Les dérives de la Chirurgie esthétique en Asie

La chirurgie est un business plus que florissant en Asie. C’est une Institution – avec un grand i.

Un médecin gagne peu dans ces pays. Se reconvertir dans la chirurgie esthétique, c’est l’assurance pour eux d’avoir un très bon salaire et la reconaissance sociale qui va avec (et la reconnaissance sociale en Asie c’est très important).

L’apparence: la poule aux oeufs d’or

Pendant mon année à Taiwan, j’ai été choquée par l’obsession malsaine envers l’apparence (vous me direz, comme partout) sauf je n’ai jamais vu autant de pubs pour de la chirugie affichées dans les rues comme si s’acheter un nouveau visage était complètement banal.

Il y a une véritable obsession pour les vêtements de marques (immondes) , il faut avoir l’air jeune, montrer qu’on est riche et « beaux » (quoi que ça veille dire).
D’ailleurs dans pratiquement toutes les pubs, on ne voit pas de visages asiatiques, mais clairement caucasiens, avec des mannequins aux yeux et cheveux clairs.

Hollywood la norme de « beauté » planétaire et intergalactique

L’idéalisation des traits « non asiatiques » m’a encore beaucoup surprise; il y a un vrai problème d’identité culturelle!
L’idée fixe de ressembler aux stars hollywwodiennes est omniprésente en Asie: la glorification des traits non-asiatiques, et la chirurgie : se faire débrider les yeux, allonger le nez, machoîres rabottées à l’extrême (le visage en V est une norme infléxible de « beauté »), etc.

On m’a complimenté plusieurs fois sur mes traits européens – notamment mon nez qui est pour eux « haut » et « grand »…
Ouais, bah, c’est juste un nez.

Il y a un problème d’identité culturelle en Asie et une manipulation sournoise sur l’apparance et la richesse : être belle pour une femme lui « garantit » d’épouser un homme riche!
Quand aux hommes, ils ne s’intéressent qu’au physique de leur future compagne, pas à ses qualités.

I/ La manipulation avec « avant-après »

Le marketing passe par là, avec l’incroyable mauvais foi sur les photos « avant-après ».

Les photos d’avant : prise “sous le nez” avec une angle et une pose de merdique (+ double-menton). La photo d’avant est très souvent de mauvaise qualité, peu flatteuse, aux contours durs qui accentuent les ombres, sans maquillage et même pas coiffée, cheveux gras dégueulasses, air triste et misérable, genre : « je viens de dégueuler en me regardant dans la glace ».

Certaines ont même un haut moche/sale/abîmé, l’éclairage est immonde.

Les photos d’après : comme par hasard, hein, le modèle sourit façon Colgate, sort de chez le coiffeur, d’une session de 4h de make up : teint nickel, le petit blush sur les joues, eye-liner, lèvres glossy, etc.
+ Eclairage hyper flatteur et lumineux – qui change complètement la couleur de peau, voire un coup de photoshop pour lisser le tout.

Et hop ni vu ni connu, je t’embrouille !

Ci-dessous: Magique: la chirurgie + 10kg de maquillage!
Pareil: photo d’avant de qualité très inférieure, photo d’après style magazine sur papier glacé.
manipulation plastic surgery korea

Ci-dessous: Photo d’avant : contour très durs et sombres, de mauvaise qualité. On note qu’il ne faut surtout pas sourire sur la photo d’avant, être naturelle moche, c’est nul!
deceitful before after lie

Ci-dessous: Mention Sweat très moche, pas coiffée + « je tire la gueule en grognant » :
ridiculous before after

Etc, etc, les exemples sont infinis.

Je ne trouve pas les filles des photos d’avant laides, elles sont juste normales et sans maquillage.

NB: Pour infos une quantité de site de maquillage, fait bien mieux en avant/après et sans trucages et chirurgie bien évidemment!
On les appelle « make up master » sur le net.

II/ Quand la notion de beauté devient monstrueuse

En Asie, on ne fait pas de chirurgie esthétique pour être différent, mais pour etre beau/belle « comme tout le monde ».

Le scandale des candidates pour Miss Corée, qui ont dorénavant toutes la même gueule en plastique, illustre plutôt bien ce phénomène.

Attention: l’attaque des clones.
the-miss-korea-2013-plastic-surgery

Des jeunes filles magnifiques défigurées sur l’autel de la pression sociale

Un cas parmi tant d’autres, l’un des pires. Vous pouvez googler pour avoir d’autres photos, c’est assez connu sur le net; une reporter sud-coréenne vraiment jolie qui s’est laissée charcuter, voilà le resultat:

monstruous plastic surgery south corea
Je ne comprends pas qu’un visage (avant) comme celui-ci soit considéré come « laid ». C’est horrible, comment peut-on trouver ce visage mieux après ???
Elle n’est pas plus jolie ! Elle est défigurée !
Plus là.

Autre exemple :
before_and_after_photos_of_korean_plastic_surgery duck face

Je trouve cette photo hyper triste. Cette fille était magnifique avant !

Maintenant : elle a une bouche qui ressemble à une ventouse visqueuse, un nez planté comme étançon, des mâchoires anéanties à force d’être rabotées – même ses pommettes ont été enlevées ! – une peau luisante et écartelée sur les os de son visage, comme si elle allait craquer, ce qui risque bien d’arriver s’il lui prend l’envie de sourire !

Comment est-ce qu’on peut trouver ça mieux ?
On dirait un poulpe en plastique.
Elle n’est pas plus jolie ! Elle est défigurée !

Et encore :

abus chirurgie corée

Je trouve ça hyper choquant ! Ces filles n’ont clairement PAS besoin de faire de chirurgie!
C’est un gâchis incroyable!

Et chez les hommes?

Après avoir dépensé une somme qui donne le vertige: plus 140 000€, et avoir pris son visage pour un chantier, celui-ci s’étonne que les filles ne lui tombent pas dans les bras (!).

Il n’était pas moche avant. Mais maintenant son nouveau physique donne la nausée. Et pour gaspiller une telle quantité d’argent juste pour sa figure, il faut vraiment n’avoir aucune valeur de l’argent, du bon sens … et de l’esthétisme aussi.

Evidemment, l’attitude et les qualités (être attentionné, gentil, affecteux, etc) dans sa quête aux potentielles relations n’est même pas prise en compte !

Dommage qu’on ne puisse pas greffer des cerveaux.

strategicalblog abus chirurgie esthetique asie
Plus là.

Pour conclure: Quand être normal devient laid et honteux.

J’ai lu récemment que de plus en plus de jeunes portaient un masque chirurgical en Asie, non pour se protéger de la pollution et des microbes, mais à cause de leur visages qu’ils trouvent disgracieux !
De même qu’on pousse les employées à se faire charcuter, notamment les vendeuses. Moi la vendeuse, je lui demande d’être efficace et de connaitre ses produits, pas d’être jolie!

Incapables de s’aimer et d’aimer les autres

J’ai vu un documentaire sur la chirurgie esthétique au japon. Il s’agissait d’un couple qui avaient déjà fait tellement d’opérations qu’ils ressemblaient à deux canards en plastique.
Le gars disait à sa copine qu’elle serait vraiment « belle » si elle avait la ligne de la mâchoire plus fine. (et donc se faire raboter la machoire)

Je trouve ça tellement triste : comment on peut prétendre aimer quelqu’un et se focaliser sur des détails triviaux en lui balançant ça à la figure???

Non mais, vous regardez, vous, la ligne de mâchoire de l’amour de votre vie???

Est-ce qu’on peut encore parler de « relationnel » et lui rendre son importance, quand la société se compose de plus en plus d’eternels insatisfaits obsédés par des détails physiques infimes et ridicules, qui se prosternent devant des critères de beauté uniformes imposés par les médias?

cut divider


Photos prises sur RocketNews24.

L’Histoire d’un monde obsédé par le materiel : cosmétiques dangereux

C’est l’histoire d’un monde obsédé par le materiel, de l’obsession de la performance et de l’apparence, un choix de produits apparement infini, pourtant le plus important: la non-toxicité de vos produits, n’est pas en option dans ce choix..!

Dérivés du pétrole, plomb, composants concérigènes et neuro-toxiques. Listes d’ingrédients ésotériques. Aucun principe de précaution…

N’importe qui peut inscrire n’importe quoi sur les étiquettes!

Méfiez-vous des marques hypocrites: faites le bon choix: des produits sans danger pour notre santé!

Liste des composants dangereux dans les cosmétiques.

Maquillage sans aucun produit cancérigène : ça existe! (Portland).

Nous avons le pouvoir et le devoir de faire pression sur les marques afin d’acquérir des cosmétiques sains!

Portland Lipstick : les cosmétiques originaux et sans composants dangereux !

Je ne me transforme pas en blog beauté, mais je fais un petit aparté pour parler cosmétiques.

blue sea boat s agaro

Suite à cet article sur les cosmétiques cancérigènes, j’ai longtemps cherché des marques authentiquement et totalement sans produits nocifs dans les composants : pas une mince affaire ; car beaucoup de marques se voulant officiellement saines, contiennent quand même des produits dangereux.

Moins que les autres certes, mais pas complètement honnête non plus. Un vrai casse tête, car il faut alors vérifier tous les composants et ne pas s’arrêter aux fausses promesses, notamment avec les produits labellisés ‘Bio’ et ‘éthique’ qui n’en sont pas toujours.
Je voudrais préciser également que je ne suis pas payée/sponsorisée de quelques façons que ce soit pour rédiger cet article (oui parce que pour certaines blogueuses : avoir des produits gratos n’est pas une sponso ‘-_- … et la marmotte).

J’ai acheté mes produits avec mes sous, comme une grande, sans rien demander à Portland – qui ne sait même pas que j’écris sur eux. C’est donc un avis entièrement sincère qui n’est pas entaché de conflits d’intérêts et de sponsos cachées.

Je trouve ça dingue d’avoir à le préciser, mais les pubs scandaleusement dissimulées sur les blogs, deviennent de plus en plus courantes et ça me désole.

portland black lipsticks
Je suis tombée par hasard sur Portland Lipstick en faisant une recherche sur le net pour un rouge à lèvre bleu lagon (oui, je sais).
Après avoir vu des swatch (photo amateurs du produit que l’on trouve partout sur le net) et lu des avis très positifs de blogueuses aux US sur la qualité et la tenue (en plus du fait que les ingrédients soit naturels évidement), citant Portland comme la meilleure testée, je fis ma commande.

La livraison a été un peu lente, mais je pense que c’est parque que j’étais à Taiwan. Les produits sont arrivés sans erreur et j’ai eu des échantillons gratuits avec (d’ailleurs la marque fait aussi des poudres/ombres à paupière).

J’adore les produits, tout d’abord les teintes sont vraiment sympas :

Black : un Ral noir vinyle, très Métal/Rock voire Tim Burtonesque. Un must pour les soirées dark.
Indigo Bridge : un très beau bleu navy irisé, j’ai néanmoins trouvé qu’il m’allait moins bien que les autres, alors que c’est ma couleur préférée.
Difficult island : mon préféré, un magnifique bleu caraïbes, le nom gagnerait a être changé en « Utopic Island » ou quelqueschose de plus seyant! 😀
Ca fait bizarre de porter ce type de couleurs qu’on ne voit jamais comme teinte de ral, mais une fois la surprise passée, je trouve la teinte vraiment magnifique et futuriste.
Artificial Améthyst : Très élégant prune intense irisé, pour un look mystérieux mais pas extrême non plus (on ne va pas vous regarder de travers, quoi).
Contrairement aux teintes sombres, il ne vous donne pas 10 ans de plus dans la figure. Je l’ai trouvé plus facile à porter qu’il en a l’air ; et vraiment superbe.
Bug Blood : mon 2nd préféré : un très beau rouge-framboise intense, effet lèvres (très) mordues, très facile à porter.
Lux et Voluptas : la teinte la plus discrète, très jolie néanmoins : un rose irisé mordoré avec un rendu lustré.

Strategicalblog Separator
Les plus :

• Pas de produits chimique dangereux : le plus astronomique quand même !
• Petit Indépendant (contrairement à ces multinationales comme l’Oreal qui possède toutes les marques et proposent des produits dangereux et sans originalité).
Je trouve aussi qu’il est important de soutenir les petits commerces face aux marques tentaculaires.
• Des couleurs fantaisistes et inimitables : bleu, vert or noir, blanc, argent, etc… Mais aussi de teintes plus classiques, avec cette touche insolite.
• Si vous hésitez sur les couleurs, il y a des tests sur le net, vous pouvez acheter aussi des échantillons à 2€ (ils durent longtemps, car ils sont très pigmentés)
• Très pigmentés, une seule application suffit (sauf pour le discret Lux et Voluptas), ils se mélangent aussi très bien entre eux afin de créer une teinte unique.
• Des teintes qui tiennent longtemps et ne filent pas.
• Fabriqué à Portland (d’où son nom haha) et non en Chine.

Les moins :

• Le tube se présente comme un stick, il peut être difficile à appliquer (perso je l’applique avec un pinceau).
• Peut-être un petit peu cher, mais la qualité et la sécurité se paye.

Je conseille vraiment cette marque si vous chercher de l’authentique et de l’original, surtout le fait qu’il n’y ait aucun produit nocif, comme quoi : on peut proposer des cosmétiques très sympas, hyper qualitatif et sans composants dangereux !

Portland lipstick blue difficult island
Rendu (Photo Portrait Of Mai.com)
portland lipstick pictures blog

Monster High : Marketing et Controverses des Poupées-Monstres

Après Barbie : la poupée-dinde, et Bratz : la poupée-pouffiasse, voici Monster High : la poupée cadavre !

Lancée en 2010 par Mattel®, les poupées empruntent leur look aux films et romans d’horreurs tels que : Frankenstein, Dracula, Loup-Garou, Le Fantôme de l’Opéra, L’Étrange Créature du lac noir, la Méduse, la Momie, etc

Un look assez…
Voilà.


Photos prises .

Grâce à la magie du marketing, les poupées sont supposées enseigner la tolérance et l’acceptation de soi aux enfants…

Et même : leur donner envie de se renseigner sur la mythologie, sur Bram Stoker ou Mary Shelley.

Autant le look gothique ne me gêne pas – même si c’est pour surfer sur la vague « vampires, sorciers et co » sans payer de droits d’auteurs– d’ailleurs, je trouve ça plutôt marrant des poupées aux cheveux bleus ou avec des mèches roses.
Autant la maigreur irréaliste et maladive des poupées me laisse perplexe…

(les poupées Winx étaient du même genre rachitiques)

Les Bratz, déguisées en écolières cochonnes.


Déjà que pour Barbie, ses mensurations ne sont pas humainement viables :

• La tête de Barbie (même vide) ne tiendrait pas sur son cou humain, car le sien est 2 fois plus long et 15 cm plus fin qu’une personne normale.

• La poupée est beaucoup trop maigre, puisque son tour de taille est de 40 cm, c’est-à-dire la moitié de la norme humaine, donc, son abdomen ne serait pas assez grand pour y contenir tous les organes vitaux.

• Elle ne pourrait pas tenir debout non plus : ses jambes sont 50 % plus longues que ses bras, soit 30% de plus que les vraies femmes et ses chevilles trop fines ne pourrait en supporter le poids.

• Impossible par ailleurs, de porter des chaussures (avec ou sans talon) en vrai avec sa pointure 18 !

• La poupée ne pourrait rien soulever avec ses poignet trop fins.

Mais quand Barbie™ à l’air « bien en chair » à coté de la poupée Monster High, je me dis que c’est grave.

Les Monster High en look de plage : Attention Draculaura ; tu vas prendre feu !

Les Monster High ont une silhouette squelettique revoyant une image néfaste de mauvaise santé.

Pour le coté marketing, on va faire croire que cela sert à valoriser les différences.
#etlamarmotte…

Alors que toutes les figurines identiques, ont le même corps décharné et se différencient principalement par leurs couleurs de cheveux et leurs tenues. (Non, non, ce n’est pas du tout formaté…)

L’héroïne Frankie Stein, est mutilée et stylistiquement défigurée, elle a un œil en verre.
Pour des enfants, est-ce que ça ne revient pas, en plus, à banaliser les violences physiques ?

Valoriser l’image de soi, vous dit le marketing.


Les controverses sur l’hyper-sexualisation des fillettes, sur l’induction à l’anorexie, voire sur l’incitation à se mutiler pour leur ressembler, ont curieusement été étouffées dans l’œuf (Voir ici à Controversy, l’article est en anglais).

Des poupées au succès foudroyant, « made in China » (ou en Indonésie) de très mauvaise qualité : perdant leurs mains, leurs pieds, etc.

Si l’anime est plein de bonnes intentions, on ne peut pas en dire autant de l’aspect des figurines en plastique.

Dommage car c’était une bonne idée de créer des poupées moins lisses que la fade Barbie, mais c’est encore gâché par ses proportions malsaines et dangereuses.


Mattel® : fournisseur officiel d’anorexie depuis 1945.