Tag Archives: Barbie

Qui veut exécuter mon fils (et leur mère) ?

« Qui veut épouser mon fils », c’est le fleuron de la télé-réalité française de 2012 (si je puis dire).

Bien que pouvant provoquer une coulrophobie, Pascale à le mérite de savoir correctement parler le Français.


Le concept mise sur des valeurs sûres :

« Chercher l’amour » n’est pas risqué en terme d’audimat. Ca vend du rêve en carton pâte, de l’amour lyophilisé et des sentiments dégoulinants de mièvrerie. L’émission est présentée à la façon de « Desperate Housewifes », qui n’a de commun que le mot « désespéré ».

Je crois d’ailleurs qu’à peu près tout a été dit sur le sujet… Notamment sur la consternation tenace ressentie à chaque visualisation.

Les candidats de « Qui veut épouser mon fils ?» sont tellement caricaturaux que je n’ai pu m’empêcher de trouver des similitudes (inquiétantes) avec les personnages d’Happy Tree Friends.

Alexandre (30 ans), le prétentieux fade, fils de Linda.


Frédéric (37 ans), la balourd-idiot du village de cul-terreux, fils de Chantal.


David (28 ans), qui gagnerait à investir dans une poupée gonflable, fils de Rachel.


Julien (30 ans) le candidat kéké orange qui exige un harem, fils de Serge.

Morgan (31 ans), le pianiste maniéré qui s’habille en velours violet, fils de Pascale.

Exemples des requis pour les candidates de « Qui veut exécuter épouser mon fils? » :
Rien qu’à voir comment certaines traitent les candidates : Le coté misogyne et rétrograde n’est plus à démontrer.

Va dormir au grenier, petite boniche ! (Pascale mère de Morgan).
Va te faire siliconer, poupée barbie ! (la plus flippante dans son bad trip poupée réelle pour jouer avec – Rachel mère de David).
Va faire à manger !!! Al Dente les pâtes!!! (Linda mère d’Alexandre).
Fais donc des gosses à mon fils, il commence à se faire vieux (et gras/et orange)! (Chantal mère de Frédérique et Serge père de Julien).

Messages aux mères (et aux pères) : si votre fils est un handicapé social et des sentiments, c’est aussi à cause de votre éducation bornée, binaire, abstruse, revêche et grotesque.