Tag Archives: que faire produit non conforme

Weleda, c’est bien mais peut mieux faire !

Comme vous le savez, je ne suis jamais la dernière pour contacter les entreprises en cas de problèmes ou pour obtenir des renseignements (au cas où vous n’auriez pas remarqué).

Aujourd’hui nous allons donc parler de Weleda, j’ai un avis assez mitigé donc je vous laisse juger.

J’ai contacté le SAV suite à l’achat d’un shampoing (celui-ci) dont le composant: SLS (sodium laureth sulfate) n’apparait pas sur la page de leur site qui détaille les composants de ce produit (voir liens plus bas).

[Les commentaires post-mails sont entre crochets]

1/—–Message d’origine—–

De : Strategical
Envoyé : jeudi 29 septembre 2011 17:41 À : Service Consommateur
Objet : Déception

Bonjour,

j’ai acheté par commande, un shampoing (marron d’inde) de votre marque en pensant qu’il ne contiendrait aucun produit nocif.

Or le shampoing contient du sodium laureth sulfate :
http://www.paperblog.fr/996178/shampoings-sont-ils-cancerigene
http://www.mycoiffure.com/sls-dans-produits-coiffants.html

Chose que vous vous gardez bien de mentionner dans votre site et que je trouve très malhonnête et décevante de votre part:
http://www.weleda.fr/fr/les-produits/cosmetiques/hygiene/soins-capillaires/shampooing-au-marron/index.html

Je suis très déçue, je constate que vous ne citez sur votre site que les ingrédients qui vous arrange, et je regrette de vous avoir mentionné sur mon blog [sur cet article, mentionné puis enlevé] en tant que marque fiable et respectueuse.

Cordialement,

2/ Réponse du service consommateur de Weleda

On Friday, September 30, 2011 8:37 AM, « Service Consommateur » wrote:

Bonjour Madame, [C’est Mademoiselle, mais ceci est un autre débat]

Nous avons pris bonne note de vos remarques sur l’utilisation d’agents tensioactifs dans nos shampooings et nous comprenons votre réaction.

Ces composants sont ce que l’on appelle des produits d’hémi-synthèse : ils résultent de la transformation par une réaction chimique de substances naturelles. Dans notre cas il s’agit de la transformation d’alcools gras et d’acides gras de coco.

L’utilisation de ces tensioactifs remonte à 1966 pour le shampooing au Marron d’Inde et 1982 pour le shampooing au Romarin. Ces deux shampooings ont été reformulés en 1997 de façon à obtenir des formules plus douces avec des propriétés cosmétiques supérieures tout en sachant qu’elles restaient à améliorer.

Nous n’avons jamais occulté la présence de ces tensioactifs dans nos shampooings (ils sont d’ailleurs mentionnés dans la composition française figurant sur l’emballage).

Par ailleurs, excepté ces deux shampooings, tous les autres produits de notre gamme cosmétiques bénéficient du label NATRUE.

[ce n’est pas une faute de frappe, mais bien un label]

Nos services Recherche et Développement travaillent à l’amélioration de ces deux produits qui, nous l’espérons, évolueront dans un futur proche.

Nous restons à votre disposition et vous adressons nos meilleures salutations.

3/ De : Strategical,

Envoyé : mardi 4 octobre 2011 13:08 À : Service Consommateur Objet : RE: Déception

Bonjour,

« Nous n’avons jamais occulté la présence de ces tensioactifs dans nos shampooings (ils sont d’ailleurs mentionnés dans la composition française figurant sur l’emballage). »

-> Mais pas sur votre site. A moins que vous ne pensiez que tous les visiteurs puissent deviner ce qui se cache derrière le terme « tensioactifs »?

La définition est la suivante : un composé qui modifie la tension superficielle entre deux surfaces. Les composés tensioactifs sont des molécules amphiphiles, c’est-à-dire qu’elles présentent deux parties de polarité différente, l’une lipophile (qui retient les matières grasses) et apolaire, l’autre hydrophile (miscible dans l’eau) et polaire.

Aucune indication claire des composants donc.

Je ferais vérifier le reste des informations par des chimistes.
[d’ailleurs, si ça intéresse les visiteurs du blog de donner leur avis sur la question!]

En attendant, comment expliquez-vous ce score sur EWG (Environemental Working Group)?
http://www.ewg.org/skindeep/company/Weleda/

Exemple d’un produit:
http://www.ewg.org/skindeep/product/303028/Weleda_Wild_Rose_Deodorant/

Cordialement,

4/ Dernier mail

Bonjour Madame,

Suite à votre dernier mail, nous tenons vous donner quelques précisions sur le sujet qui vous préoccupe.

A cet effet Madame Françoise KESSLER, Directrice du Marketing, souhaite s’entretenir avec vous, si vous voulez bien nous communiquer votre numéro de téléphone ainsi que les créneaux horaires qui vous conviennent.

Dans l’attente de vous lire, recevez Madame, nos cordiales salutations.

Fin des mails

Suite à l’appel téléphonique Mme Kessler m’a expliquer que ces produits étaient les SEULS contentant du SLS, et que Weleda les maintenaient en vente pour ne pas décevoir les consommateurs/trices attaché/es à ces produits…

[Pour moi, c’est une erreur de garder ces produits, mais chacun en pensera ce qu’elle/il veut…]

Le reste de la conversation- qui s’est déroulée de façon très cordiale et instructive – s’est portée sur l’hypothétique développement d’une gamme de maquillage, la distribution des produits en pharmacie et parapharmacie et sur la mauvaise notation du site EGW, que l’entreprise Weleda va éventuellement contacter car injustifié selon elle (cela concernerait le « parfum » des produits constitué d’huiles essentielles).

Mme Kessler, m’a proposé de me dédommager en m’offrant deux produits au choix de la gamme, ce qui est très commercial…

Et je vous tiendrai au courant quand je recevrai mon dédommagement. Edit du 24 Novembre :

Au passage, en plus de mes deux produits, Weleda m’a offert : un miroir, une trousse, 6 échantillons + petit mot sympa du service consommateurs.

Au moins, sur la qualité du SAV, il n’y a rien à redire.

Le site de Weleda en fr