau fiancé (Markus, qui se fait aussi belle-maman, mais qui ne comprend pas pourquoi cette dernière, n’aime pas ses copines…Il est futé le garçon…) de son ex Blair – en laissant croire à tout le monde qu’il ressortait avec Serena alors qu’en fait il fantasmait sur Vanessa, mais n’avait pas encore réglé les choses avec Jen.
Comme c’était compliqué, il s’est fait payer par belle-maman pour continuer à « l’honorer » et aussi parce qu’il est devenu, entre temps, pauvre (waaaaaaaaa un sale pauvre)!!!! Et gigolo, qui est le masculin de ‘pute’ au cas où vous n’auriez pas suivit.

Mais Nate, c’est quand même un gentil : il a balancé son drogué de père à la police pour être gentil, du coup, ses parents le déteste, donc : c’est compliqué, mais venez donc, que Nate vous roule la pelle de l’amitié.

Blair Waldorf: meilleure amie/ennemie de Serena (merci Nate), Blair passe sa vie à faire la pouffiasse avec tout le monde, le tout avec de gros bandeaux dans les cheveux pour avoir l’air vraiment tip top, bien distingué. Il semblerait d’ailleurs que Blair achète 90% de la production mondiale de serre-têtes.
Blair est une dinde pourrie-gâtée, mais vraiment trop aigrie car, sa maman ne l’aime pas et lui reproche toujours plein de choses… Sa spécialité, c’est d’humilier tous ceux qu’elle n’aime pas, surtout les sales pauvres. Elle entretient une relation maso et compliquée avec Chuck, parce que…c’est compliqué !

-Moi et mes 50 000 serre-têtes, on vous emmerde, d'accord?

Chuck Bass: Chuck s’appelle en vrai Charles, mais comme c’est un salopard, personne (même la police) ne veut l’appeler par son vrai prénom. Chuck aime l’alcool, la drogue, les amours tarifées, et être un gros lourd en serrant les filles de son école. Il semblerait d’ailleurs que Chuck achète 90% de la production mondiale des services d’escorts. Chuck est un dindon pourri-gâté, mais vraiment trop aigri car, son papa ne l’aime pas et lui reproche toujours plein de choses… Sa spécialité, c’est d’humilier tous ceux qu’il n’aime pas, surtout les sales pauvres. Il entretient une relation maso et compliquée avec Blair, parce que…c’est compliqué !
Il fait un gros caca nerveux quand son père meurt, alors que celui-ci n’a jamais pu le piffrer. Du coup, il devient encore plus méchant, parce que voilà, gna !

Chuck dans son expression par défaut : le méprit fielleux arrogant.


Jenny Humphrey : Jenny est une méga-garce en puissance de 15 ans au look de paysanne punk, qui veut être calife à la place du calife. Elle veut être méga-riche et son père fait tout pour lui pourrir la vie avec ses conseils de loser –qui a quand même dû faire des trucs louches pour payer la scolarité de ses deux mioches dans une école pour millionnaires…
A part ça, elle crée des robes très moches que tout le monde trouve superbes parce que tout le monde dans la série à des goûts merdiques, en plus d’être très bête.
Jen se brouille avec son associée Agnès (qui se prononce en VO : Agueunessss – un mannequin toujours soûle qui gerbe de partout, et fait des crises de nerf en négociation), pour se venger, celle-ci brûle les robes moches de Jen, qui fait un gros caca nerveux, en pleurant plein de larmes et de morves (perso, je trouve qu’Agnès, lui a rendu service).

Ce qui est super drôle avec Jenny (outre ses coiffures horribles et son look de toxico), c’est qu’elle pense en différé ; elle fait d’abord sa connerie, et après se met réfléchir très fort, en se disant, que finalement, non, elle n’aurait pas dû…Mais : trop tard ! Du coup… C’est compliqué.

Agnes crame les robes moches de Jen, pour moi, c’est un WIN !

Eric van der Woodsen – le jeune frère de Serena, à juste fait deux trucs intéressant dans sa vie : une tentative de suicide (loupée ; comme vous le déduisez si bien) et être gay. A part ça, il n’y a rien de palpitant à dire sur lui. Des fois, il l’ouvre pour donner un conseil de gentil du style : « ne fais pas ça, c’est méchant ».

Vanessa Abrams : Vanessa est une sale pauvre qui ne peut même pas se payer l’école et qui sert des frites à Brooklyn. C’est une gentille qui devient très vite méchante si on l’énerve. Elle parvient cependant à être admise dans une université qui coute la peau…des yeux, on ne sait par qu’elle miracle scénaristique. Nate l’inscrit au SAT (l’équivalent du Bac) deux jours avant, comme ça, free style ! Pouf, pouf ! Vous admirerez l’incroyable réactivité et serviabilité de l’administration étasunienne, c’est beau, c’est émouvant… Elle a aussi une relation compliquée avec Nate (comme toutes les filles de la série) et Dan (oui, aussi).

Dan Humphrey – frère de Jenny: Dan est un boulet, gentil mais qui n’aime pas ce qui est compliqué (ce qui est plutôt ballot pour lui, vous en conviendrez). Il sort avec Serena qu’il aime en vrai (et pas du tout parce qu’il trouve que c’est une bien riche bonnasse). C’est aussi l’ex de Vanessa, donc, c’est compliqué. Il hésite à publier une nouvelle sur Chuck Bass, parce que c’est méchant, mais vu qu’il n’a ni talent, ni imagination; c’est aussi le seul moyen pour que quelqu’un lise ses conneries de scribouillard d’ado à la con et lui fasse une lettre de recommandation pour l’université. Du coup : c’est compliqué.

Gossip Girl : c’est la blogueuse anonyme qui balance tous les travers et secrets honteux des élèves de l’école, pourrissant allègrement leur vie au passage. Bizarrement, il faudra attendre la fin de la saison 2, pour que quelqu’un cherche à savoir qui c’est pour lui péter sa gue*le !
Mais bien qu’ayant piraté son site (le mot de passe était: « GossipLOL!!!^^ »), la bande de boulets est incapable de savoir de qui il s’agit réellement…

Des looks ignobles vraiment...trop compliqués à comprendre.


Les Mean Girls : (les méchantes filles), est un groupe de trois pintades sans personnalité, plutôt laides et habillées en un mix de robes de fillettes en manque d’attention des années 30, avec les accessoires fluos d’un clown de Nicki Minaj : un look méga-pourri donc. Elles ne font rien d’autre que faire des coups tordus à tout le monde, et suivent comme des toutous celle qui prend le titre de « reine des pintades » : Blair, Serena et Jenny se battent pour assoir leur pouffiassissime derrière sur le trône.

Georgina Sparks : Georgina, en plus d’avoir un prénom immonde et ridicule, est la super-méchante de la série. Elle a une mauvaise influence sur Serena (elle met de la drogue dans son verre en espérant la rendre moins conne, la veille du SAT), est mythomane, manipulatrice, pouffiasse, bornée, mais – comme tout les persos- est également débile. Blair va tout balancer à ses parents (oui, parce que ça reste des petits branleurs de 16 ans), qui l’envoient en maison de redressement pour sales gosses de riches trop méchants. Elle intègre, elle aussi, une super université, alors qu’elle n’a appris, dans toute sa scolarité, que de quoi pouvoir signer ses chèques (ceux-ci étant remplis automatiquement par les machines).
Elle revient plus tard dans la série, mais pas en méchante, en gentille, « parce qu’elle a changé »…
Je pense que ça va être compliqué…

Roooooooo, ma vie, c’est compliquéééééé !!!

II/ Les parents :

Comme dans toutes les séries américaines, chaque famille est monoparentale, parce que : c’est trop compliqué ! Il est marrant de noter que les parents sont d’une, encore plus débiles que leur progéniture débile, de deux, qu’en plus ils leur font constamment la morale…
Voilà, voilà.

Le père de Jen et Dan, Rufus Humphrey: Rufus remporte la palme du personnage le plus pitoyable de la série. Il dit qu’il était une rock star, mais qu’il a laissé tomber son « incroyable carrière » pour élever ses deux gosses.

Rufus est en fait un gros loser frustré : dès que l’un de ses mioches tente un truc (histoire d’avoir gloire et fortune), il débarque comme un boulet, leur pourri leur projet en sortant des phrases débiles comme : « Le succès, c’est méchant et ça part vite, si tu as eu du succès en n’ayant pas fait des trucs gentils, tu vas être méchant, et ça …c’est vraiment trop méchant !!! ».

Rufus vient d'apprendre qu'il toucherait 10$ pour son prochain concert...


En fait, c’est un jaloux parce que sa « carrière de rock star » s’est juste déroulée dans sa tête.
Parce que, d’une Rufus, quand on t’entend chanter et jouer de la guitare, on a les oreilles qui saignent, de deux, tu as déjà vu une Rock Star qui s’appelait RUFUS ???? Hein ? Moi non plus !

Mais Rufus apprend un terrible secret, un jour de la saison 2 ! Lily a abandonné l’enfant qu’ils ont eu après avoir copulé comme des singes au cours d’une soirée arrosée d’alcool cheap – mélanges bièrre-champony dans des gobelets sales en plastique, 20 ans auparavant (du temps où il était « rock star », vous suivez ?), du coup, il s’énerve tout rouge et fait un caca nerveux hystérique à Lily qui aurait dû tout lui raconter non mais !!!
Euh, et sinon, Rufus ? La capote tu connais ? Ne pas larguer sa copine juste après, tu connais aussi ? Le téléphone ? Le courrier ? Une visite de temps en temps ? T’aurais peut-être été au courant avec ça, gros débile !
Parce que tu vois, une grossesse de 9 mois, sur ta copine de 45 kilos, c’est plutôt dur à cacher…
Boulet !

Lily van der Woodsen, mère de Serena et Eric : Lily à eut 1037 petits copains, et 40 mariages (mais pas autant de divorces, car certains de ses maris ont eu la politesse de mourir pendant qu’elle allait voir ailleurs).

Lily, en train d'essayer de se souvenir du prénom de son actuel mari...


Avec Lily, tout est compliqué ! Un jour, elle décide qu’elle veut être une bonne mère et contrôler la vie de ses mioches, parce qu’elle ne l’a jamais avant. Pouf, pouf, comme ça !
Un jour, elle décide qu’elle va être méchante avec Serena, pour qu’elle devienne gentille. Pouf, pouf, comme ça !
Un jour, elle décide qu’elle aime Rufus, mais se marie avec Bart. Pouf, pouf, comme ça !
Bref, je renonce à débusquer une quelconque logique chez le personnage.

Ceci dit, c’est une gentille, parce qu’elle est blonde et que dans la série, toute les méchantes sont brunes ! Ou châtain au moins (cf Blair, Vanessa, Geogina).

Catherine Rhodes (mémé van der Woodsen), mère de Lily : est une vielle garce à la logique instable, mais s’en tire toujours à bon compte, grâce à sa psychologie d’une finesse déconcertante…

Elle sort toujours des phrases du type :

    • Si j’ai menti… C’était pour ton bien !
    • Si j’ai dis la vérité… C’était pour ton bien !
    • Si j’ai menti, puis dit la vérité, puis re-menti… C’était pour ton bien !
    • Si j’ai pourri ton couple en disant la vérité, pour que vous soyez ensemble, puis menti, puis dit la vérité, puis… C’était pour ton bien !

Vu le niveau intellectuel des personnages, ça passe à tout les coups ! Epatant (comprendre: navrant).
D’ailleurs, pépé Vanderbilt (le grand père de Nate) à la même stratégie: « Je suis un salopard, mais c’est pour ton bien petit con! »

Bart Bass – père de Chuck, se marie avec Lily : Avait manifestement des parents particulièrement stupides, mais quand même pas au point de l’avoir nommé Bass Bass (ce qui aurait quand même fait plus rock star que Rufus, vous en convenez). Il est devenu milliardaire en faisant des coups tordus, c’est fou, hein ?

Il déteste son fils, mais lui écrit une lettre post-mortem (parce qu’il a le bon goût de mourir assez vite) dans laquelle il écrit que « s’il a été méchant, c’est en fait pour être gentil » et qui lègue tout l’empire à son fils (avec une clause de « moralité » rédigée en tout petit en bas, histoire de bien pourrir toutes les chances de Chuck, hahaha !). Par contre, en léguant une fortune colossale à son fils – ce dernier étant particulièrement con- à aucun moment il s’est dit que son rapace de frère tenterait de piquer quelques centaines de millions – voire tout le milliard, hop, comme ça, ni vu, ni connu.
Parce qu’autant d’argent, ça n’attire pas la convoitise, non, non.

Bart Bass en train d'essayer de se souvenir du numéro de son actuelle Platinum MasterCard®...


Et, alors qu’il a des dossiers sur tout le monde grâce à son super fouineur de détective personnel, Bart est infoutu de voir que sa femme fantasme à fond sur Rufus et lui roule des pelles baveuses d’ados de 13 ans et demi, dès qu’il a le dos tourné.

Encore plus fort, lorsque Dan Humphrey vient larbiner pour avoir des infos compromettantes pour son article dans un grand journal, avec une technique subtile d’une rare inventivité :

    • Et, heeeeeeu, sinon, Mr Bass, heeeu, quand votre immeuble invendable a pris feu, comme par hasard hihihihihi, alors que vous étiez, comme qui dirait, ruiné… Vous n’auriez pas essayé de, hum, comme ça lol, pigeonner les assurances… ????
    *Clin d’œil de Dan le lourdingue*
    Et Bart de répondre :
    • Ohlalala, mais si tu savais !! En plus ce gars qui est mort dans l’incendie, ça me fait culpabiliser, fiou ! Tu ne peux pas savoir !

Un génie donc…

Jack Bass – frère de Bart et oncle de Chuck : ce qui n’est pas banal, c’est que Bart et Jack ont inexplicablement 30 ans d’écart, bref, ça ne fait qu’une incohérence de plus, mais ça aurait été drôlement intéressant à expliquer.
Jack veut le milliard hérité par Chuck à la mort de son frère. Ce qui est drôle, c’est que Chuck et Blair ayant passé leur vie à manipuler et faire des coups tordus, sont incapables de voir que Jack les manipule et leur fait des coups tordus….Décidemment, les personnages ont vraiment un esprit trop subtil dans cette série.

Eleanor Waldorf, mère de Blair: Eleanor est une riche styliste sur le déclin qui à l’extraordinaire contre-talent pour faire des robes encore plus moches que celles de Jen Humphrey, du coup elle se venge en traitant celle-ci comme sa boniche, sa fille comme son chien, et sa boniche comme un meuble.

Son ex-mari (le père de Blair), s’est barré parce qu’il s’est dit, que finalement, il préférait les hommes…

Je peux aller dégueuler, maintenant?


Howard et Anne Archibald, parents de Nate : Nate est le seul personnage qui a, d’une : ses deux parents à la maison (mais pas pour longtemps), de deux : les parents les plus cons au monde (ce qui n’est pas peu dire, vu le niveau de la série).

Son père, décidément trop intelligent, cool et mature, l’accuse de se cocaïner le nez, vu qu’il laisse trainer sa poudre de partout, et Nate se fait copieusement engueuler par maman, alors qu’en fait… C’est son père le drogué ! Han ! Le vieux fourbe salopard !!! En plus, son père détourne des fonds pour ses petits extras perso qui commencent à coûter plus cher que les escort-girls des Bass; ce qui en fait officiellement un berserker du sniffage de coke.

Du coup Nate, se retrouve à balancer son père à la justice et à disputer ses parents, parce que hein, faut pas déconner, la crise d’ado, c’est à lui de la faire ! Avec, toutes ces niaiseries, il pourrit le contrat de son père avec les Waldorf – vu qu’on ne signe jamais de contrat avec un toxico, ça fait désordre dans le monde impitoyable des affaires.

Sur ce, sa mère se barre (elle trouve que Nate a abusé et que ce n’est pas si grave que son mari se drogue et euh…oh!), en laissant Nate se démmârder tout seul à New York et sans argent à cause des comptes bloqués par la justice… D’ailleurs, elle était furieuse en pensant que Nate se droguait, mais si c’est son mari, ce n’est pas grave: parce qu’il ramène de l’argent dans leur villa de 4000 pièces.

Euh, attendez, ce n’est pas la famille du coté de la mère de Nate qui est millionnaire??? Si. Bah. Voilà.
Chut, les neurones!

Howard qui s’en va peinard en cavale revient comme un débile (je m’interroge d’ailleurs au sujet des contrôles aux frontières, surtout concernant un individu recherché et localisé par le FBI), et finit donc par « accepter » ses responsabilités (grâce au très élaboré chantage affectif de Nate qui lui dit : « si tu fais ça, ce sera vraiment trop méchant et je ne t’aimerais plus, na ! »), aller en taule et ne pas prendre sa famille en otage (je n’ai toujours pas compris à qui il comptait demander sa rançon, d’ailleurs. Aux parents de sa femme – alors qu’ils ont laissé crever Nate, au FBI, au père Noël ?).
Sa mère chougne mais récupère leur argent bloqué par les bouffons du FBI, alors ça va.

Oui, je vous avais prévenu : les parents les plus cons au monde….

Mhhhh ! J’ai envie de faire un coup tordu..Là, tout de suite !


Liens:
Fiche Wikipédia
Liste épisodes
Photos de la série « trop fashion »

23 commentaires sur “Gossip Girl : la série avec des persos pas très malins !

  1. Aourell

    J’adore cet article! J’ai regardé Gossip Girl au début sa sortie aux USA alors que j’étais jeune… Depuis je déteste 🙂 J’ai tenu une saison! Mais tu es bien renseignée pour quelqu’un qui n’aime pas 😉

  2. Mylène

    Olalala quel plaisir de lire cet article. J’adore comment tu prends du recul face à cette série. J’aime beaucoup Gossip-Girl mais tout ce que tu dis est COMPLETEMENT vrai, je ne peux qu’acquitter! Bravo, je suis ton blog avec un réel plaisir 🙂

  3. dude

    J’adhère complètement. C’est très con et ça lobotomise le cerveau. Tout ce qu’on aime.
    Par contre tu as été soft avec serena, quelle grosse tête à claque, avec sa voix et ses expressions faciales de conne, toujours la bouche entre ouverte. On la pousserait volontiers dans les escaliers.

    1. Strategical Auteur du billet

      Le personnage de Serena est tellement creux que ça me laisse sans voix…

      Par contre, il y a une comparaison avec Paris Hilton. 😀

  4. Otamia

    Belle article en effet,des quelques épisodes que j’ai vu tu écrit carrément tout ce que j’ai penser de cette série . A propos des serres-têtes une amie qui ADORE cette série pour intellectuels (comment comprendre sinon ce qui se passe) m’a dit que Blaire met son serre-tête touts les matins en s’imaginant a la place d’une reine…
    Et je suis d’accord avec dude, T’est trop gentil avec Serena: elle a
    réellement des expressions faciales….quelle beauté.(je me demande comment ca se fait qu’elle soit mannequin…) Et puis a ne pas pouvoir garde minimum 5 secondes sa bouche ferme…elle fait passe pour un mollusque,mais comme elle est riche et qu’elle fout rien ca me parait assez normal qu’elle soit si « relaxe » donc on la pardonne.
    p.s: désole pour les fautes d’orthographes ou autres.

    1. Strategical Auteur du billet

      En effet, Blair met des serre-têtes par analogie avec les couronnes. Ca en dit long sur son « humilité ».

      Concernant Serena, je vais voir ce que je peux rajouter, mais la platitude du personnage et du « jeu » de l’actrice me dépasse…

      🙂

  5. Pingback: Black Mirror III: Du château, de la Malédiction, du Fun! | Strategical's Blog

  6. rose

    J’adore vraiment Gossip Girl mais je dois avouer que tu n’as pas tort …. Mais quand je regarde cette série, je suis à FOND dedans ^^ ! Donc j’ en oublie les incohérences, bien que parfois certaines me posent problème tellement elles sont énormes x) ! (oui je sais, c’est compliqué !)

    Par contre, la saison 5 dont tu n’as pas parlé part vraiment dans le n’importe quoi, tu pourrais faire un article top dessus !!

    En tout cas, vive C&B, qui sont, à mon humble avis, les meilleurs persos de la série :pp !!!

    1. Strategical Auteur du billet

      Moi c’est l’inverse; je ne vois que les incohérences.

      Pour la saison 5, je ne l’ai pas encore regardée car la série devient de plus en plus fade.
      Donc, à suivre…

  7. Pingback: Black Mirror III: Du château, de la Malédiction, du Fun! | Strategical Blog

  8. Pingback: Game of Thrones : la série avec des persos pas très malins ! | Strategical Blog

  9. Pingback: La série de la honte : Gossip Girl ! | Bloody Anna

    1. Strategical Auteur du billet

      Merci bien! 🙂

      J’ai lu le tiens aussi, on a été interpellées par les même incohérences.

  10. Gr

    Royal ce moment passez en votre compagnie, un enorme compliment et felicitation. Merci beaucoup pour cette bonne lecture.

  11. Coco005

    C’était vraiment, vraiment, vraiment drôle. Très honnêtement, oui j’ai regardé Gossip Girl et oui j’ai bien aimé la saison 1, je veux dire si tu as envie de DRAMA en tout genre et de gosses RICHES qui sont à plaindre, pas de problèmes. Mais très vite, après la saison 1 la seule satisfaction que m’apportait cette série (un simple divertissement qui capte assez l’attention pour que l’on l’est tous vu y compris l’auteur de cet article ;P ) a disparu. Les intrigues étaient trop tirées par les cheveux, l’ÉTERNELLE relation de Chuck et Blair « je ne peux pas être avec toi pour x,y,z » durant SIX PUTAINS DE SAISONS !
    Donc, oui, cet article m’a bien, bien fait rire.
    Excellent travail 😀

  12. GOSSIP GIRL

    J’adore GOSSIP GIRL, mais je trouve que tous ce que tu dis sur ton article est totalement vrai : en gros, que soit disant Princesse Waldorf ne vie que pour ses certettes qui ne sont jamais assortis à ces tenus.
    Serena que je met dans le sac des personnages les plus cons de la serie, elle ne veut jamais accepter la réalité, alors soit elle décide de fuir, ou de SE droguer, ( tiens ! Ne serait-elle pas la demie sœur de Chuck !!! Comme ils se resemble tellement pour ça !!! )
    Humphrey, comme dirait Chuck !!! On peut croire que celui-ci est un pauvre garçon solitaire qui habite à BROOKLIN et qui cherche à s’intègré dans la bande des dégringolés de l’upper East Side, alors que ce n’est qu’un… Comment dire….. Hum, j’ai trouvé, UN VERRITABLE SALOPARD, qui cherche à se faire une place dans l’Upper East Side.
    Vanessa, enviton de parler de cette prostitué qui aime les plans à trois, cela risque de provoquer une sorte de rage chez certain…
    Jinny Humphrey, la salope de BROOKLIN qui c’est fait dévierger par l’horrible Chuck BASS !!!!
    NATE ARCHIBALD : LE sal con qui couche avec toutes les Cougards du coin de la ville, voyons, ce n’est plus que demande le peuple, mais plutôt que demande les filles…
    Enfin passons à me costume cravatte, lui il essaie de paraître homme dans ces costumes sur mesure alors qu’en vrai ce n’est qu’un véritable gamin qui sais que faire une chose…… FUIR !!!! Tiens, ne serait-il pas LE demi-frère de Mlle Vonder Woodsen !!!! La seul chose positive chez lui c’est qui fini par SE mettre en couple avec pouffiace Waldorf…. Une seule chose positive sur lui en 6 saisons, c’est vrai que c’est beaucoup pour un milliardaire qui cherche à se crée une identité quelque peut différente… XO XO !!!

  13. GOSSIP GIRL

    Désolé pour les gros mots employés, mais quand on regarde la série, ont s’apperçoit que tout les gros mots que j’ai employé sont les thermes appropriés pour pouvoir décrire les personnages principaux de cette fameuse série , bisou bisou, gossipteam !!!😝😝😝

  14. Pingback: Terra Nova : une série débile qui aurait pu être bien… mais non – Strategical Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <img src="" alt="" class="" width="" height="">