Comment contester l’augmentation scandaleuse des tarifs des banques

Les trois plus grandes banques de France récolent respectivement (en bénéfice annuel) :

BNP Paribas:51 milliards d’€
Société générale: 23,7 milliards d’€
Crédit agricole: 3, 971 milliards d’€
!
Des bénéfices en constante augmentation dont les médias font bêtement l’éloge…

Et ce serait à NOUS de payer en plus des frais supplémentaires!
Bah voyons, on n’est pas assez pauvres!
banue-dette-virtuelle
Image Vahine Blog.

Les clients peuvent et doivent refuser la nouvelle facturation de leur compte.

Ils peuvent plus précisément s’opposer à la grille tarifaire 2017 de leur établissement. C’est un pouvoir que la loi: l’article L312-1-1 du Code monétaire et financier, donne aux consommateurs depuis 2009.

S’ils manifestent leur refus, la banque sera légalement obligée de maintenir à leur attention les tarifs préexistants et ne pourra donc appliquer aucune hausse ni création de frais.

Concrètement, les usagers doivent écrire une lettre recommandée avec accusé de réception à l’attention du directeur de leur agence bancaire et ce, avant le 31 décembre.

Modèle de lettre a envoyer :

Bonjour,
Apprenant l’instauration par votre établissement de frais de tenue de compte à compter du 1er janvier, je vous informe de mon refus de cette nouvelle tarification.
La présente demande est faite en application des prescriptions du Code Monétaire et Financier en son article L312-1-1 II ainsi que sur recommandation de l’AFUB.
Avec mes salutations,
Signature .

Et si votre banque joue la carte de l’intimidation en menaçant de clôturer votre compte, soyez tranquille : « La banque ne peut ni vous contraindre à résilier votre compte ni à vous obliger d’accepter les nouveaux tarifs ».

Merci à Mickey Willis

The Venus Project : la ville du futur sans politique, crime, argent

Cela fait longtemps que je voulais vous parler du « Projet Venus » (The Venus Project), vous savez ce que c’est: on se laisse plus ou moins déborder par les ennuis de la vie quotidienne, et on fini par repousser indéfiniment, ce qui est véritablement important…

Je ne sais pas comment présenter Projet Venus, quelques autres sites en ont parlé, pas assez selon moi. Le vidéos ci-dessous en parlent bien mieux que je ne saurais le faire.
Ce projet m’a immédiatement impressionné, il diffère des projets vagues, celui-ci est concret et différent: avec un peu d’effort et de remise en question, on pourrait réellement créer cette société égalitaire, écologique, sublime, c’est beaucoup plus qu’une utopie:

Une société basée sur de vrais valeurs, qui prend en compte le bien être du peuple et non les intérêt financier des politiciens et du grand patronat.

Venus projet

La société actuelle est corrompue et se fout du peuple.
Projet Venus remet l’humain au centre des préoccupations.

La ville du futur: The Venus Project

(VO sous-titres en français)

Conférence Jacques Fresco sur sa vision d’un monde équitable, fabuleux, magnifique

The Venus Project (site officiel)
https://thevenusproject.com/

Bénévolat à l’étranger : Attention aux arnaques !

Bénévolat à l’étranger : Liste de 5 conseils pour éviter les arnaques !

Si vous avez pour noble projet d’aider votre prochain à l’étranger, prenez le temps de savoir à qui vous vous adressez.

En effet, en regardant diverses « associations », on tombe de haut en voyant certains tarifs pratiqués : la moyenne est à plus de 1000€ la semaine (Asie, Afrique, et autres) !
Hors billets d’avion et frais de visas bien sûr…

Des tarifs complètement ridicules et scandaleux compte tenu du coût de la vie dans un pays en développement !

Vous avez dit arnaque?

kaohsiung lotus pond strategicalblog travel asia (76)
Photos Kaohsiung (voir plus).
Voici une liste de 5 conseils pour éviter les arnaques.

1) Définissez clairement votre projet:

Vocabulaire

• « Aide humanitaire » renvoie à un acte gratuit visé à aider l’autre ou ses prochains et ce, dans les meilleures conditions possibles. Cette aide peut être financière, matérielle ou humaine selon les diverses possibilité.
• «Action humanitaire» renvoie à de l’aide humanitaire pour lequel on obtiens un gains, sous forme d’argent, de compensation matérielle ou autre.

• L’aide volontaire (ou bénévole) renvoie généralement à une action gratuite visant à participer à la construction d’un projet, de participer à la vie d’une communauté et aux tâches de la réalité (rénovation, restauration, etc.)

• Un projet humanitaire, quant à lui, est un ensemble d’actions et d’aides visant l’atteinte d’un but commun.

NB: On ne part pas « faire de l’humanitaire », l’humanitaire c’est un secteur professionnel, c’est un métier qu’on pratique et pour lequel on est rémunéré.
Par contre il est possible d’aller faire du bénévolat.

2) Regardez si les tarifs sont cohérents:

arnaque projet abroad

Exemple de volontariat pour la Thaïlande:
Des frais qui vont de 2305€ à 3305€ le mois (!!!)! Là où l’association ne verra pas 100€, sur tout ce que vous avez versé à l’intermédiaire.
A ce compte là, j’ai envie de leur demander si les bénévoles ont du caviar tous les jours au déjeuner…

3) Regardez également le statut juridique de la structure:

• Une association humanitaire est à but non lucratif.
• Une entreprise déguisée en association veut faire du chiffre (sur le dos des bénévoles).
Il s’agit plus de « tourisme solidaire »; vous ayez pour travailler dans de ce que vous penser être de l’humanitaire, ce genre de voyages est souvent une arnaque.

sugar factory taiwan blog kaohsiung (13)

4) Fuyez les structures qui ne vous fournissent pas de renseignements pas clairs

Des honoraires « justifiés » de façon ridicule :
Exemple une assistance 24H/24H (oui sauf qu’il s’agit en fait d’un coup de fil à l’ambassade de votre pays, chose que vous auriez pu faire vous-même gratuitement),
Des informations volontairement omises (exemple: la structure humanitaire n’en est pas vraiment une, les orphelins ont en fait des parents bien vivants),
Quel sera votre statut en tant qu’étranger (touriste, stagiaire, employé/e: les visas et assurances ne sont pas les mêmes), etc…

5) Solutions : vous faire votre réseaux avant de partir:

• Se renseigner sur les forum d’expat ou Voyage Forum en dialoguant avec des personnes et associations déjà sur place.

• Conctacter des associations comme Concordia, ou Solidarités Jeunesses.

Ne laissez pas des escrocs ruiner un beau projet.

Etre plus riche avec moins : liste d’astuces simples

Voici une liste d’astuces qui vous permettront de faire des économies, voire de gagner de l’argent, tout en agissant contre le capitalisme et pour la planète!

save the planet

Nourriture

Consommez local! C’est écologique et ça sauve des emplois. Vous pouvez trouver des fruits et légumes de saison, pas chers, cultivés pas loin de chez vous, sur de sites comme La ruches qui dit oui.
• Regardez une vidéo sur comment sont traités les animaux d’élevage.
• Faites votre propre potager si vous avez un jardin, c’est également possible en appartement.
• Achetez des fruits et légumes de saisons: calendrier ici.
aout

Cosmétiques

• N’achetez plus de cosmétiques cancérigènes!
• Les huiles (jojoba, argan, etc) servent pour tout, inutile d’en avoir plus !
• Utlisez du bicarbonate de soude qui peut tout laver et des produits naturels/bio sans composants dangereux.
• Vous pouvez fabriquez facilement vos propres cosmétiques (voire sites comme aromazone, etc).

Vêtements

• Evitez tous ce qui est en tissu synthétique: ça ne dure pas, préférez par exemple du 100% solide et naturel.
• Pensez à avoir des basiques, plus que des pièces qui vont rapidement passer de mode.
• Revendez ou donnez ce que vous ne mettez plus, videz vos placards.
• Vous pouvez trouver des merveilles à moindre coût dans les friperies.
• Faites attention aux vêtements des grandes chaînes, peu regardantent sur l’éthique et sur les conditions de travail de leur employé/es, Cf le mouvement : Qui a fabriqué mes vêtements? Sweat Shop Dealdly Fashion.

Argent/Finance

• Méfiez-vous des promos trop belles pour être vraies.
• Ne faites pas confiance aux banques (arnaque caisse d’épargne)
• Evitez de trader, ne croyez pas aux pubs qui prétendent que vous allez être millionnaire en tradant sur les marchés, vous allez juste y perdre toutes vos économies!
• Evitez de faire un prêt (Strategical t’explique la crise des subprimes).
• Ne faites pas d’achat compulsifs: attendez 24H et demandez-vous si c’est utile, si vous aller vous en servir longtemps, etc
• Evitez si possible d’acheter une voiture, préférez le vélo, les rollers, la trotinette, etc.

Economies diverses

• Eteignez la lumière quand vous ne l’utilisez pas, ne laissez pas couler l’eau inutilement (le nombre de gens que je vois faire ça -_- ).
• Ne jetez pas vos électroniques cassés: cherchez le fablab le plus proche de chez vous, des bénévoles vous les réparerons gratuitement!
• Vous n’avez pas besoin d’un téléphone neuf chaque année.
• Utilisez des mugs en céramique plutôt des gobelets en plastique.
• Faites des liste et planning pour vos courses, pour ne pas gaspiller.
• N’utilisez votre voiture que si indispensable (alternatives : vélo, co-voiturage, etc).

Autres

• Faites régulièrement le tri du superflu : cela vous permettra de savoir exactement ce que vous avez dans vos placards (et de ne pas acheter des articles similaires). Débarrassez-vous de ce qui ne vous sert plus : Mauvais état -> dons aux associations. Bon état -> revente.
• N’allez pas sur les sites qui présentent la surconsommation comme normale; ça ne fera que vous frustrrer pour rien.

• Apprenez à réparer des trucs, soyez manuels, youtube regorge de tutos pour tout faire soi-même.
• Proposez votre aide, on vous rendra service en retour (cf sites d’échanges de services entre voisins).

• Soyez conscient/es de l’illusion du choix.

strategicalblog sunset in spain gold

Toutes idées sont les bienvenues en commentaires!

Fashion Revolution: Qui a fabriqué mes vêtements? #Whomademyclothes

Vous avez peut-être entendu parler de Fashion Revolution – suite à la catastrophe du 24 avril 2013, à Dhaka au Bangladesh, provoquant 1133 décès et 2500 blessés dans l’atelier du Rana Plaza.

Bien que l’attention médiatique ait été attirée, ces scandaleuses et inhumaines conditions de travail n’ont pas vraiment changé.

Fashion Revolution a lancé #whomademyclothes (avec un formulaire sur leur site) pour que de plus en plus de consommateurs.trices demandent des comptes aux multinationales.

Il est souvent difficile d’accéder à aux véritables informations, les marques de l’industrie textile font tout pour dissimuler leur manque flagrant d’éthique.

Et ces informations sont dissimulées, parce que personne ne voudrait de vêtements faits par des esclaves qui suent sang et eau chaque jour de leur vie pendant 16H, dans des ateliers sales, bruyant et infernaux aux températures atteignant les 40°C !
(Article anglophone sur comment Armani traite ses employé.es au Cambodge)

who made my clothes

L’effet « Blog-Mode »

Il y a aussi un problème avec certains blogs-mode, qui étalent une surconsommation de fringues, prône un matérialisme ridicule et effréné. Font croire que plus on a de vêtements (de préférence chers), plus on est « quelqu’un ».

Cf les multitudes de photos sur insta où l’on voit une quantité de vêtements similaires, en mode linéaire de boutiques… (exemple ici).

On vit malheureusement dans une société hyper matérialiste, où, constamment sollicité par la pub, il est difficile de prendre du recul.

Toutefois, ce n’est pas normal d’avoir et de vouloir une gigantesque accumulation de vêtements, accessoires, chaussures, etc…

Et tant mieux pour certaines blogueuses, si elles peuvent s’offrir tout ce qu’il y a (de moche) exhibé par les multinationales du textile, mais, à part pour pouvoir changer 50 fois de tenues par jour, quel intérêt ?
On retrouve la même problématique dans la consommation de voyages.

Une surconsommation présentée comme banale.

Elle ne l’est pas.

sweatshop atelier whomademyclothes

L’effet « On veut bien mais… »

D’un coté, il y a les marques qui engrangent des dizaines de millions voire plus, prétendent qu’elles veulent bien payer plus les employées – elles « veulent bien », mais elles ne le font pas !

De l’autre les gouvernements, qui refusent d’améliorer les conditions de travail de leur citoyens (si les gouvernements se préoccupaient du bien-être de leurs citoyens, ça se saurait !) car les marques iraient ailleurs, dans un pays encore moins cher et moins regardant sur des conditions de travail déjà déplorables.

Les ateliers qui refusent l’entrée aux journalistes (déjà un aveu).

Il y a les esclaves de ce système, qui ne peuvent pas faire grand-chose.

Puis il y a nous.

Sauf que nous, nous avons le pouvoir et le devoir de faire changer les choses.

En utilisant le formulaire de Fashion Revolution (en bas de leur site) ou en envoyant un simple email ou un commentaire sur les réseaux sociaux aux marques chez qui vous avez l’habitude d’acheter, pour demander des précisions sur la façon dont sont traité leurs employé.es, vous montrez déjà que le sort de milliers d’humains vous importe.

La moindre des choses est que les marques se remettent en question et acceptent de répondre honnêtement et rapidement sur ce sujet.

I made your clothes
Source image.

Achetez moins, achetez mieux.

Liens :

Sweatshop Deadly Fashion : l’émission de télé réalité qui envoie de blogueuses-mode dans une usine textile.

The Uniform Project : porter la même robe pendant un an pour financer l’école des enfants en Inde.