Pourquoi les cosmétiques sont-ils si ….Cancérigènes ?

Par   août 19, 2011

Quand j’écris « cosmétiques » cela comprend aussi les parfums, déos, gels douche, crèmes, etc. Mais pas seulement pour femmes, les produits pour hommes et bébés sont également concernés.

Mes amis; l’heure est grave. La catastrophe est imminente je dirais même…


Au XXI siècle, les plus grandes entreprises de cosmétiques au monde sont incapables de vendre des produits sans substance nocives et cancérigènes– oui, même avec un CA (chiffre d’affaire) atteignant plusieurs milliards (je vous conseille de taper dans Google : ‘CA+ le nom de la marque’).
Exemple pour l’Oréal: 19,5 Milliards d’€ en 2010! Mais cette entreprise n’a (soit disant) pas les moyens de faire des recherches pour vous vendre des cosmétiques sains et non dangereux..!

Alors, vous vous sentez arnaquée ?
En fait, votre tube de rouge à lèvre peut contenir jusqu’à des dizaines de produits dangereux, soit la quasi-totalité des composants… C’est beau la modernité, non ?

Le maquillage: c’est joli, ça brille, et ça n’a pas l’air méchant ! Et pourtant….

Je sais, je sais, on vit dans un monde où tout tourne autour de l’argent (en parlant d’agent ; j’attends toujours vos dons : l’argent est un fléau, laissez-moi souffrir à votre place !), jamais autour de l’humain.
D’ailleurs, quels efforts fait-il cet humain ?

Et là, j’aimerais vraiment que toutes les femmes (ou les hommes, je sais qu’il y en a) qui achètent des cosmétiques prennent 2 minutes pour lire la liste des ingrédients de ce que vous achetez, cosmétiques comme nourriture…

Si toutes les consommatrices exigeaient le retraient de ces produits nocifs en boycottant les cosmétiques qui en contiennent (c’est-à-dire ; presque tous), nous l’obtiendrions.

En cherchant dans vos produits, vous remarquerez à quel point, il est difficile de trouver les composants : en effet, ceux-ci sont quasi illisibles tant c’est écrit petit, ou se trouve sur l’emballage que vous avez sûrement jeté il y a bien longtemps – voire, cette liste ce trouve uniquement en magasin, pas sur votre article (comme c’est pratique pour les industries hînhînhîn, vous vous sentez encore arnaquées ?).

Même Pikachu est en colère !


Le plus sidérant; est lorsqu’en boutique, vous demandez à la vendeuse la liste des ingrédients dans les cosmétiques (car évidemment, rien n’est indiqué sur le produit)  : là: on vous regarde comme si vous veniez d’une autre planète:

« Ah ben oui, mais dans le maquillage ce n’est pas obligatoire! » vous répond-on fièrement avec une belle conviction toute niaise.

FAUX : La mention de tous les ingrédients contenus dans un produit est mondialement obligatoire.
C’est avec ces étiquettes que le consommateur détermine son envie ou non d’utiliser le produit. Mais dès que les consommateurs se posent des questions, c’est un désastre pour les fabricants. Les étiquettes sont donc imprimées dans des polices minuscules et composées de noms scientifiques incompréhensibles. Et bien évidement sur l’emballage que l’on jette!
(Source belle-belle.com)

Chais pas vous, mais pour moi, une entreprise qui refuse d’exposer cette liste d’ingrédients aux clients, est déjà un aveu… Donc, dans la nourriture, on à le droit de savoir ce qu’il y a dedans (et encore: pas vraiment tout), mais PAS dans ce qu’on se met sur la figure, voire qu’on « mange » quand même (cf: les rouges à lèvres).                             Je…suis la seule à trouver ça débile..?

    Moi:   « Non, mais, vous savez, il y’a des produits cancérigènes dans les cosmétiques… »
    La vendeuse qui m’interrompt :  « Ah, mais non, je ne pense pas qu’il y’en ait! »

DONC: même sans la liste de produits, elle ne pense PAS qu’il y en ait. Sinon, tu aurais les prochains numéros de l’Euromillions, hînhînhîn!!!!

(Scène ayant eu lieu dans la boutique Yvon Cailloux -le nom est subtilement dissimulé pour m’éviter de futurs potentiels ennuis juridiques, merci de votre compréhension)

Tiens...On a rien vu venir..!


LIENS ET SOURCES:
Ci-dessous la liste des produits ainsi que leurs effets, qui n’auraient JAMAIS du se trouver dans votre super maquillage extra longue tenue, dans votre crème de jour miraculeuse, dans votre shampoing qui fait les cheveux si glossy et soyeux :

+ Voir les sites : http://www.greenpeace.org/france/fr/vigitox/
Page pour télécharger le guide cosmetox
http://www.tout-pour-le-bien-etre.com/liste-noire-cosmeto.htm


Et http://www.bioreflexe.com/index_dossier_greenpeace_vigitox.htm
Les colorants capillaires : http://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen_060_fr.php
http://www.danger-sante.org/cosmetique-produit-beaute-maquillage/
Les colorants dans les cosmétiques (Yellow 5) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tartrazine
(Pigment Yellow 34 (no CAS 1344-37-2) et pour le C.I. Pigment Red 104 (no CAS 12656-85-2) )http://www.ec.gc.ca/ese-ees/default.asp?lang=Fr&n=418C7DBB-1
Les allergies cutanées : http://www.dermaptene.com/les-allergies-cutanees/42-allergenes-frequents-et-rares/60-colorants-azoiques

(et je ne mentionnerai même pas les prix scandaleux de certains produits de marques -comme Chanel- qui battent des records de quantités et variétés de produits toxiques)

Liste en Anglais : Carcinogenic and Other Toxic Ingredients in the Majority of Cosmetics & Personal Care Products : http://www.preventcancer.com/consumers/cosmetics/Tables_cospcp.htm

Ne faites confiance à PERSONNE !!!

Liste des produits nocifs :

Alpha Hydroxy Acid
Les produits d’hygiène contenant du AHA gomment non seulement les cellules mortes mais aussi la barrière protectrice de l’épiderme. Des dommages de la peau peuvent en résulter à long terme.

Alcool
Impliqué dans le cancer de la gorge, de la bouche et de la langue. Un liquide incolore, inflammable et volatile produit à partir de la fermentation de levures et de carbohydrates. L’alcool est fréquemment employé en solvant et est aussi présent dans les boissons et les médicaments. Comme ingrédient de produits comestibles, l’alcool peut rendre les tissus humains plus vulnérables aux cancérigènes. Les bains de bouche, avec un taux d’alcool de 25% ou plus ont été impliqués dans des cancers.

Aluminum chlorohydrate
Cette substance chimique est aussi dangereuse que le paraben. Elle augmente considérablement le développement des cancers du sein. On la retrouve principalement dans les anti-transpirants.

Bronopol
Agit en émettant des nitrites qui se combinent avec les DEA pour faire des nitrosamines. En pH neutre ou alcalin, ce conservateur se décompose pour donner naissance à du formaldéhyde. Ce dernier est un cancérigène suspect. Il est également important de noter que tous les ingrédients dont l’orthographe se termine par « amine » ou « amide » sont considérés comme dangereux pour votre santé. Le bronopol se trouve essentiellement dans les crèmes de soins (ex : Chanel, Body Shop), les produits de puériculture.

Collagène
Peut faire suffoquer la peau. Il s’agit d’une protéine fibreuse insoluble trop grande pour pénétrer dans la peau, ce qui lui permettra de boucher les pores afin de donner une sensation de douceur.
Le collagène présent dans la plupart des produits de beauté tels que les crèmes de jour et les masques de beauté.

Crystalline Silica
Cancérigène incriminé dans le cancer du poumon, lors d’études animales et humaines. La Silice Cristalline est présente dans quelques produits d’hygiène intime.

DEA – diethanolamine
Interagit avec les nitrites pour former une nitrosamine cancérigène. Les études menées par le Programme National de Toxicologie (NTP) démontrent que la DEA contribue à augmenter les chances du cancer du foie et du rein par simple application sur la peau. On le retrouve dans les cosmétiques et les produits de toilettes courrants, plus particulièrement les bains moussants, shampooings, savons liquides, lotions corporelles…

Ethers de glycol dont le plus connu est le Phénoxyéthanol
La famille des éthers de glycol se compose de 80 substances chimiques, on y trouve les dérivés de l’éthylène glycol, les dérivés du propylène glycol mais également certains dérivés du diéthylène glycol. Ces molécules provoquent des atteintes neurologiques, maux de tête, vertiges pouvant aller jusqu’au coma, uniquement en cas d’exposition aiguë à forte dose.
Cependant, chaque éther de glycol possède des caractéristiques toxicologiques propres et certains dérivés ont une toxicité sur la reproduction. On les retrouve dans les teintures pour cheveux, les lotions et les vernis.

Fluoride
D’après plusieurs études, le fluoride influence le développement du cancer des os. Il est principalement présent dans les dentifrices.

La preuve que c’est cancérigène ..!

Goudrons
Ces colorants cancérigènes sont souvent contaminés par de l’arsenic et du plomb. Vérifiez l’étiquette de votre dentifrice sur la boite qui vient avec. Ces colorants synthétiques sont présents dans bien d’autres produits tel que les colorations.

Mineral Oil
Sous ce nom qui peut paraître anodin se cache un dérivé du pétrole (pétrolatum). Cette huile forme un film gras sur la peau et neutralise l’hydratation tout en piégeant toxines, déchets et bouche les pores. Elle entrave la respiration naturelle de la peau en lui barrant l’oxygène.

Nitrosamine
Cette substance cancérigène connue sous le nom de nitrodiethanolamine résulte d’un mélange entre la DEA et les nitrites. On la retrouve dans tous les cosmétiques contenant de la DEA.

Padimate-O -aussi connu sous octyl dimethyl PABA
Agit en émettant des nitrites se combinant aux DEA pour former les nitrosamines. Il provoque des eczémas allergiques et des réactions sensibles à la lumière se traduisant par des irritations, des éruptions et/ou des enflures. Présents en cosmétiques, plus particulièrement dans les protections solaires.

Paraben – méthylparaben et tous ses dérivés.
Cette molécule issue de la chimie, augmente considérablement le développement de cancer. Principalement celui du sein. En effet, dans 80% des tumeurs du cancer du sein, on trouve des parabens. Celle- ci est présente dans les anti-transpirant, les crèmes de jour et du corps, les shampooings mais également les produits pour bébé.

Youpi!! Des dérivés du pétrole dans les rouge-à-lèvres!!

Polyéthylène Glycol – PEG
Contaminé avec un cancérigène très puissant, la dioxane, il est très facilement absorbé à travers la peau. Présente dans les produits d’hygiène corporelle.

Propylène Glycol
Il s’agit là d’un fort irritant de la peau. D’après sa fiche technique (MSDS) il faut éviter tout contact avec la peau qui peut causer des déformations du foie et des dommages sur les reins. Présent dans les lotions corporelles, déodorants, après-shampoings, gel coiffant, crème de soin…

Quanternium-15
En se décomposant, le quanternium-15 libère des formaldéhydes. Ces derniers ont des effets cancérigènes importants et peuvent être même rattachés à la maladie d’Elsheimer. Présente essentiellement dans les déodorants.

Sodium Laureth Sulfate – SLES
Contaminé avec un cancérigène très violent, la dioxane, il est très facilement absorbé à travers la peau. Le SLES peut potentiellement causer des formations cancérigènes de nitrates et dioxines en se combinant dans les shampoings et démaquillants par réaction avec d’autres ingrédients contenus dans ces produits. De grandes quantités de nitrates peuvent donc pénétrer dans le système sanguin à partir d’un simple shampoing !

Sodium Lauryl Sulfate (SLS) présent partout!
Le SLS est une substance nocive rapidement absorbée et retenue dans les yeux, le cerveau, le cœur, et le foie ce qui peut avoir des effets agressifs à long terme. Celle-ci peut retarder les guérisons, causer des cataractes chez les adultes et empêcher les yeux des enfants de se développer normalement.

Youpi!! Du goudron dans les ombres à paupières!!

Talc
Bien que ce produit d’hygiène soit utilisé en majeure partie par les femmes et sur le bébé sous forme de poudre, celui-ci apparaît comme un dangereux cancérigène. En effet, trois études publiées dans la presse scientifique prouvent que l’application quotidienne du talc augmente de 3 à 4 fois le risque de développement du cancer ovarien.

TEA –triethanolamine
Interagit avec les nitrites pour former une nitrosamine cancérigène. Tout comme la DEA, la TEA est très présente dans les crèmes, lotions, shampoings et autres produits. Il est énuméré sous le programme 3, partie B de la convention chimique sur les armes car il peut être employé dans la fabrication du gaz moutarde.
Il n’y a pas d’étude gouvernementale sur l’innocuité de la triéthylamine sur la peau à long terme. Les seules études qui existent ont été produites par les compagnies pharmaceutiques elles-mêmes (ce qui en dit long sur la prétendue ‘neutralité’ des résultats…).

Teintures Para-Phenylenediamine
Lorsque celui-ci est oxydé, il devient cancérigène. Présent dans les teintures pour cheveux (surtout pour les couleurs noir et châtain foncé)

Les autres colorants dans les cosmétiques : YELLOW #5 (TARTRAZINE), 34 et RED #3 (ERYTHROSINE),104 reconnus depuis 1990 par la FDA (Food and Drug Administration) pour provoquer des cancers de la thyroïde (ils sont également présents dans les shampoings l’Oréal). Si vos cosmétiques en contiennent : ne les utilisez pas !

Recherchez votre marque sur EWG (Environemental Working Group)! Exemple pour l’Oréal
Plus d’infos: Véganimal.

Voilà, voilà ! Voilà ce qui arrive quand on utilise du maquillage avec plein de cochonneries dedans !



L’autre option consiste à vous les fabriquer vous-même:
Cosmétiques naturels et écologiques, écomiques.
Faire son shampoing en 5 minutes.
Preparer son maquillage bio
Aroma Zone Recettes
Blog de Nilou

Pour le maquillage, je cherche encore une marque fiable.

24 commentaires sur “Pourquoi les cosmétiques sont-ils si ….Cancérigènes ?

  1. Pingback: Test du maquillage bio et non cancérigène (Couleur Caramel) | Strategical's Blog

  2. mehdi

    La question est de savoir POURQUOI ils se permettent de détruire le peuple . Je suis convaincu qu’il y a pas que l’argent dans cette histoire, comme dans toute les autres en faites => Conspiration ? Peut-être … En tout cas, moins on en apprend de nos jours, & mieux c’est …

    1. Strategical Auteur du billet

      Le problème est que personne ne semble se rendre compte de la dangerosité de ces composants.
      Combien parmi nous lisent les étiquettes des cosmétiques (shampoing, crème, maquillage, etc)?

  3. Pingback: Weleda, c’est bien mais peut mieux faire ! | Strategical's Blog

  4. Pingback: Cosmétiques : Ces marques Low-cost (Essence & Kiko) : la France en retard | Strategical's Blog

  5. Pingback: Méfiance avec les produits M.A.C. Cosmétiques et SAV | Strategical's Blog

  6. Pingback: Test du maquillage bio et non cancérigène (Couleur Caramel) | Strategical Blog

  7. Punxo

    C’est con car à l’heure actuelle, les choses n’évoluent pas beaucoup… je me rend compte à quel point tout ce qui nous entoure dans la vie courante, ce que nous utilisons, est nocif… (Je n’arrête pas de dire qu’un jour, je vais soudainement découvrir que j’ai un cancer de la prostate, bon j’suis une fille, mais sait-on jamais, je suis un fruit de la société post Tchernobyl, rien n’est impossible !). Alors bon, ça suscite plusieurs réactions : t’es blasé, ou tu te ranges à la cause greenpeacienne, ou tu te dis que « cpaspossible » (réaction de la vendeuse en l’occurrence) en croyant naïvement à la pseudo bonne fois des créateurs cosmétiques (non puis même, soyons honnêtes, ça l’fait pas trop de dire « AHBHASI dans tel produit ya ça ça ça et ça et donc vous allez surement vous retrouver avec trois yeux d’ici 20 ans ! ».

    Quoi qu’il en soit, ces grandes marques, pour se faire leur nom, elles sont forcées de proposer des produits efficaces et ce, au détriment de la « qualité » des composants qui s’avèrent être dangereux. Bha oui, s’t’un cercle vicelard : les clientes veulent de la qualitude, du bon fond de teint, du mascara, de l’eyeliner mastock qui tiendront toute la journée même après être passées au karsher. Et j’suis franchement la première à gueuler quand je vois ma tronche de panda à cause d’un mascara qui dégueule.
    Car bon, le maquillage bio, ça tient mal puis forcément, c’est plus cher.

    Enfin cela dit, rien ne justifie que ces marques utilisent de tels produits à tire la Rigaud. Puis au delà du résultat, il y a l’aspect pécuniaire : ces composants bien pourris sont forcément moins chers en plus de rendre les produits efficaces (ou presque) donc rendements puissance 4 pour petits frais.
    Par contre, j’crois sincèrement que certaines grandes marques qui arrivent à pondre des produits de merde (dignes de ceux que tu pourrais trouver dans une boutique de bouiboui à Oulan Bator) et les revendent à des prix exorbitants, mériteraient d’être brûlées…. ^^

    De toute façon…faut bien que la population soit régulée, les cosmétiques s’en chargent un peu, c’est pour la bonne cause voyons huhuhu !

    En tout cas merci pour cet article, il en faudrait plus comme ça, p’t’être que ça rentrerait dans les crânes et aboutirait justement à un boycotte réel des marque et encore…. Non seulement ils nous fournissent de la daube qu’ils nous font payer le prix fort, mais en plus ils le font avec le sourire, moi j’dis non ! ^^

  8. Strategical

    Merci pour ton message, ça me fait plaisir, car cet article est l’un des moins lu sur ce blog.
    Il y en effet des composants cancérigènes de partout, pourtant personne ne veut le voir!
    Je pense que les marques se fichent de notre santé: qui pourra prouver que son cancer est dû aux cosmétiques?
    Je pense aussi que tu as raison, on ne peut pas vouloir un rouge à lèvre qui tient plus de 12H et des composants naturels…

    Par contre, ça fait longtemps que je suis au courant sur l’huile de palme, le glutamate monosodique (illégal dans plusieurs pays, mais chez nous, le nom est dissimulé) et le bisphénol, etc, ça commence à un peu bouger.

    Il faut que les consommateurs deviennent responsables!

  9. Punxo

    Ce genre de chose fait peur, les gens préfèrent jouer les autruches plutôt que se confronter à la réalité. Ça fous les boules de réaliser à quel point nous ne sommes à peine considérer comme des êtres vivants à part entière mais d’avantage comme des comptes en banque sur pattes, stupides de surcroît.

    Les substances nocives font tellement tourner cette machine infernale, rapportent tellement d’argent, que les dangers pour la santé qu’elles impliquent sont complètement passés à la trappe. L’avidité pousse à l’immoralité, à l’égoïsme et à la déshumanisation.
    Nous ne sommes strictement rien pour ces marques en effet. Les personnes qui les gèrent sont tellement enfermées dans leur monde, leur bulle de luxe, qu’ils oublient certaines valeurs essentielles.

    Après, j’ignore s’il est possible que toutes les marques se mettent au bio, ne serait-ce que par rapport aux ingrédients, ce qui nécessiterait sans doute une limitation dans la production des produit,s à l’inverse de l’utilisation de composants chimiques qui peuvent se faire deux fois plus facilement.

    Enfin ce qui est triste, c’est qu’il y a sans doutes de très grosses magouilles derrière tout cela : entre les publicités mensongères, ou encore, comme tu le dis, la technique du « nivuniconnujtembrouille » avec des noms de composants complexes ou changés.

    Finalement, j’pense que si l’on peut se payer certaines marques, on a tout de même moyen de se payer du bio, quitte à ce que cela soit moins « efficace » en terme de tenue, quoi que, je parie que certains produits vaillent le détours. Et effectivement, c’est aussi à nous de nous renseigner d’avantage sur les composants (quoi que, la plupart du temps, les gens sont des bras cassés par foutus d’aller chercher les info par eux-mêmes, bon j’suis un peu médisante là ^^).

  10. Strategical

    Le problème est que les consommateurs, n’ont pas envie de tout regarder à la loupe, surtout que les dénominations restent ésotériques, exprès, par exemple dans l’alimentaire: les E machin-chose :

    Certains colorants sont allergènes et cancérigènes. Les pires : E 102, E 110, E 123, E 124, E 127, E 131, E 142, E 154, E 160, E 163, E 154, E 102, E 110, E 120, E 123, E 124, E 125, E 126, E 120, E 173 et E 175.

    http://www.futura-sciences.com/fr/question-reponse/t/nutrition/d/les-additifs-alimentaires-sont-ils-dangereux-pour-la-sante_4095/

    Il y a en plus le coté esthétique des cosmétique, qui les rend très attractif et d’apparence fiable – à grand recours de « scientifiquement prouvé » etc.
    C’est un vrai lobbying, comme il y en a pour l’industrie du tabac !

    Certaines marques dites Bio, ne le sont pas vraiment. Quant au surcoût des vraies marques Bio, pas sûre que la crise aide… :/

    J’envoie des mails aux marques pour leur demander des explications (je reçois rarement de réponse), mais si plus de monde le faisait, ça ferait bouger les choses.

    Il faut médiatiser ce problème.

  11. Pingback: Portland Lipstick : les cosmétiques originaux et sans composants dangereux ! - Strategical Blog

  12. Pingback: L'Histoire d'un monde obsédé par le materiel : cosmétiques dangereux - Strategical Blog

  13. the north

    Thanks for some other informative web site. Where else could I get that type of info written in such an ideal way? I have a challenge that I’m simply now running on, and I have been at the look out for such info.

  14. gles

    Hello just wanted to give you a quick heads up and let you know a few of the pictures aren’t loading properly. I’m not sure why but I think its a linking issue. I’ve tried it in two different web browsers and both show the same outcome.

  15. Pingback: Etre plus riche avec moins : liste d’astuces simples | Strategical Blog

  16. Fanny

    Travaillant dans le monde de la beauté. Et ayant un bts esthétique, je ne dis pas être incollable loin de là. Mais j’ai étudié un minimum la cosmeto et la bio. ..
    Je tiens à préciser que oui certains composants peuvent être nocifs, qu’une liste noire des marques de cosmétiques est sortie il y a peu de temps.

    De plus j’ai travaillé chez Yves rocher. Il est vrai que sur certains produits de maquillage la composition n’est pas marquée. Célastique serait difficilement lisible sur un crayon ou un RAL vous ne trouvez pas ? Par contre la liste des ingrédients est bien présente en magasin ( pas dans un placard, sur la surface de vente c’est obligatoire )et sur internet avec TOUS LES COMPOSANTS. J’aimerais comprendre alors pourquoi le mot mensonge ?

    Il est vrai que, malheureusement pour vous, conseillère s’est trompée. Vous êtes sûrement tombé sur la mauvaise personnes… Cela veut il dire que les marques nous mentent.

    J’aimerais également que vous respectiez notre métier, mon métier, ce n’est pas sur une fille qu’il faut juger toute une marque.

    Évidemment, vous l’aurez compris, je parle en particulier d’un passage ou deux et d’une marque.

    C’est une très bonne chose de revenir au naturel, et d’avoir de plus en plus de transparence.

    Je vous remercie.

  17. Fanny

    Je tiens également à préciser que, certaines marqué essaient de changer, avec le monde et ses consommateur. Ce qui est une très bonne chose.

    Cela peut prendre du tps. Il faut trouver des alternatives.
    Et faire bouger les choses dans le bon sens pour nous et notre planète.

    Et que certaines vendeuses (plus que l’on ne peut croire ) sont capables de vous expliquer ça, les évolutions, ce qu’il faut faire attention, et bien sûre vous écouter et répondre au mieux, sans forcément avoir un but marketing derrière.

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      Bonsoir,

      La liste des composants à problèmes est sortie il y a plus d’une dizaine années, c’est bien que les médias commencent à en parler (mieux vaut tard que jamais comme on dit).

      Par contre, j’ai un problème avec Yves Rocher (ainsi que Réserve Naturelle, BodyShop (qui appartient à l’Oréal) etc, et qui jouent sur la même ambiguïté).
      L’enseigne se vente d’être « naturelle », mais en toute objectivité:

      1° Une vendeuse qui m’assène que « NON, rien n’est nocifs dans les composants », c’est un sacré problème de management, et carrément mensonger, j’espère vraiment que ça a changé depuis le temps…

      2° Lesdits composants qui ne sont mentionnés nulle part (pour infos même si l’emballage n’est pas grand, on peut quand même mettre une étiquette même si c’est écrit petit – beaucoup de marques le font sur plusieurs étiquettes superposées, même sur les crayons donc: non, ce n’est pas impossible!
      #mauvaisefoitoutça
      De plus, on ne voit aucun carton où les composants sont affichés clairement en boutique, celà me semble très malhonnête)

      NB: Je suis allée voir sur le site Yves Rocher, dis-moi stp où est-ce que l’on trouve la liste des composants pour chaque produit, car il n’y a rien d’affiché.

      3° Une marque qui ment joue sur les mots – comme beaucoup d’autres marques très peu transparentes (par exemple sur les composants, son pseudo « engagement pour la nature », les tests envers les animaux entre autres), voir:
      http://www.centpourcentnaturel.fr/post/2008/02/25/LES-SEMI-VERITES-DYVES-ROCHER
      (bel exemple de baratin commercial)

      Alors je veux bien croire que « ça prend du temps » etc,
      mais quand on a un chiffre d’affaire de 2.36 milliards d’euros (!!!) comme Yves Rocher, je pense que des résultats pourraient être atteints très très rapidement.

      Bref, ça ne m’incite pas au respect, tu m’en voit bien désolée pour celle qui y travaillent et qui aiment cette marque sans se poser de questions, Yves Rocher aurait les moyens d’être 100% écolo et safe pour ses consommatrices, mais je n’ai pas l’impression que la marque veuille se donner cette peine.

  18. Isaday

    Bonjour,

    Oui, vous avez entièrement raison. On se fiche de nous et le comble, on nous empoisonne à petits feux… Palme d’or à Yves Rocher, je vous le concède (rougeurs, démangeaisons… édifiant !)

    Merci de nous avoir alertés sur ce que nous ressentions tous, mais n’arrivions pas à décrire clairement.

    Bonne continuation.

    Bien cordialement.

    1. Strategical Blog Auteur du billet

      De rien, il faut faire remonter les infos et aussi essayer de contacter les associations pour faire pression. L’autre moyen est de décrypter les étiquettes et de ne plus acheter les produits nocifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <img src="" alt="" class="" width="" height="">