Tag Archives: miyamoto

La très sérieuse analyse financière du Pokédollar !

Le Pokédollar est la monnaie utilisée dans les jeux vidéo Pokémon, il est représenté par le signe « p » orné de deux barre à l’extrémité de sa barre verticale (un signe similiaire au Yen: ¥).

Youhouuuu!

Les monnaies des jeux vidéo sont a priori, plus stables que les monnaies réelles car elles ne dépendent pas des variations des devises, ni de la spéculation et sont encore moins notées par les agences payées par les banques de type Moody et du Standart & Poor.

Je rappelle au passage que la France a perdu son AAA. C’est surprenant, on ne l’avait pas du tout vu venir, ça…

Pourtant, ces monnaies fictives sont en général plus faibles –c’est le cas du Pokédollar, et présentent un contexte socio-politico-économique particulier.

Depuis la fin de l’étalon d’or, les monnaies ne sont plus convertibles en or. Le Pokédollar est donc une monnaie fixée et indexée sur RIEN ! A l’instar de bien d’autres monnaies IRL (In Real Life= dans la vraie vie), je pense notamment au Yuan (devise nationale de Chine).

• Les monnaies virtuelles sont-elles plus stables que les monnaies réelles ?
• Suivent-elles le cours des variations ?
• Dans quels contextes socio-politico-économiques évoluent-elles ?
• Ont-elles un système financier viable, efficace et/ou réalisable ?

Bref, autant de questions que mes connaissances pokemonesques et financières vont, j’espère, me permettre de répondre.

Le cours de l’Euro : ça n’en finit pas de se casser la gue*le.
Voilà. Je vous économise un master en finance internationale.

1/Finance, Economie et Spéculation

Pas de banque !

Concrètement, un citoyen de Pokéworld n’a aucune possibilité de stocker et de faire fructifier son argent (sauf en faisant garder une partie, par sa mère dans le jeu), faire des prêts, acheter à crédit, de connaitre la joie de payer de agios, etc

S’il n’y a pas de banque, mais alors : qui a émis le pokédollar ?

Logiquement, une ancienne banque, probablement supprimée au profit du gouvernement pour maintenir la population dans une dépendance financière totale.

Ce n’est pas totalement incohérent. D’ailleurs IRL, 90% de notre monnaie est virtuelle. Si tout le monde allait retirer son épargne à la banque, en même temps, il n’y en aurait pas assez pour tous !

Une monnaie très faible !

Le taux de conversion actuel du Pokédollars peut être estimé en nous basant sur deux produits de consommation courante, dans le jeu.

Ce taux serait 1€ = 437 ,5 Pokedollar et 1 Pokedollar = 0,0028 €

• (taux basé sur le prix du lait et de l’eau, actualisé au cours de l’Euro, fin novembre 2012).
• Prix du lait IRL : 1 litre 0.80 €
• Prix du lait dans Pokémon (à l’unité) : 500P
• Prix de l’eau dans Pokémon (à l’unité) : 100P
• Prix de l’eau IRL : 0.40€
• Détail de la conversion -> [(500/0,8)+(100/0,4)] /2 = 437,5 €

Vous commencez avec 3000P dans le jeu, soit 8,4€, ce qui reste une somme faible, mais crédible pour débuter. Après tout le but du jeu est aussi de gagner de l’argent via les combats.

Un système de concurrence inexistant, pénalisant les consommateurs :

Il n’y a qu’un seul magasin par ville, pour chaque type d’articles, le consommateur est obligé d’acheter les produits aux prix imposés. Chaque boutique a donc un monopole sur les produits vendus. Il y a donc un numerus clausus pour tous les corps de métiers, excepté dresseur/eusse.

Il n’y a pas de concurrence pour jouer en faveur du consommateur.
Ce qui est illégal dans la majorité des pays du (vrai) monde.

Les articles revendus par le joueur, ont une valeur marchande diminuée de moitié, quel qu’en a été l’usage et quelle qu’en ait été la durée.

Méfiez-vous: ils vont vous prendre tout votre argent.


Photo prise .

La nourriture n’a pas de valeur marchande !

La nourriture (excepté le lait-meuh-meuh ça fait crédible comme nom et l’eau fraiche) est introuvable en magasin, on peut donc en déduire qu’elle n’a pas de valeur marchande, car trouvable facilement dans les champs ou bien qu’elle est rationnée par le gouvernement.

La pouvoir d’achat est limité : comme dans tous les jeux, il est impossible de transporter plus d’une certaine quantité d’argent sur soi. Le pouvoir d’achat et les échanges financiers sont donc plafonnés.

La spéculation sur un actif bien particulier :

La bicyclette est le produit le plus cher du jeu, ce qui confirme la théorie d’un gouvernement voulant maintenir la population dans une dépendance totale ; la bicyclette permet de se déplacer rapidement (pour fuir dans un autre pays ?).

Convertie en Euros la bicyclette (modèle unique) vaudrait 2800€, ce qui est quand même une somme conséquente pour un modèle aussi laid le mioche que vous incarnez dans le jeu !

La bicyclette dépend donc de la loi de l’offre et la demande, c’est un produit tellement demandé, qu’il a engendré … la création d’une bulle spéculative !

La spéculation sur la bicyclette m’a paru, au premier abord, complètement débile. Jusqu’à ce que je me souvienne que nos banques ont spéculé sur des actifs immobiliers adossés à des crédits revolving accordés à des personnes absolument insolvables…

De plus, la bicyclette n’est pas un actif dangereux comme le pétrole ou l’énergie nucléaire. C’est un actif tangible et écologique.

On peut voir des motos, mais celles-ci ne sont pas achetables, confirmant encore, que certains produits sont réservés à une élite sociale.

NB : je ne préfère pas faire d’analyse sur les Casinos dans Pokémon, car cette activité a été plus ou moins censuré par les créateurs du jeu à cause des interdictions de jeux d’argent virtuels dans certains pays.

2/Un contexte socio-politique instable, mais non-remis en cause par la population – car rémunérateur.

Pokémon est un monde violent basé sur l’exploitation/l’esclavage d’une sub-espèce (le Pokémon, comme vous le déduisez si bien) utilisée à des fins de combats- où l’humain vainqueur reçoit l’argent du perdant.

Dresseur/euse de Pokémon est le seul moyen de gagner (plus ou moins honnêtement) de l’argent dans Pokéworld. C’est le seul « métier » proposé.
Il n’y a ni université, ni autre choix pour un job différent.

Mais paradoxalement, il n’y a pas de chômage dans Pokéworld, car la fonction de dresseur est accessible à tous indépendamment des ressources financières de chacun, ce qui est toujours mieux qu’en France et dans les autres pays du monde où le taux de chômage atteint des sommets et ceci même en ayant investit dans des études longues et coûteuses.

Concrètement, ce système économique instable et contestable éthiquement parlant, est meilleur que celui de nos gouvernements IRL…

Toutefois, laissé en liberté, les Pokémon attaquent régulièrement les dresseurs –ce qui signifie que ceux-ci n’ont aucune envie d’être réduit en esclavage.

Outre une économie défaillante, Pokéworld est menacé par une probable révolte de Pokémon.

Bizarrement, le système économique de Pokéworld, reste performant et très dynamique économiquement et scientifiquement, ainsi ; il n’y a pas de moratoire pour le clonage.

De même les syndicats du crime du Pokéworld sont étonnamment cultivés : ainsi la Team Aqua et la Team Magma sont respectivement spécialistes en océanographie et en biologie sous marine, pour l’une et en géologie et en tectoniques (des plaques. Pas la danse ridicule), pour l’autre.

L’unique option qui consiste à gagner de l’argent via les combats de Pokémon est incontestée par la population. En effet, jamais un perdant ne refuse de vous payer à la fin du combat.

L’acceptation de ce système vient du fait que ce type de rétribution est « juste ». Tu perds le combats: tu payes.

Comme je le disais : la Team Rocket est plus riche que toi.


Photo prise .

3/Un Etat mafieux dépendant d’une organisation criminelle toute puissante : la Team Rocket !

Des forces de l’ordre corrompues !

Lorsque que vous vadrouillez dans les champs à la recherche de combats/pokémon, la police locale tente de vous voler votre argent, lançant ainsi un combat de pokémon.
Les forces de l’ordre sont donc inutiles et corrompues !

Soit dit en passant, votre héro à des méthodes de mafieux également.

Un état rattaché à la mafia locale : La Team Rocket.

La Team Rocket est la principale organisation criminelle de Pokéworld. Or, plusieurs éléments démontrent que cette organisation est directement rattachée au gouvernement.

La Team Rocket intervient sur des domaines politiques, économiques et scientifiques – principalement spécialistes du vol (ou tentatives de vols) de Pokémon rares et puissants dans l’objectif d’utiliser leurs capacités hors normes.

La team rocket, loin de se cacher, possède des locaux dans – comme par hasard – le bâtiment le plus immense du jeu, bien en vue de tous – on en déduit donc que le gouvernement est de mèche avec cette organisation mondiale clairement définie comme criminelle !

Pourtant l’organisation, ayant au passage « racheté » Silph Company (entreprise High Tech, les inventeurs de la Master Ball et du Scope Sylphe), n’utilise jamais les armes.

Un leader héritier.

Giovani – appartenant visiblement à la mafia italienne, a hérité par sa mère de l’organisation (Pistonné..!). En cherchant à créer un Pokémon surpuissant, le dirigeant de la Team Rocket met constamment le monde en danger, car ses Pokémon s’échappent régulièrement de son laboratoire scientifique (le détruisant au passage).

Giovani n’est pas seulement un scientifique déjanté, c’est aussi un homme d’affaire hors pair (techniquement, le seul de Pokéworld). Pour s’assurer la loyauté des ses sbires, il propose : aux plus fidèles et aux plus serviables des primes et une certaine reconnaissance.
Son système de management est basé sur la compétition entre équipes (de duos) de la Team Rocket.
La rémunération à la performance, est apparemment très efficace puisque la Team Rocket est l’organisation la plus puissante au monde.

On comprend donc que de nombreux citoyens soient attirés par une carrière au sein de la Team Rocket, ou le mérite, la loyauté et l’efficacité de chacun sont reconnues et récompensées !

En conclusions :

Bien que présentant des caractéristique propre aux dictatures : marché monopolistique, impossibilité d’acheter certains produits/véhicules (les motos), d’épargner son argent, nourriture rationnée, pas de banque, un métier unique (dresseur freelance ou rattaché à la Team Rocket), etc.

Pokémon présente un système politico-économique instable, défaillant mais incontesté, essentiellement basé sur les combats- et ironiquement, ce système est plus efficace que celui des pays IRL actuellement !
Pas de chômage, un système de troc d’argent (via les combats) non contesté par les perdants, pas d’inflation, pas de dévaluation de la monnaie.

Au long des très nombreuses versions de Pokémon sur autant d’années, le cours du Pokédollars reste le même, ce qui veut dire que bien qu’étant une monnaie faible, cette devise ne connait pas de dévaluation, et le marché ne subit pas d’inflation ! L’indice des prix à la consommation restent les mêmes !

Ce qui est absolument exceptionnel pour l’économie d’un pays (même fictif).

Contrairement au monde IRL, où les médiocres et incompétents aux mentalités d’assistés ont plus de chance de réussir que les personnes volontaires, talentueuses et consciencieuses.

Pokéworld possède un système économique unique permettant de réduire les inégalités sociales !

Si une personne rattachée au gouvernement lit ce post : les concepteurs de Pokémon, sans véritables notions économiques, ont fait mieux que vous avec leur système bancal!

Miaouss, oui, la guerre!


Un jour je serai le meilleur dresseur… ❤♭♫ ♬ ♪♩ ♪☀

La Nintendo 3DS se vend mal ! Ah ! J’avais raison !

Depuis la sortie de la 3DS il y a plus d’un an; je dis que c’est un total flop stratégique.
A tel point que ça me sidère venant d’une entreprise comme Nintendo qui a toujours su innover et s’adapter aux marchés émergent (voir à les créer).

Un an après, voyons les raisons qui ont conduit à ce (tragique) bilan : la console s’est vendue bien en deçà des estimations de Nintendo.
…Oh bin, hé!

Nintendo. Pourquoi tu ne veux pas écouter?


Liste des erreurs stratégiques de la 3DS :

Un prix injustifié pour ne pas dire scandaleux ?

Le succès de la DS résidait en partie dans son prix abordable et moins cher que Sony (son principal concurrent), mais surtout grâce à la variété quasi infinie de jeux sur la console (plus de 8000).
Jeux qui, même si beaucoup étaient médiocres, laissaient au consommateur un choix plus que varié (ou du moins une impression de).

Avec la 3DS et son prix de lancement à 270 €, le consommateur n’a vu qu’un message :
« On vous prend pour un gros pigeon bien gras».

Evidemment, comme les ventes étaient apocalyptique, Nintendo a baissé les prix de la 3DS, à plusieurs reprise. Et pour les consommateurs qui se sont fait pigeonner, ils auront le droit à télécharger plein de jeux tout pourris trèèèèèèèèès jouliiiiiiiii! ★★.•¯`★ ♥´`•.•´`♥ ♪•º♫•

Mario en phase de viellissement et en mode kéké.


Une absence d’innovation et de performance ?

D’un point de vue marketing et stratégique, les produits de Nintendo se trouvent en phase de vieillissement.

Vieillissement accru par : la rapide lassitude du consommateur dans ce domaine, le fait que Nintendo ait dédaigné les hardcore-gamers au profit de joueurs plus occasionnels et donc : jouant et achetant beaucoup moins.
Mais aussi en provoquant une plus rapide obsolescence de leur produit en lançant rapidement la DS light, la DS XL, de nouveau design, etc.

La 3DS : deux couleurs au choix (bleu moche, noir plastique, suivit plus tard, d’un rouge tomate), effet profondeur pas si top, quelques heures d’autonomie (entre 3 et 5 !), une console zonée : les 3 versions différentes de la console et les jeux ne seront pas inter-compatibles : Japon / États-Unis / Europe-Australie. (on fait comment pour les jeux non-traduits ???), pas si performante, etc.

Quoi ? C’est de la mârde ?
Oui.

Ca va Nintendo, on a compris que vous vouliez de l'argent!


Miser sur des gadgets inutiles et ayant été un échec dans le passé ?

Nintendo persiste dans une autre erreur : avoir misé sur une technologie « bling-bling » : la réalité augmentée (échec de ce gadget sur les portables ayant proposés cette caractéristique), alors que les joueurs auraient de loin préférés des jeux meilleurs, même s’ils étaient technologiquement moins élaborés et graphiquement moins beau.

Et sinon, chez Nintendo, la veille stratégique; on a oublié?

En plus, la 3DS n’est qu’en effet profondeur perçus comme désagréable et donc peu attractif par certains joueurs/euses (dont moi).

Pas sûr que mémé&pépé achètent la 3DS...

• Les stars de Nintendo absentes : pourquoi aucun des jeux phares de la marque n’est sorti du cast?

Autre problème : les mascottes de la marque (Super Mario, Donkey Kong, The Legend of Zelda, Star Fox, F-Zero et Pikmi) lancées par Miyamoto ne figurent pas (pas encore) sur la 3DS. Ces personnages –dont l’existence dépasse 30 ans !- sont une véritable référence, leur absence est inconcevable pour les gamers et leur confiance et leur attachement envers Nintendo.
Ou, comment torpiller son capital sympathie…

Le nombre et type de jeux à la sortie (pas de Mario au passage, bizarre….). Au nombre de 8, il s’agissait de :
Nintendogs + Cats, Professor Layton et le Masque des Miracles, PES 2011 3DS (Winning Eleven 3D Soccer), Super Street Fighter IV 3D Edition, Ridge Racer 3D, Samurai Warriors Chronicles (Sengoku Musô), Tobidasu ! Puzzle Bobble 3D et Combat of Giants : Dinosaurs 3D.

Quoi c’est débile ?
Oui.

La 3DS? Abjection!!!

Où sont donc les jeux ?

Des licences accordées au compte-goutes pour les éditeurs, alors que le nombre de jeux (de préférence très bons) fait justement la force d’une console.

Euh… Nintendo, chez vous on est devenu complètement con ?

Un Marketing d’amateur ?

Plus encore, les interviews de Miyamoto sont ironisées sur le net. Ainsi on peut lire des titres tels que : Miyamoto croit-il en la 3D ? et Oyez oyez jeunes gens ! Miyamoto parle encore de la 3DS (et commentaires) :
« Le grand manitou de Nintendo est interviewé de partout ces deux derniers mois. Il est clair qu’il faut faire comprendre aux consommateurs qu’avec la 3DS, il ne s’agit pas d’une énième version de la DS mais bel et bien d’une nouvelle console, malgré son apparence très trompeuse. »

Oui, parce que quand on veut vendre une console « révolutionnaire », il faut assurer ensuite.

Et quand on se moque de vous sur le net…Ce n’est pas bon signe.

Un génie perdu ?

Pour résumer, la 3DS ne propose que de portage ou remake d’anciens jeux des autres consoles de Nintendo.
Une (erreur de) stratégie surprenante lorsqu’il est évident que Nintendo est censé Innover.. !

Nintendo 3DS: 20 milliards de Yen de perte.


Je crois qu’ils ont voulu se couler…

Liens:

3DS Flop Absolu
Nintendo perd de l’argent
Pareil en anglais
Meme Generator