Tenir un blog : voyages dans le temps, règlements différés et internet en perdition

Tenir un blog est une aventure de chaque instant, c’est un monde virtuel merveilleux qui
Non en fait rien.

Ca serait bien que certains cessent de penser que les blogs (qui ne datent pas d’hier, au passage) sont tenus par des merdeux qui réaliseront tous vos caprices (et le fait de jouer encore à Pokemon, n’a rien à voir avec la maturité).
Pourtant, après recevoir tant de mails venant de personnes plus ou moins douteuses (oui, tout blog est litéralement et scandaleusement spammé), je ne suis que perplexité que les entreprises n’apprennent pas à contacter les blogs de façon professionnelle, respectueuse et efficace.
Encore un exemple ici: Message entier ici.

lol-cat-funny

Objet : Facilité De Règlement Des Factures / Conditions Contractuelles-Partenariat

Sans rire, c’est vraiment le titre du message. Ca c’est un titre qui fait peur.

Madame, Monsieur,

Ouiiiiii, je suis bien une madame OU un monsieur. Bravo pour cette perspicacité.

Sinon, j’offre un paquet de nouilles à l’entreprise qui me contactera en débutant son mail d’une façon un tant soit peu originale. (ou qui a prit deux secondes pour regarder mon blog, même pas lire, je n’ai plus cette naïveté, juste regarder, voilà).

L’important développement du commerce dans le domaine de l’informatique depuis quelques années est un véritable débouché qu’on ne peut continuer à négliger aujourd’hui.

Ahaha !!!
Nan, sans rigoler ???

On est retourné en 90 pour recevoir des messages comme ça ?
On dirait que l’expéditeur à découvert internet hier. Attendez, je vais twitter la phrase avec mon minitel 16G!

L'important développement du commerce dans le domaine de l'informatique depuis quelques années est un véritable débouché qu'on ne peut continuer à négliger aujourd'hui. AHAHAHAH!!!

L’important développement du commerce dans le domaine de l’informatique depuis quelques années est un véritable débouché qu’on ne peut continuer à négliger aujourd’hui. AHAHAHAH!!!

Et sinon, il y a encore des entreprises qui « négligent » le « dévelopement du commerce dans l’informatique » ?
Vos bureaux sont-ils basés dans une caverne?
Sur quelle planète, à quelle époque et dans quelle dimension, sivouplé ?
Mes connaissances en réalité intertemporelles m’ont lâché à ce sujet.

Sinon, acheter des listes d’émails aléatoires, ce n’est pas très efficace (en plus de vous ridiculiser).

C’est pourquoi, à la recherche de fournisseurs, nous vous sollicitons dans le cadre de l’extension de nos activités en vue de répondre favorablement aux exigences de notre clientèle.

Je fournis quoi ? Des articles trolleurs (oh, comme celui-ci!), des critiques un peu hargneuses de séries très débiles et de photos de voyages?
(Je mets aussi des documentaires bien, quand j’ai la flemme de trier mes photos ou d’écrire un article, des fois, t’as vu ?)

Je parle de zombies aussi.
Parce qu’ils vont nous envahir.
C’est sûr.
Ca a peut-être déjà commencé.

Cependant, compte-tenu de la régularité des commandes que nous allons effectuer nous souhaiterons bénéficier d’une possibilité de règlement différé des factures.

Oui, donc, (en admettant que je « fournisse » des trucs) j’envoie la marchandise et je me fais avoir sur les règlements ?
Manque plus qu’une demande de spam à mes abonnés et on a la totale.

Et puis ces quoi ces manières d’imposer des conditions, c’est un blog de radins ici mais violent, c’est la Team Rocket de la blogo ici, c’est la guerre, Miaous, oui, la guerre!!!
Mais surtout! Méfiez-vous des zombies!

Vous avez vu avec quel flamboyant fourbe opportunisme je place plus ou moins discrètement des liens de mes articles, hînhînhîn.

Curse you

Miaous, oui, la guerre !!!

Par prélèvement automatique ou lettre de change relevé (LCR) directe sans acceptation, à trente (30) Jours de la date d’émission de la facture.

Sinon, j’aime être payée en Ferrero rocher®, en chips (mais sans huile de palme), jus de mangues, vous pouvez me payer pour 3018, en me livrant par pigeon voyageur, ça ne me gène pas du tout ! C’est cool.
Peace and Love. Cœur avec les mains.

Nous vous remercions par avance et restons à votre disposition pour vous fournir tous les renseignements nécessaires,

Oui tu peux me remercier. Mais : Non, ça ira.

J'ai trouvé un nouveau hobby trop kikoolol!

J’ai trouvé un nouveau hobby trop kikoolol!

nous restons disponible afin de vous présenter plus en avant notre projet et les propositions commerciales pouvant faire l’objet d’un partenariat entre nos deux sociétés.

Alors déjà d’une, je ne suis pas une société qui créé et envoie des produits. Juste un blog. Un blog qui étend son emprise diabolique sur le net.

De deux, je n’ai toujours pas compris de quoi il s’agit, apparemment je suis sensé vous fournir des trucs. J’espère que vous ne m’avez pas confondue avec PigeonsBlog. com : « Le blog méchamment pigeonné! ». Je sais nos deux blogs sont similaires sur certains points, mais je tiens à affirmer que ce sont eux qui m’ont volé (pas de jeux de mots, merci) mon slogan !

De trois, votre projet, c’est de me faire produire plein de trucs (cf la « régularité des commandes », tout ça) et de me payer pour « quand les poules auront des dents ».
J’espère que vous ne m’avez pas confondue, non plus, avec Pouleblog. com: « To be côt or no to be ».

En espérant trouver ainsi un terrain d’entente fructueux pour nos deux sociétés qui nous permettra de pérenniser notre collaboration, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de nos salutations distinguées.

LOL non, (et j’assume ma réponse de 4 ans d’âge mental).
(mais comme je sens la très grosse arnaque, et après voir bien rigoler, je rassemble le peu de maturité qu’il me reste en cette fin de weekend, et je répond quand même ceci : )

    Bonjour Christophe,
    Votre email est très peu clair concernant les accords bilatéraux de cet hypothétique partenariat non sollicité de ma part.
    En particulier sur la nature des biens que je serais sensée vous fournir.
    Cordialement,
    Marie Olympe Gouze

(faux nom que je vous laisse googleler)

fight!

The crazy cat fight!


Vous avez remarqué avec quelle subtilité j’ajoute le « non-sollicité », pour signifier que c’est cool de me contacter, mais se renseigner deux secondes avant d’envoyer un mail débile qui décrébilise complètement une entreprise, c’est encore plus cool. Toi-même tu sais.

Une semaine plus tard : pas de réponse (superbe disponibilité au passage).

Sinon, ça aurait été bien un : « Désolé on s’est trompé, on a envoyé un mail à 140 000 blogs sans regarder de quoi il s’agissait, etc »

Mais non, pas de réponse, car Christophe s’est sans doute perdu dans une faille spatio-temporelle où internet et les blogs n’existent pas encore.

J’espère qu’il a au moins une game boy pour passer le temps.

danger des

On sous-estime toujours le danger des failles temporelles, et quand il est trop tard, il est trop tard…

Plus de mails débiles: voir la série : Tenir un Blog.

Tenir un blog : Méfiance et Contrefaçons

Vous vous souvenez de l’article : Tenir un blog : Arnaques et Trahisons ?

Parce que si certaines personnes continuent à se surpasser et s’obstinent à vouloir repousser les limites des demandes les plus tordues, la rubrique « Tenir en blog » va devenir récurrente.

(Et je ne mentionnerai même pas ce message)

Après un teasing de fou sur Twitter, je vais vous parler d’une certaine Mélanie D******, autoproclamée étudiante en Chine et qui contacte plusieurs blogs en ce moment !

J’ai récemment reçu un mail de Mélanie D. qui se présente comment étudiante en master 2, à l’ESSEC et actuellement en échange avec l’université de Pékin.

Jusque là, rien de trop bizarre, je reçois souvent des mails d’étudiants.
Mélanie donc (puisque tel est son pseudo) veut être consultante en Chine et veut obtenir de l’expérience en rédaction d’article sur le net.
Elle propose donc gratuitement des articles insipides aux webmasters de sites/blogs : Marketing/Business/Asie/Chine.

Ses mails :

Je m’appelle Mélanie, je suis actuellement étudiante en Chine et je recherche des blogs où je pourrais poster certains des mes articles. Je recherche notamment des blogs en relation plus ou moins étroite avec des sujets d’actualité (les sujets peuvent être très variés et toucher à tout) à partir desquels je crée des articles tout en restant bien entendu dans les thèmes de votre blog. Je peux également rédiger un article sur votre demande. J’aimerais donc savoir si vous seriez potentiellement intéressé(e) à publier l’un de mes articles via votre blog, que je trouve très plaisant.

Mon blog est en effet « très plaisant ». Bien que louable, je trouve la demande un peu étrange : pourquoi n’ouvre-t-elle pas un blog elle-même ou bien un compte sur un magazine collaboratif ?

C’est plus simple que de se fatiguer à envoyer des mails sur le net (surtout pour la seconde option avec un magazine collaboratif).
Mais Mélanie qui prétend être très intéressée par mon merveilleux site, répond de façon évasive à mes (nombreuses) questions :

(…) Je souhaite simplement acquérir de l’expérience pour apporter une plus value à mon projet professionnel. Je souhaite devenir Consultante spécialisée sur la Chine et je sais qu’avoir de l’expérience dans la rédaction d’articles est essentielle.

Bon, bah, ça m’a l’air captivant, tout ça…


Je ne suis pas contre le fait de publier un article venant d’une autre personne (le ‘guest-post’ étant courant sur les blogs, you know what I mean), mais j’aimerai connaitre au mieux la personne avant de publier quoi que ce soit.

Comme elle dit être en échange à Pékin, je lui demande un article sur sa vie là-bas, ses impressions, les difficultés pour rechercher un logement, l’intégration, etc. C’est toujours intéressant et utile pour les étudiants ou les voyageurs.

Je googlise quand même son nom.

A partir de là plusieurs points sont suspect :

• La demoiselle est presque inconnue sur le net ;
• Son profil LinkedIn est d’une imprécision déroutante (qui s’avérera être totalement faux avec une photo et un parcours volé à une autre étudiante de l’IAE de Poitier qui se prénomme Eloïse).
• Je trouve un de ses articles sur un autre blog ; article que je trouve d’une niaiserie incroyable par rapport à son prétendu niveau (pour rappel : deuxième année de master, dans l’une des meilleures et plus sélectives écoles supérieures de commerce de France).
• Pour une future consultante, elle est complètement à coté de la plaque sur l’actualité entrepreneuriale en Chine.

• NB : les deux seuls articles publiés trouvés sur le net comportent des back-links étranges et non-pertinents ou sont un éloge d’entreprises plus que douteuses.

Bref, j’ai déjà comme qui dirait, un doute …

Toujours écouter son intuition.

J’attends la suite, pressentant le climax des demandes les plus pourries par mails.

Quand je reçois l’article, j’ai l’impression d’être passée dans la quatrième dimension …

C’est. . . une . . . abomination . . .

Il y a des problèmes tant sur la forme que aussi le fond:
Déjà, l’article est bourré de fautes, et ce, dès le premier mot… !

Je suis la première à laisser passer des fautes dans mes articles, mais là ont atteint les sommets de l’humainement tolérable !

Non seulement l’orthographe lamentable, mais aussi des confusions de mots, des mélanges « ce » et « se », « c’est » et « s’est » et aussi des coquilles comme « carte » au lieu de la conjonction « car », elle écrit « attendez-vous à quelques contradictions » au lieu de « attendez-vous à quelques contrariétés » …!

Des fautes même dans le titre ! Au premier mot.
AU PREMIER MOT !!!! (et à beaucoup d’autres aussi)

L’original et la contrefaçon.


Sur le fond, c’est la quintessence de la balourdise ; un article d’une platitude, d’un ennui et d’un vide intersidéral…

C’est bourré de poncifs crétins, du style : « Si vous avez les moyens, vous pourrez vous louer un appart mieux, que si vous n’avez pas trop de moyens » (en corrigeant les fautes)

Hînhînhîn, merci, « Mélanie » ! On n’aurait pas deviné tous seuls !

Ca ne fait pas « vécu » : on a l’impression de lire un mélange entre une liste de courses et des extraits de faits divers recopiés sur des sites de presse racoleur (elle a même oublié d’enlever la mention « Chinese News » sur son prétendu vécu, la crétinette !).

Pire, les explications sur les chocs culturels sont inexactes. Avec des omissions surprenantes pour une étudiante en Chine…
Pour avoir discuté avec des étudiants partis au même endroit qu’elle, son article indigent et indigeste me laisse perplexe.

Il y a également des liens abscons : vers une entreprise de peignoir (véridique) ainsi que vers un tour operateur chinois… Des liens commerciaux qui n’ont rien à faire dans ce type d’article.

Des fautes, des poncifs, des niaiseries, encore des fautes, de la pub, des trucs glauques et racoleurs, WTF!!! Exactement le genre de torchon qu’auraient pu pondre des candidats de téléréalité… S’ils savaient écrire !

Hum.


Il apparait clairement qu’elle n’a pas le vocabulaire spécifique employé par les étudiants de cette filière (marketing, commerce, finance, etc – je pense être bien placée pour en juger), ni le niveau pour un master. Ni de vocabulaire tout court.

J’essaye de lui dire avec un maximum de tact (vous savez que ça me demande un effort surhumain), mais assez clairement, que bon c’est bien gentil, mais l’article n’est pas d’un niveau publiable.

Je tente de lui expliquer que je ne suis plus intéressée par sa proposition, que je n’ai pas le temps de corriger ses fautes et lui envoie un lien de magazine collaboratif.

Là, Mélanie (qui tardait pendants des jours à répondre à mes questions) m’envoie un mail le lendemain, avec l’article corrigé – du moins qu’elle croit. Elle a l’air très pressée de savoir QUAND je pourrai publier son article!
(euh, jamais!)

Plutôt agaçant cette espèce de forcing.
Apparemment, j’ai été trop sympa dans la critique de son article.

Puis, c’est bien joli de suspecter, mais moi j’aime les preuves.
Et donc le plus simple est de… ?

Des fois, on embête la mauvaise personne.

Je téléphone donc à l’ESSEC, qui m’affirme que cette personne n’est pas dans leurs fichiers – ce qui ne m’étonne absolument pas. Franchement, à ce stade là, ça surprend qui?

Je retourne sur son profil Linkedin et vérifie sa photo… qui apparait alors sur la page d’une autre étudiante, qui elle, a un profil beaucoup plus détaillé. Elle a non seulement volé sa photo, mais à largement pompé son parcours professionnel et universitaire… !

Le nom est faux, l’école ne la connait pas, la photo est volée, et le parcours est largement inspiré d’un profil Viadeo (mais on va dire que c’est un « hommage », hein !)…

Elle n’est peut-être ni étudiante, ni Française, ni à Pékin, ni une fille…
*Super.*
Et c’est moi qu’elle vient emmârder.

Je vais lire son article « revu et corrigé »… Qui est toujours aussi nul, avec quelques fautes en moins… Et lui renvoie un mail.

Vous noterez ma subtilité quant à lui suggérer que je sais que c’est un fake.

NB: Mon mail est en vert, et le sien en violet, par ordre déchronologique.

Mélanie a donc oublié le français depuis qu’elle est à Pékin. Trop d’émotions, tout ça.


Conclusions : la prétendue Mélanie envoie des articles contenants des liens vers des sites commerciaux très louches pour en faire leur propagande et ceci à votre insu, des sites qui ne payeront pas pour de la pub sur vos blogs, car elle a encaissé les sous avant.

Dans le genre arnaques tordues…

Il est super ton « projet professionnel » Mélanie ! Mentir. Usurper une identité. S’inventer une vie. Arnaquer les blogueur/euses en leur refourguant des articles pourris. Mettre des liens douteux dans les articles. Avoir des méthodes mafieuses. etc
Je suis sidérée par tant de WTF dans la tête de certaines personnes…

Tiens, j’ai une nouvelle problématique pour ton mémoire c’est :
« Comment se faire démonter sur le net, en quelques mails ? » !


Sur un autre blog, elle est quand même allée jusqu’à vanter le KFC de Chine, comme si c’était la chaîne de restauration la plus éthique, impeccable et responsable du monde et de tout l’univers!
Alors que KFC, c’est plutôt ça : KFC : des vers vivants retrouvés dans le poulet !
(normal, ils sont périmés depuis des mois !)

Je n’ose même pas imaginer ce que ça doit être en Chine.

L’intégrité, tout ça…
Mélanie n’a, visiblement, pas seulement oublié son français à Pékin.

Mon dernier mail, et sans surprise, pas de réponse de l’intéressée.


On associe souvent la Chine avec les contrefaçons. Bravo Mélanie, grâce à toi, on associe la Chine avec contrefaçons, arnaques et foutages de gueule!

Ce post, c’est pour inciter les autres blogueur/euses à la méfiance, c’est aussi un avertissement : je vérifie tout ce qu’on me dit et j’aimerais assez ne pas être prise pour la dernière des débiles (l’égo, vous savez ce que c’est).

Pour ceux qui veulent quand même tenter, il ne faudra pas venir pleurer, si je vous consacre un petit article sur le blog. De rien. C’est gratuit!

EDIT Février 2014: Attention plusieurs blogueuses ont été contactées par une certaine « Marine » qui tente de leur faire le même coup!

Voir d’autres emails bizarres: Tenir un Blog.

Ah oui, pendant que j’y suis: quand vous mentez sur votre parcours:
assurez-vous d’avoir un minimum de culture!

Je déteste les fumeurs! Mais j’ai trouvé la solution!

Aujourd’hui je vais basher les fumeurs qui polluent mon air, donc je les casse ensuite sur mon blog (chacun son truc).
Vous avez peut-être remarqué ; ce n’est pas un blog qui fait de la démagogie.

Attention, article méchant!


Je vois bien le truc: début 1900, une réunion dans un vieux bureau, avec de sournois investisseurs et la première génération de marketers fourbes et rusés, que je vous traduis en langages de today :

– Hé les gars, on va lancer un super produit sur le marché mondial !
– Oué ?
– Du tabac !
– Oui, ben, ça va se vendre au compte goute ça !
– Mais nooooooon, on va rajouter plein de produits chimiques, officiellement pour la conservation, le « goût », etc. Officieusement pour les rendre accros et donc créer une dépendance, ahahaha !
– Attends, mais ce n’est pas dangereux ?
– Rhooooo, mais non ! En fait si.
Mais il faudra des décennies avant que des études soient faites ! Et puis, les gens ne se préoccupent pas de leur santé, surtout les jeunes, ces petits cons. Ahahaha. Puis c’est bien connu : les maladies : ça arrive aux autres !
– Oui mais ça risque d’être chaud pour faire de la pub, non ?
– Mais non t’inquiète, on va contrôler nos ventes grâce au pouvoir du lobbying ! Personne ne fera trop de vagues, l’état fera pression car les taxes leur rapporteront assez ! Tandis que nous, on fera du volume avec une rentabilité de fou !
– Bah, je ne sais pas trop, fumer, tout ça, tu veux dire qu’on va créer une…une espèce de mode ?


– Voilààààààà : on t’emballe tout ça d’une aura « cool » et « hype » grâce au marketing !
On va aller chercher les acteurs tendance et les faire fumer, en leur demandant de prendre un air bien viril ! Puis on fera pareil plus tard, avec les actrices et les mannequins pour cibler les femmes ! De la pub déguisée et parfaitement légale !
On va ensuite contacter les auteurs et les scénaristes les plus en vue, pour qu’ils rajoutent (moyennant finance) des fumeurs dans leurs livres et films (de préférence les personnages les plus cool), les autres auteurs suivront sans se poser de questions !
– De la réclame gratuite ? Impossible.
– Si. Et quand ça sera bien intégré, on ciblera les plus jeunes avec des packagings tout mignons et colorés. Et comme ça : TADAAAAAAAA : on crée un produit parfait, qui ne se démode jamais, et que tout le monde souhaite acheter et consommer en masse! Et ça va faire un tabac !!! Mouhahahaha !!!
– …Pfffff, je ne commenterais pas cette blague médiocre. Ca ne marchera jamais : personne n’est aussi con….

Plus tard en 2013 :

Environ 1,1 milliard de personnes fument dans le monde (soit plus d’1/7 de la population mondiale, si tu sais compter).

Malgré les risques connus et dorénavant affichés sur les paquets, le nombre de fumeurs ne cesse d’augmenter et continuent d’emmerder de déranger les autres. Le tabac est la première cause de mortalité dans le monde.


Je déteste les fumeurs car je vous trouve bêtes et égoïstes :

• Bêtes, car vous servez de carpettes à l’industrie du tabac qui vous vole votre argent pendant que vous gâchez votre santé – ainsi que celle de tout vos proches respirant vos fumées secondaires et tertiaires, mais ça vous vous en foutez.

• Egoïstes car ça ne vous pose aucun problème de provoquer gênes et maladies aux autres, surtout les plus vulnérables : enfants, femmes enceintes, asthmatiques, etc.
Je suis toujours choquée de voir des parents fumer avec leurs enfants et bébés.

Le risque de mort subite est multiplié par deux si l’entourage de l’enfant fume. Le risque de bronchites de l’enfant augmente de 72 % par rapport à celui d’un enfant dont la famille ne fume pas. En France, le tabagisme passif tue entre 5000 et 6000 personnes par an.

CE N’EST PAS AUX PERSONNES SAINES D’ETRE IMPORTUNEES PAR LES FUMEURS !

Heureusement j’ai la solution :

Il faudrait une boite comme ça, en plus hermétique comme un scaphandier!


Les fumeurs : mettez-vous la tête dans une boite totalement hermétique, un peu comme celle-ci, mais en mieux !

Ainsi vous pourrez fumer sans gêner personne (et téléphoner aussi pendant que vous y êtes). Bien sûr, rapidement l’air serait irrespirable, mais de toute façon, la santé, ce n’est pas votre préoccupation première.

Ça vous choque ? Peut-être que vous comprendrez alors, ce qu’on peut ressentir lorsqu’un abruti vient nous fumer sous le nez ! Je vous conseille au passage d’aller voir sur google, à quoi ressemble des poumons de fumeurs, ainsi que la dentition (puis tout le reste pendant que vous y êtes).

Pour finir: Hannah Montana au service du lobbying de l’industrie du tabac : par Marlboro (Phillip Morris).

Un exemple très subtil de manipulation, et en plus c’est légal !

Et comme je sens venir la vague de commentaires désagréables: si jamais ce post réussi à faire arrêter ne serait-ce qu’une seule personne, je considérerais que mon article à servi à quelque chose.

Voir: la composition de la cigarette et arrêter de fumer.

Lien: Je vous conseille de faire un tour sur le site du CNCT:
Comité National Contre le Tabagisme.

Médiatisation et Troubles de la personnalité : les effets pervers de la téléréalité

Je me pose de plus en plus de questions sur les effets pervers de la téléréalité et ses dommages collatéraux.
Je sais que se moquer de ce genre d’émission, c’est un peu facile, ceci dit, je pense que le manque de recul d’un certain type de personnes, est de plus en plus préoccupant.

(Oui, je me soucie du bien-être de mon prochain)

Des gens « pas comme nous ».


Car passé une bonne rigolade; l’importance accordée à la médiatisation n’est-elle pas synonyme d’un mal-être profond?

On voit par exemple l’apparition d’émissions où le niveau d’exigences augmente; histoire de ridiculiser encore plus les candidats (Cf Splash avec certaines candidates).

Parallèlement, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante, permettant une médiatisation tout aussi fulgurante. On y retrouve principalement trois catégories:

• Des has-been de précédents télé-crochets ou autres real TV, désespérés de retourner dans l’anonymat.

• Des anonymes sortis de nulle part et misant sur le buzz internet pour faire de l’argent facilement et sans talent.

• Des blogueurs/ses jetant les moindres details de leur vie privée sur le net et adoptant une attitude belliqueuse pour lancer/prolonger un buzz.

Les reines et rois de France ont toujours mal fini…

Autant de catégorie regroupant divers degrés (et pas des moindres) d’égocentrisme, de mégalomanie et troubles narcissiques et histrioniques, adeptes à leur insu de Léon Zitrone :

« Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi ! »

I/ Trouble de la personnalité narcissique

DSM-IV : Le trouble de la personnalité narcissique se manifeste par le besoin excessif d’être admiré et par un manque d’empathie. Cette condition affecte 1% de la population ; Twitter et Facebook sont des mannes pour trouver ce type d’individus.

Le/a patient/e présente au moins cinq des symptômes suivants :

• le sujet a un sens grandiose de sa propre importance (surestime ses réalisations et ses capacités, s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport).
Particulièrement réputé pour poster un millier de fois par jour, des tweets d’un prosaïsme des plus consternant et prendre 15 000 photos des ses tartines pour son Instagram.

• est absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir, de splendeur, de beauté, de perfection, ou d’amour idéal, cf : les niaiseries qu’on nous montre à la télé.

• pense être « spécial » et unique et ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens spéciaux et de haut niveau. En général, il s’agit, non pas d’organisme gouvernementaux, mais de producteurs d’émissions de téléréalité.

• montre un besoin excessif d’être admiré.

Besoin excessif d’être admiré

• pense que tout lui est dû : s’attend sans raison à bénéficier d’un traitement particulièrement favorable et à ce que ses désirs soient automatiquement satisfaits.

• exploite l’autre dans les relations interpersonnelles : utilise autrui (famille, amis, fans, s’il y en a) pour parvenir à ses propres fins (mensonges, chantages, violence verbale, menace de procès, etc).

• manque d’empathie : n’est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments, les besoins d’autrui – et encore moins un avis différent du leur.

• envie souvent les autres, et croit que les autres l’envient : cf le fameux « vous n’êtes que des jaloux ! », à la moindre critique.

• fait preuve d’attitudes et de comportements arrogants et hautains : cf le fameux « vous êtes trop bêtes pour (me) comprendre ! », à la moindre critique.

II/ Trouble de la personnalité histrionique

DSM-IV : Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’Association américaine de psychiatrie (AAP), le trouble de la personnalité histrionique est un mode généralisé de réponse émotionnelle excessive en quête d’attention.

Représenté par au moins cinq des huit manifestations suivantes :

Une façon de s’exprimer assez particulière…


• Le sujet est mal à l’aise dans des situations où il n’est pas le centre de l’attention d’autrui.

• L’interaction avec autrui est souvent caractérisée par un comportement de séduction inadapté, ou d’attitude provocante : cf ceux qui balancent sur twitter leurs « photos à poual ».

• L’expression émotionnelle est superficielle et l’affectivité labile : les horribles kikoolol.

• Le sujet utilise accorde une importance excessive de son apparence physique et utilise régulièrement son aspect physique pour attirer l’attention (ou du moins, certaines parties)…

• La manière de s’exprimer est trop subjective et pauvre en détails, sans parler d’une indigence sans fond, dans la maîtrise du français.

• Il y a une dramatisation (théâtralisme, exagération du pathos) et une exagération de l’expression émotionnelle – d’où les expressions : « beaucoup de bruits pour rien » et « tout ça pour ça ».

• Le sujet fait preuve de suggestibilité : il est facilement influencé par les autres ou par les circonstances : cf des tendances à suivre (buzz des marques) et leurs poncifs récurrents.

• Le sujet a tendance à considérer que ses relations sont plus intimes qu’elles ne le sont en réalité : cf « j’ai 240 K amis sur Fb ».

Un art difficile à comprendre…


Voyons maintenant l’interview d’un certain Dorian Rossini – qui lorsqu’il s’exprime sur Twitter, réussit l’exploit de faire des fautes à tous les mots. J’imagine, que ses propos ont été plutôt difficile à retranscrire…

Personnage CQFD de ce post. Je précise que ce n’est pas une parodie.
(Vous pouvez le googler si vous avez un peu de temps à perdre)

Phrases mémorables : (j’aurais pu tout citer, mais on ne va pas s’en sortir, sinon)

Du très lourd arrive, je deviens chanteur et mon nouveau single « je suis Dieu » sera bientôt disponible.

Je deviens psychiatre et je confirme ; du très lourd arrive…

certains sont choqués que j’aime me mettre nu mais bon ils ont oublié qu’on vient de l’époque des singes et pour moi cette époque est très importante

Bonjour, je voudrais un livre qui parle de « l’époque des singes », siouplé !

Dorian Rossini la réincarnation de Dieu à la bénédiction des fruits et des légumes et ça fait du bien à la peau de recevoir des légumes sur le corps.

Et la mardi, c’est ravioli !

j’ai la mentalité américaine, là bas aux Etats unis ils sont « trash » ils se mettent nus, ils montrent du sexe à la télé, ils ont « zéro limit » comme moi en fait.

Regarder Hollywood Girls, n ‘est pas vraiment une référence pour appréhender la culture américaine.

C’est ce que je suis en train d’apporter à la France.

Merci, mais, non, on préfère que tu t’abstiennes de nous « apporter » quoi que ce soit.

Dorian Rossini est une religion, une secte qui s’agrandit de jour en jour. Je suis Dieu et je suis aussi très intelligent j’ai 160 de QI donc je veux faire des émissions intelligentes pas des émissions où il y a que des cons sans cerveaux

Dixit, le gars qui passe à « Tellement vrai ».

Dorian Rossini est une religion, je suis encré dans la religion.

Tu veux un stylo peut-être.. ?

To be WTF or not to be. That is the question!

Ca y est, j’ai balancé mes vannes, ça va mieux. D’un coté, j’ai une irrépressible envie de me moquer, de l’autre, je trouve cela très triste :

Dans d’autres interview, Dorian Rossini explique qu’il est en froid avec ses parents, car ceux-ci ont honte de lui (dit par lui-même).

Je conçois que ses choix de vie laissent perplexe, par contre, pas besoin d’être bien malin pour savoir que s’il essaye constamment d’attirer l’attention c’est qu’il n’en a pas (assez) eu des ses parents.

Quand il balance sur Twitter des photos/vidéos de lui nu, je pense qu’on sait tous à quoi ça s’apparente. Qu’il se fasse humilier ou agresser, le buzz suis son cours.

J’ai du mal à comprendre comment on peu laisser quelqu’un d’aussi fragile psychologiquement, seul, ou alors, ses parents font partie des gens qui font des gosses pour « faire comme tout le monde » ..?

Que va-t-il se passer quand le buzz va retomber ?

L’OMS doit-elle intervenir ..?
Monde, qu’es-tu en train de devenir… ?