Tag Archives: daryl

The Walking DEAD : la série pleine de ZOMBIES !!!


Etant fan de Zombies, je ne pouvais pas, ne pas parler de :
The Walking Dead !

The Walking Dead est série innovante, car jamais une histoire de zombies n’avait jamais été déclinée en fiction télévisuelle. Malheureusement, la série n’est pas à l’abri d’erreurs scénaristiques et autres problèmes techniques.
J’ai trouvé la saison 1 exceptionelle, mais je ne peux malheureusement pas en dire autant de la saison 2 (qui a vraiment gâché tout le concept, selon moi)…

Pour des raisons évidentes (et permettant une diffusion pour un plus grand publique), en la comparant à la BD, la série fait un peu « Club Med ». J’ai lu sur le net que certains fans de la BD trouvaient la série fade; cependant le concept inédit d’une série sur les zombies fais je serais plus indulgente.
Par ailleurs: inutile de rêver; la série ne sera jamais aussi sombre/trash que la BD (diffusion pour un plus large publique, j’ai dis!).

Le héros : ce boulet. Heureusement pour lui ; les zombies sont encore plus cons.


Tirée de la Bande-dessinée du même nom de Robert Kirkman (Attention le comic révèle des moments clés de la série-même si certains éléments diffèrent de l’original: lien ici).
Scénario? Rick Grimes, un officier de police, qui découvre après un coma de quelques mois, que la quasi-totalité de la population a été transformée en zombies (la même trame à été utilisée pour 28 days later). Un réveil plutôt hard, donc…
Il rejoint un bande de boulets et tentent de survivre tous ensemble.

Sur l’échelle du flippant, je place la série au même niveau que Tattoo Fail.

The Walking Dead diffusée sur AMC TV, a été nominée à plusieurs reprises lors de la cérémonie des Golden Globes et des Saturn Awards.
Elle est diffusée simultanément depuis le 31 octobre 2010 sur AMC aux États-Unis et au Canada. Pas d’infos pour la France.

Trailer: Saison 1 (6 épisodes), Trailer Saison 2 (13 épisodes).
Chaque épisode fait environ 45 minutes – 1 heure pour les pilotes.
La saison 2 se déroule en pleine canicule, contrairement à la BD (dans la neige).
Une saison 3 a été signée.

Pour passer inaperçus, rien de mieux que de s'aperger de tripes de zombies! Une astuce qui marche, mais jamais répétée...contrairement aux erreurs des héros.

Le cast : Acteurs principaux-> comprendre ceux qui ne meurent pas tout de suite.

• Le héros-gentil qui veut toujours bien faire – et qui m’énerve, c’est un shérif donc il a le sens du devoir, du bien, il sait que le mal c’est méchant et du coup il est très ennuyeux c’est d’ailleurs pour ça que sa femme le trompe : Rick Grimes (joué par Andrew Lincoln)
• Une fille intelligente et jolie, mais déprimée (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs, le monde post zombie est si choupinou), donc ça chougne : Andrea (Laurie Holden)
• La copine stréssée du héros et accessoirement la femme la plus conne de la terre : Lori Grimes (Sarah Wayne Callies, actrice très agaçante soit dit en passant) qui veut faire un bébé en pleine apocalypse parce qu’elle trouve ça « bien ».
A la télé, aucune femme n’avorte jamais, mais enfin là, compte tenu du contexte, les scénaristes auraient pu faire un effort, mais non…(puritanisme débile)
• Le mioche du héros qui veut faire son malin : Carl Grimes (Chandler Riggs), il a un truc que tous les autres mioches lui envient: un pistolet et la permission de s’en servir (sur les zombies)
• Le méchant « meilleur ami » du héros jaloux de sa copine (Ca ne vous rapelle rien? Voir là). C’est un peu le Boromir du groupe: un gars qui ne voit que ses intérêts mais qui risque de mal finir (karma): Shane Walsh (Jon Bernthal)

De gauche à droite: Amy (soeur d'Andrea), "Boromir", "Sacha", le mioche, Lori, le héros-boulet, Dale et Andrea.


• Un vieux sage du genre : le gars qui aurait pu gagner Koh-Lanta sans magouilles : Dale (Jeffrey DeMunn), il sait même que le méchant « meilleur ami » du héros jaloux de sa copine va faire un coup tordu!! C’est fou, hein? Il fantasme aussi sur Andrea.
• Un rebel associal: Daryl (Norman Reedus), la je ne comprends pas trop, c’est le genre de perso méchant au début, mais qui devient gentil (parce qu’être entouré de zombie c’est déjà hyper méchant en soi, alors), bref, il fanstasme ensuite sur Carol.
• Un asiat pas trop idiot, qui comme Sacha de pokémon, n’enlève jamais sa casquette : Glenn (Steven Yeun), pour le quota d’asiatiques dans la série.
• Un black gentil mais balot – il arrive a se couper l’artère radiale (du bras) avec la porte ouverte d’une voiture à l’arrêt. Je ne sais toujours pas comment il a réussit cet ‘exploit’ : T-dog (Iron E. Singleton), pour le quota de black dans la série. Il ne fantasme sur personne.
• Carol: la femme soumise et maltraitée du groupe. Elle chougne quand son abruti de mari violent meurt mangé par les zombies (elle chougne tout le temps d’ailleurs). Rien a voir avec la Carol de la BD, les scénaristes ont dû trouver ça trop cool de mettre une femme décérébrée dans le groupe.

Les nombreux flash-backs, nous en aprennent plus sur les persos et sur ce que Rick a loupé pendant son coma (notament le fricotage entre sa femme et son BestFriend) ici: le bombardement de la ville complètement débile et inefficace.

Les plus :

• La série peut s’attarder sur beaucoup de personnages secondaires, qui du coup prennent autant d’importance que les personnages principaux. Cela donne une profondeur rarement égalée dans les films de ce type avec les sentiments minutieusement détaillés et flash back avec révélations.
• La série prend le temps de décrire la survie de plusieurs groupes ayant différentes méthodes -plus ou moins foireuses, c’est toujours intéressant, et puis… ça pourrait servir.
• Le fait que l’hypothèse d’une fin du monde causée par les zombies soit déclinée sur autant d’épisodes, permet de montrer l’étendue des ravages causés par les assauts fulgurants et incessants des zombies et d’exposer le désarroi face à l’impuissance des personnages en infériorité numérique.
• Les décors sont impressionnants : vue de mégapoles désertes et invasion massive de zombies (plusieurs centaines, MOUHAHAHAHA).

• Les héros sont crasseux because fin du monde et trop de zombies qui leur courent après pour prendre une douche. C’est crédible et ça change des films où les filles sont ultra-maquillée et recollent leur faux-cils entre deux tueries (Resident Evil). D’ailleurs, ils feraient bien de se méfier; entre un zombie et un clodo, un mauvais tir peut arriver.
• Les zombies sont hyper bien faits, ce qui rajoute un réalisme très apprécié.
• Plusieurs hypothèses -scientifique ou non- sont lancées sur « l’épidémie Zombie » : virus, punition divine, autre, etc. Plus on en apprend, moins ça laisse d’espoir (à savoir que même les morts non mordus/non contaminés, deviennent zombies)
• Sans être intelligent (bien qu’il y ait plusieurs formes d’intelligence), les zombies ont des comportements inquiétants car malins.
• La série est apocalyptique, on ressent vraiment la lente agonie de l’espèce humaine étirée le temps de chaque épisode, celui-ci laissant les héros à un point encore plus bas et désespéré à chaque commencement.

*Trop génial !*

Bien qu'il n'ait plus rien à faire, le héros est toujours en train de courir...Je me demande bien pourquoi.

Les moins :

• Des héros incapables d’apprendre de leurs erreurs : rarement de guets efficaces, du bruit quand il ne faut pas en faire, peu ou pas de précautions, jamais de pare-balles, etc
• Encore une fois, les héros ne sont pas foutu de regarder une seule fois derrière eux.
• Des longueurs sur la saison 2 avec un suspense à la con : la survie du groupe encore mise en péril pour une seule personne… (décliné sur 6 épisode, il ne faut pas déconner non plus)
• Les situations exagérement dramatiques : la bande de boulets se débrouillent toujours pour être dans le pire cas de figure possible. A tel point qu’au lieu d’avoir peur pour eux, je pense : « Pfffffff, mais qu’ils sont bêtes ! » Oui, la bêtise m’émeut rarement…

• Les irrégularités des tournages, font que la série s’est retrouvée plusieurs fois en arrêt. Comme maintenant. Il faudra patienter jusqu’au 12 février 2012 pour découvrir la suite de la saison de The Walking Dead (Ep8 et +).
• Le personnage de Lori Grimes, que je trouve juste chiant et antipathique.
• Incohérences : Alors qu’ils suent comme des boeufs, les persos gardent leur veste. Pour enlever une flèche, on la tire du mauvais coté -avec les ailerons qui repassent dans le corps, au lien de faire l’inverse. La petite fille coursée par des zombies, pense quand même à prendre sa poupée. Un coup Maggie dégomme un zombie en mode ‘Killer’, un coup elle chougne comme une hystérique quand un autre lui attrape le bras…Dans les dialogues, on voit que les plan n’ont pas été tournés au même moment (ex: la boue sur le visage qui change entre deux phrases..), etc, etc
• Un peu trop de chougneries, mais bon, les héros sont un peu à fleur de peau: l’apocalypse tout ça, les morts qui reviennent, leurs proches mangés par les zombies, fini les bons cafés le matin – moi aussi ça me ferait pleurer.

Bref, je conseille quand même la série (surtout la saison 1, la 2 oubliez). 🙂

Parce que les zombies veulent aussi profiter des soldes.


Liens: Attention : Spoilers!

FredZone: The Walking Dead saison 2 épisode 8 : « Nebraska » Sneak Peek
http://www.walking-dead.fr/
http://walkingdead-fr.com/
http://thewalkingdead.0fees.net: extraits
Retour à la catégorie Zombies.